Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 19 Oct 2018, 22:42

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 107 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 8  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 30 Aoû 2006, 22:16 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72383
Localisation: Fortress of Writing
Bon bah...

Moi, De Palma, j'ai jamais été le grand fan. Y en a que je trouve énormes, d'autres très bons ou bons, plein d'autres très appréciés par le reste du monde que moi je n'aime pas et notamment, depuis Mission / Impossible, c'était pour moi la chute de film en film...

Et les bandes-annonces de celui-ci n'étaient pas pour me rassurer, d'autant plus que j'avais lu le bouquin qui est énorme.

Autant dire que j'entrais dans la salle avec zéro attente.

Et ben au début, finalement, mes craintes s'effacent peu à peu. La jeunesse des personnages n'est pas si gênante, la voix off film noir très premier degré est assumé et l'ambiance du film aide à ce que ça passe, avec Zsigmond à la photo et Ferreti aux décors, De Palma s'assure également une certaine tenue dans le look qui évite le cheap "Europe de l'Est" dont j'avais peur au vu des premières images.

De plus, malgré un évident aspect "ultra-résumé de la mort" dans cette toute première partie, les séquences ont beau être courtes, la condensation/présentation fonctionne plutôt bien et je me sens replongé dans l'univers si classe et séduisant de L.A. Confidential que j'adore par-dessus tout...

Et soudain, c'est le drame. Enfin pas vraiment "soudainement", ça se fait plutôt graduellement...

L'intrigue a du mal à se mettre en place et en même temps l'arrivée et le développement de l'enquête paraissent expédiées. Un peu comme dans un Harry Potter. Le principal défaut de ce film, c'es son scénario.

Rien de honteux. C'est juste que c'est très mal adapté...tant au niveau du rythme et de la structure (on passe de séquences d'intrigues annexes à la trame principale de manière sinueuse et mal gérée) que des thèmes qui faisaient la richesse du livre (l'obsession des deux flics sur Betty Short, le Dahlia Noir, moteur de TOUT ce qui se passe dans le fil met presque JAMAIS palpable à l'écran).

Le bouquin d'Ellroy transpirait l'obsession et le trauma. Trauma lié à sa propre histoire comme chacun sait, qui transparaissait dans le bouquin. C'était taillé sur mesur epour De Palma avec tout ce que ça tient d'obsession, de trahison, de faux-semblants et de sosies.

Et c'est tout sous-exploité. Voire pas exploité.

Par ailleurs, De Palma est plus ou moins absent du film. Si l'on excepte une ou deux grosses fautes de goûts visuelles, le film n'a rien à se reprocher. C'est joli tout le temps. Après, au delà de ça, y a pas grand chose à se mettre sous la dent.

La maestria visuelle à laquelle l'auteur nous avait habitué paraît constamment amputée dans le film, désamorcée à peine après avoir été entamée. Comme lors de deux longs plans, avec de beaux mouvements amples qui paraissent annoncer un plan-séquence énorme, impressionnant, comme celui où la caméra s'élève du trottoir, filme un évènement à l'horizon, redescend un peu pour suivre deux personnages...pour finalement être interrompu par un cut inutile vers ces personnages.

On a frisé l'hommage à La Soif du Mal. Au lieu de ça, un sous-Les Incorruptibles.

A l'exception d'une très bonne utilisation du ralenti et des scènes avec Mia Kirschner (pour le coup, vraiment evoûtante), le film est visuellement assez anodin.

Et c'est l'impression que laisse le film. S'empêtrant dans ses intrigues et son enquête qui finit par ne plus passionner personne, s'étirant sur la fin dans des explications et des retournements qui ne surprennent en rien et sombrent même dans le grand guignol, Le Dahlia Noir n'obsède PAS.

Dommage.

3/6


(et pour info, Cosmo pense pareil)

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Dahlia Noir
MessagePosté: 30 Aoû 2006, 22:24 
Merde alors...


