Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 14 Nov 2018, 10:49

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 07 Fév 2014, 20:11 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72485
Localisation: Fortress of Writing
J'aurai mis le temps mais on continue.

1. Blanche-Neige et les Sept Nains (Snow White and the Seven Dwarfs) — David Hand, 1937

2. Pinocchio (id.) — Hamilton Luske, Ben Sharpsteen, 1940

Image

Aaaaah bah avec une vraie histoire, c'est tout de suite autre chose hein...ici, pour le coup, c'est incarné dès le départ et presque tout le long. Y a moins de remplissage puisqu'on ne se base plus sur un simple conte mais une œuvre bien plus riche. On remarquera toutefois encore des scènes inutilement étirés (la séquence avec toutes les horloges là, pitié, où chaque plan dure littéralement trois fois trop longtemps) et une écriture encore un peu brouillonne dans l'agencement du récit, passant d'une séquence à une autre de façon souvent facile, en se cachant derrière le prétexte de la fable (la Fée Bleue comme deus ex machina chez Stromboli, Pinocchio qui rentre et trouve la lettre lui indiquant où est son père).

Mais putain, dans la mise en scène et l'animation, y a des trucs fous. Rien que cet espèce de plan-séquence en travelling avant qui survole la ville puis pénètre dedans, traverse des arcades pour retrouver un personnage dans une rue, c'est génial. Mais je pense évidemment au passage le plus traumatisant du film, celui qui m'a tant marqué enfant qu'il s'agissait de la seule séquence qui me restait encore du film aujourd'hui : la transformation en âne.

Il y a une simplicité à l'efficacité redoutable à un moment, quand Pinocchio rit et que soudainement, ses dents sont mises très en évidence.

Image

D'un coup, l'horreur. Le faciès si mignon de l'enfant se tord, devient horrible, prend des allures équestres. C'est subtil au fond, c'est encore techniquement humain...mais ça le rend, l'espace de quelques secondes, inhumain.
Et ça suit avec ça :

Image

Trauma.

Bon, on passera sur le moralisme boutiniste du film ("jouer au billard, c'est Mal") pour ne retenir que ces quelques séquences - oui parce que le film fait un peu succession de vignettes - comme celle de Monstro la baleine, une fois de plus royalement animée (les vagues putain) avec ce côté "autre", clairement pas "réaliste" (cela dit, la rotoscopie s'intègre mieux ici, la Fée Bleue étant le seul personnage animé ainsi, ça lui va bien).

Je regrette aussi que le film n'exploite pas pleinement le matériau. Il y avait moyen de faire un Gepetto, ce père qui se crée un fils, bien plus émouvant. D'ailleurs, plutôt que de refaire à l'envi les Disney princesses, c'est celui-ci que j'aimerai voir adapté convenablement.
Je garde un souvenir plein de sanglots de la mini-série de Comencini et j'adore la noirceur et la magie que Burton et Spielberg confèrent à Edward aux mains d'argent et A.I., clairement inspirés de l’œuvre de Collodi, j'aimerai donc voir une nouvelle version qui saurait retrouver de ça. Quand je pense que le film en stop-motion co-écrit et co-réalisé par Guillermo del Toro et l'animateur en chef de Fantastic Mr. Fox reste inachevé, ça me déprime.
Peut-être la version de Ben Stiller avec Robert Downey Jr. en Gepetto écrite par Bryan Fuller (Hannibal la série) peut donner quelque chose...parce qu'il faut faire mieux que le Benigni quoi.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 07 Fév 2014, 20:18 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 10544
La transformation en âne est effectivement un superbe moment de cinéma.

Tu me donnes envie de le revoir, c'est un grand film.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 07 Fév 2014, 20:20 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Mar 2012, 13:20
Messages: 4805
Entièrement d'accord avec toi. Très bonne critique.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 07 Fév 2014, 21:18 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 18548
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Perso je le trouve en effet superbement réalisé, mais je n'aime pas... L'histoire. Cette histoire. C'est con hein?
J'ignorais pour ce projet avec del Toro! Argh! :-(

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 07 Fév 2014, 23:27 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72485
Localisation: Fortress of Writing
Arnotte a écrit:
Perso je le trouve en effet superbement réalisé, mais je n'aime pas... L'histoire. Cette histoire. C'est con hein?

Comment peut-on kiffer l'histoire de fucking Blanche-Neige et pas celle-là?!

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 07 Fév 2014, 23:34 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20797
tu as vu la version dessinée par Mattotti?

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 07 Fév 2014, 23:39 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72485
Localisation: Fortress of Writing
Nope. BD?

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 07 Fév 2014, 23:41 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20797
http://www.parismatch.com/Culture/Livre ... eur-228535

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 07 Fév 2014, 23:44 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72485
Localisation: Fortress of Writing
Classe. Faudrait que je lise le Winschluss aussi.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 07 Fév 2014, 23:48 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20797
Oui, c'est assez vertigineux. Mattotti, l'animation du film était horrible, mais les dessins magnifiques

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 07 Fév 2014, 23:53 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72485
Localisation: Fortress of Writing
Sinon, voici tout ce que j'ai pu trouver du projet de Del Toro :

Image
Image
Image
Image
Image
Image

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 07 Fév 2014, 23:55 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20797
*regret eternel*

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Fév 2014, 00:06 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72485
Localisation: Fortress of Writing
Del Toro a l'habitude de dire qu'il n'abandonne jamais aucun projet donc bon, tout est possible.

