Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 13 Juin 2024, 23:15

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 690 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 42, 43, 44, 45, 46  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 06 Avr 2023, 12:37 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 13357
N'aimant pas du tout Les Baloches (enfin sauf techniquement), j'ai tardé à voir Uberlinks car je redoutais tout simplement de reconduire l'expérience. J'ai donc attendu sa diffusion sur OCS pour me lancer en profitant d'une semaine gratuite.

Le film commence et au bout de deux minutes, je dois l'arrêter, et là je me dis :

Image


Je fais un gros blocage/rejet sur la vulgarité des propos et des idées, alors que rien ne me choque d'habitude, du coup on peut dire que Bob a le chic pour y arriver et qu'il a une certaine marque de fabrique. Quand j'entends les mecs parler de "grosse en levrette" et de "baiser une moche", que je vois qu'il me reste douze minutes, je me dis que je n'ai pas envie de subir leur compagnie plus longtemps. Je connais ta défense Bob, si tant est que tu en aies besoin, mais à mon sens tu pointes moins volontairement une forme de "masculinité toxique" que tu ne rends tes spectateurs complices en les incitant à rire avec tes personnages ou ton film (même problème pour moi dans Les Baloches). Pour le coup ce n'est, une fois de plus, pas woke du tout, et ça ne cesse pas de me surprendre. Comme dans Les Baloches donc, il y a globalement une conception de la femme et de sa sexualité (ou absence de conception de celles-ci) qui me laisse pantois. Ces propos n'engagent que moi.

Toujours est-il que j'ai quand même repris le film pour lui donner vraiment sa chance et que je ne l'ai pas regretté, à une idée près que je connaissais déjà, et qui était aussi un frein pour le voir, à savoir la première chose que l'homme invisible pense à faire pour exercer son pouvoir et qui me consterne. Sauf que, justement, tu arrives à en faire quelque chose de surprenant pour aborder le sujet de l'absence de rapports sexuels au sein d'un couple, qui est un facteur pertinent pour traiter également de la crise ou de la séparation. Twist dans le twist, cet échec à tirer profit de l'invisibilité est également lié à une forme d'altruisme et de shift dans ton récit puisque le couple de personnages principaux va servir à mettre en valeur celui que viennent à former les personnages secondaires. La sauce prend vraiment bien, que ce soit le crescendo (merci à ton compositeur d'ailleurs) ou la pointe d'émotion à laquelle tu parviens (dans un court-métrage, compte tenu du temps imparti, ce n'est pas rien).

S'agissant de l'émotion, je reste quand même sur une forme d'incompréhension du pouvoir d'aimer puisque nous l'avons tous et que cela ne singularise pas ton personnage féminin principal conceptuellement, mais tu fais l'aveu de la niaiserie donc t'es à moitié pardonné (je dis ça sans trouver que ce soit niais). J'en viens à parler d'Anne Serra qui est à mon sens l'atout majeur de ton film, elle est vraiment excellente et rayonnante, on doit beaucoup lui dire mais elle m'a fait penser à Charlotte Le Bon. Je le dis d'autant plus que ça pèche un peu du côté d'Houbani, qui doit certes jouer un homme invisible.

Techniquement ton film est irréprochable, il n'y a guère que les plans en extérieur où l'éclairage est forcément moins travaillé, mais c'est nickel chrome, bravo. Au-delà de ça il faut comprendre que c'est assez brillant car cette technique concerne aussi bien ton cadre que ta structure ou ton montage. On peut rien dire d'autre que "chapeau".


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Avr 2023, 12:37 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 13357
Putain je tombe en haut de la page, comme d'hab'.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Avr 2023, 16:01 
En ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 85714
Localisation: Fortress of Précarité
Déjà-vu a écrit:
Putain je tombe en haut de la page, comme d'hab'.

C'est ça qui est bon.

Déjà-vu a écrit:
Le film commence et au bout de deux minutes, je dois l'arrêter, et là je me dis :

Image

:lol:

Citation:
Je fais un gros blocage/rejet sur la vulgarité des propos et des idées, alors que rien ne me choque d'habitude, du coup on peut dire que Bob a le chic pour y arriver et qu'il a une certaine marque de fabrique.

Pourtant c'est sooooooft.

