Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 04 Mar 2024, 19:10

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 11 Nov 2012, 13:10 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 27646
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Image

Il y a trente ans, Michel enchaînait les tubes. Aujourd’hui, il collectionne les dettes ! Retiré à la campagne, l’ancien chanteur accumule les retards d’impôts et amendes impayées.
Il y a trente ans, Grégory Morel était bercé au son des succès de Michel. Aujourd’hui huissier de justice, il est mandaté pour le saisir. Mais Grégory ne se sent pas de confisquer les biens de l’ex-idole. Il se met en tête de l’aider à rembourser et entraîne Michel sur les routes d’une improbable tournée. Au fil des concerts et des kilomètres, Grégory et Michel vont, l’air de rien, se découvrir et régler bien d’autres passifs.


L'adjectif qui définirait le mieux le film c'est : humble. Tout y est d'une humilité totale et absolue. Dès le début et son générique sur fond noir en Times New Roman et l'appartion du titre sans aucune majuscule on sait qu'on est dans quelque chose de petit. Et tout viendra confirmer cette première impression. Que ce soit sa durée standard d'1h30 sans gras. Que ce soit son encrage profondément provincial. Que ce soit bien sûr la mise-en-scène sans aucun superflu, sans aucun déraillement ou même l'écriture qui sait rester très superficielle et éviter tout sentimentalisme ou lourdeur. D'ailleurs détail amusant, le pitch est limite mensonger tellement on se contente de faire la petite tournée avec les deux personnages principaux sans vraiment régler d'autres passifs. Autre détail amusant l'acteur principal, l'excellent Grégory Montel devient dans le film Grégory Morel (en mode on se prend pas la tête sur les noms des persos).
C'est la grande qualité du film que d'être d'une simplicité désarmante, d'un naturel charmant (on à presque l'impression que certains dialogues sont improvisés). Comme toutes les quelques scènes qui se contentent de dépeindre le métier d'huissier de justice sans aucune condescendance, sans les clichés d'usage. Similairement c'est super agréable d'avoir un film qui s'enfonce profondément dans les coins reculés de la province sans aucun regard de mépris, les personnages y ont la même valeur, le même espace que les perso principaux. Et tout ça est assez rafraîchissant au final.

La manière dont est traité le retour en grâce de Delpech, le plaisir retrouvé d'être sur scène c'est quasiment rien, c'est deux trois sourires. Pareil pour une scène où la mini-tournée se lâche un peu, alcool aidant, qui est juste trois mecs (dont un caméo sympa de Miossec) bourré qui font des blagues, ça dure 2 minutes c'est presque survolé mais ça suffit. Rien n'est souligné et même rien n'est vocalisé. On n'a pas de moments émotions où les personnages se racontent leurs blessures et leurs aspirations. Non on se contente d'avancer factuellement dans le scénario et si du sens doit emerger des actions des personnages ça se fait tout seul. Et ça fonctionne. On comprend rapidement que le personnage principal (très bonne découverte ce Grégory Montel) n'est pas fait pour être huissier. Mais c'est esquissé au détour d'une scène et demie. C'est vraiment l'art de la petite touche par ci-par là qui fonctionne bien et qui rend le film sympathique.

Après cette humilité c'est aussi un peu la limite du film qui ne parvient pas vraiment à aller dans l'émotion ou à s'épanouir totalement mais bon c'est quand même plutôt pas mal.
Par contre par sûr du choix de contre programmation en face de Stars 80. Même si le film de Langmann, celui-ci va à mon avis passer totalement inaperçu alors qu'il méritait quand même mieux.

Peut-être le meilleur premier film français vu cette année tout simplement alors que sur le papier je misais pas 10 centimes.

4/6

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Nov 2012, 16:14 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 35691
Localisation: Paris
Cool. Mais putain, l'affiche c'est interdit. Je sais pas comment on peut concevoir un visuel aussi anonyme, quelconque, qui ne nous renseigne en RIEN sur le sujet du film.

_________________
Liam Engle: réalisateur et scénariste
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Nov 2012, 16:37 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 27646
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
C'est vraiment à l'image du film. Une espèce de nonchalance tranquille. Comme je le dis ça fait son charme et sa limite.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Ombline (Stéphane Cazes, 2012)

Art Core

6

1505

28 Sep 2012, 12:50

DPSR Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Quelques heures de Printemps (Stéphane Brizé, 2012)

Art Core

9

1769

29 Juil 2014, 22:25

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Pyramide (Gregory Levasseur - 2015)

Abyssin

10

1542

06 Juin 2015, 18:16

Genikós Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. See no evil (Gregory Dark - 2006)

Zad

2

1203

14 Déc 2008, 23:18

Zad Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Faille (Gregory Hoblit, 2007)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Film Freak

18

2303

13 Mar 2008, 18:16

Z Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Untraceable (Gregory Hoblit, 2008)

Film Freak

2

1171

18 Avr 2008, 11:05

the black addiction Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Deep Fear (Grégory Beghin - 2022)

Qui-Gon Jinn

3

512

12 Mai 2022, 16:22

Abyssin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Magic Mike XXL (Gregory Jacobs - 2015)

DPSR

2

1280

15 Juil 2015, 00:57

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Fréquence interdite (Gregory Hoblit, 2000)

Film Freak

6

2073

26 Juil 2017, 10:05

deudtens Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Dark summer (Gregory Marquette, 2002)

the black addiction

10

1469

17 Juil 2008, 11:00

the black addiction Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Z et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web