Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 25 Juin 2018, 01:13

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 201 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 9, 10, 11, 12, 13, 14  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 19 Juin 2016, 16:20 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 71796
Localisation: Fortress of Writing
Gabnec a écrit:
Film Freak a écrit:
Je suis en train de le dl (mais j'ai rien payé).

Je suis content que t’aies pu le voir ainsi, mais quel est intérêt de s’en vanter ?

Sorry, c'était une petite taquinerie (même si je persiste à trouver ça cher, que ce soit le prix de la loc ou celui de l'achat).

Citation:
Sinon « merci » pour ce long retour - même si négatif - que je prends bien (et c’est largement assez argumenté pour ne pas s’offusquer).

Cool.

Citation:
En revanche je sais pas trop comment y répondre car je suis en total désaccord avec 90% de tes arguments: le jeu, caméra portée, la caractérisation, le montage, les séquences de dates, le non-rythme, comment placer une référence, la structure, les choix de Sarah etc.

Pour la caractérisation (et, dans l'absolu, pour le reste), ce n'est peut-être que moi (même si je retrouve dans l'avis d'Abyssin une impression somme toute similaire à la mienne). Après tout, c'est comme Bay ou Stone ou n'importe qui : certains accrochent au style, d'autres non. Je tenais juste à expliquer en détail pourquoi ça ne m'avait pas plu.
Mais pour la caméra portée, tu trouves qu'elle est utile quand, par exemple, Alex marche dans la rue avec son premier rencard? Qu'il faut qu'elle bouge autant? Quel sens souhaites-tu faire passer? C'est une vraie question, c'est pas rhétorique.

Citation:
Et à part te dire : « Je te jure le film à beaucoup fait rire en projo à des gags que tu trouves nuls ». Par exemple quand Sébastien crie « Dégage ! », c’est clairement un des plus gros rires.

L'appréciation d'un film, c'est toujours subjectif et ce n'est jamais aussi vrai que sur les comédies où les types d'humour sont très variés et donc forcément clivants. Donc je veux bien te croire.
C'est pourquoi je ciblais certains mécanismes pas toujours rôdés dans le balançage de refs parce que, dans l'absolu, j'ai les mêmes. Ça devrait me faire rire en principe (et ça a d'ailleurs marché pour les quelques répliques citées). C'est en grande partie mon humour aussi. Je suis actuellement en train d'écrire mon long et c'est très proche (volonté de rythme très speed, beaucoup de refs, très cul, propos sur le mâle contemporain, etc.) donc je tomberai peut-être dans les mêmes travers.

Citation:
Bref ça va pas aller très loin mais ça veut pas dire que je balayes ton avis, j’entends tout à fait que tu trouves « Les Vilains » mauvais et amateur. Et j’en connais les défauts (j’en ai évoqué quand je répondais à Abyssin).
Après ça confirme deux choses: la bande-annonce est révélatrice (j’avais prévenu hein). Et si on accroche pas aux personnages rapidement le film doit être un supplice, ça j’en doute pas une seconde.

Cool que tu réagisses bien.

Citation:
Par contre rien à voir mais je suis content que t’aies remarqué la référence « I am Number Four » car je pensais pas que quelqu’un (hors équipe) la verrait.

Je suis un vrai moi. Je te dis, dans le fond, on est pareil.

Citation:
PS: Merci d’avoir pris le temps de noter tes répliques préférées. :)

Elles m'ont vraiment fait rire donc j'y tenais, je suis réglo. :)

Faut continuer de toute façon. D'ailleurs, ça vous ouvert des portes un peu? Vous avez contacté/été contactés par des prods suite au film? Y a-t-il des possibilités de projets non-crowdfundés en vue?