Citation:
Quand j'entends les mecs parler de "grosse en levrette" et de "baiser une moche", que je vois qu'il me reste douze minutes, je me dis que je n'ai pas envie de subir leur compagnie plus longtemps.

"Le" mec, pas "les". Nuance importante.

Citation:
Je connais ta défense Bob, si tant est que tu en aies besoin

Non, j'assume que ce sont des propos que je pourrais tenir. Mais...

Citation:
mais à mon sens tu pointes moins volontairement une forme de "masculinité toxique" que tu ne rends tes spectateurs complices en les incitant à rire avec tes personnages ou ton film

...je les invite (et pas incite, nuance encore) à rire du raisonnement, appliquant un postulat fantastique à la réalité du sexe et du dating. Et non pas à rire d'une meuf hypothétique.

Citation:
(même problème pour moi dans Les Baloches)

Où la moindre présomption sur la sexualité de la fille de la part d'un personnage est dénoncée par l'autre personnage.

Citation:
Pour le coup ce n'est, une fois de plus, pas woke du tout

Je ne prétends pas l'être mais je pense que les choses sont beaucoup moins binaires que ça.

Citation:
Comme dans Les Baloches donc, il y a globalement une conception de la femme et de sa sexualité (ou absence de conception de celles-ci) qui me laisse pantois.

En l'occurrence, ce sont des mecs mais tout ce qu'ils disent (enfin que Jonathan dit) aurait pu être dit par des meufs au sujet d'un mec potentiel sur un site de rencontres (de gens avec super-pouvoirs). "C'est un gros/c'est un moche." ou même "Tu veux une grosse bite? Il a une grosse bite."
Mais, comme dans Les Baloches, c'est parce qu'on est sur deux personnages qui spéculent sur l'inconnu effrayant. C'est le même principe. Jadis, c'était "mais comment qu'on fait quand on fait un plan à trois, j'ai peur" et là c'est "mais comment qu'on fait quand on sait pas c'est quoi le pouvoir de l'autre, j'ai peur". "L'absence de conception" est inhérente. L'Autre n'est pas, à ce stade, une personne mais juste un reflet de angoisses du protagoniste.

Citation:
Toujours est-il que j'ai quand même repris le film pour lui donner vraiment sa chance et que je ne l'ai pas regretté, à une idée près que je connaissais déjà, et qui était aussi un frein pour le voir, à savoir la première chose que l'homme invisible pense à faire pour exercer son pouvoir et qui me consterne.

Faux depalmiste.

Citation:
Sauf que, justement, tu arrives à en faire quelque chose de surprenant pour aborder le sujet de l'absence de rapports sexuels au sein d'un couple, qui est un facteur pertinent pour traiter également de la crise ou de la séparation. Twist dans le twist, cet échec à tirer profit de l'invisibilité est également lié à une forme d'altruisme et de shift dans ton récit puisque le couple de personnages principaux va servir à mettre en valeur celui que viennent à former les personnages secondaires. La sauce prend vraiment bien, que ce soit le crescendo (merci à ton compositeur d'ailleurs) ou la pointe d'émotion à laquelle tu parviens (dans un court-métrage, compte tenu du temps imparti, ce n'est pas rien).

Emoji mains jointes.

Citation:
S'agissant de l'émotion, je reste quand même sur une forme d'incompréhension du pouvoir d'aimer puisque nous l'avons tous et que cela ne singularise pas ton personnage féminin principal conceptuellement,

Mais...mais...that's the whole point! Elle n'a pas de pouvoir! Le pouvoir qu'elle a, on l'a tous! C'est ça qui est beau!

Citation:
mais tu fais l'aveu de la niaiserie donc t'es à moitié pardonné (je dis ça sans trouver que ce soit niais)

Parce que tu sais que c'est beau.

Citation:
J'en viens à parler d'Anne Serra qui est à mon sens l'atout majeur de ton film, elle est vraiment excellente et rayonnante, on doit beaucoup lui dire mais elle m'a fait penser à Charlotte Le Bon.

Qui vient de lui souffler le rôle de Niki de Saint Phalle (Anne n'était pas en lice mais c'est son sosie).

Citation:
Je le dis d'autant plus que ça pèche un peu du côté d'Houbani, qui doit certes jouer un homme invisible.

Miskine Houbani dans ce topic.

