Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 14 Nov 2018, 10:15

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 02 Nov 2018, 01:54 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72485
Localisation: Fortress of Writing
Image

À l'intérieur d'un tribunal, Zain, un garçon de 12 ans, est présenté devant le juge. À la question : " Pourquoi attaquez-vous vos parents en justice ? ", Zain lui répond : " Pour m'avoir donné la vie ! ". Capharnaüm retrace l'incroyable parcours de cet enfant en quête d'identité et qui se rebelle contre la vie qu'on cherche à lui imposer.

Je vous préviens, ça va être encore plus court que mes critiques de Breivik et Winnie (concept).

En vrai, je ne sais même pas trop quoi en dire vu que je n'en pense rien.
Je m'attendais à être indigné par l'overdose de misérabilisme ou au contraire d'être dans la chialance maximale face au pathos mais le film parvient à montrer l'horreur sans paraître s'y vautrer, et même à être léger voire drôle par moments, et je vais pas nier avoir trouvé ça révoltant par moments, mais à vrai dire, cette chronique ne m'a que peu intéressé in fine. Le constat est très bien illustré. La réalité est là, indéniable.

Mais ça fait pas un film quoi.

C'est con, j'avais beaucoup aimé son précédent, complètement différent, beaucoup plus original.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Nov 2018, 10:57 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18810
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Le film est fort et j'aime bien le segment central où les deux enfants sont livrés à eux-mêmes. Mais j'ai vraiment beaucoup de mal avec la fin qui en un même mouvement vient nous énoncer littéralement la thèse du film (les gens les plus pauvres ne devraient pas faire d'enfants parce qu'ils n'auront pas les moyens de les élever) et de l'autre veut finir sur une note feel good presque happy end qui m'a semblé presque indécente tant rien n'est réglée et que la misère va se perpétuer pour tous ces personnages. Du coup même si ce qui précède est émouvant et révoltant, même si les comédiens sont quand même assez géniaux, même si le film a une vraie ampleur dans son exploration des bidonvilles libanais, j'étais sorti avec un goût un peu amer dans la bouche parce qu'on est pas loin d'une forme d'un cinéma manipulateur que j’exècre.

2-3/6

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Nov 2018, 22:25 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 8907
Film Freak a écrit:

Je m'attendais à être indigné par l'overdose de misérabilisme ou au contraire d'être dans la chialance maximale face au pathos mais le film parvient à montrer l'horreur sans paraître s'y vautrer, et même à être léger voire drôle par moments .
Quand tu lis les critiques négatives de la presse, la même crainte d'un film qui appuie de manière bourrine sur la pédale du "Regardez comme ils sont misérables " alors que pas du tout. J'avais peur que ça tombe dans le misérabilisme grossier du dernier Loach que je déteste. Et c'est effectivement bien désamorcé par le côté drôle et bourré d'énergie du gosse qui ne s'apitoie jamais et ne fait que se battre.


Film Freak a écrit:
Mais ça fait pas un film quoi.
Pourquoi cette remarque? Moi je trouve qu'il y a un vrai tissu narratif, l'intrigue pas si tenue que ça et rien que le segment du milieu "Le kid et le gamin éthiopien" pourrait être un film en soi. Labaki ne se repose pas sur le constat "C'est pas beau la misère", la fiction n'est jamais mise de côté.


Art Core a écrit:
Mais j'ai vraiment beaucoup de mal avec la fin qui en un même mouvement vient nous énoncer littéralement la thèse du film (les gens les plus pauvres ne devraient pas faire d'enfants parce qu'ils n'auront pas les moyens de les élever) et de l'autre veut finir sur une note feel good presque happy end qui m'a semblé presque indécente tant rien n'est réglée et que la misère va se perpétuer pour tous ces personnages.... parce qu'on est pas loin d'une forme d'un cinéma manipulateur que j’exècre.
C'est clair que le film n'est pas dénué de scories et de moments un peu naïfs. Je pense à une scène du tribunal ou Labaki joue l'avocate. Je ne suis pas sur qu'il faillle prendre au premier degré ce "Ne faites pas d'enfants" et encore plus comme morale du film. Ok c'est un peu naïf et ce n'est pas la meilleure scène du film mais c'est une phrase qui sort de la bouche d'un gosse, pas l'impression que la cinéaste y adhère vraiment.


Sinon Team Arnotte pour ma part, à traduire par j'ai bien aimé. Pourtant, j'avais une grosse crainte en rentrant dans la salle mais le film a bien fonctionné sur moi. Assez séduit par la forme stylée avec cette caméra mouvante qui capte bien la réalité du bidonville mais je comprends qu'elle puisse diviser (lu une critique qui disait que c'était filmé à la truelle) et je trouve le segment du milieu très très fort. Fou ce que Labaki arrive à tirer en tant qu'acteur d'un simple bébé. Après comme je le dis, il y a plusieurs scènes qui sont un peu grossières et ternissent l'impression d'ensemble mais comme l'écrit Art Core il y a une vraie ampleur et je trouve le résultat assez touchant à défaut d'être génial.

Petit coup de coeur.

4,5/6


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Nov 2018, 23:13 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72485
Localisation: Fortress of Writing
Abyssin a écrit:
Film Freak a écrit:
Mais ça fait pas un film quoi.
Pourquoi cette remarque?

Parce que ça fait pas un film quoi.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Nov 2018, 15:07 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 18548
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Oui moi j'ai marché à fond. J'y ai vu un puissant plaidoyer, à la fois romanesque et réaliste (les deux ne sont pas incompatibles), contre la misère et la maltraitance enfantine. Le dernier quart d'heure est très fort et, oui, j'ai fini dans la chialance (puis dans ce dernier sourire, désarmant...). Mais je n'ai pas DU TOUT eu ce sentiment de chantage émotionnel - en tant que spécialiste de la larmichette je sais de quoi je parle. Et je ne trouve pas le film "misérabiliste".
Je peux comprendre qu'on n'accroche pas mais je trouve que le film ne mérite pas son procès.
En tout cas il m'a touché en plein coeur! Ca ne se commande pas.

5/6 du coeur

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Caramel (Nadine Labaki - 2007)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Blissfully

17

790

28 Mar 2011, 11:57

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Et maintenant, on va où? (Nadine Labaki - 2011)

DPSR

1

374

25 Sep 2011, 22:14

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Hérédité (Ari Aster, 2018)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Film Freak

22

1377

30 Sep 2018, 06:32

scienezma Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. 9 doigts (J.F. Ossang, 2018 )

Gontrand

0

381

01 Avr 2018, 23:58

Gontrand Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Looking Glass (Tim Hunter, 2018)

bmntmp

2

682

13 Mar 2018, 17:08

Qui-Gon Jinn Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Mon ket (François Damiens - 2018)

Qui-Gon Jinn

0

344

03 Juin 2018, 14:56

Qui-Gon Jinn Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Solo (Ron Howard - 2018)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 4, 5, 6 ]

Qui-Gon Jinn

88

4005

20 Sep 2018, 06:29

deudtens Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Death Wish (Eli Roth, 2018)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Abyssin

20

915

22 Juil 2018, 22:50

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Arctic (Joe Penna, 2018)

Arnotte

0

248

14 Mai 2018, 21:08

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les Affamés (Léa Frédeval - 2018)

Qui-Gon Jinn

4

274

10 Juil 2018, 19:58

Le Cow-boy Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Lohmann et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web