Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 04 Déc 2021, 05:35

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 22 Oct 2017, 10:14 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Fév 2016, 20:06
Messages: 6618
Localisation: - L Y O N -
Image

[allociné] La Méditerranée, l’été : une mer d’azur, un soleil de plomb… et 250 kilos d’or volés par Rhino et sa bande! Ils ont trouvé la planque idéale : un village abandonné, coupé de tout, investi par une artiste en manque d’inspiration. Hélas, quelques invités surprises et deux flics vont contrecarrer leur plan : ce lieu paradisiaque, autrefois théâtre d’orgies et de happenings sauvages, va se transformer en un véritable champ de bataille… impitoyable et hallucinatoire !

La bande-annonce faisait peur, avec sa succession de très gros plans en montage cut. Et il y a de ça, surtout au-début. L'intrigue-prétexte est à peine exposée, les personnages tout juste brossés, et l'ambiance caniculaire semble être le seul support du film.
Puis le film commence à sortir un peu de son systématisme pour donner des scènes fusillades et de siège dantesques, usant d'effets de mise en scène et de montage impressionnants (la scène du jeune dans la voiture par exemple, j'étais scotché, la sortie du « Gros »), et allant même vers un abstraction formelle outrancière jubilatoire (
la mort du « Gros »
). La gestion du temps et des multiples points de vue est assez efficace mais connait quelques errements, et le travail sur le son est parfois assez ostentatoire, mais globalement on est en présence d'un objet formel très travaillé (peut-être trop).

Après j'ai du mal à être vraiment passionné par ce type de cinéma ultra-référencé et en même temps expérimental (les hallucinations, mouais), oxymore qui mérite en soit un intérêt, certes.

4/6


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Oct 2017, 10:59 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 23984
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
D'accord avec au-dessus. C’est indéniablement stimulant et d'une invention folle. J’aime beaucoup comme le film d'action est perverti pour lorgner du côté d'un cinéma expérimental halluciné entre Kenneth Anger et le ciné italien d’exploitation réduit à ses tâches de couleurs et ses très gros plans. On assiste à une poignée de moments vraiment géniaux, sexy, intenses et puissants (la mort du gros en effet, le déshabillage à la mitraillette, la toute fin…).

Après comme toujours avec Cattet/Forzani difficile de voir autre chose qu’un très bel objet un peu trop vide de substance. On se fout des persos, on se fout de ce que ça raconte. J'ai le sentiment que l’équilibre n’est pas parfaitement trouvé entre ce cinéma purement référencé envisagé comme un pur objet post moderne et la simplicité du plaisir de la série B et du film de genre. On a quand même un peu l'impression qu’ils se foutent de ce qu’ils racontent tant que ça leur permet de faire leurs gros plans, leur sound design à base de bruissement de cuir etc… Après trois films j’attends quand même qu’ils passent une certaine frontière. À la manière d'un Peter Strickland qui me semble parvient plus justement à intégrer ces deux tendances dans son génial The Duke of Burgundy.

Un peu irrité par l’idée obsessionnelle de l'heure qui apparait à l’écran 600 fois pour sans cesse faire bégayer la timeline. C’est vite lourd. Par contre j’étais content de revoir la très jolie Marine Sainsily que j’avais remarqué dans La crème de la crème.

J'ai l'air de faire la fine bouche mais c’est quand même très plaisant. Marrant d’ailleurs, j’ai l'impression que le cinéma de genre français (même si Cattet/Forzani sont belges) n'existe aujourd’hui que dans son versant très auteur. Pour preuve deux autres bons films de cette fin d'année qui empruntent cette voie, le génial Les garçons sauvages de Bertrand Mandico (également avec Elina Löwensohn) et dans une moindre mesure 9 doigts de F.J Ossang. On arrive pas à faire de simples séries B efficaces mais on est dans un post cinéma de genre purement formel et mental. C'est assez curieux car c’est un cinéma vraiment singulier, que l’on voit finalement peu ailleurs.

