Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 19 Juil 2018, 07:09

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 50 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: 11 Avr 2006, 18:09 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 24594
Localisation: Paris
Mufti a écrit:
Comme Billy, pas d'accord du tout, si les gens font des films, c'est pas pour les professionnels, n'importe qui peut juger un film, qu'elle soit amateur ou non et heureusement d'ailleurs, sinon c'est nase. Et tout le monde peut avoir un avis, sur un film, une chanson, n'importe quoi.


Oui, exact. Il faut juste savoir remettre l'avis dans un contexte (goûts du mec, âge, expérience de la vie, connaissance du cinéma, etc.).

_________________
Ma série télé sur la rivalité Jacques Chirac/Edouard Balladur !
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 11 Avr 2006, 20:46 
Hors ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 23367
Localisation: Arkham Asylum
Mufti a écrit:
Je comprends, mais comme le dit le Cow-boy un peu pd, une critique négative peut servir à évoluer si tant est que celui qui la formule se donne la peine d'expliquer précisément et de manière constructive ce qu'il n'aime pas...
Tout ça pour dire que les commentaires négatifs ne sont pas forcément ceux de gens jaloux, frustrés ou autres. Mais aussi celui de gens qui ont de l'expérience, qui ont l'oeil pour voir ce qui ne va pas, etc...


Oui oui oui, en fait je suis tout à fait d'accord avec toi. Toute critique, positive ou négative est bonne à prendre tant qu'elle est constructive (pléonasme oserai-je dire). Mais en fait je me suis mal exprimé. Ce que je voulais dire c'est qu'on peut critiquer négativement un film amateur, mais je trouve ça un peu pas cool de le "descendre". Voilà, y'a une petite nuance...

Mufti a écrit:
Autre exemple, sur un autre forum que je fréquente (peu), y'a un mec qui a annoncé qu'il allait faire un film de deux heures, un croisement de Lost, des Chasses du comte Zaroff et d'autres choses qui n'est pas encore écrit et qu'il veut tourner avec une caméra HD pas encore achetée apparemment toute pourrie. Tout le monde lui dit que c'est super, bonne chance yeah, tout ça. J'ai été pour ainsi dire le seul à lui dire qu'il allait vraisemblablement se planter, que jamais il ne finirait son film et que valait mieux un produit finit court qu'un gros projet inachevé. Il ne veut pas m'écouter tant pis pour lui, mais à mon avis, vu l'expérience qu'il semble avoir (des courts qu'il considère comem des "essais"), il ne réalise pas du tout la somme de travail et l'engagement qu'un tel projet représente. Je peux me tromper bien sûr, mais je serais prêt à parier n'importe quoi qu'il n'y arrivera pas ou que s'il le boucle son projet, ce sera tellement baclé, mou, moche et chiant que c'était comme s'il n'avait rien fait.


Les miracles arrivent parfois, mais effectivement il me semble mal barré le type. Alors que j'avais réalisé une demi-douzaine de court amateur je me suis lancé dans un projet fou : un moyen métrage de 40 bonnes minutes, qui réunirait plus d'une trentaine de personnages et une dizaine de décors. Je l'ai tourné tout au long de l'année 2003 contre vents et marés.
Et bien j'en ai chier des ronds de chapeau à ne toujours plus pouvoir m'asseoir aujourd'hui. Outre les innombrables problèmes "techniques" et "logistique" (c'était un peu le Apocalypse Now du film DV amateur ce tournage), le film souffre d'un évident problème de rythme, de cohérence et d'énergie. Mais ce genre d'expérience, si elle ne décourage pas de faire du cinéma (j'en connais plus d'un qui ont abandonné aprés un tel projet), est extrêmement enrichissante. Grâce à ça j'ai pu faire mon film suivant (Heures sup') sans trop de problème (sauf à la post-prod).


