Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 24 Avr 2018, 02:03

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 145 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 12 Fév 2014, 23:24 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Nov 2013, 23:05
Messages: 3462
Image

Passionnant, Melville reviens sans langue de bois sur l'intégrale de sa filmo avec une quinzaine de pages par film sans vraiment ce concentrer sur l'aspect technique ou sur le scénario mais plus sur sa vision du développement de ses films, ses rencontres, ses regrets, ses combats et tout le reste. Et ce qui est bien avec le livre c'est que chaque chapitre passionnent même si le film traité n'est pas celui qu'on préfère nécessairement.
C'est franchement passionnant (je crois que vous l'aurez compris :mrgreen: ) à lire et on regrette que le livre soit pas plus long (200 pages). Par contre du coup ca s'adresse clairement aux fans et à ceux qui connaissent le maître car ici aucune analyse scolaire ou de porte d'entrée pour le spectateur lambda. Un livre d'autant plus nécessaire quand on sait que Melville mourut quelques années plus tard :(

NEXT: Le nouvel Hollywood (entrecoupé des petits fascicules des cahiers du cinéma, vu le prix j'ai envie de tester).

_________________
ImageImageImage

Bomcast, le Podcast Bimensuel


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 20 Fév 2014, 22:51 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Nov 2013, 23:05
Messages: 3462
Image

C'était plutôt un bon bouquin ou on apprends quand même pas mal de choses sur le sujet et qui est au final bourré d'anecdotes mais je ne peux pas m'empêcher d'être un poil mitigé. Je pense que le livre aurait pu facilement faire 400 pages au lieu des 550 actuel, franchement y a des passages ou on s'attarde sur 5 pages sur un exécutif et son mariage, je comprends que Biskind essaye de bien décrire cette univers et ces protagonistes mais ca a également ses limites, j'avais par moment l'impression de lire un vrai bouquin de fiction sauf que les personnages changent ici toutes les 5/6 pages, alors par moment c'est sympa et ca fonctionne mais d'autres ou ca m'a un poil laissé sur le côté.

Idem sur la "légende" on voit que Biskind essaye au maximum de tirer parti des légendes mais au final ca prend pas trop de recul, y a aucune analyse, ça enquille juste les anecdotes avec les différents points de vue des protagonistes. Enfin bon au final ca reste quand même une bonne documentation pour qui s'intéresse un minimum à cette période et ca m'a conforté dans ma haine anti Spielberg et Lucas de ce que j'ai pu lire d'eux dans ce bouquin :mrgreen:

NEXT: Il était une fois, Samuel Fuller

_________________
ImageImageImage

Bomcast, le Podcast Bimensuel


Dernière édition par Cooper le 20 Fév 2014, 23:08, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 20 Fév 2014, 22:58 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mai 2008, 10:03
Messages: 4157
Localisation: Poitiers
Un peu pareil ; y'a des anecdotes géniales (Coppola qui pique du matos sur le tournage de son premier film au cas où on le laisserait pas en tourner un deuxième)e mais un peu trop de place est donné aux histoires de cul de machin avec machine qui le trompe avec machin.
Ca se réveille un peu vers la fin où on voit bien la mort du nouvel Hollywood et l'avènement de l’ère Lucas/Spielberg.

_________________
You are a ghost driving a meat covered skeleton made from stardust riding a rock floating through space.
FEAR NOTHING


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 21 Fév 2014, 10:47 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 17696
Localisation: Paris
Reste également le problème des sources. Ce que raconte l'auteur est parfois contradictoire avec d'autres livres.

_________________
Votez pour moi :

Concours JeDeviensEcrivain


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 21 Fév 2014, 10:51 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 18235
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Perso j'ai dévoré ce livre, j'ai adoré. A lire absolument...

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 21 Fév 2014, 14:25 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 17696
Localisation: Paris
Et Gamines, ça vaut quoi ?

_________________
Votez pour moi :

Concours JeDeviensEcrivain


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 25 Fév 2014, 23:55 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Nov 2013, 23:05
Messages: 3462
Image

Et bin c'était vraiment bien ce livre d'entretien entre Fuller et Simsolo.

CA se différencie vachement du livre d'entretien avec Melville dans la mesure ou contrairement à ce dernier ici Fuller parle de toute sa vie et non pas que de ses films. C'est à dire qu'on a quand même la moitié du livre donc 150 pages qui ne parle pas directement de cinéma mais de l'expérience militaire et professionnel en tant que Journaliste du bonhomme et c'est passionnant.
Fuller c'est quand même un mec qui a fait le débarquement en Normandie, qu'a failli y laisser sa peau et qu'a été décoré alors qu'il aurait pu clairement se servir de son don d'écriture pour se mettre à l'abri, chose qu'il se refusait de faire et rien que pour ça, respect. Il a une vision réaliste et loin d'être manichéenne ou patriotique sur le sujet et on voit que c'est un mec qu'en a clairement dans le cigare.

