Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 22 Juil 2018, 23:38

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 22 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 05 Sep 2008, 14:42 
Hors ligne
Serial Modo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 17:02
Messages: 16839
Localisation: en cours...
je précise d'abord que ce film est recommandé à tous les qui-gon, qui ne sauront plus où donner de la tête au vu des sublimes girls next door qui se promènent dans ce Strasbourg-là, et à tous les tba, qui revivront des grands moments de matage en terrasse avec un prétexte culturel.


http://www.filmdeculte.com/cinema/actua ... -7919.html


Un homme retourne à Strasbourg à la recherche de Sylvia qu'il a rencontrée quatre ans plus tôt. Cette quête se transformera en une déambulation dans les rues, et en une expérience esthétique. Une plongée dans l'intimité d'une ville et de ses habitants.

WOMEN IN THE STREET
Il faut bien convenir qu’il n’a jamais, à notre connaissance en tout cas, été vu (sauf traduction approximative) que le titre d’un film contienne une coquille. L’ampleur de la faute est bien trop énorme et le nombre de relecteurs trop important pour qu’elle puisse ainsi passer à l’as. On a également peu l’habitude (même si, en l’occurrence, ces choses-là arrivent de temps en temps) que le dossier de presse à son tour se trompe sur certains détails factuels. C’est pourtant bien ce qui arrive au premier long métrage de fiction de José Luis Guerin : pas de Sylvia dans Strasbourg, mais une Sylvie – ou pour le moins son fantôme, traqué au hasard des rues de sa ville. Quant au personnage qui la recherche dans les visages de chaque passante, il ne l’a pas perdue de vue depuis "quatre ans", ainsi que le prétend le résumé officiel reproduit ci-dessus, mais, de son aveu oral, depuis six ans. Avait-on tant bu chez Eddie Saeta, chez Château-Rouge, chez Shellac et chez Makna? La faute est donc volontaire : c’est que Dans la ville de Sylvia interroge la mémoire en désertion, l’approximation poétique, la fiction bricolée avec ce qui passe, le romanesque de l’étant-là – Sylvie, Sylvia, exotismes. De l’homme suivant l’été les sillages parfumés des actrices qui s’échappent du Conservatoire d’Art Dramatique, on apprend certes peu de choses, mais suffisamment pour le savoir du côté de la fiction. Il écrit, il invente, il projette, il dessine des femmes sans visages qu’il rehausse d’un "Elles", et chacune est une histoire, et chaque moue volée, chaque regard dérobé, une séquence possible. Les sens comme focale : est-il en repérages ?

De là certaines beautés, où José Luis Guerin donne dans un Tatisme de la romance : cadres comme espaces éphémères d’un doux pictural burlesque, où les superpositions de champ trichent (l’homme du premier plan ne semble-t-il parler avec la femme de l’arrière-plan ?), où les trajectoires se télescopent et se répondent, où les signes se répètent ; bruits de la ville tant indépendants que polyphoniques sans le savoir, apparaissant et disparaissant à l’envi de l’observateur, qui d’un concert de violons en terrasse fait un chœur tragique… De là aussi certaines limites. Le poids écrasant des intentions surtout : ce "Elles" griffonné, justement, comme une redite, ce formalisme surappuyé, cet air de Désespéré de Courbet que promène ostensiblement Xavier Laffitte, ces brunes et ces blondes attablées tous sourires, jeunes et jolies, déambulant en robe rouge de papier glacé… Il y a de la publicité pour la vie dans l’air et la tentation d’un système esthétique virant à l’artifice.

Dans son récent Woman on the beach, Hong Sang-soo prenait un parti, finalement assez proche, d’élégie des petites choses, de quête approximative du double, de défragmentation fictionnelle du monde. La solution esthétique prônée était une leçon de découpage et de montage : l’échelle des plans est autant celle des personnages que celle du monde. Ainsi, comme chacun dans ses interactions élargit ou restreint sa bulle intime pour accueillir des parties plus ou moins larges de l’espace et de son mouvement, Hong Sang-soo zoomait et dézoomait, comptant sur ce seul effet, habituellement proscrit, afin de faire varier dans un même plan les perspectives intimes. Pour des enjeux comparables, Guerin déploie l’artillerie lourde, allongeant parfois la sauce jusqu’à plus soif, abusant d’effets, de steadycam flottante, de sound design ostentatoire. Le meilleur du film réside dans ces moments précieux où la sophistication se fait oublier pour, disons, devenir organique (diégétique ?) : musicalité, partition, mouvement.

_________________

*


Dernière édition par Zad le 11 Sep 2008, 20:07, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 05 Sep 2008, 14:44 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007, 12:27
Messages: 12962
Localisation: Actresses
Oui je l'avais noté celui là, je veux absolument le voir.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 05 Sep 2008, 17:32 
Hors ligne
Matou miteux
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Juil 2005, 13:48
Messages: 12987
Localisation: From a little shell, at the bottom of the sea
Ouais mais j'aime bien le côté "mon actrice à des bois de cerf"

Image

_________________
Doll, it's a heartbreaking affair


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 26 Sep 2008, 17:08 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007, 12:27
Messages: 12962
Localisation: Actresses
Pilar Lopez de Ayala

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image


Je précise que les photos ne viennent pas du film, sauf la dernière.