Mufti a écrit:
Du coup, je te renvoies vers ce qui est pour moi l'étalon de ce qu'on peut faire dans un contexte totalement amateur. C'est à mes yeux l'exemple parfait d'un film réussi à tous les niveaux, abouti, pensé, réfléchi, excuté avec un talent énorme (oui je passe du cirage).
Minimum Overdrive, réalisé par un mec de FdC. Pour moi ça enfnce tout ce qu'on peut faire avec une simple caméra DV:

http://www.minimumoverdrive.avenueduweb.net/


Techniquement c'est en effet assez bluffant. Je suppose qu'il a du falloir un travail monumental pour arriver à un tel résultat, je leur tire mon chapeau.
Aprés je ne suis pas trés partisant de ce genre de mise en scène à "effet"...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 11 Avr 2006, 20:49 
Hors ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 23367
Localisation: Arkham Asylum
Zad a écrit:


Ca marche pas :(


Zad a écrit:
Mon premier film (en qualité de scénariste), ce sera sans doute ça :

http://forum.plan-sequence.com/viewtopi ... 2041#42041


Intéressant. Et ce sera quel type d'animation ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 11 Avr 2006, 21:17 
Hors ligne
Expatrié en tongs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juil 2005, 17:40
Messages: 14363
Localisation: The Far Side of the World
Tetsuo a écrit:
Oui oui oui, en fait je suis tout à fait d'accord avec toi. Toute critique, positive ou négative est bonne à prendre tant qu'elle est constructive (pléonasme oserai-je dire). Mais en fait je me suis mal exprimé. Ce que je voulais dire c'est qu'on peut critiquer négativement un film amateur, mais je trouve ça un peu pas cool de le "descendre". Voilà, y'a une petite nuance...


Disons qu'au final, dire: "c'est génial" ou "ça pue", ça apporte pas grande chose à part du plaisir ou de la haine. En effet, expliquer en quoi tel ou tel truc est bien, pourquoi tel effet fonctionne peut être intéressant. Mais je pense qu'on apprend plus de ses erreurs
Tetsuo a écrit:
Les miracles arrivent parfois, mais effectivement il me semble mal barré le type. Alors que j'avais réalisé une demi-douzaine de court amateur je me suis lancé dans un projet fou : un moyen métrage de 40 bonnes minutes, qui réunirait plus d'une trentaine de personnages et une dizaine de décors. Je l'ai tourné tout au long de l'année 2003 contre vents et marés.
Et bien j'en ai chier des ronds de chapeau à ne toujours plus pouvoir m'asseoir aujourd'hui. Outre les innombrables problèmes "techniques" et "logistique" (c'était un peu le Apocalypse Now du film DV amateur ce tournage), le film souffre d'un évident problème de rythme, de cohérence et d'énergie. Mais ce genre d'expérience, si elle ne décourage pas de faire du cinéma (j'en connais plus d'un qui ont abandonné aprés un tel projet), est extrêmement enrichissante. Grâce à ça j'ai pu faire mon film suivant (Heures sup') sans trop de problème (sauf à la post-prod).


Bon, peut-être que je sous-estime ses capacités à gérer un tel projet. C'est tjs possible. Dans mon cas, avec quelques autres foruméens, on a fait un film d'une heure. Bon, c'est tout pourri, enfin c'est juste passable bien souvent, mais on peut pas dire qu'on a "trop" galéré, on a pas eut des obstacles insurmontables à gérer. Juste de la patience (presque 3 ans que c'est tourné), donc ça dépend toujours du projet... Qu'est-ce qui avait été galère pour toi?

Tetsuo a écrit:
Techniquement c'est en effet assez bluffant. Je suppose qu'il a du falloir un travail monumental pour arriver à un tel résultat, je leur tire mon chapeau.
Aprés je ne suis pas trés partisant de ce genre de mise en scène à "effet"...


