Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 04 Aoû 2020, 12:01

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 53 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 15 Oct 2008, 09:11 
"Antoine de Caunes n'a pas le droit d'utiliser l'expression "L'histoire d'un mec" pour ne raconter que quelques mois de la vie de Coluche et le faire passer pour un être immonde. Ce film est une véritable trahison par rapport à ce qu'était Coluche. C'était un artiste d'exception et c'est ce qui m'importe à moi".

Ta gueule, Lederman.


Haut
  
 
MessagePosté: 15 Oct 2008, 09:18 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 18476
Localisation: Paris
Jericho Cane a écrit:
"Antoine de Caunes n'a pas le droit d'utiliser l'expression "L'histoire d'un mec" pour ne raconter que quelques mois de la vie de Coluche et le faire passer pour un être immonde. Ce film est une véritable trahison par rapport à ce qu'était Coluche. C'était un artiste d'exception et c'est ce qui m'importe à moi".

Ta gueule, Lederman.


Pour l'utilisation de l'expression, c'est du n'importe quoi. Par contre, il est clair que le film égratigne pas mal Coluche. Un peu n'importe comment, d'ailleurs.

_________________
La Vie brève de Jan Palach
(192 pages, 16.50€)
Le Dilettante | Place des librairies | Fnac | Amazon


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 19 Oct 2008, 20:24 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Fév 2008, 23:10
Messages: 3921
Localisation: bah un cimetière, tiens...
Bon, alors à la réserve que je trouve ça très suivable et assez tendu, et que du coup, l'aspect un peu thriller politique fonctionne pas trop mal, je souscris moi aussi complètement à l'avis de Cosmo.


J'ajoute comme reproche que d'abord, on n'a aucune genèse de la chose. C'est abordé comme ça, comme s'il en avait déjà été question, mais on ne voit pas pourquoi ni ce qui l'amène.
Du coup, on sait déjà qu'il n'y aura plus que de l'événementiel. Il se passe ça, puis ça, puis ça, puis ça... OK.

Ensuite, toujours dans ce volet événementiel, on a bien les manipulations politiques qui apparaissent, mais c'est fait sans AUCUN traitement relationnel. Ca s'ancre pourtant en réalité dans des collusions, des entrecroisements constants dans un certain milieu politico-artistique. (Ca permet notamment de faire passer l'entrée toc toc badaboum d'Attali pour un envoi de Mitterand...). Du coup, toutes les manipulations se produisent comme ça, sans traitement, et ça vire limite dans le populisme tous pourris même pas drôle. Passage symptomatiques avec les travellings latéraux qui montraient la présentation de la candidature.
Genre c'est une France désabusée qu'attendait plus que ça, plutôt que de se faire avoir par les politiques.


Du coup, le non traitement des liens intéressants sert quand même à dire quelque chose. Quelque chose d'assez con, en somme. Si ç'avait été pour nous donner une illustration claire des liens entre les acteurs d'une scène politique et artistique aussi underground soit-elle, OK, mais là...

Quant au propos sur la blague qui finit par prendre, à un Coluche qui commence par déconner et prendre conscience de la misère avec le personnage de Riaboukine, notamment. Ca sert un propos global assez conventionnel (lui, apparaît comme une des dernières attentes de la population, finalement, c'est le peuple qu'a trinqué dans cette mauvaise blague), mais illustré de manière très peu finaude, et à evaluer les comportements de manière cliché et douteuse (sorti de cette mascarade il créera les restos, prenant dans l'affaire conscience de l'enjeu. Comme si Coluche n'avait pas été conscient des enjeux politiques dès le départ, comme si aussi il y avait un changement de comportement entre les deux. Et quand bien même, il y en aurait un, il est à analyser et pas simplement à poser ou imposer)


Au final un thriller sans traitement, qui permet un propos douteux et une représentation cliché très peu engageante du rapport entre politique et humanitaire...
Le monde politique est pourri sans qu'on en montre la moelle, Coluche, qui déconne au départ, finit par saisir l'importance du jeu, mais se fait détruire.

On a vu 100000 de fois mieux dans le domaine.
En fait, heureusement que ça se suit assez bien, qu'on vibre aussi un peu, ça me permet de le mettre à 2/6 (parce que proportionnellement eau genre, ça devrait être 0,00006/6)

_________________
Image

"Tirer la chasse, c'est comme le ping-pong. Plus on y pense, moins on ressemble à sa mère".

Espace branleurs


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 19 Oct 2008, 22:11 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 18476
Localisation: Paris
Karl le mort-vivant a écrit:
Passage symptomatiques avec les travellings latéraux qui montraient la présentation de la candidature.


Moment lamentable. Ca pourrait donner quelque chose de très bien, mais c'est traité comme un gros gag. J'avais l'impression de voir un sketch des Inconnus.

_________________
La Vie brève de Jan Palach
(192 pages, 16.50€)
Le Dilettante | Place des librairies | Fnac | Amazon


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 22 Oct 2008, 13:34 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 19067
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Cosmo a écrit:
Karl le mort-vivant a écrit:
Passage symptomatiques avec les travellings latéraux qui montraient la présentation de la candidature.


Moment lamentable. Ca pourrait donner quelque chose de très bien, mais c'est traité comme un gros gag. J'avais l'impression de voir un sketch des Inconnus.

Oui, c'est raté cette scène clichesque.