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Juin 2016, 16:41 
Hors ligne
Expert

Inscription: 25 Sep 2012, 15:31
Messages: 2130
T'as un côté rageux et mesquin qui ressort quand tu parles de son film. Tu devrais t'abstenir, au nom de l'objectivité ou je ne sais pas quoi comme ça.
Mais c'est un peu gênant de te lire.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Juin 2016, 16:46 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 71796
Localisation: Fortress of Writing
Caribou a écrit:
T'as un côté rageux et mesquin qui ressort quand tu parles de son film. Tu devrais t'abstenir, au nom de l'objectivité ou je ne sais pas quoi comme ça.
Mais c'est un peu gênant de te lire.

Ce qui est gênant, ce sont ces sempiternels non-arguments faciles et fallacieux type "t'es jaloux", "t'as la haine", "faut faire avant de critiquer", "pourquoi casser les efforts des autres?".
La rage et la mesquinerie, tu la projettes. L'objectivité n'existe pas en critique. Comme je viens de le dire, ce n'est que mon avis mais détaillé, argumenté, étayé d'exemples au maximum afin que cela soit constructif et non "rageux" ou "mesquin" justement. Je suis pas là pour casser gratuitement.

Gabnec l'a compris alors qu'il aurait été le plus susceptible d'être susceptible alors viens pas me troller, petit rageux mesquin.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Juin 2016, 17:08 
Hors ligne
Expert

Inscription: 25 Sep 2012, 15:31
Messages: 2130
Le fait que tu veuilles donner l'impression d'argumenter (en rédigeant un pavé par exemple) ne suffit pas à masquer cette impression, au contraire.
Je dis ça, je dis rien.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Juin 2016, 17:12 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 9963
Caribou a écrit:
Je dis ça, je dis rien.


Image

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Juin 2016, 17:35 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 71796
Localisation: Fortress of Writing
Ouais, dis rien.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Juin 2016, 17:48 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2007, 15:33
Messages: 213
Localisation: Novgorod
Film Freak a écrit:
Mais pour la caméra portée, tu trouves qu'elle est utile quand, par exemple, Alex marche dans la rue avec son premier rencard? Qu'il faut qu'elle bouge autant? Quel sens souhaites-tu faire passer? C'est une vraie question, c'est pas rhétorique.

Yep yep, pas de souci. Alors pour la caméra portée, il y a plusieurs facteurs artistiques et économiques. Il y a effectivement AUCUN plan sur pied et c’est entièrement voulu. L’envie d’ajouter un sentiment d’urgence absurde qu’on véhicule dans tout le film où rien n’est stable (l’ouverture, la rencontre Alex/Sarah, la dispute finale), où le malaise est palpable en permanence avec le renfort du plan-séquence (le plan du premier rencard que tu cites, la scène de cul Julien/Mathilde, la dispute dans la rue sur le couple Alex/Sarah). Où on croise volontairement quelques fois l'axe pour isoler un personnage. Surtout que le tout soit homogène, et bien évidemment pour les tartines de dialogues qu’on avait c’est plus rapide et efficace (à mon sens).

Film Freak a écrit:
L'appréciation d'un film, c'est toujours subjectif et ce n'est jamais aussi vrai que sur les comédies où les types d'humour sont très variés et donc forcément clivants. Donc je veux bien te croire.

Oui d’ailleurs dans le film y a des vannes dont je suis pas méga fier mais vu qu’elles fonctionnent très bien (à mon grand étonnement) on les garde.

Film Freak a écrit:
Faut continuer de toute façon. D'ailleurs, ça vous ouvert des portes un peu? Vous avez contacté/été contactés par des prods suite au film? Y a-t-il des possibilités de projets non-crowdfundés en vue?

Oui clairement, après rien n’est fait donc je vais rester évasif mais ça nous a donné plusieurs rendez-vous et un projet semble bien parti (on croise les doigts).


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Juin 2016, 17:52 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 71796
Localisation: Fortress of Writing
Gabnec a écrit:
Oui d’ailleurs dans le film y a des vannes dont je suis pas méga fier mais vu qu’elles fonctionnent très bien (à mon grand étonnement) on les garde.

La bonne vieille frustration quand des gens se marrent à un truc que tu pensais inconséquent mais restent de marbre devant le truc que t'avais pensé comme the punchline.