Comment ça mise en scène à effet?
Moi ce que j'admire, c'est le souci du détail, l'ingéniosité de la fabrication, le montage au cordeau (926 plans je crois! Plus que dans un long métrage français moyen). Mais il a mit 1 an et demi je crois à en venir à bout. J'en ai déjà pas mal parlé avec le réal et je trouve toujours des trucs que j'aime à lui redire. Il y a une maîtrise là dedans de la sensation, du détail graphique qui me sidère (peut-être parlais-tu de ça dans "la mise en scène à effet")


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 11 Avr 2006, 22:32 
Hors ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 23367
Localisation: Arkham Asylum
Mufti a écrit:
Disons qu'au final, dire: "c'est génial" ou "ça pue", ça apporte pas grande chose à part du plaisir ou de la haine. En effet, expliquer en quoi tel ou tel truc est bien, pourquoi tel effet fonctionne peut être intéressant. Mais je pense qu'on apprend plus de ses erreurs


Certes. D'ailleurs, moi qui ai raté à peu prés tout mes films je n'en fini plus d'apprendre. A ce tarif là, si mon premier long n'est pas un chef d'oeuvre je veux bien me pendre...

Mufti a écrit:
Qu'est-ce qui avait été galère pour toi?


Oh... trois fois rien : la moitier des comédiens qui se sont désistés en plein tournage et qu'il a fallu remplacer à la dernière minute ; l'acteur principal qui se coupe les cheveux alors qu'on a tourné des scènes du début ET de la fin ; le propriétaire de la caméra qui a soudainement envie de la récupérer en plein milieu de tournage, m'obligeant à en acheter une (1200 euros dans ma gueule mine de rien) ; une personne chez qui on devait tourner qui déménage etc... Tout ça pour aboutir à un film complêtement naze.

Mufti a écrit:
Comment ça mise en scène à effet?
Moi ce que j'admire, c'est le souci du détail, l'ingéniosité de la fabrication, le montage au cordeau (926 plans je crois! Plus que dans un long métrage français moyen). Mais il a mit 1 an et demi je crois à en venir à bout. J'en ai déjà pas mal parlé avec le réal et je trouve toujours des trucs que j'aime à lui redire. Il y a une maîtrise là dedans de la sensation, du détail graphique qui me sidère (peut-être parlais-tu de ça dans "la mise en scène à effet")


Il faudrait que je sois aveugle pour nier le talent visuel. Scénaristiquement je trouve ça même assez bien foutu (le coup du voleur de voiture ou la fin, vraiment bien trouvée).
Mais la mise en scène me gène dans le sens où elle repose beaucoup sur des effets visuels (comme cette surabondance de plans, les flashs, les jump cut etc...) comme pour se donner une contenance alors que je pense que ç'aurait pu être dispensable (le sens graphique du réal aurait suffit à créer de la sensation).
Voilà, j'aime pas trop dire du mal de ce genre de film car je sais l'énergie qu'il demande et je sais qu'il a été fait avec sincerité. Donc il faut vraiment prendre ça comme "une critique constructive qui ne veut de mal à personne".


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 11 Avr 2006, 23:08 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:13
Messages: 364
Localisation: Punxsatawney
Mufti a écrit:
si les gens font des films, c'est pas pour les professionnels, n'importe qui peut juger un film, qu'elle soit amateur ou non et heureusement d'ailleurs, sinon c'est nase. Et tout le monde peut avoir un avis, sur un film, une chanson, n'importe quoi.

Tout le monde ressent des émotions par rapport à un film, une chanson etc. C'est pour ça qu'ils ont été créés. Mais donner un avis, c'est autre chose. Le problème majeur avec l'avis d'un non professionnel est qu'il est peu prédictif de la réaction du public final. Une façon de limiter le nombre de bêtises qu'on va te répondre est de de poser des questions précises et fermées. Par contre, un réalisateur a déjà une forme de réponse dans le fait qu'il ne peut/veut pas montrer son film à des professionnels.