Pour ma part je suis "agréablement surpris" car j'avais très peur. C'est pas si mauvais, et c'est même pas mal. Mais ça aurait pu être vraiment mieux. (ça c'est de l'avis hein)
J'ai eu du mal à rentrer dedans, mais une fois dedans j'ai pas mal accroché jusqu'à la fin: c'est assez intéressant à suivre, en fait. J'étais rassuré de voir que cette histoire était finalement un bon sujet de film (ce que je redoutais totalement avant de rentrer dans la salle). Malheureusement, le film baigne dans une certaine "articifialité" générale, et on regrette de temps à autre un manque de profondeur. On glisse en peu souvent sur les faits, on survole, on creuse pas assez.
Malgré tout j'ai suivi le truc avec intérêt. Et il y a quelques très bonnes scènes (de crise/engueulade principalement). Respect total pour Demaison, imitateur parfait certes, mais aussi très bon comédien. Chapeau.

Bref, c'est pas top mais pas mal. 3/6

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 24 Oct 2008, 21:01 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Fév 2008, 23:36
Messages: 532
Pas du tout aimé. C'est moche, hormis Demaison et un ou deux seconds rôles c'est pas vraiment bien joué, voir mal parfois. Certes scènes sont ridicules et j'ai trouvé l'approche de cette période compliquée peu délicate.
Heuresement Demaison s'en sort bien même si comme ça a été dit il est plus dans l'imitation que dans l'interprétation mais bon...comme c'est le seul truc du film à sauver.

1-2/6


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 24 Oct 2008, 22:01 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 19067
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Ah j'oublias un truc:

Un détail qui m'a fait chieeer, c'est cette manie de rajouter systématiquement le prénom MICHEL à tous les coins de dialogues, comme si on ne savait pas qu'il s'appelait Michel, et qu'on nous le répétait toutes les 25 secondes. Michel par-ci, Michel par-là... STOP. Ca m'a vramient gavé. Faudrait qu'un motivé refasse "The MICHEL re-cut" sur YouTube, ce serait comique.

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 28 Oct 2008, 16:47 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 27521
Localisation: Paris
Bon en gros personne n'est allé voir le film...

_________________
Liam Engle: réalisateur de comédie, publicité, série, cinéma !
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 28 Oct 2008, 16:50 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Sep 2008, 19:33
Messages: 1369
Pareil autour de moi.
Le film dont tu attends du bouche-oreille... et rien.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 28 Oct 2008, 16:51 
Hors ligne
Matou miteux
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Juil 2005, 13:48
Messages: 12933
Localisation: From a little shell, at the bottom of the sea
Qui-Gon Jinn a écrit:
Bon en gros personne n'est allé voir le film...


Enorme bide vu qu'en plus d'avoir démarré salement, le film se casse la gueule en 2e semaine.

_________________
Doll, it's a heartbreaking affair


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 28 Oct 2008, 16:52 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 19067
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Qui-Gon Jinn a écrit:
Bon en gros personne n'est allé voir le film...

En tout cas pas toi!

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 28 Oct 2008, 17:04 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 27521
Localisation: Paris
Arnotte a écrit:
Qui-Gon Jinn a écrit:
Bon en gros personne n'est allé voir le film...

En tout cas pas toi!


Ah si! J'ai oublié de mettre un avis ? (je l'ai même vu le premier jour)

Bon bref je trouve ça bien, finalement un peu plat et étrangement pas assez clair sur les motivations de Coluche (de commencer puis d'arrêter), malgré que le film soit plutôt scolaire.

Bonne reconstitution, bonne performance de Demaison, film globalement intéressant à suivre. Mais il manque le petit plus.

_________________
Liam Engle: réalisateur de comédie, publicité, série, cinéma !
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 28 Oct 2008, 17:06 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 19067
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Qui-Gon Jinn a écrit:
Bonne reconstitution, bonne performance de Demaison, film globalement intéressant à suivre. Mais il manque le petit plus.

Rotten Tomatoes Consensus.

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 28 Oct 2008, 18:09 
Hors ligne
Ap'héros
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Juin 2007, 16:19
Messages: 14862
Localisation: Lille
Ca s'est planté alors ? Samedi sur canal, y'avait opération promo-sauvetage du film, avec l'horrible Laurent Weil qui défendait le film "au nom de la rédaction de canal+", De Caunes invité qui trouvait des excuses pour le mauvais départ, un mini reportage, etc... c'était assez puant.
Ils ont investis leurs couilles ou quoi canal ?

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 28 Oct 2008, 18:29 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Sep 2008, 19:33
Messages: 1369
Non, ce sont de bons potes.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 53 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Désaccord parfait (Antoine de Caunes - 2006)

JP Rouve

9

919

14 Nov 2006, 21:37

Blissfully Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. J'irai dormir à Hollywood (Antoine de Maximy - 2008)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

sponge

22

1577

18 Nov 2008, 03:19

Dark Mireille Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Toute l'histoire de mes échecs sexuels (Chris Waitt - 2008)

DPSR

3

684

21 Avr 2009, 23:34

Jericho Cane Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Ravisseuse (Antoine Santana - 2004)

Zad

2

1162

08 Sep 2005, 17:55

Zad Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Shooter (Antoine Fuqua, 2007)

Film Freak

11

1068

10 Jan 2008, 04:37

Janet Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Prodigies (Antoine Charreyron, 2011)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Film Freak

18

1622

15 Juin 2011, 17:15

Lavayanas Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Equalizer (Antoine Fuqua, 2014)

Film Freak

6

961

02 Jan 2015, 14:39

crevardinho Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les 7 mercenaires (Antoine Fuqua - 2016)

DPSR

6

1016

14 Oct 2016, 08:16

Puck Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'Hirondelle et la Mésange (André Antoine, 1920)

the black addiction

1

835

01 Sep 2007, 16:41

the black addiction Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Plein pays (Antoine Boutet - 2009)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Zad

29

2179

30 Avr 2011, 08:54

Cosmo Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 24 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web