Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 29 Jan 2023, 07:11

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 69 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 22 Juil 2005, 13:08 
Hors ligne
Serial Modo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 17:02
Messages: 16790
Localisation: en cours...
J'avoue que les premiers échos, d'une positivité tiède, me faisaient craindre une critique indulgente envers le come-back d'un vieux de la vieille.

Après la projo d'hier soir, me voilà rassuré : certes, Land of the Dead n'est pas Zombie, ni un chef-d'oeuvre, mais ça reste un putain de bon film, divertissant avant tout (d'où, du coup, un impact moindre que Zombie, justement). Non que Romero ait abandonné son sous-texte sociopolitique : au contraire, il est foisonnant (d'ailleurs parfois un peu fastoche - c'est un reproche qu'on risque de lui faire). Mais il a songé avant tout à faire un film ludique, de l'entertainment : je dirais un film récréatif.

On se retrouve donc avec un film de zombies absolument pas daté ni cheap (c'était aussi ma crainte), très efficace dans ses effets, régulièrement drôle (souvent auto-parodique, dimension annoncée dès le premier plan), très prenant et régulièrement flippant (bien sûr, c'est pas Resident Evil 4 - je parle du jeu, hein - mais c'est bonnard quand même), et même trop court (le dernier acte est vraiment trop rapide, et la toute fin un rien torchée, malgré quelques plans sublimes).

Toujours dans la veine récréative, on sent que Romero s'amuse à inventer des tas de trucs, des traductions visuelles frappantes à ses thématiques sociales (deux plans avec une cage à oiseau, notamment, j'en dirai pas plus), mais aussi des belles idées de mise en scène de l'action (en grande partie grâce au Dead Reckoning).

Mais le plus gros du morceau reste, on le sentait venir,
les zombards, qui n'ont jamais été aussi soignés, aussi touchants, aussi "beaux". Contrairement à toute la vague récente des films de zombies (Shaun of the dead inclus), Romero fait de ses humains les vrais salopards. On ressent véritablement de l'empathie pour les zombies, qui, étonnamment, sont dix fois plus caractérisés, singuliarisés, personnalisés, que les humains, qui sont souvent, et c'est le vrai défaut du film, souvent peu épais (à commencer par le héros, incarné par un Simon Baker résolument insipide, mais aussi, et c'est plus surprenant, Dennis Hopper, qui n'est pas mauvais mais qui est scandaleusement sous-exploité... sinon, la fille Argento fait ce qu'elle peut pour tirer un rôle sans grande ampleur vers le haut...).

Ceux qui tirent leur épingle du jeu, finalement, sont, et c'est ici très cohérent avec les intentions de Romero, les marginaux : John Leguizamo, cabot mais charismatique, un Samoan génialissime dont le nom m'échappe, et surtout Robert Joy, le plus sympathique de tous les humains (logique : il est à motié défiguré et le premier plan qui nous le présente le fait d'abord passer pour un zombie...).


Enfin voilà, y'aurait plein d'autres trucs à dire : le générique sympa très Snyderien, les belles idées dégénérées de "jeux du cirque" zombiesques (hélas pas assez développés), etc, etc.

Bref, malgré quelques imperfections, Land of the Dead ne déçoit pas et fout grave la banane : 5+++/6

_________________

*


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 28 Juil 2005, 23:44 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 14:47
Messages: 3547
Bon film mais qui est loin d'avoir la classe de l'ancienne trilogie d'où une relative deception. Les films de la trilogie avaient quelque chose de viscéral qui touchaient à l'intime et où l'atmosphère de fin du monde était véritablement pregnante...Aujourd'hui tout cela est un peu évacué...Alors bien sûr l'ironie est toujours présente, le discours politique aussi et les scènes gores apportent des touches sombres bienvenues au tableau mais on reste sur notre faim...Les personnages sont peu exploités (asia argento totalement sacrifiée), l'histoire, bien que mélant et justifiant tout un tas d'élément, se termine trop vite et apparait décevante au final...
Cela dit j'ai passé un bon moment et je n'ai pas vu le temps passé...Je suis d'accord pour les rapprochements avec les films de Carpenter. Romero arrive parfois à dégager une certaine poésie de quelques scènes, notamment celles avec les Zombies...Les maquillages sont très réussis et la caractérisation de certains d'entre eux m'a aussi semblé être un point positif (j'aimais déjà le personnage de Bub dans Day of the dead, le film partageant quelques similitudes avec ce dernier).