Ensuite la partie consacré à ses films a pas pour ambition d'aller en profondeur sur chaque film comme pouvait le faire Melville, ici on peut trouver un peu frustrant de ne voir que 4 pages consacrées à des œuvres majeures tel que 40 guns ou Shock Corridor même si on évite la langue de bois, j'aime bien la peinture dépeinte de Zanuch qui apparait beaucoup plus humains dans la description qu'en fait Fuller.
Ca revient aussi sur ses projets avortés, ses quelques films en tant qu'acteur et y a une également une dizaine de pages sur ses rapports avec d'autre cinéastes.

Un livre indispensable donc si on aime le bonhomme et ca donné envie de creuser son histoire qui est apparement encore plus développé dans un troisiéme visage chez Allia.

NEXT: Clouzot un cinéaste.

_________________
ImageImageImage

Bomcast, le Podcast Bimensuel


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Fév 2014, 18:21 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 6223
Toi entre tes deux films par jour (et 5-6 le dimanche :) ) et tes lectures consacrées au cinéma tu remportes l'oscar du plus investi du forum sans problème...


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Avr 2014, 04:52 
Hors ligne
Serial Modo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 17:02
Messages: 16836
Localisation: en cours...
L'incroyable libraire parisienne Scaramouche, 161 Rue Saint-Martin, dans le 3è arrondissement, à côté de Beaubourg, va fermer fin mai définitivement. C'est une bien triste nouvelle, qu'on peut compenser en profitant des promos ahurissantes que le mec fait actuellement pour écouler son stock, à des prix dérisoires.

Y'a du très lourd (j'y ai trouvé un Carasco rarissime en édition originale avec tiré-à-part pour 10 malheureux euros) et faut pas traîner : quand j'y suis passé hier, Païni était de passage et il envisageait de revenir avec une bagnole pour la remplir de livres bradés.

_________________

*


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Avr 2014, 07:51 
Hors ligne
Serial Modo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 17:02
Messages: 16836
Localisation: en cours...
Tom a écrit:
Zad a écrit:
Tom, tiens, regarde, un miracle : http://www.incunabula.org/2013/06/jean- ... 75-french/

Quand tu vois les tarifs délirants auxquels les deux tomes sont revendus d'occasion, tu te dis que soudain des pdf mal scannés, c'est absolument génial...

Heeeey j'avais raté ça ! Merci Zad !


Un intégrale des écrits d'Epstein serait en route, neuf tomes prévus ! :)

_________________

*


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re:
MessagePosté: 12 Avr 2014, 08:10 
Hors ligne
Serial Modo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 17:02
Messages: 16836
Localisation: en cours...
Kaori a écrit:
http://www.fabula.org/actualites/article16279.php

Un livre très intéressant... Surtout le texte d'Ophir Levy sur les images des camps devenues paradigmes du cinéma.


7 ans après : merci beaucoup, je viens de découvrir ce livre grâce à toi, et certains articles s'attaquent de manière passionnante à des choses sur lesquelles je travaille actuellement.

Et la couverture est extraordinaire !

Image

_________________

*


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Avr 2014, 19:58 
Hors ligne
Teacher

Inscription: 13 Mai 2010, 11:50
Messages: 11830
Image

Atlas du cinéma (André Z. Labarrère)


Je me rends compte que j'ai jamais fait part ici du bouquin qui me sert pourtant de bible depuis plus de 10 ans, et que je trimballe toujours en secours sur moi (quand je fais cours, par exemple). Un livre qui a en grande partie participé à façonner la vision du cinéma que j'ai aujourd'hui (ou qui du moins lui a donné les outils nécessaires pour s'affirmer)... Ce n'est pas du tout un ouvrage théorique, mais une sorte de panorama utilitaire comme il en sort 15 par an (le type de petit bouquin qu'on adore, généralement, quand on est lycéen). La particularité inestimable de celui-ci, c'est qu'il met totalement à plat l'histoire et la géographie du cinéma.

Cela veut dire qu'aucune période n'est plus ou moins traitée qu'une autre (le muet prend ainsi un bon quart de chaque notule nationale, quand il existe dans le pays en question), et qu'absolument TOUS les pays sont abordés. Voici, entre autres, les pays qu'on retrouve dans le sommaire : Biélorussie, Syrie, Sri Lanka, Islande, Bolivie, Etats des caraïbes... Pour chacun, une Histoire du ciné (même sommaire) mise en regard avec les évènements historiques du siècle, où l'on va essayer de dessiner les tendances et mouvements esthétique remarquables, les noms des principaux réals et principaux films... Tous les pays sont à la même enseigne. Pas de démagogie cependant : ces "petits" pays ne prennent pas plus de place que ce que leur apport au cinéma autorise, et les pays majeurs du cinéma (USA, France, Inde, Japon, Italie...) dominent légitimement le bouquin. Mais l'absence totale d'ethnocentrisme, la façon d'aller traiter chaque pays exactement de la même façon avec une superbe indifférence (et non de partir d'une base USA-Europe en reléguant le reste à l'état de curiosité de passage) est une exception que je n'ai jamais rencontré ailleurs en 15 ans de bouquins-bilan de ce type.

