Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 19 Nov 2018, 17:28

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 62 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 11 Avr 2012, 16:01 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Mar 2012, 13:20
Messages: 4818
Alors je préviens tout de suite avant de me faire lyncher, j'ai une inculture assez importante en matière de vieux classiques français et je suis plus calé en cinéma asiatique que français. Si je réfléchissais plus aux qualités esthétiques et thématiques des films, d'autres certainement meilleurs aux yeux de beaucoup me viendraient à l'esprit. J'ai pris pour principe dans ma liste de ne mettre que des films que j'ai vus au moins 3 fois et dont le plaisir à chaque visionnage est toujours intact.

- Que la fête commence de Bertrand Tavernier : Le film que j'ai le plus vu. Il ne se passe rarement une année sans que j'éprouve le désir de le revoir. Tout me plait dans ce long métrage. La réalisation de Tavernier, la reconstitution historique, l'humour mais aussi la gravité très présente. Les 3 acteurs principaux ( Rochefort, Noiret, Marielle livrent peut être chacun leur meilleure prestation). Rochefort est extraordinaire en Abbé Dubois et Marielle en Marquis de Pontcallec est truculent. A une époque ou on s'extasie sur le cul dans Games of Throne, on peut admirer qu'il y en avait aussi de beaux dans les années 70. De plus, l'effort de reconstitution est tel que la musique est une rareté de Philippe d'Orléans, (Régent de France) rassemblée et harmonisée par Antoine Duhamel.

- Garde à vue de Claude Miller : encore revu dimanche pour l'hommage au réalisateur sur Arte. Toujours aussi bon. Les dialogues de Audiard sont extraordinaires. Serrault offre son meilleur rôle ( ou docteur Petiot?). Ventura est égal à lui même. Marchand est confondant de beauferie. Le climat d'un film à rarement était aussi mortifère. Le final et le dernier plan sur Ventura ( qui a perdu toute ses certitudes) reste longtemps en tête.


- Capitaine Conan de Tavernier : si je m'écoutais il y aurait au moins 5 Tavernier dans cette liste. Je crois qu'il s'agit de mon réalisateur français préféré. J'ai longtemps hésité à mettre un 2ème métrage du même réalisateur. Cependant ce film est trop brillant pour ne pas y figurer. On a peut être affaire au meilleur film de guerre français. Tout d'abord ce film narre des événements méconnus de la première guerre mondiale. On est ici dans un film qui n'idéalise pas les militaires. La description de ces "corps francs" plus guerriers que militaires dont on acceptait les horreurs en temps de guerre mais qui font tache après l'armistice n'est pas sans rappeler quelques films américains sur la guerre du Vietnam. Torreton est habité par ce rôle. Le Bihan dont la carrière fut plutôt médiocre par la suite sera toujours excusé pour moi par ce film.

- L'armée des ombres de Jean Pierre Melville : Mon Melville préféré avec la Samourai. Cependant je cite celui ci car je préfère Ventura à Delon. Mon film préféré sur la résistance. La scène ou Ventura doit courir face à une mitrailleuse allemande est une des plus forte vue au cinéma. Elle est renforcée par les plans de fin : Et le 13 février 1944, Philippe Gerbier décida, cette fois-là, de ne pas courir. Signoret est assez bouleversante dans son rôle. Un film dont je ne me lasse pas.

- Un singe en hiver d'Henri Verneuil : tout d'abord j'adore le roman de Blondin et je considère ce film comme une des meilleures adaptation de livre au cinéma. C'est aussi un moyen de rendre un hommage à un réalisateur de cinéma populaire de qualité. Un bon faiseur comme lui dans le cinéma français il n'en existe pas beaucoup. J'aime les dialogues d'Audiard encore une fois. Rarement l'effet grisant de l'alcool n'aura été aussi bien décrit. Pour les scènes de Tauromachie avec les voitures et les dialogues embués entre Gabin et Belmondo. De plus le plan final sur Gabin dans le train m'émeut toujours autant.

- Ridicule de Patrice Leconte : Un petit miracle dans la filmographie très hétérogène et de niveau variée de Leconte. Est ce le scénario et les dialogues de Rémi Waterhouse qui font que n'importe qui avec cette histoire aurait fait un bon film. C'est le dernier film envoyé au oscar pour représenter la france que j'ai apprécié. Cette satyre violente de la noblesse qui s'ennuie au point de ne vivre que dans le plaisir de faire chuter l'autre. Les dialogues et saillies du film font constamment mouches. Giraudeau est assez bluffant dans son rôle de l'Abbé de Vilecourt. Je suis impressionné par la reconstitution, les costumes et le culot de beaucoup de scènes. La scène d'ouverture avec un sexe d'homme en gros plan qui urine sur un vieux est du jamais vu dans le cinéma traditionnel.

