Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 19 Jan 2018, 14:51

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Max Ophüls
MessagePosté: 02 Mai 2017, 22:25 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Oct 2007, 11:11
Messages: 5816
Madame De est le film préféré de ma mère je crois... perso ça m'a un peu fait chier


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Max Ophüls
MessagePosté: 12 Déc 2017, 22:59 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 1012
J'ai mis plus de temps que prévu mais j'ai enfin réussi à boucler la rétro. J'en attendais plus...

La Fiancée vendue (Die verkaufte Braut) (1932)
Quelques trouvailles visuelles sympathiques.
3/6

Liebelei (1933)
Réalisation soignée mais moins fastueuse que ceux à quoi Ophüls nous habituera à partir de Lettre d'une inconnue.
4/6

La Dame de tout le monde (La signora di tutti) (1934)
Dans sa structure, un petit côté Lola Montès avant l'heure. Mise en scène exceptionnelle, d'une inventivité constante. Un pur régal. Le film est malheureusement en partie gâché par des premiers rôles extrêmement mauvais.
4.5/6

Werther ou Le Roman de Werther (1938)
Mise en scène très plate, assez anecdotique.
3/6

Sans lendemain (1939)
Réalisation a peine plus enlevée que dans Werther et acteurs extrêmement lourds. Séquence topless d'Edwidge Feuillère.
2/6

De Mayerling à Sarajevo (1940)
Le film a le cul entre deux chaises, parce qu'Ophüls tient à traiter du destin tragique de l'Archiduc François-Ferdinand, qui l'intéresse finalement beaucoup moins que celui de sa femme la Comtesse Chotek (très belle scène du mariage où la Comtesse est "humiliée" lorsqu'elle se voit refuser la montée de l'escalier principal).
3/6

Lettre d'une inconnue (Letter from an Unknown Woman) (1948)
Je n'en avais pas beaucoup de souvenirs, je craignais presque de le revoir et d'être un peu déçu. Et bien pas du tout, c'est absolument magnifique, une réalisation d'une très grande élégance pour un parcours d'une terrible cruauté, Fontaine et Jourdan de loin dans leur plus beau rôle.
6/6

Pris au piège (Caught) (1949)
A chaque fois que je vois Barbara Bel Geddes à l'écran je me la remémore dans Dallas... Sans être exceptionnelle elle tient bien son rôle, bien entourée par Mason et Ryan (dans un rôle proche de celui qu'il tient dans Clash by Night de Lang). La réalisation est plus sobre que dans Lettre d'une inconnue (elle le sera encore plus dans le suivant), mais réserve néanmoins quelques très belles scènes (le face à face entre les deux médecins, avec la caméra passant de l'un à l'autre en captant systématiquement le bureau de la secrétaire absente à chaque passage). Seules les 15 premières minutes trop artificielles sont à regretter.
Fin inhabituelle chez Ophüls la femme réussit pour une fois à sortir des rets de son tortionnaire. Mais au prix de la mort du bébé qu'elle porte, mort né. Voir Mason et Bel Geddes heureux de savoir l'enfant mort tempère lourdement cette fin "heureuse"
4.5/6

Les Désemparés (The Reckless Moment) (1949)
C'est bien un film d'Ophüls (les conséquences des (mauvais) choix amoureux que l'actrice principale doit absolument supportées), mais pour la première et seule fois chez lui traité selon les codes du film noir. La comparaison avec Lang est inévitable (Bennett soir de 3 films majeurs avec lui), et elle n'est malheureusement pas à l'avantage d'Ophüls.
4/6

La Ronde (1950)
Techniquement admirable. Quelques séquences excellentes (Darrieux/Gravey surtout, mais j'aime également beaucoup Signoret/Reggiani), d'autres où je suis moins transporté qui font ressortir le côté mécanique du film.
4.5/6

Le Plaisir (1952)
Je me souvenais surtout du segment du Masque, probablement parce que c'est celui où la réalisation d'Ophüls est la plus ostentatoire. Je le trouve toujours aussi beau lors de cette 2ème vision, mais l'intérêt du Plaisir réside tout de même essentiellement dans la partie centrale (La Maison Tellier), qui arrive à allier la virtuosité de la réalisation avec un vrai traitement humain de ses personnages (Gabin et Darrieux sont très bons). Dommage que Le Modèle fasse retomber le soufflet.
4.5/6

Madame de... (1953)
C'est très loin d'être mauvais mais je suis tout de même extrêmement déçu. Le film est d'une trop grand sécheresse émotionnelle, d'une sophistication étouffante, d'un manque total de générosité, un comble chez Ophüls dont les personnages principaux patissent toujours de leur excessif don de soi.
4/6

Lola Montès (1955)
J'en avais un très bon souvenir... malheureusement aux excellentes scènes dans le cirque répondent des flashbacks pas vraiment inspirés, quelle idée d'être allé chercher Martine Carole...
4/6

Top 5
1. Lettre d'une inconnue
2. La Dame de tout le monde
3. Pris au piège
4. Le Plaisir
5. La Ronde


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web