Citation:
Film Freak a écrit:
Faut continuer de toute façon. D'ailleurs, ça vous ouvert des portes un peu? Vous avez contacté/été contactés par des prods suite au film? Y a-t-il des possibilités de projets non-crowdfundés en vue?

Oui clairement, après rien n’est fait donc je vais rester évasif mais ça nous a donné plusieurs rendez-vous et un projet semble bien parti (on croise les doigts).

Cool, c'est le principal.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Juin 2016, 19:30 
En ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Oct 2012, 14:47
Messages: 5812
Localisation: Paris
Le début d'une longue amitié, et certainement d'une coréalisation. Ému.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Juin 2016, 19:32 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 71796
Localisation: Fortress of Writing
Impossible de ne pas ressentir de la rage et de la mesquinerie dans ce message.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Juin 2016, 21:46 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Fév 2016, 20:06
Messages: 2809
Localisation: - L Y O N -
Lire Caribou quand on est légèrement défoncé est un plaisir de fin gourmet.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Juin 2016, 22:12 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 8427
Gabnec a écrit:
Film Freak a écrit:
Mais pour la caméra portée, tu trouves qu'elle est utile quand, par exemple, Alex marche dans la rue avec son premier rencard? Qu'il faut qu'elle bouge autant? Quel sens souhaites-tu faire passer? C'est une vraie question, c'est pas rhétorique.

Yep yep, pas de souci. Alors pour la caméra portée, il y a plusieurs facteurs artistiques et économiques. Il y a effectivement AUCUN plan sur pied et c’est entièrement voulu.

C'est mon ressenti mais pas plus gêné que ça (plus par le montage épileptique du début ;) )


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Juin 2016, 05:18 
Hors ligne
Expatrié en tongs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juil 2005, 17:40
Messages: 14353
Localisation: The Far Side of the World
Alors moi j'ai vraiment trouvé ça sympa. J'ai même été étonné à tel point j'ai vraiment été happé par le film...

alors on va commencer par les défauts, parcequ'il y en a et pas des moindres. L'immense problème de votre film, c'est qu'il y a pas de découpage, et du coup, c'est parfois l'immense bordel, les scènes s’enchaînent sans transition et à l'intérieur de scènes, c'est tellement tout le temps le même type de cadres qu'on a aucune idée de qui est où. La première dans l'appartement c'est juste un cauchemar. Quand on ne connait aucun personnage, qu'on est pas encore familier avec eux, c'est juste impossible à suivre.
D'un point de vue global la mise en image est probablement ce qui tire votre film le plus vers le bas, c'est rarement propre, c'est rarement posé, y'a des utilisations de décor qui sont sont pas possibles. Y'a un moment où on voit qu'un drap blanc a été posé dans le fond, j'imagine pour cacher le fait que c'est un décor recyclé, mais c'est vraiment pas terrible.
De la même manière, trop de moment où les images sont trop sombres, ça fait tellement tourné à l'arrache et c'est dommage.
Et comme je le disais en voyant la bande annonce, trop de gros plans, trop de valeurs de plans similaires,honnêtement le nombre de plans plus larges qu'un plan moyen doit se compter sur les doigts de la main. Et même le nombre de plans moyens est en net minorité alors que ça devrait être au contraire le type de plan le plus utilisé pour votre type de film, celui où l'on peut encore être proche de vos personnages mais tout en pouvant encore voir l'environnement dans lequel ils vivent, voir leurs mains, les voir interagir avec leur décor, les accessoires. C'est vraiment la le problème avec les gens qui ont appris le cinéma avec le 5D, cette fascination pour le gros plan et la faible profondeur de champ, le bokeh, alors qu'au contraire, y'a pas plus cinématographique qu'un beau plan large. Au début, vous tournez à Gare du Nord non? C'est une vieille gare qui a plein de lignes intéressantes du volume, de la profondeur, y'avait moyen de faire de belles choses. Après je comprends que vous étiez parfois limités dans ce que vous pouviez faire, qu'un plan plus large aurait montré les limites de votre décors ou des choses que vous pouviez faire. Mais pour le spectateur, tout ce qu'il reste c'est cette sensation d'enfermement là où au contraire le film devrait faire ressortir son coté feel good.
Après y'a d'autres points plus mineurs comme certaines scènes qui s'étirent, certains acteurs ou dialogues un peu moyens. Et la fin est un peu paresseuse.