Le souci, c'est que les derniers films en stop-motion n'ont pas cartonné...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Fév 2014, 01:18 
Hors ligne
Putain, sérieux mec
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Juin 2009, 12:09
Messages: 5184
Film Freak a écrit:
Classe. Faudrait que je lise le Winschluss aussi.


J'te le passe quand on se capte.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Fév 2014, 08:39 
Hors ligne
Teacher

Inscription: 13 Mai 2010, 11:50
Messages: 11830
On en parlait avec Cow Boy l'autre jour dans la shoutbox : on se disait que tout dans ce film avait l'air d'un espèce de cauchemar désagréable, même les scènes heureuse et joyeuses. Tout était badant, nocturne, bizarre et vieilli, un peu malsain : jamais un moment réellement apaisant. Je garde le souvenir d'un film conçu comme un bad trip nauséeux, sous ses apparence de film appliqué.

Et puis il y a comme toujours chez Disney une sorte d'intuition fulgurante de ce qui parle aux enfants. Ce truc du parc qui n'est pas juste une allée de bonbons, mais où l'on trouve, par exemple, un endroit "où l'on peut tout casser"...

Film Freak a écrit:
D'un coup, l'horreur. Le faciès si mignon de l'enfant se tord, devient horrible, prend des allures équestres. C'est subtil au fond, c'est encore techniquement humain...mais ça le rend, l'espace de quelques secondes, inhumain.
Et ça suit avec ça :

À l'époque où j'étudiais le film, ce qui m'avait aussi marqué bizarrement, c'était le travelling. Je sentais un truc dedans qui achevait le genre de poussées inhumaines/vulgaires dont tu parles sur l'enfant :
Citation:
Puis soudain, sans prévenir, le film bascule : voilà l’adolescent paniqué, au pied du pantin, mains crispées et levées à la manière d’un Frankenstein, hurlant à l’aide. Le film, dans un réflexe comme on l’a vu très habituel, transfère la violence de la scène au mur, utilisant les ombres pour laisser deviner la métamorphose violente en cours. Nous rentrons dans les termes de l’un des pactes de la mise en scène du film d’horreur : si c’est l’ombre qu’on nous montre, le film nous tiendra à cette dis tance qu’il a créée pour nous, laissant entendre que nous dévoiler plus directement l’action serait indélicat. Mais Disney change soudain de registre, trahissant le pacte en glissant soudain la caméra, dans un travelling surprise, sur l’âne se débattant dans toute sa vulgarité pathétique, qui désormais brait en continu, affolé et terrorisé. Le reste de la scène n’est alors plus que déchaînement de violence, le corps animal détruisant tout sur son passage, envoyant la table en l’air, brisant le miroir - mettant en pièce, en somme, le sage décor symbolique (le bar louche) qu'on avait posé pour lui -, monopolisant de ses hurlements l’espace sonore du film. Ce mouvement de caméra "déplacé" participe à l'impression générale d’un film un peu moins sûr qu’à son habitude, sujet aux pulsions, incapable de contenir comme il l’avait d’abord prévu la violence de la scène, et qui finit par céder comme trop faible, déversant sa sauvagerie sur le spectateur.

Je crois que je me suis fait des films, parce que c'est tout à fait logique qu'on revienne à l'âne une fois l'ombre au mur vue. Mais je sais pas, y avait quelque chose là-dessus (dans cette façon de rester sur l'âne ensuite à la fin du plan aussi, de bien le montrer s'agiter dans tous les sens inconsciemment) qui m'avait marqué.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Peter Pan (Clyde Geronimi, Wilfred Jackson, Hamilton Luske, 1953)

Film Freak

3

574

24 Mai 2016, 18:24

Tetsuo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les 101 dalmatiens (Clyde Geronimi, Hamilton Luske, Wolfgang Reitherman, 1961)

Film Freak

6

561

07 Juin 2016, 00:24

Abyssin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Belle et le clochard (Clyde Geronimi, Wilfred Jackson, Hamilton Luske, 1955)

Film Freak

0

514

29 Mai 2016, 00:17

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Alice au pays des merveilles (Clyde Geronimi, Wilfred Jackson, Hamilton Luske, 1951)

Film Freak

2

610

15 Nov 2015, 15:53

Abyssin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Dumbo (Ben Sharpsteen, 1941)

Film Freak

4

764

31 Aoû 2015, 10:57

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. 964 Pinocchio (Shozin Fukui, 1991)

Film Freak

2

298

28 Avr 2009, 01:14

_ZaZaZa_ Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Win a Date with Tad Hamilton (Robert Luketic - 2003)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Blissfully

18

1348

25 Oct 2005, 10:03

juLILO Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Indiscrétions (George Cukor - 1940)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Blissfully

16

1705

24 Jan 2006, 14:59

-K.Y.- Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Devil Bat (Jean Yarbrough - 1940)

Blissfully

0

553

15 Avr 2008, 15:23

Blissfully Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Rebecca (Alfred Hitchcock - 1940)

Blissfully

12

1435

01 Sep 2013, 22:18

Tom Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 9 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web