4/6

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Oct 2017, 11:45 
Hors ligne
Connaisseur

Inscription: 29 Déc 2016, 10:50
Messages: 100
Littéralement détesté ce film, qui est juste d'un maniérisme et d'un fétichisme insupportable.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Oct 2017, 12:23 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 23984
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
It's an acquired taste.
D'ailleurs je crois n'avoir jamais assisté à un départ de salle aussi rapide, une spectatrice s'est barrée littéralement après trois minutes de film (aux Halles les gens vont voir n'importe quoi ceci dit).

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Oct 2017, 12:57 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Fév 2016, 20:06
Messages: 6618
Localisation: - L Y O N -
C'était marrant de voir la réaction d'une mamie (une vraie personne âgée, rides / cheveux blancs / béquille, pas juste une vieille quoi) à la sortie... "C'est too much quand même..."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 24 Oct 2017, 21:11 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 78496
Localisation: Fortress of Writing
Vous avez tout dit.

Pour ma part, après un début un peu rebutant avec son montage abrupt, son image parfois bof, son jeu inégal et quelques idées laides (les couleurs là) qui font presque film amateur, j'ai été pris dans l'expérience sensorielle offerte par ce travail sur les textures visuelles et sonores, ces contre-jours, ce cuir qui grince, et je sais qu'un jour je vais voler des plans de ce film.

C'est forcément un peu limité (et malgré la courte durée, j'ai trouvé ça par conséquent un peu long dans la 2ème moitié) mais c'est le premier film du duo que je vois donc ça m'a plutôt séduit. Après, peut-être que si j'avais vu les deux précédents, je serai fatigué à la longue...mais je suis curieux de les découvrir.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Oct 2017, 12:11 
Hors ligne
Petit joueur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Oct 2017, 00:03
Messages: 38
Film Freak a écrit:
... j'ai été pris dans l'expérience sensorielle offerte par ce travail sur les textures visuelles et sonores, ces contre-jours, ce cuir qui grince, et je sais qu'un jour je vais voler des plans de ce film.


La même ! l'impression d'avoir ouvert la boite de Pandore. A chaque séquence c'etait l'excitation de voir ce qu'ils allaient bien pouvoir trouver pour illustrer tout ça. Exception faite de ces chronos un peu relous a la longue, j'ai été chopé par le truc (Ce dialogue en travelling latéraux de plus en plus serrés en début de film était magnifique).
J'en redemande malgré un serieux ventre mou a mi-parcours quand même... avec des persos et une histoire un peu plus solide ça peut tout déchirer, mais je demande si avec un visuel aussi marqué le revers de la médaille n'est pas ce côté "perso un peu inconsistant" justement.
Curieux de jeter un oeil au reste de leur filmo du coup...


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Amer (Hélène Cattet et Bruno Forzani - 2010)

DPSR

13

1695

21 Sep 2017, 20:25

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'étrange couleur des larmes de ton corps (Hélène Cattet, ..

DPSR

14

1720

27 Sep 2017, 22:24

bmntmp Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'un dans l'autre (Bruno Chiche - 2017)

Qui-Gon Jinn

0

1204

02 Oct 2017, 10:04

Qui-Gon Jinn Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Jeannette l'enfance de Jeanne d'Arc (Bruno Dumont - 2017)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 4, 5, 6 ]

Lohmann

75

5512

24 Sep 2017, 21:51

Abyssin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Laissez-les grandir ici ! (collectif, 2007)

Zad

2

1060

04 Mai 2007, 17:41

Zad Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Récupérateur de cadavres (Robert Wise - 1945)

Blissfully

0

1149

16 Déc 2006, 16:06

Blissfully Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'Incinérateur de cadavres (Juraj Herz, 1968)

Cosmo

7

1185

25 Nov 2019, 14:58

bmntmp Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Consultation (Hélène de Crécy - 2005)

Zad

0

1059

05 Juil 2006, 17:34

Zad Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Propriété interdite (Hélène Angel - 2011)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

DPSR

30

3262

23 Fév 2011, 11:37

Noony Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Une Histoire d'Amour (Hélène Fillières - 2013)

Art Core

8

1181

10 Jan 2013, 16:50

Film Freak Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 24 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web