Mais étonnamment le film fonctionne. Pour l'instant j'ai lu en frangipane que le retour d'Abyssin, mais c'est clair que c'est un pur feel good movie. Et j'ai ris vraiment de bon coeur plusieurs fois et le reste du temps, j'avais le sourire aux lèvres. Je trouve les acteurs principaux tous très cools, frais, enjoués, présents, généreux. Chacun a un fort quota sympathie et font qu'ils rattrapent beaucoup des lacunes de la mise en scène. Et ils rattrapent le relatif manque d'enjeux (mais je crois pas que le film joue sur ça, volontairement ou non).
Alix Bénézech est nettement la meilleure actrice du lot, naturelle (et quels seins! et quels yeux!). J'ai bien aimé le personnage de Catherine la colocataire, j'aime bien son jeu, sa présence et son humour. Les 2 potes sont peut être un poil en dessous, mais ça va. Et quand au personnage principal, il tient bien le rôle, j'aime bien son humour débile à base de jeux de mots bidons et de références geek (peut être un poil abusée ce systèmatisme d'ailleurs, mais c'est pas trop grave, mais on sent que c'est plus là pour vous faire kiffer vous les réals au moment de l'écriture que quelque chose que ferait tout le temps le personnage). Et j'ai bien aimé Momo le mec du beer pong. Le personnage improbable, sorti de nulle part avec ses dialogues abuz'dav... Mais il a provoqué mon premier vrai éclat de rire du film.
Et puis malgré les moments qui auraient pu être coupés plus serrés, le film a une fluidité narrative quasi parfaite et c'est vraiment l'autre force de votre film. Je me suis pas fait chier une seule seconde. Même si je pense que que vous auriez pu faire un film d'1h30 et pas 1h50, il y a quand même un récit maîtrisé d'un bout à l'autre, a aucun moment j'ai eu envie de m'arrêter de regarder, de passer à autre chose et j'ai regardé le film en une fois, avec une juste une pause après 1h05 pour aller fumer une clope. Donc respect, vous avez mine de rien un film cohérent, pas mal rugueux, pas totalement abouti, avec plein de trucs à améliorer si vous vous professionnalisez, mais vous avez nettement un gros potentiel. Maintenant il faudrait peut être mieux revoir les structures de votre récit, créer plus d'enjeux, renforcer votre équipe technique, prendre plus de temps pour tourner et verrouiller des plans et des scènes, varier plus les angles de vue.

Ça m'a un peu fait penser aux films de Rémi Bezançon, surtout Ma Vie en l'air. C'est un peu la même histoire avec le même type de persos, mais Bezançon par exemple, injecte des petites touches originales comme de faire du héros un mec qui s'occupe du suivi des pilotes de ligne. Détail qui aura son importance pour la fin de l'histoire. Plutôt que de faire du héros le mec le plus lambda de la terre avec le métier le plus banal de la terre pour un mec de 25 ans: GRAPHISTE!
Par contre faut pas faire Le Premier jour du reste de ta vie comme prochain film, là je vous suis plus...

Autre détail. Je sais pas ce que vous avez utilisé pour uploader votre bande annonce sur YouTube ou si c'est YouTube qui a foutu la merde, mais putain là je retrouve les belles couleurs que peuvent produire les caméras Blackmagic. Donc bon, voili voilà. Grosso modo. Pas mécontent.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Juin 2016, 13:27 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2007, 15:33
Messages: 213
Localisation: Novgorod
Mufti a écrit:
Alors moi j'ai vraiment trouvé ça sympa. J'ai même été étonné à tel point j'ai vraiment été happé par le film...

