Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 04 Mar 2024, 18:31

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Gremlins (Joe Dante - 1984)
MessagePosté: 17 Fév 2014, 11:38 
Hors ligne
Sir Flashball
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 23418
Image


Revu hier soir après facilement 15 ans ce monument du film fantastique.

C'est encore meilleur que dans mon souvenir. Je ne crois pas, à l'époque, que j'avais capté le niveau d'inventivité, la richesse des références, la qualité de l'humour noir, et surtout, à quel point c'est une déclaration d'amour d'une grande tendresse au cinéma.

Je n'avais pas non plus remarqué que le film reposait son dispositif sur la parodie du conte de Noel, et que c'était cet accès de débauche complètement fou en plein milieu des fêtes de fin d'années qui donnait à son film une bonne partie de sa puissance et de son identité. Dante s'amuse comme un fou à montrer des petites bestioles qui ne sont finalement que des êtres humains qui auraient oublié toute bonne manière, comme en atteste la scène du cinéma, certainement la plus belle du film. J'ai aimé comment le film ne décrivait pas une bête descente dans l'horreur, mais égrainait plutôt une série de blagues de mauvais goût, poussées à un paroxysme les rendant tragiques. Le discours social du film, en filigrane, qui évoque le sacrifice de la classe ouvrière par Reagan et Nixon, donne également une petite tonalité nostalgique pas désagréable. Par ailleurs, 30 ans après, les effets spéciaux sont toujours extrêmement convaincants, et l'inventivité visuelle de certains plans est simplement hallucinante (d'ailleurs Cow Boy, la scène du tremplin dans Bad Toys 2, c'est un clin d'oeil à Gizmo ?).

J'ai quelques réserves aussi : la romance et le personnage de Kate (bien que le meilleur gag du film vienne d'elle) qui ne servent à rien, un héros finalement assez plat par rapport à son environnement burlesque, et une fin un peu trop sage.
Mais c'est l'enthousiasme qui prédomine.

Un gros 5/6

_________________
"Je vois ce que tu veux dire, mais..."
"Je me suis mal exprimé, pardon."


Dernière édition par Castorp le 17 Fév 2014, 14:32, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Fév 2014, 11:49 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 14:47
Messages: 3547
Y'a des choses dans le tout début qui me gènent un peu, notamment tout ce qui concerne la famille du héros, les scènes dans la banque avec le chien...Bill et Kate sont des personnages beaucoup trop lisses.
Cela vient peut être de l'écriture de Chris Colombus et d'un cahier des charges Amblin mais Dante arrivent par plein de détails à intégrer des choses de sa cinéphilie et à vampiriser le truc (on sent encore un peu l'ombre de The Howling). L'histoire lui permet de laisser place à ses délires (j'aime bien la scène du bar) et c'est là que l'humour du réalisateur apparait franchement pour la première fois.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Fév 2014, 11:52 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 22288
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Le matthewbroderickisme du héros est voulu, non? Contraste avec les teigneux Gremlins + plus de place pour Guizmo, le "vrai" héros du film...

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Fév 2014, 12:06 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 27646
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Oui mais effectivement l'acteur principal est quand même bien transparent. Enfin je dis ça, j'adore le film.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Fév 2014, 12:45 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 84942
Localisation: Fortress of Writing
Maintenant faut remater le 2 qui est juste une folie furieuse, un délire cartoonesque et méta qui exploite juste TOUT ce qu'il y avait de possible dans le potentiel.

_________________
UBERLINKS toujours dispo sur OCS et MyCanal!
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Fév 2014, 12:48 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Aoû 2005, 23:40
Messages: 19399
Localisation: Rebirth Island
Oui, le 2 c'est un truc de malade, je le préfère largement au 1, que je trouve sympa mais trop "sage".


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Fév 2014, 14:33 
Hors ligne
Sir Flashball
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 23418
Film Freak a écrit:
Maintenant faut remater le 2 qui est juste une folie furieuse, un délire cartoonesque et méta qui exploite juste TOUT ce qu'il y avait de possible dans le potentiel.


C'est prévu.
D'ailleurs, je vais avoir le plaisir de la découverte, je crois que je ne l'ai pas encore vu.

_________________
"Je vois ce que tu veux dire, mais..."
"Je me suis mal exprimé, pardon."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Fév 2014, 17:16 
Hors ligne
Garçon-veau
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Juil 2005, 15:48
Messages: 20969
Localisation: FrontierLand
Castorp a écrit:
(d'ailleurs Cow Boy, la scène du tremplin dans Bad Toys 2, c'est un clin d'oeil à Gizmo ?)
Pas conscient au départ non.