Bon voilà...apparemment Romero ne veut pas faire un world of the dead et je me dis que c'est quand même dommage de finir la saga par ce film (je préfère l'écarter de la trilogie).

Ps: Et je n'aime pas le générique qui succombe aux sirènes du style clipesque.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 29 Juil 2005, 00:01 
Enfin vu... Et je suis partagé entre la satisfaction et la déception. Land of the Dead est un film vraiment étrange : à la fois daté et intemporel.

D'un côté, un film indiscutablement personnel, fidèle à ses thématiques, qui est un vrai cadeau de Romero à ses vrais fans, une série B à l'ancienne très classique dans son déroulement, très distrayante et bourrée d'idées, le plaisir de voir le maître rester fidèle à sa mythologie en évitant quasiment tous les effets de mode. Ajoutons à cela quelques belles fulgurances poétiques, brèves mais mémorables.

De l'autre, une impression de facilité, un scénario trop resserré pour une durée trop courte, des personnages sans charisme (à part la belle Asia, hélas un peu sous-employée), et surtout un manque de fraîcheur et d'impact par rapport à l'ancienne trilogie, un manque flagrant de viscéralité. C'est trop "entertainment" et pas assez trippant.

En conclusion, un come-back très sympathique, d'autant plus qu'il se faisait longtemps attendre. Mais Romero restera avant tout comme celui qui a inventé le genre. Et le fait qu'il débarque après l'excellent remake de Zack Snyder et surtout le merveilleux Shaun of The Dead, donne l'impression de voir un film un peu égaré dans l'espace-temps de l'histoire de l'évolution du cinéma de genre... Pas étonnant pour un film qui devait être réalisé il y a plusieurs années déjà.

Bouh.


Dernière édition par Jericho Cane le 29 Juil 2005, 00:58, édité 1 fois.

Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 29 Juil 2005, 00:11 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 14:47
Messages: 3547
Bob Harris a écrit:

En conclusion, un come-back très sympathique, d'autant plus qu'il se faisait longtemps attendre. Mais Romero restera avant tout comme celui qui a inventé le genre. Et le fait qu'il débarque après l'excellent remake de Zack Snyder et surtout le merveilleux Shaun of The Dead, donne l'impression de voir un film un peu égaré dans l'espace-temps de l'histoire de l'évolution du cinéma de genre...

Bouh.


Moi je trouve qu'il apporte une nouveauté en laissant par exemple un peu plus de place au Zombies, en créant même une certaine empathie (commisération) envers eux...Bon il tente des choses, met en place certains trucs qui sont interessants et même s'il ne les dévellope pas suffisament ça reste 100 coudés au dessus des derniers films de zombies.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 29 Juil 2005, 00:56 
Jack Griffin a écrit:
Je trouve que Land of the dead apporte une nouveauté en laissant par exemple un peu plus de place au Zombies, en créant même une certaine empathie (commisération) envers eux...

Oui, mais ça reste juste une bonne idée, c'est tout. Ce n'est jamais vraiment exploité comme l'était le personnage de Bub dans Day of the Dead. Mais ce n'est pas grave car les zombies sont ici vraiment réussis (Greg Nicotero a fait du bon boulot), c'est juste que bizarrement, malgré cette nouveauté dont tu parles, ils ne produisent pas le même impact que dans l'ancienne trilogie. La faute à une mise en scène gentiment pépère, trop "série B" à l'ancienne, l'impression de chaos absolu n'est plus aussi prégnante qu'avant... Il y a des plans superbes, mais il manque l'étincelle pour transcender tout ça.