Bon moi j'ai beaucoup aimé le film, même si des choses me dérangent énormément. Un jour peut être j'expliquerai pourquoi. Je me remets en cause à chaque fois que je pense à ce film, donc au final il est important pour moi, et c'est le film le plus présent dans mon esprit depuis que je l'ai vu.

5/6

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 03 Oct 2008, 21:17 
A la fois surappuyé et très attachant. J'ai bien aimé.

4/6


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 03 Oct 2008, 23:04 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007, 12:27
Messages: 12962
Localisation: Actresses
Ah oui mais là le sur appuie fait sens, il est parfaitement logique. Mais je peux comprendre. Perso des choses m'ont dérangés, j'en parlais avec Zad, mais ça vient surtout de cette façon de nier le monde, un aspect bourgeois totalement assumé. Mais je peux pas m'empêcher d'aimer ce film, j'ai l'impression que le gars a filmé mon cerveau... toutes ces meufs putain.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 03 Oct 2008, 23:25 
the black addiction a écrit:
j'ai l'impression que le gars a filmé mon cerveau... toutes ces meufs putain.

Ah, si Sylvia avait été jouée par Mia... :P

Ce que j'aime le plus, c'est tout le début dans le café... Tous les plans ludiques sur les visages...


Dernière édition par Jericho Cane le 03 Oct 2008, 23:30, édité 2 fois.

Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 03 Oct 2008, 23:29 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007, 12:27
Messages: 12962
Localisation: Actresses
Le gros fantasme putain...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 03 Oct 2008, 23:32 
the black addiction a écrit:
Le gros fantasme putain...

Yep... Mais c'est un film un peu renfermé dans son fantasme quand même... C'est ce qui fait sa limite mais aussi tout son charme.

Et puis bon, dès qu'une caméra suit une belle fille dans les rues, j'achète toujours. :P


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 03 Oct 2008, 23:36 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007, 12:27
Messages: 12962
Localisation: Actresses
Jericho Cane a écrit:
the black addiction a écrit:
Le gros fantasme putain...

Yep... Mais c'est un film un peu renfermé dans son fantasme quand même... C'est ce qui fait sa limite mais aussi tout son charme.


Voilà c'est ça, c'est ce que je te disais, beaucoup de choses qui m'énervent dans les partis pris, mais ce film m'habite vraiment...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 03 Oct 2008, 23:43 
Et au fait, tu as vu "En construccion"? J'avoue m'y être un peu ennuyé et avoir trouvé ça trop trop trop long, même si c'est plutôt intéressant.


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 03 Oct 2008, 23:46 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007, 12:27
Messages: 12962
Localisation: Actresses
Non j'ai parcouru un peu, mais j'arrive pas à afficher les sous titres, ça me gonfle. Ca a l'air sympa, plus engagé socialement je crois. Il parait qu'il y a des liens avec Jia Zang ké, le peu que j'en ai vu c'est vrai qu'il peut y avoir un truc. Tu en dis quoi ?

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 03 Oct 2008, 23:50 
the black addiction a écrit:
Tu en dis quoi ?

Moui... C'est pas mauvais mais j'ai un peu somnolé...


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 03 Oct 2008, 23:52 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007, 12:27
Messages: 12962
Localisation: Actresses
Lol je te posais surtout la question pour le soit disant lien avec Jia. Je savais que tu n'avais pas trop aimé. :wink:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 03 Oct 2008, 23:55 
the black addiction a écrit:
Lol je te posais surtout la question pour le soit disant lien avec Jia. Je savais que tu n'avais pas trop aimé. :wink:

Oui, y a comme un petit lien, mais j'y avais pas pensé.


Haut
  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 22 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. En construcción (José Luis Guerin - 2001)

Zad

1

412

05 Oct 2008, 12:06

Jericho Cane Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Veronica Guerin (Joel Schumacher - 2003)

F-des-Bois

13

717

26 Juil 2006, 15:36

Zad Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'Âge d'or (Luis Buñuel - 1930)

Tom

2

395

01 Mai 2015, 16:19

Tom Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Viridiana (Luis Buñuel - 1961)

Tom

7

658

16 Juil 2016, 22:57

Lohmann Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'Ange exterminateur (Luis Buñuel, 1962)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Baptiste

33

1746

31 Juil 2009, 10:54

Tetsuo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Scoumoune (José Giovanni - 1972)

Nijal

2

478

09 Juin 2009, 09:24

Nijal Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Robocop (José Padilha, 2014)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Film Freak

20

1808

07 Aoû 2014, 16:59

The Scythe-Meister Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Visage du plaisir (Jose Quintero - 1962)

Blissfully

0

520

09 Juil 2007, 00:07

Blissfully Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Tropa de Elite (José Padilha - 2007)

DPSR

6

727

18 Mar 2011, 16:39

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Troupe d'élite (José Padilha - 2007)

Ozymandias

7

670

20 Déc 2015, 23:01

Fire walk with me Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web