Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 04 Déc 2021, 05:09

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 22 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
Auteur Message
MessagePosté: 08 Mai 2015, 11:47 
Hors ligne
Teacher

Inscription: 13 Mai 2010, 11:50
Messages: 11665
Citation:
et donc comme on ne peut visiblement pas le dire dans le titre du message, le film est plus connu en France sous le nom "Comme un Torrent"

C'est possible si ça semble absolument nécessaire (= si les titres VF et VO sont aussi usités l'un que l'autre), on a quelques rares topics comme ça. Le dernier en date : wichita-jeu-risque-jacques-tourneur-1955-t19456.html (l'habitude est plutôt au / pour séparer les deux titres, mais c'est du détail, tant qu'on sature par le titre d'infos...).


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Mai 2015, 11:48 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 78496
Localisation: Fortress of Writing
Gontrand a écrit:
...et donc comme on ne peut visiblement pas le dire dans le titre du message, le film est plus connu en France sous le nom "Comme un Torrent" (c'est aussi la traduction du roman de départ, écrit par l'auteur de "From Here to Eternity"* et "the Thin Red Line"**, et le père de la fille qui a écrit "A Soldier's Daughter Never Cries"** adapté par James Ivory***


*"Tant qu'il y aura des Hommes"
**"La ligne rouge dont l'épaisseur était standard"
***"La Fille d'un Soldat ne pleure Jamais"
****Jean Ivoire

L'équivalent français de James est Jacques et non Jean.

Si tu fais une blague pourrie, fais-la bien.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Mai 2015, 13:07 
Hors ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 24607
Localisation: Arkham Asylum
Baptiste a écrit:
Le film m'avait déçu, vu les éloges entendues. Mais effectivement les couleurs étaient utilisées de façon assez originales et fortes. Mais bon, Minelli j'ai pas voulu creuser, pour l'instant.


C'est bien dommage...

_________________
N'écoutez pas Film Freak


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Mai 2015, 14:37 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 12554
De Minelli, j'avais vu Les ensorcelés que j'avais trouvé fantastique. Par contre, je m'étais aventuré dans quelques-uns de ses films musicaux mais vu que je n'ai pas trop d'atomes crochus avec ce genre, j'étais beaucoup moins fan. Dans sa veine plus "classique", qu'est-ce que vous conseillez comme Minelli?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Mai 2015, 14:56 
Je ne connais pas très bien Minnelli non plus, mais l'expression "grand film malade" mévoque vraiment vers "les 4 Cavaliers de l'Apocalypse"


Haut
  
 
MessagePosté: 08 Mai 2015, 18:21 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Mai 2014, 10:12
Messages: 3229
Abyssin a écrit:
Dans sa veine plus "classique", qu'est-ce que vous conseillez comme Minelli?


ses classique sont ses musicals

Sinon en dehors:

L'horloge
Madame bovary
Thé et sympathie,
La femme modèle
Van gogh
Celui par qui le scandale arrive
Comme un torrent
Il faut marrer papa
Les quatre cavaliers de l'apocalypse

En dehors de ses musicals c'est peut être moins bon que du Douglas sirk mais cela reste à voir


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Mai 2015, 18:52 
Hors ligne
Teacher

Inscription: 13 Mai 2010, 11:50
Messages: 11665
Citation:
En dehors de ses musicals c'est peut être moins bon que du Douglas sirk mais cela reste à voir

Ils sont bien complémentaires je trouve. Quand j'ai vu Comme un torrent (bon, peu de souvenirs, c'est loin), je venais de découvrir mes premiers Sirk, et soudain j'avais l'impression d'en découvrir une version plus dense, bouillonnante et tumultueuse, comme un élément chimique dangereusement instable (dans la façon dont Minnelli fait varier notre pitié pour certains personnages, ou notre adhésion au cynisme de certains autres, dans la façon dont on emballe ou coupe soudainement les épanchements lyriques). Alors que chez Sirk y a une espèce de pureté acide, tout suit une même ligne, appuyée avec insistance jusqu'à ce que la situation mélodramatique en devienne stridente, insoutenable.

Bon c'est complètement vague et brouillon ce que j'écris, mais c'est juste pour dire que j'aime beaucoup le face à face entre ces deux versions du mélo tardif, elles se complètent bien.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 22 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Brigadoon (Vincente Minnelli, 1954)

Film Freak

7

228

19 Mai 2021, 11:06

elmergantry Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Tous en scène (Vincente Minnelli - 1953)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Blissfully

22

1711

09 Mai 2021, 15:38

elmergantry Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le chevalier des sables (Vincente Minnelli - 1965)

Castorp

2

927

24 Juin 2016, 21:42

Tetsuo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Un américain à Paris (Vincente Minnelli - 1951)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Castorp

39

1874

19 Avr 2021, 22:11

Lohmann Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Running with Scissors (Ryan Murphy, 2007)

Arnotte

0

980

29 Mar 2007, 09:11

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Silent Running (Douglas Trumbull, 1971)

Cosmo

3

1349

06 Oct 2021, 20:29

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Running out of time 2 (Johnnie To et Law Wing-Cheong , 2001)

Mr Chow

0

1352

01 Mar 2013, 19:48

Mr Chow Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Running in madness, dying in love (Kôji Wakamatu, 1969)

Mr Chow

0

1116

11 Déc 2013, 20:05

Mr Chow Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les Ensorcelés (Vicente Minnelli, 1952)

ZDC

1

1080

09 Juin 2009, 09:35

DPSR Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Meet Me in St Louis (Vincente Minneli, 1944)

Film Freak

10

321

30 Mar 2021, 06:41

Film Freak Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 13 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web