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: Le Dahlia Noir
MessagePosté: 31 Aoû 2006, 09:16 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 17943
Localisation: Paris
Quand on connait un peu le livre et la raison pour laquelle il a été écrit, on comprend aisément ce qui a pu plaire à De Palma. Outre les thématiques évidentes proches du cinéastes (double, voyeurisme, etc.), on sait que Elroy et De Palma partagent une fascination/répulsion pour leur mère, et que le personnage du Dahlia noir est, pour le premier, une métaphore (ou plutôt un double) de sa propre mère, qu'il voyait comme une salope jusqu'à ce qu'elle meure.

Le problème, c'est que cette facination/répulstion n'apparait jamais dans un film qui, bien que bien foutu (pas de faute majeure), reste incroyablement lisse. Il est où le malaise des personnages, elle est où l'ambiance glauque du roman ? Il y a bien une belle reconstitution de l'époque et surtout de son atmosphère, notamment à travers quelques petites astuces de montage... Mais qu'est-ce que c'est creux !

Visuellement, De Palma est présent le temps de deux plans (un très Soif du mal, mais trop court, et l'autre entièrement pompé sur Snake Eyes - et en moins bien). Nous ne sommes même pas en présence d'un divertissement quatre étoiles type Les incorruptibles (auquel le film fait référence, d'ailleurs).

Pour moi, c'est l'année de la déception, après Mann, Dumont, voici Brian - j'ai besoin de thunes - De Palma. Maudit. Je suis maudit.

3/6

_________________
La Vie brève de Jan Palach
(192 pages, 16.50€)
Le Dilettante | Fnac | Amazon


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 02 Sep 2006, 17:27 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Oct 2005, 10:23
Messages: 8094
ça sent le "Bonfire of the Vanities" (en moins foireux)... peut-être pas fait pour les adaptations le Brian.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 02 Sep 2006, 19:30 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72383
Localisation: Fortress of Writing
Mr Chow a écrit:
ça sent le "Bonfire of the Vanities" (en moins foireux)... peut-être pas fait pour les adaptations le Brian.


Ca tue Le Bûcher.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 02 Sep 2006, 19:54 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Oct 2005, 10:23
Messages: 8094
Film Freak Returns a écrit:
Mr Chow a écrit:
ça sent le "Bonfire of the Vanities" (en moins foireux)... peut-être pas fait pour les adaptations le Brian.


Ca tue Le Bûcher.


je trouve ça hyper lourdingue et simplet autant dans l'humour que dans la forme (pitié les contre plongées)... et la photo de Zsigmond a pris un bon coup de vieux je trouve pour le coup. Pour moi clairement son plus mauvais film. Reste le perso sympas de Willis et le plan d'ouverture.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 03 Sep 2006, 19:22 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 17:56
Messages: 8582
Localisation: Caché avec Charlie
Je sors juste de la salle.

Je suis un peu mitigé, mais l'ensemble est hautement positif. Surpris par la maîtrise et l'appropriation du sujet pas De Palma, qui parvient à ne jamais perdre le fil de l'intrigue, en sacrifiant, en modifiant, mais sans trahir profondément.

Et au délà du travail d'adaptation, le film est extrèmement beau, la musique "goldsmithienne", la photo, les décors.

Je tique encore sur Hartnett, trop jeune, trop beau...Scarlett est très en retrait, Heckart est bon, et c'est Hillary qui emporte le gateau avec la cerise, avec certes le plus beau rôle de tous.

La voix de Brian fait son effet sur les castings, et Mia est terriblement Betty Short, même si le visage originel d'Elizabeth reste inoubliable.


Un 4.5/6 pour l'instant, tendance 5.

Peu d'avis à la sortie, donc je ne sais pas ce qu'en ont pensé les autres.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 03 Sep 2006, 20:16 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72383
Localisation: Fortress of Writing
Le Pingouin a écrit:
Peu d'avis à la sortie, donc je ne sais pas ce qu'en ont pensé les autres.


