Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 15 Déc 2019, 04:27

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 46 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Proxima (Alice Winocour, 2019)
MessagePosté: 01 Déc 2019, 20:36 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 10402
Image


Sarah est une astronaute française qui s'entraîne avec acharnement au Centre spatial de Cologne, unique femme au milieu des astronautes européens. Elle vit seule avec sa fille de sept ans, Stella, qu'elle couve d'un amour inquiet, se sentant coupable de ne pas pouvoir lui consacrer plus de temps. Quand Sarah est choisie pour partir à bord d'une mission spatiale d'un an, baptisée Proxima, sa vie et celle de Stella sont bouleversées.


Alors là j'ai beaucoup de mal à comprendre l'emballement délirant de la presse sur ce film totalement anecdotique. Alors oui le sujet est original et Eva Green campe un beau portrait de femme astronaute mais c'est tout. Winocour adopte pour cette fiction une approche quasi-documentaire et ce n'est pas inintéressant de découvrir des détails de la préparation des astronautes avant d'aller dans l'espace. Alors oui on en bouffe des détails techniques, les entrainements physiques 1 mois avant le départ pour l'espace et c'est sympa de découvrir un pan méconnu du grand public.

Le problème est que tout ça est montré avec une approche totalement antispectaculaire et aride. Il y a certes quelques jolis moments à se mettre sous la dent et la mise en scène est classe. Mais là où on mesure l'échec du film, c'est que finalement un vrai documentaire sur le sujet aurait été beaucoup plus passionnant que cette fiction qui manque d'ampleur et au résultat un peu petit par rapport à son sujet.

Sinon le côté féministe du film mis en avant par la presse cela doit être qu' Eva Green a toujours de jolis seins malgré son âge sinon je ne vois pas.

3/6


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Déc 2019, 20:55 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 18708
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Abyssin a écrit:
Eva Green a toujours de jolis seins malgré son âge

WTF elle n’a pas quarante ans hein... :roll:

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Déc 2019, 21:11 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 10402
39. Mais je l'imaginais beaucoup plus vieille depuis le temps qu'on la voit sur le grand écran. Donc mea culpa et pour les amateurs ce sont des scènes de douche où on la voit se frotter le corps.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Déc 2019, 14:38 
Hors ligne
Ap'héros
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Juin 2007, 16:19
Messages: 14441
Localisation: Lille
Abyssin a écrit:
Sinon le côté féministe du film mis en avant par la presse cela doit être qu' Eva Green a toujours de jolis seins malgré son âge sinon je ne vois pas.


J'ai vomi dans ma bouche.
Chaque jour, Abyssin prouve qu'il peut être encore plus con que ce que l'on croyait.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Déc 2019, 14:55 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 1641
sponge a écrit:
Abyssin a écrit:
Sinon le côté féministe du film mis en avant par la presse cela doit être qu' Eva Green a toujours de jolis seins malgré son âge sinon je ne vois pas.


J'ai vomi dans ma bouche.
Chaque jour, Abyssin prouve qu'il peut être encore plus con que ce que l'on croyait.

Il n'a pourtant pas vraiment tort, puisque la réalisatrice a considéré qu'il était d'une certaine importance de nous montrer ses seins alors que c'est totalement hors de propos.

Sinon Green n'a aucune crédibilité dans le rôle, le féminisme supposé est ridiculisé par le générique final déroulant la longue liste des astronautes/cosmonautes/spationautes femmes, ou encore cette séquence finale où
Green s'échappe de la zone de quarantaine la veille du départ pour aller montrer la fusée à sa petite fille comme elle lui avait promis. Eva Green mère avant d'être astronaute, c'est bien mignon mais vu les enjeux d'une telle mission c'est absolument grotesque, comment décrédibiliser la cause féministe en les montrant sous un jour totalement anti-professionelle.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Déc 2019, 15:09 
Hors ligne
Ap'héros
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Juin 2007, 16:19
Messages: 14441
Localisation: Lille
J'ai pas vu le film donc je commenterai pas le fond.
Ce que tu dis dans ton spoil est en effet un problème de crédibilité scientifique. Mais t'en as plein dans les films avec des hommes aussi, et on en fait pas un débat sur leur légitimité ou leur intention.

De toute façon, dès que je lis "ça décrédibilise la cause féministe", bah j'ai même plus envie de répondre...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Déc 2019, 15:14 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 1641
Ben réponds pas.

Le pire n'est pas cette séquence mais le générique de fin, tout le film est censé être une défense de la place de la femme dans le milieu des astronautes (Dillon est au départ odieux parce qu'il ne veut pas d'une femme comme coéquipière, on fait bien comprend à Green que son remplaçant est fin près etc), alors que l'histoire est jalonnée de femmes ayant pris part à de telles missions. Je n'ai rien contre le féminisme, mais il faudrait peut être voir à mener des combats là où il y a à gagner des combats, et non là où la place des femmes n'est (depuis longtemps) plus remise en question?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Déc 2019, 15:17 
Hors ligne
Ap'héros
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Juin 2007, 16:19
Messages: 14441
Localisation: Lille
Je suis content que tu m'apprennes que tout va bien, et qu'on peut circuler y'a rien à voir.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Déc 2019, 15:26 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 1641
sponge a écrit:
Je suis content que tu m'apprennes que tout va bien, et qu'on peut circuler y'a rien à voir.