_________________
any man's finest hour, his greatest fulfillment of all he holds dear, is the moment when he has worked his heart out in a good cause and lies exhausted on the field of battle - victorious.
- Vince Lombardi
_________________


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 11 Avr 2006, 23:24 
Hors ligne
Expatrié en tongs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juil 2005, 17:40
Messages: 14363
Localisation: The Far Side of the World
darkangel a écrit:
Tout le monde ressent des émotions par rapport à un film, une chanson etc. C'est pour ça qu'ils ont été créés. Mais donner un avis, c'est autre chose. Le problème majeur avec l'avis d'un non professionnel est qu'il est peu prédictif de la réaction du public final. Une façon de limiter le nombre de bêtises qu'on va te répondre est de de poser des questions précises et fermées. Par contre, un réalisateur a déjà une forme de réponse dans le fait qu'il ne peut/veut pas montrer son film à des professionnels.


Je comprends pas un traitre mot de ce que tu racontes.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 11 Avr 2006, 23:26 
Hors ligne
Expatrié en tongs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juil 2005, 17:40
Messages: 14363
Localisation: The Far Side of the World
Tetsuo a écrit:
Oh... trois fois rien : la moitier des comédiens qui se sont désistés en plein tournage et qu'il a fallu remplacer à la dernière minute ; l'acteur principal qui se coupe les cheveux alors qu'on a tourné des scènes du début ET de la fin ; le propriétaire de la caméra qui a soudainement envie de la récupérer en plein milieu de tournage, m'obligeant à en acheter une (1200 euros dans ma gueule mine de rien) ; une personne chez qui on devait tourner qui déménage etc... Tout ça pour aboutir à un film complêtement naze.


Ah oui, j'imagine le genre... Bien galère


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 11 Avr 2006, 23:27 
Hors ligne
Sacré trou du cul
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Juin 2005, 22:59
Messages: 11376
Mufti a écrit:
Je comprends pas un traitre mot de ce que tu racontes.


Lol ! Darky qui voulait faire genre "je cause bien" et blam Mufti qui la taille ! J'aime !

_________________
Delirium Tremens


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 12 Avr 2006, 09:03 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:13
Messages: 364
Localisation: Punxsatawney
Mufti a écrit:
Je comprends pas un traitre mot de ce que tu racontes.

Rien d'important.

_________________
any man's finest hour, his greatest fulfillment of all he holds dear, is the moment when he has worked his heart out in a good cause and lies exhausted on the field of battle - victorious.
- Vince Lombardi
_________________


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 12 Avr 2006, 09:29 
Hors ligne
Expatrié en tongs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juil 2005, 17:40
Messages: 14363
Localisation: The Far Side of the World
darkangel a écrit:
Mufti a écrit:
Je comprends pas un traitre mot de ce que tu racontes.

Rien d'important.


Mais si, mais si, mais c'est pas clair quoi. Vraiment


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 12 Avr 2006, 10:18 
Hors ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 23367
Localisation: Arkham Asylum
darkangel a écrit:
Tout le monde ressent des émotions par rapport à un film, une chanson etc. C'est pour ça qu'ils ont été créés. Mais donner un avis, c'est autre chose. Le problème majeur avec l'avis d'un non professionnel est qu'il est peu prédictif de la réaction du public final. Une façon de limiter le nombre de bêtises qu'on va te répondre est de de poser des questions précises et fermées. Par contre, un réalisateur a déjà une forme de réponse dans le fait qu'il ne peut/veut pas montrer son film à des professionnels.


Oui, enfin en gros, pour faire bref, tout ça nous ramène à la différence entre une opinion et une critique...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 12 Avr 2006, 11:55 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:13
Messages: 364
Localisation: Punxsatawney
Mufti a écrit:
darkangel a écrit:
Mufti a écrit:
Je comprends pas un traitre mot de ce que tu racontes.

Rien d'important.


Mais si, mais si, mais c'est pas clair quoi. Vraiment

pas grave

Tetsuo a écrit:
Oui, enfin en gros, pour faire bref, tout ça nous ramène à la différence entre une opinion et une critique

et au débat qu'on a eu tous les deux pendant des mois sur le contenu objectif d'un film. Un réalisateur a besoin d'informations sur la façon dont son public réagira. Il y a peu de chances que l'avis de son facteur, de sa femme ou de son partenaire de squash le renseigne. Comme de nombreuses sensibilités cinématographiques sont représentées dans le public, et comme l'avis d'un spectateur donné est largement tributaire de son humeur du moment, des films qu'il a vus etc.. une grande partie de sa réaction au film est susceptible d'être anecdotique. C'est pour ça que le seul moyen de tirer profit de l'avis de non professionnels est d'en interroger un grand nombre. Le nombre permet de cerner dans les réactions ce qui est marginal ou accidentel et ce qui est véritablement suscité par le film.

