Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 21 Fév 2018, 08:06

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 12 Fév 2018, 18:07 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 17958
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Image

En 2003, Tommy Wiseau, artiste passionné mais totalement étranger au milieu du cinéma, entreprend de réaliser un film. Sans savoir vraiment comment s'y prendre, il se lance … et signe THE ROOM, le plus grand nanar de tous les temps. Comme quoi, il n'y a pas qu'une seule méthode pour devenir une légende !

De The room je n'ai vu que des extraits sur Youtube et j'avoue avoir trouvé jouissifs ces extraits d'un film totalement autre, aussi glauque que fascinant dans sa nullité affichée. Surtout comment ne pas ecarquiller les yeux devant Wiseau, ce mec tout chelou, au rire machiavélique et à la qualité de comédien abyssalement mauvaise.

Le film de Franco est en fait assez classique. Tout commence par une bromance sympathique et plutôt touchante entre Tommy Wiseau donc et Greg Sestero qui se retrouvent dans un cours de théâtre et décident de partir ensemble pour LA. La candeur de Sestero (excellent Dave Franco) contrebalance totalement avec le côté creepy et positivement inexplicable de Tommy Wiseau (génial James Franco). Quelque-chose d'assez beau se passe entre eux comme la rencontre de deux solitudes. La seconde partie, celle du tournage est sans doute la plus drôle. On voit vraiment se mettre à l'oeuvre la catastrophe qui vient. Les errements permanents de Wiseau, plus surprenante son insécurité aussi. Le film est assez malin et ne joue pas tellement sur la fétichisation du film original, il ne cherche pas à répondre à toutes les questions ou à singer forcément les meilleures scènes (même si j'y reviens plus bas). Il est surtout là pour raconter l'histoire de ce rêve américain totalement biaisé et déviant intégralement basé sur l'argent (dont l'origine est aussi mystérieuse que son propriétaire) et sur la folie aveugle dans une starisation potentielle qui n'a aucun sens.

Mais là où le film se dégonfle beaucoup pour moi ça va être dans son dernier acte ou plutôt dans sa conclusion. Tout se résume à cette projection finale où The Room est montré pour la première fois à un public (qui n'est autre que l'équipe du film). Mais c'est là que Franco tombe dans une hypocrisie toute américaine et très programmatique où passée l'humiliation des premières minutes, le public (les acteurs et les techniciens qui ont participé au film) commence à se lâcher et à rire de bon coeur avec le film. Wiseau affligé sort de la salle mais y revient en star en montant sur scène et en étant ovationné par le public. Franco évacue d'un coup la question du nanar, la question du film pas reconnu pour ce qu'il croit être mais pour ce qu'il est au profit d'une espèce de simili success story ou immédiatement Wiseau est un mec culte qui a réalisé un film culte. Franco évacue le plus difficile en fait, cette transition entre cette projection, qui n'a probablement pas été si bienveillante et si drôle et la cultification du film. C'est absurde et c'est une espèce de concession ridicule à une forme de cinéma hollywoodien purement superficiel. Car à ce moment là du film Franco, abandonne clairement Wiseau et ne cherche plus du tout à le comprendre mais simplement à donner au public le petit côté feel good qu'il était venu chercher.

Et je ne parlerai pas de la pire idée de l'année quand après donc cette fin totalement ratée, Franco décide de conclure son film sur un générique où il met en parallèle dans le même plan les scènes de The room et les scènes recréées pour le film. Idée totalement crétine qui finit de donner à l'ensemble du projet un manque de sincérité certain, un aspect puéril et très superficiel. Bref j'ai commence le film plutôt séduit et je l'ai terminé énervé. Le seul moment vraiment qiu m'a vraiment interpellé c'est ce très court extrait du making of de The room (puisque visiblement Wiseau avait engagé un mec pour faire le making of). Ça, ça doit être quelque chose d'assez génial à voir.

3/6

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Fév 2018, 18:26 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 8116
Le film original (The room) est effectivement très très gratiné.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Fév 2018, 21:30 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Juin 2013, 15:42
Messages: 1418
Localisation: Orléans
Fascinant d'avoir pu faire un des meilleurs films de l'année, c'est du pur génie.

_________________
1 gramme d'Insta


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The artist (Michel Hazanavicius - 2011)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 4, 5, 6 ]

DPSR

88

4159

16 Juin 2012, 08:53

karateced Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Marina Abramovic: The artist is present (Matthew Akers-2012)

DPSR

1

399

14 Déc 2012, 00:51

Art Core Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Daniel y Ana (Michel Franco - 2010)

DPSR

4

626

05 Avr 2013, 18:43

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Chronic (Michel Franco - 2015)

Karloff

1

500

12 Avr 2017, 07:21

Abyssin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Despues de Lucia (Michel Franco - 2012)

DPSR

7

1281

22 Mar 2013, 16:26

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Después de Lucia (Michel Franco, 2012)

Art Core

5

569

08 Oct 2012, 11:53

Art Core Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Greta, la tortionnaire / Ilsa, Ultimes Perversions (Jess Franco, 1976)

Mister Zob

0

1272

23 Juin 2007, 14:05

Mister Zob Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Hercule contre les vampires (Mario Bava, Franco Prosperi - 1961)

Tom

0

438

19 Déc 2014, 22:39

Tom Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Ami-ami (Victor Saint-Macary, 2018)

Film Freak

1

417

30 Jan 2018, 22:37

Jerónimo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Titan (Lennart Ruff, 2018)

Film Freak

0

110

03 Fév 2018, 21:30

Film Freak Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web