Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 16 Aoû 2018, 03:11

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Death Wish (Eli Roth, 2018)
MessagePosté: 10 Mai 2018, 20:41 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 8663
Image

Quand il ne sauve pas des vies, Paul Kersey, chirurgien urgentiste, mène une vie de rêve, en famille, dans les beaux quartiers de Chicago. Jusqu'au jour où tout bascule. Sa femme est sauvagement tuée lors d'un cambriolage qui tourne mal. Sa fille de 18 ans est plongée dans le coma. Face à la lenteur de l'enquête, il se lance dans une chasse à l'homme sans merci.


Parce que ses putains de flics ne servent à rien, il faut bien que nous citoyens nous prenons nos guns et faisons la peau à ces racailles qui rendent nos rues irrespirables. C'est pour cette raison que moi, chirurgien bobo, je prends mon sweat à capuche et me balade dans les rue de Chicago la nuit tombante.

Bon énième remake du Charles Bronson à la sauce Eli Roth. Le fonds est toujours aussi convenu et peu original mais c'est plutôt plaisant à mater. Je suis allé le voir sur le seul nom du cinéaste et il y a un petit côté cinéma barbecue agréable. Ce qui frappe avant tout c'est le côté direct des scènes d'action, le déroulé assez cash et brutal qui rend ces moments spectaculaires plutôt sympas. Il ya une vraie violence graphique. Clairement la mise en scène de Roth n'a rien d'original mais elle est efficace et franc du collier.

Côté acteurs, Bruce Willis n'est pas trop mauvais (on est loin de ses meilleurs rôles quand-même) et c'est plus D'onofrio qui cachetonne. Ses femelles, je les pète facile. Bon ça reste cette petite série B qu'est Death Wish mais avec une bonne exécution qui transforme la séance en petit plaisir coupable. Il y a bien au détour de quelques scènes une dénonciation rigolote de Roth de la facilité de se trouver des armes à feu en Amérique mais ça reste avant toute un petit film de genre sympa sur le moment mais trop inconséquent pour rester en mémoire.

Tiens à noter que le script est de Joe Carnahan.

3,5/6


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 10 Mai 2018, 21:10 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 4623
Abyssin a écrit:
Tiens à noter que le script est de Joe Carnahan.

Et qu’il est bourré de raccourcis honteux.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Mai 2018, 06:54 
Hors ligne
Connaisseur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Sep 2016, 19:31
Messages: 137
Localisation: Mauvais endroit
Son scénar a été retouché dans tout les sens et par tout les trous.

_________________
The world needs bad men. We keep the other bad men from the door.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Mai 2018, 07:07 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72046
Localisation: Fortress of Writing
Oui ils ont fait un carnahage.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Mai 2018, 09:53 
Hors ligne
Connaisseur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Sep 2016, 19:31
Messages: 137
Localisation: Mauvais endroit
Magnifique. Ce calembour est mieux que le film

_________________
The world needs bad men. We keep the other bad men from the door.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Mai 2018, 15:07 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 8663
Sérieusement, vous n'aimez que les films de merde sur ce forum. Heureusement que je suis là pour relever le niveau!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Mai 2018, 16:05 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18489
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
J'ai même pas besoin de voir le film pour dire que tu surnotes. Pas UNE SEULE bonne chose sur ce film universellement considéré comme une merde et les trailers étaient d'une laideur...

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Juin 2018, 13:24 
Hors ligne
Expert

Inscription: 30 Sep 2016, 19:39
Messages: 549
Le film est surtout bien trop sage de la part d'Eli Roth.
Où est passée la verve satirique de Knock Knock et surtout de Green Inferno ?
Le film se suit avec un ennui poli et réussit à être probablement moins ambigu que l'original.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Juin 2018, 13:45 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juil 2009, 21:22
Messages: 7646
bmntmp a écrit:
Le film se suit avec un ennui poli et réussit à être probablement moins ambigu que l'original.


Pour avoir vu l'original il y a deux semaines, il n'y a vraiment rien d'ambigu dedans. J'ai vu récemment beaucoup de monde défendre son ambiguité en parlant de la scène où Kersey, après avoir buté son premier voyou, a la main qui tremble, c'est une scène qui dure 10 secondes, direct après il se met à dégommer tout le monde à la cool.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Juin 2018, 14:08 
Hors ligne
Bisounours priapique
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 14:35
Messages: 10602
Localisation: 48N50 -- 02E21
Abyssin a écrit:
il y a un petit côté cinéma barbecue agréable.


:lol:

_________________
- Nazi violent 1961-2013?
"my... "double anale", c'est ce que je crois?" Chlochette
"J'ai toujours aimé la culture nain" Sponge
Marlo a écrit:
J'adore Hollande.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Juin 2018, 15:07 
Hors ligne
Expert

Inscription: 30 Sep 2016, 19:39
Messages: 549
Marlo a écrit:
bmntmp a écrit:
Le film se suit avec un ennui poli et réussit à être probablement moins ambigu que l'original.