Tout ceci est encore plus vrai pour un format auquels les spectateurs ne sont pas habitués (courts métrages etc.).
Il y a quelques années un foruméen d'ici, Dlederman, m'avait montré un petit film qu'il avait réalisé. J'avais trouvé ça mauvais. Il m'avait alors reprochée de juger selon les standarts de qualité du cinéma professionnel. Selon lui, j'aurais du donner un avis plus indulgent compte tenu du mérite à tourner en 2h, sans moyens, avec un pote etc. Il n'avait pas tort. Je ne vois jamais de films d'amateurs, donc je juge en fonction de la seule chose que je connais, le cinéma professionnel, mais sans doute n'est ce pas le bon critère pour juger de tels essais.

_________________
any man's finest hour, his greatest fulfillment of all he holds dear, is the moment when he has worked his heart out in a good cause and lies exhausted on the field of battle - victorious.
- Vince Lombardi
_________________


Dernière édition par darkangel le 12 Avr 2006, 13:26, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 12 Avr 2006, 12:21 
Hors ligne
Expatrié en tongs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juil 2005, 17:40
Messages: 14363
Localisation: The Far Side of the World
darkangel a écrit:
et au débat qu'on a eu tous les deux pendant des mois sur le contenu objectif d'un film. Un réalisateur a besoin d'informations sur la façon dont son public réagira. Il y a peu de chances que l'avis de son facteur, de sa femme ou de son partenaire de squash le renseigne. Comme de nombreuses sensibilités cinématographiques sont représentées dans le public, et comme l'avis d'un spectateur donné est largement tributaire de son humeur du moment, des films qu'il a vus etc.. une grande partie de sa réaction au film est susceptible d'être anecdotique. C'est pour ça que le seul moyen de tirer profit de l'avis de non professionnels est d'en interroger un grand nombre. Le nombre permet de cerner dans les réactions ce qui est marginal ou accidentel et ce qui est véritablement suscité par le film.

Tout ceci est encore plus vrai pour un format auquels les spectateurs ne sont pas habitués (courts métrages etc.).
Il y a quelques années un foruméen d'ici, Dlederman, m'avait montré un petit film qu'il avait réalisé. J'avais trouvé ça mauvais. Il m'avait alors reproché de juger selon les standarts de qualité du cinéma professionnel. Selon lui, j'aurais de donner un avis plus indulgent compte tenu du mérite à tourner en 2h, sans moyens, avec un pote etc. Il n'avait pas tort. Je ne vois jamais de films d'amateurs, donc je juge en fonction de la seule chose que je connais, le cinéma professionnel, mais sans doute n'est ce pas le bon critère pour juger de tels essais.


Oui mais un professionnel peut aussi être mal luné et est toujours tributaire de son humeur quoi qu'il en soit. Et je doute fortement que l'avis d'un pro soit plus pertinent quand à la réaction future d'un public. Sinon il n'y aurait pas de différence entre un succès critique et un succès public par exemple. De plus il existe autant de sensibilité cinématographiques chez les pros que pour le public lambda. Un film a un ou plusieurs publics différents qu'il est difficile de cerner avant de le confronter à l'expérience. Après c'est sûr que si tu montres 2001 a un mec qui ne s'est gavé que de films MTV, il va le plier en deux, ou bien ce sera une révélation. Non vraiment, l'avis de non professionnel est finalement ni plus ni moins fiable que celui des pros.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 12 Avr 2006, 13:04 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:13
Messages: 364
Localisation: Punxsatawney
Mufti a écrit:
Oui mais un professionnel peut aussi être mal luné et est toujours tributaire de son humeur quoi qu'il en soit.