_________________
Netflix les gars, Netflix.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Fév 2014, 17:24 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 12:23
Messages: 7377
J'aime beaucoup et lorsque je l'ai revu il y a environ trois ans, j'avais été stupéfait par la violence du film.

Le 2, j'adore, sans doute dans mon top 50 de tous les temps.

_________________
There is no such thing in life as normal


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Fév 2014, 17:52 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 22288
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Ah moi, même si j'aime le 2, j'ai toujours préféré le 1. Le 2 est plus un gros délire, le 1 est plus simple, à la fois plus noir et plus "charmant" par son aspect "conte"... Le 2 on tombe un peu dans le blockbuster... Mais bon, ça reste un vrai plaisir hein..

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Fév 2014, 19:02 
Hors ligne
Putain, sérieux mec
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Juin 2009, 12:09
Messages: 5566
Remate le 2, mec, il est mille fois plus noir que pas mal d'autres films plus "sérieux"...

Préférence pour le 2 aussi, mais je surkiffe la créativité de la mise en scène des Gremlins dans le 1 et le côté Conte de Noël.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Fév 2014, 19:32 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 22288
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Oui, le coté conte de Noel manque vraiment au 2... (Plus vu depuis tres longtemps, a revoir en effet..)

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Juin 2022, 16:21 
En ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 35691
Localisation: Paris
J'ai revu le 1 hier au Max Linder dans le cadre de la rétro Dante. Mon fils de 7 ans et demi a aimé: il a eu peur et a eu envie de se cacher les yeux, puis a rigolé, preuve que le film fonctionne hyper bien.

J'ai été étonné au départ par le rythme. Le film prend tellement son temps par rapport à ce qui serait son équivalent aujourd'hui, présentant tranquillement les personnages. Cependant, j'ai été gêné de prime abord par la fadeur des protagonistes: si le père apporte un peu d'inattendu et des bons gags, le perso de Billy et sa copine sont sans saveur... Je comprend la démarche de présenter un environnement quelque peu lisse pour que les Gremlins puissent le dynamiter, mais il faut attendre un bout de temps pour pouvoir justifier a posteriori ce qu'on "subit" au début (le pote ado joué par Corey Feldman, le vide complet... Quand tu compares avec les héros de BTTF par exemple ça fait mal).

La montée dans l'angoisse puis dans l'horreur puis dans le rire est parfaitement maîtrisée. Très belle lumière d'ailleurs (encore heureux pour un film où elle est un véritable enjeu). Et j'avais oublié que le film partait aussi loin dans le délire. Dans mon souvenir c'était le 2 qui était totalement déjanté mais on voit déjà les graines dans celui-ci (le montage aérobic, le décrochage sur le Gremlin détective privé en mode solitaire...).

En tout cas dans tout ce qui a trait à l'hommage aux films de monstre des années 50, à tout ce qui a biberonné Dante lui-même, le film est séduisant. Et c'est là que tu vois que toutes ces prods Amblin réalisées par des baby boomers avaient une sincérité et un premier degré dans leurs références qu'on trouve moins maintenant, où tout semble éminemment conscient de lui-même, calculé, calibré...

Au final l'ensemble séduit par son mordant marrant même si la gestion du point de vue aurait été perfectible (cette narration par le père comme si ça avait été lui le protagoniste). Ça reste une bonne pépite que j'étais content de redécouvrir.

_________________
Liam Engle: réalisateur et scénariste
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Gremlins 2: La nouvelle génération (Joe Dante, 1990)

Walt

13

2166

03 Jan 2024, 15:22

Le Cow-boy Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. 1984 (Michael Radford, 1984)

Cosmo

4

2139

11 Déc 2008, 07:17

Baptiste Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Hurlements (Joe Dante, 1981)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Film Freak

15

1300

27 Juil 2022, 14:37

KillMunster Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Explorers (Joe Dante - 1985)

Qui-Gon Jinn

3

532

29 Aoû 2022, 12:12

Fenrir Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Burying the Ex (Joe Dante, 2014)

Film Freak

0

1303

30 Jan 2016, 00:49

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Piranhas (Joe Dante, 1978)

Cosmo

14

1995

14 Fév 2021, 09:40

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Hole (Joe Dante - 2009)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

DPSR

27

3669

31 Déc 2013, 14:51

Kost Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Dante 01 (Marc Caro, 2008)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

Film Freak

46

5782

29 Sep 2008, 15:59

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Panic sur Florida Beach (Joe Dante, 1993)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Mr Chow

25

2744

31 Juil 2022, 10:05

Déjà-vu Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Mort de Dante Lazarescu (Cristi Puiu - 2005)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Jericho Cane

21

3004

04 Mai 2016, 09:10

Art Core Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bêtcépouhr Lahvi et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web