Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 20 Aoû 2018, 21:27

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 06 Aoû 2006, 15:07 
Hors ligne
Matou miteux
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Juil 2005, 13:48
Messages: 12988
Localisation: From a little shell, at the bottom of the sea
Image

Dialogue impossible entre une fille et sa mère. La jeune fille refuse de se marier pour ne pas laisser sa mère seule. Mais elle pense également que sa mère la pousse au mariage afin de pouvoir se remarier.

Un peu déçu. Après chez Ozu, tant dans le sujet que le traitement, c'est tellement voisin qu'il est encore plus subjectif qu'ailleurs d'y voir du mieux ou du moins bien mais malgré la forme nickel, le traitement très humain, le récit tient difficilement sur la longueur bien longue (plus de 2 heures). Yoko Tsukasa, la fille, en Audrey Tautou nippone, a un charme énorme, mais Setsuko Hara est un chouilla crispante. La fin est jolie comme il faut.

3/6

_________________
Doll, it's a heartbreaking affair


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 06 Aoû 2006, 20:19 
En ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 23472
Localisation: Arkham Asylum
Je te trouve un peu légé quand même... Ce film est une magnifique réflexion sur le temps qui passe (on est dans du Ozu 100%) que la mise en scène transcende avec une simplicité alarmante comme se plan où Setsuko Hara est de dos sur ces genoux, à moitier plongée dans la pénombre, seule. On y comprend les ravages du temps, la solitude et la tristesse qu'il provoque. L'utilisation de Setsuko Hara n'est pas non plus un hasard car elle renvoie au personnage similaire à sa fille, qu'elle interprétait dans Printemps tardif.
Pour ma part je trouve que c'est un film trés beau et d'une extraordinaire pureté (comme beaucoup d'Ozu), mais ce n'est pas trés facile d'en parler comme ça en quelques lignes....


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 07 Aoû 2006, 21:29 
Hors ligne
Matou miteux
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Juil 2005, 13:48
Messages: 12988
Localisation: From a little shell, at the bottom of the sea
Tetsuo a écrit:
Je te trouve un peu légé quand même...


Ah c'est très possible. Je me sens désarmé quand j'aime pas trop - je vois ce dont tu parles ensuite dans le film sans que ça me touche spécialement.

Tetsuo a écrit:
(on est dans du Ozu 100%)


J'ai un peu l'impression d'ailleurs que je vais les mélanger à la longue mmh. Y'a des Ozu à 63% sinon?

Tetsuo a écrit:
comme se plan où Setsuko Hara est de dos sur ces genoux, à moitier plongée dans la pénombre, seule.


Amusant je pensais à ce plan aussi.

_________________
Doll, it's a heartbreaking affair


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 08 Aoû 2006, 00:33 
En ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 23472
Localisation: Arkham Asylum
Blissfully a écrit:
Ah c'est très possible. Je me sens désarmé quand j'aime pas trop - je vois ce dont tu parles ensuite dans le film sans que ça me touche spécialement.


Ce film ne m'a pas vraiment touché non plus quand je l'ai découvert mais c'est en y repensant (et en découvrant d'autres Ozu) que sa porté émotionnelle m'est apparue, telle la Vierge...

Blissfully a écrit:
J'ai un peu l'impression d'ailleurs que je vais les mélanger à la longue mmh. Y'a des Ozu à 63% sinon?


Finalement, malgrés les sujets similaires, les acteurs communs, les décors identiques, on s'y retrouve, c'est assez miraculeux. Et pourtant je suis du genre à m'embrouiller...
Sinon ses premiers films sont assez distincts du reste de son oeuvre. Il a fait des films de genre, du burlesque au film de sabre et s'est pas mal cherché pendant un moment. Parfois on peut parler de Ozu à 38% !

Blissfully a écrit:
Tetsuo a écrit:
comme se plan où Setsuko Hara est de dos sur ces genoux, à moitier plongée dans la pénombre, seule.


Amusant je pensais à ce plan aussi.


Oui, ça marque. Mais c'est un plan qui revient souvant dans son oeuvre, le dos...


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 09 Déc 2013, 10:43 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Oct 2005, 10:23
Messages: 8094
Je trouve ce film très fort moi dans sa filmo, dans tout ce qui passe en filigrane de cette situation, cette bande de vieux cadres, anciens prétendants qui rôde autour de leur ancien amour et cherchent à régenter la situation. Ozu tire énormément du fait que ça ça soit deux femmes sur un même postulat de Printemps Tardif pour voir toute la différence très cruelle. D'ailleurs c'est vrai que ce pourrait être le même perso de Setsuko Hara devenue veuve... Puis plus on avance, plus il y a je trouve des conflits de générations à une échelle de plus en plus sophistiqués derrière l'apparente simplicité chez lui, des jeunes de plus en plus "imprévisibles".

Après le style est vraiment rôdé dans celui-là ou Le goût du Saké, c'est presque flippant comme le réalisateur semble ne plus douter de rien quand à sa mise en scène (après avoir presque tout essayé en fin de compte). Il n'est au fond à 100% que sur ses derniers films (mais ça ne veut pas dire qu'on doive les préférer), mais ça atteint une assurance, une sensation de totalité et une profondeur toute en délicatesse qui laisse pantois. C'est un cinéma qui désarme celui des autres immédiatement quand on sort de l'un de ses films, et qui me donne surtout ce sentiment que ce n'est qu'en traitant du petit quotidien et de cette banalité qui fait tant flipper qu'on touche au "fond des choses" finalement


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Conte d'automne (Rohmer, 1998)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Jack Griffin

19

920

16 Fév 2014, 11:57

Baptiste Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Almanach d'Automne (Béla Tarr, 1984)

Gontrand

3

378

04 Fév 2016, 23:44

Erik Vonk Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Bonjour (Yasujiro Ozu - 1959)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Blissfully

36

2196

07 Fév 2015, 11:51

Art Core Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Gosses de Tokyo (Yasujiro Ozu - 1931)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Blissfully

27

1428

31 Mai 2015, 10:12

Tom Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Fleurs d'équinoxe (Yasujiro Ozu - 1958)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Blissfully

22

1583

27 Jan 2014, 10:37

Mr Chow Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Dernier caprice (Yasujiro Ozu - 1961)

Blissfully

0

817

19 Sep 2006, 23:54

Blissfully Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Cœur capricieux (Yasujiro Ozu - 1933)

Blissfully

0

652

20 Fév 2007, 23:25

Blissfully Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Voyage à Tokyo (Yasujiro Ozu - 1953)

Blissfully

14

1008

30 Juil 2013, 16:03

Tetsuo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Printemps tardif (Yasujiro Ozu, 1949)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Bub

17

1344

23 Avr 2011, 00:50

Tetsuo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Goût du saké (Yasujiro Ozu, 1963)

Mr Chow

3

802

30 Aoû 2012, 12:22

Jecko Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web