Moins. C'est ça qui fait de lui un professionnel. Par exemple : un professionnel retient plus d'un film qu'il vient de voir qu'un spectateur lambda. Celui ci ne se souvient souvent que de quelques scènes. La "richesse" de l'avis d'un professionnel le rend moins tributaire de l'humeur du moment et de verdicts à l'emporte pièce.

Mufti a écrit:
Et je doute fortement que l'avis d'un pro soit plus pertinent quand à la réaction future d'un public. Sinon il n'y aurait pas de différence entre un succès critique et un succès public par exemple.

les critiques ne sont pas des professionnels du cinéma (réalisateurs, producteurs, scénaristes.. ).

Mufti a écrit:
De plus il existe autant de sensibilité cinématographiques chez les pros que pour le public lambda.

Probablement. La différence, c'est qu'un professionnel le sait. Il connait la part de sa réaction imputable à une culture cinématographique qui lui est propre et la part de sa réaction qu'il faut probablement attendre d'un grand nombre de spectateurs. Seule la seconde est une information utile pour le réal en quête d'un avis.

Mufti a écrit:
Un film a un ou plusieurs publics différents qu'il est difficile de cerner avant de le confronter à l'expérience. Après c'est sûr que si tu montres 2001 a un mec qui ne s'est gavé que de films MTV, il va le plier en deux, ou bien ce sera une révélation.

A la différence que a) il y a peu de chances de rencontrer un professionnel avec un culture cinématographique extrêmement étroite (alors que c'est courant chez les non professionnels) et b) le réal qui demande conseil connait le culture cinématographique du professionnel qu'il interroge via le parcours professionnel de ce dernier. Il sait donc quand il a en face de lui quelqu'un de compétent pour juger son film.

Mufti a écrit:
Non vraiment, l'avis de non professionnel est finalement ni plus ni moins fiable que celui des pros.

Un professionnel peut donner un avis trop "froid". Le fait d'avoir vu des milliers de films peut l'avoir rendu blasé. Tout passe, tout lasse. Avoir perdu une certaine fraicheur de regard peut faire avoir une réaction non représentative de celle du grand public. C'est pour ça que l'avis de non professionnels est utile. Du moment qu'on prend les précautions d'usage. Interroger un grand nombre de personnes, poser des questions précises etc.

_________________
any man's finest hour, his greatest fulfillment of all he holds dear, is the moment when he has worked his heart out in a good cause and lies exhausted on the field of battle - victorious.
- Vince Lombardi
_________________


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 50 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Dernier raccourci (Peter Dourountzis - 2015)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

Qui-Gon Jinn

47

2242

20 Avr 2016, 14:56

Z Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Vidéos - Any Given Film

Gabnec

6

642

18 Sep 2012, 15:30

questel Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Cherche un film

Oliviah

10

449

05 Avr 2016, 20:19

Abyssin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Nietzsche, concept d'un film philosophique

olDBoy

11

956

23 Fév 2007, 20:45

ForgetMeNot Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. LE PORTAIL - un film de Liam Engle

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 26, 27, 28 ]

Qui-Gon Jinn

416

20969

08 Mar 2016, 17:49

Erik Vonk Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. LES BALOCHES - un film de Robert Hospyan

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 59, 60, 61 ]

Film Freak

910

26753

04 Avr 2018, 19:32

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Nana Secure Fit (fausse pub de Qui-Gon et Film Freak)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 12, 13, 14 ]

Film Freak

203

7310

29 Fév 2016, 17:39

Le Cow-boy Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le film dont tous le monde parle

cinélove

7

795

11 Juin 2009, 20:05

Bub Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. MECS MEUFS - un film de Liam Engle

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 51, 52, 53 ]

Qui-Gon Jinn

793

23475

08 Avr 2016, 19:50

Qui-Gon Jinn Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. De Charybde en Scylla - un film de Thierry Ramoin

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Qui-Gon Jinn

33

2109

15 Mai 2013, 14:00

Le Cow-boy Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web