Citation:
Bon il tente des choses, met en place certains trucs qui sont interessants et même s'il ne les dévellope pas suffisament, ça reste au final 100 coudés au dessus des derniers films de zombies.

On peut reprocher au remake de Znyder d'avoir un peu évacué le sous-texte politique, mais c'était une relecture intéressante d'un point de vue contemporain, avec un filmage tendu et efficace.

Rassure-toi, moi aussi, je lui préfère le Romero.... Ne serait-ce parce que les zombies ne courent pas ! :wink:


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 11 Aoû 2005, 23:31 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Juil 2005, 13:53
Messages: 698
Localisation: Paris
Petite déception. J'ai découvert le film de zombie tardivement (l'an dernier avec "L'armée des morts", le remake, flippant, terrorisant), je n'ai pas vu les 3 originaux de Romero, mais celui-là... Bof. J'aurais dû me méfier en remarquant que Libé avait fait sa une complète sur le film (ah ils aiment ça la luuuutteuu des claaaassses).

Le discours sociologique est martelé avec la grâce d'un éléphant. Et pour le reste, l'action, le suspense, c'est une série B voire Z avec beaucoup d'épisodes ridicules (l'éveil de l'intelligence chez le leader zombie... arf).

Bon, reste malgré tout la poésie ou l'effroi de quelques plans
les zombis sortant de la rivière, ou quand les riches se font dévorer: final abraca-dantesque où le réalisateur est quasiment parvenu à nous rallier aux côtés des zombis, chapeau.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 11 Aoû 2005, 23:35 
Hors ligne
Serial Modo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 17:02
Messages: 16790
Localisation: en cours...
Agent X a écrit:
je n'ai pas vu les 3 originaux de Romero


je pense effectivement que ça fait une différence... il y a un vrai côté nostalgie et respect pour "l'ancien" chez ceux qui aiment ce film... Un peu comme pour Ghosts of Mars, allai-je dire... (gros, tendre et bien saignant 5/6 aux deux, pour ma part)...

_________________

*


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 12 Aoû 2005, 09:21 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 14:47
Messages: 3547
Agent X a écrit:
Petite déception. J'ai découvert le film de zombie tardivement (l'an dernier avec "L'armée des morts", le remake, flippant, terrorisant), je n'ai pas vu les 3 originaux de Romero, mais celui-là... Bof.


Que ça ne t'empêche pas de les regarder...C'est d'un tout autre niveau.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 12 Aoû 2005, 10:57 
Hors ligne
Loup-Gayrou

Inscription: 31 Juil 2005, 09:15
Messages: 441
Bob Harris a écrit:
Rassure-toi, moi aussi, je lui préfère le Romero.... Ne serait-ce parce que les zombies ne courent pas ! :wink:


C'est justement parce que les zombies courent que L'amée des mort est si efficace...

Personnellement, j'ai pas trouvé le film dénué d'intérêt, mais il passe après le film de Snyder et Shan of the dead.
Land of the dead c'est malheuresement le même film que ceux de l'ancienne trilogie, mais fait en 2005.
Certains côté on pris les bonnes évolutions du cinéma actuel, mais pas toutes.
La mise en scène a pas bougé d'un iota, alors que bon, la simple vue d'un zombie n'impressionne plus (même si ils sont magnifiques ici). Son film marche sur les même ressorts que les précédents, je dirai même que
le scénario est rigoureusement le même que les celui de Zombie Et Le jour des morts-vivants. Il suit la même progression que ses autres films, avec une différence qui amoindrie son film, Romero est devenu gentil avec ses héros. Aucun n'est vraiment en situation de danger (face à face avec un zombie, j'ai peur !!), et quand on voit le nombre de survivants à la fin, ça fait presque peur, on se croirait dans Les Dents de la mer 4....


Ca reste un bon film du genre, mais je suis déçu....