Concrètement, le livre se présente comme un ouvrage utilitaire dans lequel on va piocher à l'occasion d'une recherche précise. Les notules sont une synthèse des infos et publications sur l'Histoire du ciné de chacun de ces pays, et la lecture est rendue très digeste pas la transformation de la plupart de ces infos en diagrammes ou schémas explicatifs (une page sur deux est dévolue à ces schémas), jusqu'à ce que ça en devienne même parfois ridicule (des dessins et des schémas pour tout et n'importe quoi). Les auteurs essaient notamment de donner à voir à quelle période le pays est dans un âge d'or (économique et/ou artistique) et à quel moment il n'est absolument pas influent.


Quelques gros défauts qui empêchent d'en faire une référence absolue :

- Un mépris évident pour le cinéma commercial ou de genre : sur ce coup, ça sent parfois vraiment le bouquin de vieux con. Dans chaque notule, l'arrivée de films "réalistes" ou "sociaux" est par exemple vue comme un signe d'évolution ou de maturité... Attention, l'info sur le cinéma plus populaire reste présente, les réals ou films sont cités, les tendances dans lesquels ils s'inscrivent aussi, mais c'est clairement vu comme quelque chose de secondaire. On en arrive par exemple à traiter les années de la Hammer comme une période pauvre de l'Histoire du ciné anglais (sans même que le bouquin le fasse volontairement : c'est juste clairement un arrière-plan pour celui qui synthétise ces infos). Le renouveau de l'animation japonaise dans les années 80-90 prend deux paragraphes à peine... C'est une énorme limite au bouquin, qui n'est du coup pas le meilleur guide pour se repérer, par exemple, dans les cinémas classiques grand public mal débroussaillés par les ouvrages français (indien, egyptien...)

- Le bouquin n'a jamais été réédité, et s'arrête en 2000. Bien que les notules traitent des années récentes avec autant d'attention que les autres et jusqu'au bout, ça commence aujourd'hui à être un problème, notamment pour les tendances générales qui se jouent en décennies (rien qui n'indiquerait à un jeune lecteur, par exemple, la place que prend le cinéma sud-coréen dans les années récentes).

- Ça reste hyper factuel et objectif : c'est plus un point de départ pour aller étudier les cinémas en question, qu'une base de travail en soi. Il faut vraiment le prendre comme un outil, un moyen d'avoir rapidement une vision d'ensemble sur un sujet particulier (un genre national, une période, etc).


Voilà, si vous le croisez je vous conseille vraiment d'y jeter un œil, ça fait des années qu'il me sauve régulièrement la mise en situation d'urgence, et qu'il aiguise ma curiosité.


Dernière édition par Tom le 13 Avr 2014, 20:08, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Avr 2014, 20:04 
Hors ligne
Putain, sérieux mec
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Juin 2009, 12:09
Messages: 5065
Tom a écrit:
Image

Atlas du cinéma (André Z. Labarrère)


Je me rends compte que j'ai jamais fait part ici du bouquin qui me sert pourtant de bible depuis plus de 10 ans, et que je trimballe toujours en secours sur moi (quand je fais cours, par exemple). Un livre qui a en grande partie participé à façonner la vision du cinéma que j'ai aujourd'hui (ou qui du moins lui a donné les outils nécessaires pour s'affirmer)... Ce n'est pas du tout un ouvrage théorique, mais une sorte de panorama utilitaire comme il en sort 15 par an (le type de petit bouquin qu'on adore, généralement, quand on est lycéen). La particularité inestimable de celui-ci, c'est qu'il met totalement à plat l'histoire et la géographie du cinéma.

Cela veut dire qu'aucune période n'est plus ou moins traitée qu'une autre (le muet prend ainsi un bon quart de chaque notule nationale, quand il existe dans le pays en question), et qu'absolument TOUS les pays sont abordés. Voici, entre autres, les pays qu'on retrouve dans le sommaire : Biélorussie, Syrie, Sri Lanka, Islande, Bolivie, Etats des caraïbes... Pour chacun, une Histoire du ciné (même sommaire) mise en regard avec les évènements historiques du siècle, où l'on va essayer de dessiner les tendances et mouvements esthétique remarquables, les noms des principaux réals et principaux films... Tous les pays sont à la même enseigne. Pas de démagogie cependant : ces "petits" pays ne prennent pas plus de place que ce que leur apport au cinéma autorise, et les pays majeurs du cinéma (USA, France, Inde, Japon, Italie...) dominent légitimement le bouquin. Mais l'absence totale d'ethnocentrisme, la façon d'aller traiter chaque pays exactement de la même façon avec une superbe indifférence (et non de partir d'une base USA-Europe en reléguant le reste à l'état de curiosité de passage) est une exception que je n'ai jamais rencontré ailleurs en 15 ans de bouquins-bilan de ce type.