- Cyrano de Bergerac de Rappeneau : le chef d’œuvre du réalisateur qui pourtant offre une filmographie ou ne figure aucun faux pas. L'adaptation du texte classique respire la vie. On n'est pas ici dans du théâtre filmé mais bien dans un grand film de cinéma. Gerard Depardieu montre ici l'étendu de son énorme talent. Cet acteur quand il est dirigé est magnifique. Je me souviens du choc de 1900 de Bertolucci quand je me suis rendu compte qu'il éclipsait De Niro dans toutes les scènes ou ils apparaissaient conjointement. Je rêve ou il existait une version longue du film introuvable en dvd. Un film que j'ai découvert au collège ( j'étais pourtant sur de m'ennuyer au départ) et qui fut mon premier achat avec mon argent de poche en vhs. Peut on encore en France réaliser de tel film aujourd'hui?

- Le créateur de Albert Dupontel : j'ai une affection importante pour ce film. On a rarement vu un film aussi fou en France et peut être même dans le monde. Dupontel possède un humour très noir voir très trash mais pas seulement. Ce film est aussi une brillante plongée dans les angoisses de la création et aussi une description assez forte de la chute d'un homme dans la folie. Pour des scènes cultes comme l'attaque de la crêperie. Le film tient son pari sur toute la longueur et est très maitrisé du début à la fin. Ce film incompréhensiblement fit un flop à la sortie. Dupontel ne retrouva jamais dans ses réalisations suivantes le juste équilibre entre comédie, drame social, humour cartoonesque et scénario réfléchi.

C'est tout pour aujourd'hui. D'autres me reviendront certainement à l'esprit par la suite mais là tout de suite à l’arraché c'est ceux là qui me viennent en tête.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Avr 2012, 16:04 
Hors ligne
L'impertinent pertinent
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2005, 01:55
Messages: 10588
Localisation: Previously on Premiere
C'est simple, je valide absolument tous les films de ta liste.

_________________
I think we're gonna need a helmet.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Avr 2012, 16:09 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72496
Localisation: Fortress of Writing
Trop de lacunes pour que je puisse répondre...mais bon : La Haine, L. 627, La Cité de la peur...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Avr 2012, 16:29 
Hors ligne
L'impertinent pertinent
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2005, 01:55
Messages: 10588
Localisation: Previously on Premiere
Pas le temps de rentrer dans le détail, mais je peux lister rapidement :

- MELVILLE - L'armée des ombres - Le Samouraï
- CHEREAU - La Reine Margot
- AUDIARD - Un Prophète - De battre mon coeur s'est arrêté
- KASSOVITZ - La Haine - Assassin(s)
- TAVERNIER - Ça commence aujourd'hui - Capitaine Conan - L.627
- LECONTE - Tandem - La Veuve de St-Pierre - Ridicule
- NOE - Seul contre tous - Irréversible
- RAPPENEAU - Cyrano de Bergerac
- VEBER - La Chèvre
- BLIER - Trop belle pour toi - Les Valseuses - Préparez vos mouchoirs
- CORNEAU - Série noire
- BERRI - Jean de Florette
- KLAPISCH - Un air de famille - Le Péril jeune
- KECHICHE - L'Esquive - La Graine et le mulet
- CHABROL - Le Boucher - La femme infidèle
- TRUFFAUT - La peau douce
- PIALAT - Nous ne vieillirons pas ensemble
- SAUTET - Vincent, François, Paul et les autres - Un mauvais fils
- ANNAUD - Le Nom de la rose
- DEVILLE - Le Dossier 51
- BESSON - Léon
- COSTAS-GAVRAS - Music Box - Z

_________________
I think we're gonna need a helmet.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Avr 2012, 16:29 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Fév 2010, 10:06
Messages: 1145
Sans vouloir botter en touche ou faire mon petit intéressant, c'est bien trop vaste comme question. Et bien que ma connaissance du cinéma français soit des plus misérable, il y a des dizaines de films qui me viennent en tête. Je passe mon tour. Ne pleurez pas...

_________________
Arguing on the internet is like running in the Special Olympics. Even if you win, you're still retarded.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Avr 2012, 16:36 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mai 2008, 10:03
Messages: 4267
Localisation: Poitiers
Z a écrit:

- DEVILLE - Le Dossier 51


Faudrait que le revois celui-là. Vu une seule fois il y a des années mais il m'a fortement marqué ; j'y pense encore régulièrement.