:D

Mufti a écrit:
Y'a un moment où on voit qu'un drap blanc a été posé dans le fond, j'imagine pour cacher le fait que c'est un décor recyclé, mais c'est vraiment pas terrible.

Tu te souviens de quelle scène c'est ? Car effectivement il y avait parfois des astuces cheap mais on a pas recyclé de décor.

Mufti a écrit:
C'est vraiment la le problème avec les gens qui ont appris le cinéma avec le 5D, cette fascination pour le gros plan et la faible profondeur de champ, le bokeh, alors qu'au contraire, y'a pas plus cinématographique qu'un beau plan large.

Il y a plusieurs raisons à cela (dont tu parles d'ailleurs). Soyons francs, on a quasi aucun décor cinématique dans le film. Ce ne sont (à 99%) que des lieux de vie, et on avait ni l’objectif adéquat, ni la production value pour élargir le cadre. Je t’assure que ça aurait été très moche (on a fait de nombreux tests), donc on s’est focalisé sur ce qu’on pense avoir de bons (dialogues & acteurs). Après je comprends tout à fait ce que tu veux dire, on s’en fout de ses raisons, ce qui compte c’est ce que ressent la personne qui voit le film. C’est pour ça qu’on a embrassé ce parti pris à fond pour essayer d’en faire une force (avec le découpage). Ça paie… ou pas selon les gens. Mais une chose est sûre: on aurait élargi, le film aurait fait bien plus amateur.
Pour la gare du nord je trouve que ça correspond à la thématique de la scène mais j’entends oui. Je suis amoureux de cette gare, c’est vraiment un lieu inépuisable dans la recherche de cadre.

Mufti a écrit:
Et ils rattrapent le relatif manque d'enjeux (mais je crois pas que le film joue sur ça, volontairement ou non).

Je vais pas dire que le « manque d’enjeux » est volontaire mais oui je pense que l’intérêt est ailleurs. C’est pour ça que j’imagine pas la torture que ce doit être pour quelqu’un qui n’accroche pas au personnage d’Alexandre.

Mufti a écrit:
Et quand au personnage principal, il tient bien le rôle, j'aime bien son humour débile à base de jeux de mots bidons et de références geek (peut être un poil abusée ce systèmatisme d'ailleurs, mais c'est pas trop grave, mais on sent que c'est plus là pour vous faire kiffer vous les réals au moment de l'écriture que quelque chose que ferait tout le temps le personnage).

Il l’était beaucoup moins sur la page. On a commencé à pousser le curseur durant les répétitions des rendez-vous et c’est ce qui a permis à Arthur de trouver son rôle. Après on est devenu très vite client de ses propositions et on l’a pas mal poussé pour en faire un perso vraiment entier. Et heureusement ça semble plaire en majorité. Et pour généraliser c'est surtout chez les filles. Les mecs sont plus durs avec Alex en général.

Mufti a écrit:
Et j'ai bien aimé Momo le mec du beer pong. Le personnage improbable, sorti de nulle part avec ses dialogues abuz'dav... Mais il a provoqué mon premier vrai éclat de rire du film.

Son apparition juste avant le baiser Sébastien/Julien ? :)

Mufti a écrit:
Même si je pense que que vous auriez pu faire un film d'1h30 et pas 1h50

Alors c’est sûr qu’on aurait pu faire 1h30, après je pense pas que ce soit en coupant entre 10 et 20 minutes que les gens qui détestent vont changer le fusil d’épaule. Ils trouveraient le film à la limite moins indigeste mais c’est tout. D’où la « prétention » d’en donner le plus possible pour ceux qui aiment les persos.

Mufti a écrit:
Ça m'a un peu fait penser aux films de Rémi Bezançon, surtout Ma Vie en l'air. C'est un peu la même histoire avec le même type de persos, mais Bezançon par exemple, injecte des petites touches originales comme de faire du héros un mec qui s'occupe du suivi des pilotes de ligne. Détail qui aura son importance pour la fin de l'histoire. Plutôt que de faire du héros le mec le plus lambda de la terre avec le métier le plus banal de la terre pour un mec de 25 ans: GRAPHISTE!

