Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 22 Nov 2018, 12:37

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Desierto (Jonas Cuaron, 2016)
MessagePosté: 14 Avr 2016, 09:33 
En ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18859
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Image

Désert de Sonora, Sud de la Californie. Au cœur des étendues hostiles, emmené par un père de famille déterminé, un groupe de mexicains progresse vers la liberté. La chaleur, les serpents et l'immensité les épuisent et les accablent… Soudain des balles se mettent à siffler. On cherche à les abattre, un à un.

J’ai été assez surpris par le côté ultra série B du film, je m’attendais à quelque chose de plus étoffé. Mais là on est dans le survival sec et brut sans aucune fioritures avec quasi une unité de temps et de lieu et un pitch d’une totale simplicité (un américain tueur de mexicains poursuit un groupe d’immigrants et les tue les uns après les autres). Moi qui suis fan de survival j’adore ce genre de pari parce que du coup il faut être capable de tenir 1h30 sur une ligne claire mais là j’ai pas été transporté, ni par la mise en scène, ni par l’intensité du rythme ou de la violence et encore moins par ce que le film a à dire sur son sujet (l’immigration mexicaine).

En fait le film manque totalement de personnalité. C’est juste ultra basique de sa première à sa dernière minute sans véritable surprise, sans scène dingue, sans moment qui sort du lot. C’est tout le temps moyen, pas mauvais, juste moyen. Il y a une certaine violence sèche (le perso de Jeffrey Dean Morgan snipe les mecs comme des lapins quand même), le film tente de créer une succession de péripéties en lien avec le décor (plaine désertique, serpent, cactus, gros rocher qu’on escalade) mais on est jamais vraiment pris à la gorge ou en train de souffrir avec les personnages (d’ailleurs ils ne semblent pas être impactés par le décor – chaleur, soif, froid la nuit – c’est un truc abandonné par le film).

C’est aussi dû au fait que les personnages ou plutôt les acteurs sous-jouent la peur ou l’horreur. Je trouve que Gael Garcia Bernal est totalement lisse dans le rôle de ce migrant chassé comme un lapin. On n’a jamais le sentiment de terreur que peut inspirer un malade mental qui te chasse avec un fusil à lunettes (personnage bien cliché d’ailleurs du redneck alcoolo déséquilibré). Du coup on a du mal à s’identifier. Le film m’a sans cesse fait penser à une version moins réussie de Wolf Creek où la mise en scène particulièrement fade du fils Cuaron ne parvient jamais à faire sortir le film de son petit cadre de survival gentillet. La photo est fadasse au possible et à part un ou deux jolis plans, c’est vraiment de la mise en scène basique.

Bref c’est pas nul, il y a quelques brefs moments qui fonctionnent (une poursuite dans les cactus, ce moment – le meilleur du film – où la proie et le chasseur tournent autour d’un rocher jusqu’à l’absurde dans un truc cartoonesque presque Bip Bip et Coyote), le film est court et sincère mais au final il reste le sentiment de quelque chose de totalement anecdotique, d’un film qu’on oubliera aussi sec. Et surtout je ne décèle aucun talent particulier chez Jonas Cuaron, pas sûr qu’il ait la même vocation que son père. La comparaison avec Gravity (marqué en gros sur l’affiche) est d’ailleurs particulièrement cruel pour ce film.

2-3/6

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Avr 2016, 09:38 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Fév 2016, 20:06
Messages: 3104
Localisation: - L Y O N -
OK, je me l'étais noté, mais je vais passer, j'ai déjà trop de films en retard.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Avr 2016, 10:05 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 4914
Art Core a écrit:
ce moment – le meilleur du film – où la proie et le chasseur tournent autour d’un rocher jusqu’à l’absurde dans un truc cartoonesque presque Bip Bip et Coyote

Sauf que, comme dans une scène précédente, on se demande pourquoi GGB qui est en position de surplomb ne tente pas d’assommer JDM avec un rocher.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Avr 2016, 10:20 
En ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18859
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
En effet.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Avr 2016, 23:23 
En ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72522
Localisation: Fortress of Writing
Mais quelle grosse connerie que d'alterner entre le point de vues des poursuivis et celui du poursuivant.
Dès lors qu'on bascule dans le point de vue du tueur, ça nique toute tension. Et ça ne sert à rien d'autre. C'est quand même la base putain.
Et si le film exploite par moments les décors de façon pas trop mal, c'est quand même très répétitif dans l'action. Ça manque de variété.

C'est con parce que la réa est plutôt efficace et que le fond "politique" actuel est plutôt pertinent (alors que les dialogues sont ceux d'une V1 mal torchée).

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Nov 2018, 22:27 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 24872
Localisation: Paris
Pour avoir moi-même travaillé jadis sur un film de sniper je me suis posé pas mal de questions sur le sujet. Cuaron a eu l'intelligence de prendre un bon cadre avec une portée politique sympa, l'ensemble est sec et sans trop de fioritures. Mais le dispositif "sniper" est jamais suffisamment exploité, il y avait tellement d'autres trucs à trouver, aussi bien en terme de situations que de travail audio-visuel (le côté "La balle impacte avant que le son ne retentisse" n'est par exemple jamais mis à profit, alors que ça envoie). Et sans doute comme dit Freak il aurait fallu mieux gérer le point de vue, sans doute faire apparaître Jeffrey Dean Morgan plus tard.

Après j'ai bien aimé le lien entre Morgan et son chien, ça le rend attachant et on est bien dans sa souffrance lorsque le chien cane (mort géniale, d'ailleurs).

_________________
Ma série télé sur la rivalité Jacques Chirac/Edouard Balladur !
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Nov 2018, 23:36 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 8954
Qui-Gon Jinn a écrit:
(le côté "La balle impacte avant que le son ne retentisse" n'est par exemple jamais mis à profit, alors que ça envoie).
Remember Blue Ruin


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Cub (Jonas Govaerts, 2014)

Film Freak

1

392

31 Jan 2015, 01:22

_ZaZaZa_ Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Walden (Jonas Mekas - 1969)

Tom

12

806

13 Jan 2014, 09:01

Tom Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les Cavaliers de l'Apocalypse (Jonas Akerlund, 2009)

Le Pingouin

6

719

07 Avr 2009, 21:56

Le Pingouin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. A Little Princess (Alfonso Cuarón, 1995)

Film Freak

9

603

07 Aoû 2013, 16:54

Le Cow-boy Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Gravity (Alfonso Cuaron - 2013)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 33, 34, 35 ]

DPSR

510

21094

23 Mar 2014, 18:25

Baptiste Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Roma (Alfonso Cuaron, 2018)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 4, 5, 6 ]

deudtens

87

2127

25 Oct 2018, 18:32

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les Fils de l'homme (Alfonso Cuaron - 2006)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 10, 11, 12 ]

Blissfully

170

9687

09 Mai 2012, 16:22

romain Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Sólo con tu pareja (Alfonso Cuarón, 1991)

Film Freak

14

721

30 Juil 2013, 09:18

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Great Expectations (Alfonso Cuarón, 1998)

Film Freak

4

563

09 Aoû 2013, 09:03

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Y Tu Mamá También (Alfonso Cuarón, 2001)

Film Freak

8

640

10 Aoû 2013, 01:50

Film Freak Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 5 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web