Pour avoir vu l'original il y a deux semaines, il n'y a vraiment rien d'ambigu dedans. J'ai vu récemment beaucoup de monde défendre son ambiguité en parlant de la scène où Kersey, après avoir buté son premier voyou, a la main qui tremble, c'est une scène qui dure 10 secondes, direct après il se met à dégommer tout le monde à la cool.


Pas faux, je ne m'en souviens plus :D et je me référais à la réputation du film (et de la série, ce qui fait déjà deux choses différentes).

Mais de quelle ambiguÏté parle-t-on pour commencer ? Je ne pensais pas à l'exemple que tu citais. Je pensais aux réactions que le film est censé susciter peut-être même si encore, ça ne semble pas être la règle.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Juin 2018, 19:04 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 8663
Il n'y a aucune ambiguïté que ce soit dans le film original où les réactions qui suscitent. C'est quand même une série des années 70-80, du pur cinéma d'exploitation très con et sans aucune ambition artistique.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Juin 2018, 20:30 
Hors ligne
Expert

Inscription: 30 Sep 2016, 19:39
Messages: 549
Il y a toute une littérature qui dément ce que tu dis.
Et le postulat au fondement du film : si cela vous arrivait, que feriez-vous ? est bien ambigu moralement, aussi basique soit-il.
La différence avec des revenge movies comme ceux de Tarantino, qui sont des pseudo films d'exploitations d'ailleurs, c'est qu'ils ne posent jamais la question en terme moral, le fun prime. On va tuer Hitler ? Cool ! etc Il y a probablement plus de complexité morale et politique dans n'importe quel film de blaxpoitation que dans Django Unchained justement.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Juin 2018, 20:39 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72046
Localisation: Fortress of Writing
bmntmp a écrit:
La différence avec des revenge movies comme ceux de Tarantino, qui sont des pseudo films d'exploitations d'ailleurs, c'est qu'ils ne posent jamais la question en terme moral, le fun prime. On va tuer Hitler ? Cool ! etc

Ok donc tu es passé complètement à côté du film.
Il n'est pas forcément question de morale mais il ne s'agit pas bêtement de "fun". Inglourious Basterds, c'est avant tout un film sur le cinéma, pas un film sur "on va tuer Hitler". Et ce qui est intéressant dans le traitement de la vengeance chez Tarantino, surtout dans Basterds et Django, c'est la façon dont il montre les victimes devenir comme leurs bourreaux. Les Basterds qui gravent des croix gammées dans les fronts de nazis comme ceux-ci forçaient les juifs à porter l'étoile jaune, Shoshanna qui crame les nazis comme eux ont cramé les juifs, dans un cinéma, avec de la pellicule, les héros qui sont une actrice, un critique, une projectionniste...le film tout entier devient un film de propagande comme l'est La Fierté de la Nation dans le film.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Juin 2018, 21:05 
Hors ligne
Expert

Inscription: 30 Sep 2016, 19:39
Messages: 549
Et toi tu donnes envie de ricaner avec cette interprétation (je ne sais pas à quelle point elle est répandue mais c'est la première fois que je la lis).
A la limite, tout ce que tu dis pointes vers un exutoire cathartique, qui était le seul but de Tarantino. Et oui, là on est dans du fun. Regardez les nazis récolter la monnaie de leur pièce.
Le sadisme, d'ailleurs, est du côté des nazis comme dans cette longue scène de l'auberge, certes distrayante, où la violence fait finalement office de libération.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Death note (Adam Wingard, 2018)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Abyssin

15

561

30 Mar 2018, 13:33

Tetsuo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Hostel (Eli Roth - 2006)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 5, 6, 7 ]

Blissfully

94

6174

09 Juin 2007, 09:58

JeeB Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Cabin Fever (Eli Roth - 2003)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Karloff

17

1423

06 Juin 2007, 10:24

the black addiction Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Couleur du crime (Joe Roth - 2005)

Blissfully

6

671

03 Sep 2007, 01:42

Janet Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Hostel, chapitre II (Eli Roth, 2007)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Film Freak

29

2328

23 Avr 2008, 14:38

karateced Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Green Inferno (Eli Roth, 2013)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Film Freak

30

1674

07 Nov 2015, 18:18

Abyssin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Until Death (Simon Fellows, 2007)

Cosmo

1

483

28 Juil 2008, 20:02

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Death at a Funeral (Frank Oz - 2007)

Jericho Cane

11

815

04 Oct 2008, 20:40

Zaphod Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Death Sentence (James Wan - 2007)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Zad

19

1435

24 Fév 2013, 13:03

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Wake of Death (Philippe Martinez - 2004)

karateced

1

252

30 Mar 2006, 09:48

Hippopotame Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web