C’est bizarrement ce que j’aime le moins dans Ma Vie en l'air. Il faudrait que je le revois. Mais le côté typique du boulot d’Alex est totalement volontaire. Même comment il en parle, il vend pas du rêve.

Mufti a écrit:
Autre détail. Je sais pas ce que vous avez utilisé pour uploader votre bande annonce sur YouTube ou si c'est YouTube qui a foutu la merde, mais putain là je retrouve les belles couleurs que peuvent produire les caméras Blackmagic.

Alors je l’avais pas précisé, mais l’étalonnage de la bande-annonce n’est pas définitif.

En tout cas je te remercie pour cet avis détaillé qui fait plaisir. C’est cool ! :)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Juin 2016, 13:54 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 8427
Gabnec a écrit:
C’est pour ça qu’on a embrassé ce parti pris à fond pour essayer d’en faire une force (avec le découpage). Ça paie… ou pas selon les gens. Mais une chose est sûre: on aurait élargi, le film aurait fait bien plus amateur.
Pour la gare du nord je trouve que ça correspond à la thématique de la scène mais j’entends oui. Je suis amoureux de cette gare, c’est vraiment un lieu inépuisable dans la recherche de cadre.

Après tu as un juste milieu, dans les vingt premières minutes c'est trop et par la suite c'est un peu plus élargi et ça donne moins le côté épileptique des premières minutes où tu es obligé d'aller d'un personnage à l'autre toutes les secondes. Pour ton prochain film, revois les vilains et dissèque bien la mise en scène. Je sais que vous n'aviez pas beaucoup de moyens, que c'est améliorable mais Mufti a raison pour le découpage et tu dois te débarrasser de certains tics de mise en scène qui pourrissent la mise en scène. Exemple sur les premier dialogues avec les colocs : Alex parle, plan d'une demi-seconde sur lui, le coloc parle plan d'une demi seconde lui et ainsi de suite pendant la scène avec plans resserrés. Ca devient vite agaçant, "enfermant", et ça pourrit le plaisir du spectateur. Je comprends que les décors sont pas tops et que ça fait exprès mais ça provoque l'effet inverse because pauvreté découpage et mise en scène ressortent plus. Je comprends que c'est un cache-misère en se concentrant sur les dialogues et les personnages mais paradoxalement ça provoque l'effet inverse que tu désirais

Citation:
Les mecs sont plus durs avec Alex en général.

Moi je le trouve attachant mais a des moment il a trop un côté foufou quand il part dans ses délires. Je le préfère un peu plus calme et qu'il sort petit à petit ses vannes pourries. Pas la peine d'en rajouter dans le côté foufou par moments on comprend qu'il est mal à l'aise.



Gabnec a écrit:
C’est bizarrement ce que j’aime le moins dans Ma Vie en l'air. Il faudrait que je le revois. Mais le côté typique du boulot d’Alex est totalement volontaire. Même comment il en parle, il vend pas du rêve.

On s'en fout que ça vende du rêve. J'aime beaucoup ce film alors que les autres films de Bezancon c'est non pour moi.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 201 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 9, 10, 11, 12, 13, 14  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. BAD TOYS II (Daniel Brunet & Nicolas Douste - 2012)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 30, 31, 32 ]

Le Cow-boy

470

17855

15 Oct 2017, 16:53

Le Cow-boy Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. ARMAGEDRONES (Daniel Brunet & Nicolas Douste - 2015)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

Le Cow-boy

50

2377

12 Avr 2015, 12:56

Mister Zob Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. THE TRAVELLER'S EMPIRE - un film de Nicolas Plaire (teaser)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4, 5 ]

Mufti

64

1640

18 Aoû 2016, 14:00

Mufti Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. SPEED/DATING - un film de Daniel Brunet & Nicolas Douste

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 22, 23, 24 ]

Le Cow-boy

355

13936

21 Fév 2018, 18:24

pacolepain Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. STELLA - (triskell 2016)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

triskell

38

1321

29 Oct 2016, 20:02

Film Freak Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web