Liste des femmes astronautes


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Déc 2019, 15:53 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 10402
Lohmann a très bien répondu et effectivement Sponge si tu avais vu le film tu serais horripilé comme nous de cette pseudo caution féministe du film. Pas cité le générique de fin qui est effectivement horrible et totalement inapproprié. C’est pas que le film ait la volonté d’être féministe le problème, c’est plutôt que c’est une tarte à la crème.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Déc 2019, 15:57 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Déc 2018, 23:08
Messages: 856
En même temps l'histoire d'Oedipe masculine d'Ad Astra n'est pas non plus scientifiquement ou meme6 "professionnelement" crédible.
Les émotions et lien filiaux qui font déraper les missions scientifiques c'est un cliché du genre, surtout dans les films recents (l'avant dernier Villeneuve).
Bizarrement dans le mythe grec Ulysse est plus pro de ce côté-là que nos ingénieurs. Il a programmé de revenir vers Ithaque et il le fait sans penser à grand chose d'autre et s'attacher à rien, anéantissant les péripéties de son propre récit. Il est vrai que la famille est ici l'objectif idéal et non le milieu d'origine.


Dernière édition par Vieux-Gontrand le 02 Déc 2019, 16:03, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Déc 2019, 16:03 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 1641
Vieux-Gontrand a écrit:
En même temps l'histoire d'Oedipe masculine d'Ad Astra n'est pas non plus scientifiquement ou meme6 "professionnellement" crédible.

En même temps il ne me viendrait pas à l'idée de comparer un film d'anticipation avec un film scientifique réaliste.

Abyssin a écrit:
Pas cité le générique de fin qui est effectivement horrible et totalement inapproprié.

Le générique de fin est très bien, c'est le film qui est horrible et inapproprié.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Déc 2019, 16:04 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Déc 2018, 23:08
Messages: 856
Il y a un continuum et une hybridation possibles entre les genres. Sans cela le cinéma n'a plus aucun intérêt. Des spectateurs sollipsistes commentent et juge des films tout aussi sollipsistes. Ce n'est plus de la critique mais de la taxonomie ( il est notoirement plus intéressant de construire une grille classificatrice que de l'appliquer).


Dernière édition par Vieux-Gontrand le 02 Déc 2019, 16:22, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Déc 2019, 16:14 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 10402
Lohmann a écrit:
Le générique de fin est très bien, c'est le film qui est horrible et inapproprié.
J'aurais aimé un truc plus sobre style "Hommage à toutes les femmes astronautes" etc.. un carton plus court et plus subtil en fait mais la subtilité n'était pas au programme du film.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Déc 2019, 16:15 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 1641
Vieux-Gontrand a écrit:
Il y a un continuum et une hybridation possibles entre les genres. Sans cela le cinéma n'a plus aucun intérêt. Des spectateurs sollipsistes commentent et juge des films tout aussi sollipsistes. Ce n'est plus de la critique mais de la taxonomie.

La critique est tout de même préférable quand elle vient d'un spectateur ayant vu le film plutôt que ses projections sur la base d'autres critiques.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 46 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Augustine (Alice Winocour - 2012)

DPSR

3

850

26 Juin 2012, 10:36

olindazqem Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Augustine (Alice Winocour, 2012)

Art Core

3

643

08 Nov 2012, 18:57

Le Cow-boy Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Maryland (Alice Winocour - 2015)

DPSR

6

762

04 Oct 2015, 08:41

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Alice et le maire (Nicolas Pariser - 2019)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Qui-Gon Jinn

16

750

02 Oct 2019, 21:29

Vieux-Gontrand Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Alice Sweet Alice (Alfred Sole, 1977)

Cosmo

1

820

25 Nov 2008, 10:06

the black addiction Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Alice n'est plus ici (Martin Scorsese - 1974)

Blissfully

3

1057

29 Jan 2010, 01:20

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les merveilles (Alice Rohrwacher - 2014)

DPSR

2

749

15 Fév 2015, 10:38

Mr Chow Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Qu'est-il arrivé à Tante Alice ? (Lee H. Katzin - 1969)

Blissfully

0

539

20 Avr 2008, 22:20

Blissfully Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Alice au pays des merveilles (Tim Burton, 2010)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 8, 9, 10 ]

Janet

148

10629

09 Aoû 2010, 20:14

oncletom Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La disparition d'Alice Creed (J Blakeson - 2010)

DPSR

10

991

07 Aoû 2010, 18:58

Zaphod Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web