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 12 Aoû 2005, 11:16 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Juil 2005, 13:53
Messages: 698
Localisation: Paris
Zad a écrit:
il y a un vrai côté nostalgie et respect pour "l'ancien" chez ceux qui aiment ce film... Un peu comme pour Ghosts of Mars, allai-je dire... (gros, tendre et bien saignant 5/6 aux deux, pour ma part)...


là par contre je ne comprends pas trop comment on peut "aimer" un film parce qu'il est réalisé par quelqu'un dont on a aimé ses anciens films... et sinon "Ghosts of Mars" j'ai vraiment détesté pour le coup.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 12 Aoû 2005, 11:28 
Hors ligne
Loup-Gayrou

Inscription: 31 Juil 2005, 09:15
Messages: 441
Ghost of Mars, ça tue...

(ça c'est de la remarque constructive)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 12 Aoû 2005, 11:32 
Hors ligne
Serial Modo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 17:02
Messages: 16790
Localisation: en cours...
Dark Jojo a écrit:
Romero est devenu gentil avec ses héros. Aucun n'est vraiment en situation de danger (face à face avec un zombie, j'ai peur !!)


Mad Movies dit là-dessus qqch de pas bête : d'habitude, Romero met en scène des acteurs inconnus, de fait on s'identifie plus vite à eux et on n'a aucune idée de qui va rester en vie... Là, forcément, tu peux pas buter Dennis Hopper à la première bobine...

_________________

*


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 12 Aoû 2005, 12:25 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 14:47
Messages: 3547
Agent X a écrit:
Zad a écrit:
il y a un vrai côté nostalgie et respect pour "l'ancien" chez ceux qui aiment ce film... Un peu comme pour Ghosts of Mars, allai-je dire... (gros, tendre et bien saignant 5/6 aux deux, pour ma part)...


là par contre je ne comprends pas trop comment on peut "aimer" un film parce qu'il est réalisé par quelqu'un dont on a aimé ses anciens films... et sinon "Ghosts of Mars" j'ai vraiment détesté pour le coup.


Zad est un vendu d'avance, qui commence Carpenter et Romero par GOM et LOTD en les encensant direct :idea:


Je plaisante :arrow:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 12 Aoû 2005, 14:03 
Hors ligne
Serial Modo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 17:02
Messages: 16790
Localisation: en cours...
et surtout tu dis des conneries.

_________________

*


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 12 Aoû 2005, 15:07 
Je suis quand même frustré que le film prenne une tournure trop "entertainment" alors que j'aurais préféré une noirceur radicale vu que le contexte du film s'y prêtait idéalement.

Quand on compare la fin de Dawn of the Dead (la moitié des gentils qui meurent, le black qui veut se suicider, la fuite désespérée et désillusionnée...) avec celle de Land of the Dead (la survie de tous les gentils qui réussissent à fuir pour le Canada), ça fait vraiment une énorme différence, je trouve. Je reproche pas à Romero d'être plus optimiste, mais l'impact est tout de même moindre.


Haut
  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 69 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Survival of the Dead (G. A. Romero, 2010)

Cosmo

0

1478

08 Oct 2010, 09:07

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Day of the Dead (George A. Romero, 1985)

Müller

4

472

19 Déc 2021, 15:30

Müller Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Diary of the Dead (George A. Romero, 2008)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 7, 8, 9 ]

Jericho Cane

134

11574

19 Déc 2021, 11:41

Müller Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Shaun of the dead (Edgar Wright - 2004)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Jack Griffin

17

3732

06 Aoû 2013, 19:36

raymond hessel Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Dead Leaves (Hiroyuki Imaishi - 2004)

Tonton

6

1295

09 Sep 2008, 13:07

Tonton Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. la la land

IRENE

1

1130

25 Jan 2017, 16:21

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Promised Land (Gus Van Sant - 2012)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

DPSR

17

2727

06 Aoû 2013, 09:19

Mickey Willis Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La La Land (Damien Chazelle - 2016)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 4, 5, 6 ]

DPSR

88

9861

01 Juil 2019, 23:24

Vieux-Gontrand Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Land of the Lost (Brad Silberling, 2009)

Film Freak

5

1261

27 Aoû 2009, 00:15

Jericho Cane Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Waste land (Lucy Walker - 2010)

DPSR

2

1254

19 Mar 2011, 18:21

Déjà-vu Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 10 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web