Comme Cosmo et moi je crois.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 03 Sep 2006, 23:19 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20776
Brian De Palma joue avec les codes du polar des années 50 pour adapter l'inadaptable roman de James Ellroy. Très audacieux dans son dépouissièrage du roman, très cliquant par moment dans sa mise en scène (la fusillade !!!), très De Palmesque - Body Double cité dans de nombreux passages -, le Dahlia Noir pèche en revanche dans son final lourdement explicatif.

4/6

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 04 Sep 2006, 04:22 
Achtung!!


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 04 Sep 2006, 09:32 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 24778
Localisation: Paris
Ca fait du bien en tout cas de revenir à un DePalma qui ne soit pas QUE un musée en mouvement comme pouvait l'être FEMME FATALE, et surtout semble un peu plus classe et dense qu'un MISSION TO MARS ou un SNAKE EYES...

L'ennui c'est que le film devient petit à petit... tout simplement chiant.

En fait je sais vraiment pas quoi dire d'intéressant dessus. Je regarde ça avec par moments du respect, par moments de l'ennui.

Par contre c'est vrai que c'est étonnamment classe pour, comme disait Bob, un film qu'on s'attendait plus dans la veine "Je suis tourné en Europe de l'est".

_________________
Ma série télé sur la rivalité Jacques Chirac/Edouard Balladur !
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 04 Sep 2006, 10:22 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Juil 2006, 09:40
Messages: 461
Localisation: Rest In Paris
Dalsecmiz a écrit:
Achtung!!


A tes souhaits

_________________
"Mort au comic relief"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 04 Sep 2006, 12:27 
Certains disent que c'est très DePalmesque, et d'autres pas du tout... C'est bon signe. :)


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 04 Sep 2006, 12:40 
Hors ligne
Oberkampf Führer
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 14:38
Messages: 15658
Bob Harris a écrit:
Certains disent que c'est très DePalmesque, et d'autres pas du tout... C'est bon signe. :)


Bon signe pour que tu mettes 5/6 comme un gros vendu.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 04 Sep 2006, 13:15 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 17943
Localisation: Paris
Ozymandias a écrit:
Bob Harris a écrit:
Certains disent que c'est très DePalmesque, et d'autres pas du tout... C'est bon signe. :)


Bon signe surtout pour que tu mettes 5/6 comme un gros vendu.


Bon signe surtout pour que certains se pignolent à mort sur des trucs évidents (la relation avec la mère, etc.) mais qui ne sont pas dans le film (si ce n'est dans les intentions).

_________________
La Vie brève de Jan Palach
(192 pages, 16.50€)
Le Dilettante | Fnac | Amazon


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 107 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 8  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Greetings (Brian De Palma, 1968)

Film Freak

1

139

02 Juil 2018, 10:48

Cantal Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Hi, Mom! (Brian De Palma, 1970)

Film Freak

7

293

08 Juin 2018, 07:06

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Pulsions (Brian de Palma, 1980)

Cosmo

6

1302

18 Juin 2018, 00:02

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Outrages (Brian de Palma - 1989)

Blissfully

3

860

06 Mar 2007, 09:34

Blissfully Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Redacted (Brian de Palma, 2007)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 25, 26, 27 ]

Jericho Cane

396

14931

01 Juil 2018, 11:30

Abyssin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Sisters (Brian De Palma, 1973)

Marlo

4

948

12 Juin 2018, 23:04

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Blow Out (Brian De Palma - 1981)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 4, 5, 6 ]

Tom

75

2856

16 Jan 2016, 15:34

Castorp Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Passion (Brian De Palma - 2012)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 6, 7, 8 ]

DPSR

105

5948

03 Mar 2014, 01:04

Kost Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Scarface (Brian De Palma, 1983)

Walt

8

901

03 Juin 2018, 23:39

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Obsession (Brian De Palma, 1976)

Film Freak

0

261

17 Juin 2018, 23:47

Film Freak Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 16 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web