Concrètement, le livre se présente comme un ouvrage utilitaire dans lequel on va piocher à l'occasion d'une recherche précise. Les notules sont une synthèse des infos et publications sur l'Histoire du ciné de chacun de ces pays, et la lecture est rendue très digeste pas la transformation de la plupart de ces infos en diagrammes ou schémas explicatifs (une page sur deux est dévolue à ces schémas), jusqu'à ce que ça en devienne même parfois ridicule (des dessins et des schémas pour tout et n'importe quoi). Les auteurs essaient notamment de donner à voir à quelle période le pays est dans un âge d'or (économique et/ou artistique) et à quel moment il n'est absolument pas influent.


Quelques gros défauts qui empêchent d'en faire une référence absolue :

- Un mépris évident pour le cinéma commercial ou de genre : sur ce coup, ça sent parfois vraiment le bouquin de vieux con. Dans chaque notule, l'arrivée de films "réalistes" ou "sociaux" est par exemple vu comme un signe d'évolution ou de maturité... Attention, l'info reste présente, les réals ou films sont cités, les tendances dans lesquels ils s'inscrivent aussi, mais c'est clairement vu comme quelque chose de secondaire. On en arrive par exemple à traiter les années de la Hammer comme une période pauvre de l'Histoire du ciné anglais (sans même que le bouquin le fasse volontairement : c'est juste clairement un arrière-plan pour celui qui synthétise les infos). Le renouveau de l'animation japonaise dans les années 80-90 prend deux paragraphes à peine... C'est une énorme limite au bouquin, qui n'est du coup pas le meilleur guide pour se repérer, par exemple, dans les cinémas classiques grand public mal débroussaillés par les ouvrages français (indien, egyptien...)

- Le bouquin n'a jamais été réédité, et s'arrête en 2000. Bien que les notules traitent des années récentes avec autant d'attention que les autres et jusqu'au bout, ça commence aujourd'hui à être un problème, notamment pour les tendances générales qui se jouent en décennie (rien qui n'indiquerait à un jeune lecteur, par exemple, la place que prend le cinéma sud-coréen dans les années récentes).

- Ça reste hyper factuel et objectif : c'est plus un point de départ pour aller étudier les cinémas en question qu'une base de travail. Il faut vraiment le prendre comme un outil, un moyen d'avoir rapidement une vision d'ensemble sur un sujet particulier (un genre national, une période, etc).


Voilà, si vous le croisez je vous conseille vraiment d'y jeter un œil, ça fait des années qu'il me sauve régulièrement la mise en situation d'urgence, et qu'il aiguise ma curiosité.


Merci!

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Avr 2014, 20:06 
Hors ligne
Teacher

Inscription: 13 Mai 2010, 11:50
Messages: 11830
heeey bah de rien !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Avr 2014, 20:09 
Hors ligne
Putain, sérieux mec
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Juin 2009, 12:09
Messages: 5065
Je parlerai ici des quelques bouquins dédiés au scénar que j'ai pu découvrir grâce au taf. Pas mal de conneries, mais quelques trucs géniaux aussi.

J'essaie de me fixer une deadline pour Mardi soir.

Mais c'est typiquement le type de bouquin qui a l'air d'être un super bon compagnon.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 145 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Quelques livres

Cosmo

0

1067

11 Jan 2006, 14:01

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Top Livres 2005

Blissfully

2

1280

21 Juil 2006, 17:43

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Cherche livres

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 6, 7, 8 ]

Chlochette

107

7218

03 Nov 2007, 13:30

Chlochette Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. TOP LIVRES 2007

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

DPSR

15

2076

11 Avr 2008, 12:21

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les livres que je ne lirai pas cet été

Think Bud Spencer

3

1145

19 Aoû 2008, 06:11

DPSR Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Quelques livres de vacances

Blissfully

11

2146

29 Sep 2005, 09:09

Blissfully Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. livres sur Michael Mann

mannhunter

1

965

04 Sep 2006, 09:18

mannhunter Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Quelques livres de première moitié de juillet

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Blissfully

28

2984

08 Aoû 2005, 17:36

Marion R Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Livres sur l'heroic fantasy et les films féeriques

juLILO

5

972

06 Oct 2005, 12:10

juLILO Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Ranger 2000 livres dans une pièce de 20 m2

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

rotary [Bot]

27

17825

27 Juin 2013, 12:34

alinano Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web