Citation:
Techniquement ton film est irréprochable, il n'y a guère que les plans en extérieur où l'éclairage est forcément moins travaillé

Où il a même été handicapé par un soleil débarqué plus tôt que prévu.
Ce sont les plans sur lesquels on a le plus bossé en étalo.
Après, je voulais délibérément une image plus "naturelle" pour cette scène-là.

Citation:
mais c'est nickel chrome, bravo. Au-delà de ça il faut comprendre que c'est assez brillant car cette technique concerne aussi bien ton cadre que ta structure ou ton montage. On peut rien dire d'autre que "chapeau".

<3

Merci pour ce retour détaillé. Et pour avoir repris après les 2 premières minutes. :D

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Avr 2023, 14:56 
En ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 85714
Localisation: Fortress of Précarité
UBERLINKS est sélectionné pour la 26ème édition de DÉTOURS EN CINÉCOURT de Saint-Geniès-Bellevue.

Le film sera projeté lors de la séance "les enfants sont couchés" qui aura lieu le mercredi 7 juin 2023.


Rep à ça, Frémaux.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Avr 2023, 15:55 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 36010
Localisation: Paris
Film Freak a écrit:
Rep à ça, Frémaux.
Il préfère la séance "les enfants sont touchés".

_________________
Liam Engle: réalisateur et scénariste
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Avr 2023, 17:01 
En ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 85714
Localisation: Fortress of Précarité
No notes.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Mai 2023, 08:12 
En ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 85714
Localisation: Fortress of Précarité
Le film est également sélectionné au festival de L'Isle-Adam et à Hallucinea.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Mai 2023, 01:23 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Oct 2007, 11:11
Messages: 7875
Ah y'a ma sœur à côté de l'Isle d'Adam. Première fois que je vois quelqu'un parler de ce bled sans être de ma famille.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Mai 2023, 06:19 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 22531
Localisation: Paris
Michel Legrand Y faisait son marché tous les dimanches matin.

_________________
Anthony Sitruk - Bien sûr, nous eûmes des orages
(168 pages, 14.00€)
Commande | Site perso


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Juil 2023, 15:53 
En ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 85714
Localisation: Fortress of Précarité

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Juil 2023, 16:15 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 22424
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Waow, top ça!!

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 07 Juil 2023, 09:06 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 27994
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
J'espère qu'ils invitent l'équipe :o.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 07 Juil 2023, 09:10 
En ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 85714
Localisation: Fortress of Précarité
Malheureusement, s'ils proposent des arrangements avec les hôtels partenaires, ils ne défraient pas le voyage.
C'est con, je pouvais être logé chez un pote, c'est l'avion le souci.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 07 Juil 2023, 09:18 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 27994
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Oui prévisible, mais ça fait cher la projo.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 07 Juil 2023, 09:20 
En ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 85714
Localisation: Fortress of Précarité
J'aurais adoré avoir les réactions post-projo en québecois.

"C't'eun film euncrouyâââble lô dzi dzonc!"

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 690 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 42, 43, 44, 45, 46  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. LES BALOCHES - un film de Robert Hospyan

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 60, 61, 62 ]

Film Freak

923

61464

22 Juin 2020, 13:54

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Cherche un film

Oliviah

10

2018

05 Avr 2016, 20:19

Abyssin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Mon dernier film

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

Tetsuo

49

8021

17 Avr 2006, 15:12

darkangel Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Vidéos - Any Given Film

Gabnec

6

1751

18 Sep 2012, 15:30

questel Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. LE PORTAIL - un film de Liam Engle

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 26, 27, 28 ]

Qui-Gon Jinn

412

38480

08 Mar 2016, 17:49

Erik Vonk Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Nietzsche, concept d'un film philosophique

olDBoy

11

2097

23 Fév 2007, 20:45

ForgetMeNot Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Nana Secure Fit (fausse pub de Qui-Gon et Film Freak)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 12, 13, 14 ]

Film Freak

202

18103

29 Fév 2016, 17:39

Le Cow-boy Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le film dont tous le monde parle

cinélove

7

1938

11 Juin 2009, 20:05

Bub Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Enquête ! un film chinois doublé en français

sarah1016

7

2461

22 Déc 2017, 09:29

Massinfect Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. De Charybde en Scylla - un film de Thierry Ramoin

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Qui-Gon Jinn

33

5021

15 Mai 2013, 14:00

Le Cow-boy Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web