_________________
You are a ghost driving a meat covered skeleton made from stardust riding a rock floating through space.
FEAR NOTHING


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Avr 2012, 16:42 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Mar 2012, 13:20
Messages: 4818
J'ai pensé aussi au Nom de la rose mais je l'ai pas mis car j'ai du mal à voir un film français quand je le regarde. Mais après vérification c'est bien une production franco-italo-ouest-allemand.

Pour Jacques Audiard , j'ai longtemps hésité à mettre Un héros très discret qui est mon film préféré de ce réalisateur ( j'ai pas vu un prophète le sujet ne m'intéressait pas plus que cela). Cependant, j'ai toujours du mal avec ce film car quand je le visionne je me rappelle toujours une rédaction dont j'étais fier au lycée qui était justement sur un type qui se faisait passer pour un héros résistant. Mon seul 19/20 en français au collège et une rédaction que je garde fièrement en trophée. J'étais fier de mon idée et cela aurait pu être le film que j'aurais du faire.

C'est un sujet très vaste si on s’arrête pas au concept " vu plusieurs fois".

Pour Tavernier : je cite les autres : L627, le juge et l'assassin, coup de torchon et surtout la vie et rien d'autre. Je dois etre le seul à adorer la passion Béatrice et même en plaisir coupable la fille de D'artagnan qui est un peu mon princesse Bride français


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Avr 2012, 16:48 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 18553
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Avant de faire une liste de cite Au revoir les enfants de Louis Malle.

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Avr 2012, 16:50 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juil 2009, 21:22
Messages: 7671
Allez, cinq films :

Playtime (Jacques Tati)
Le plus ambitieux des films français, le plus visionnaire des films français, le plus riche thématiquement des films français, le plus éblouissant des films français, le plus ... Enfin bref, le plus grand des films français, et même des films du monde. Je sais que je ne verrai probablement plus jamais un film comme ça.
"Les vacances de M.Hulot" et "Mon Oncle" seraient dans ce top si "Playtime" n'existait pas.

Au hasard Balthazar (Robert Bresson)
Sans commentaires. Il faut connaître le cinéma de Bresson pour comprendre.
J'aurais pu en citer d'autres.

Les parapluies de Cherbourg (Jacques Demy)
Mélodrame déchirant, monstrueusement pervers, magnifié par la réalisation splendide de Demy et la musique obsédante de Michel Legrand, qui met en scène des personnages a priori archétypaux évoluant dans un décor de conte de fées finissant par se heurter à la réalité la plus sordide. Toujours immense, et incompris (c'est pour ça que je m'en suis si longtemps tenu à l'écart, d'ailleurs), 50 ans plus tard.

Week-end (Jean-Luc Godard)
Un film où la haine est vraiment revigorante. C'est bête et méchant, et virtuose. Comme beaucoup de films de Godard, il y a des moments creux où on ne sait pas trop exactement où il veut en venir, et où on s'ennuie même un peu ... Mais à l'arrivée il y a tellement de choses énormes et finalement assez cash qu'on finit par oublier tous les défauts du film.
Son meilleur film avec "Histoire(s) du cinéma" (qui est le meilleur film du monde à regarder bourré ou très fatigué)

L'Enfance Nue (Maurice Pialat)
Je connais encore peu Pialat, et finalement ce n'est pas plus mal parce que j'ai envie d'en garder un peu sous la main. Je me souviens avoir pleuré comme jamais à chaudes larmes devant ce film, moi qui suis pourtant d'ordinaire très peu expansif. C'est bouleversant, c'est un miracle.

------------------------------------------------------------------------

Ensuite, je citerais pêle-mêle :

- Muriel (Alain Resnais) : le meilleur Resnais pour moi. Grande maîtrise formelle et profondeur thématique. Il y a d'autres Resnais que j'aime bien aussi, même si je suis rarement à fond.
- Baisers volés / Domicile Conjugal (François Truffaut) : les épisodes du milieu des aventures d'Antoine Doisnel, doux, frais, chaleureux. Pas fan de Truffaut en règle générale, surtout quand c'est du cinéma sérieux et pas léger.
- L'armée des ombres (Jean-Pierre Melville) : assez indépassable dans le genre, hyper maîtrisé, avec des acteurs géniaux. J'aime beaucoup "Le cercle rouge" aussi.
- Série Noire (Alain Corneau) : Dewaere pourrait être crédité comme co-réalisateur tant il bouffe le film en fracassant tout sur son passage
- Une partie de campagne (Jean Renoir) : c'est très court, ça ne raconte pas grand chose, mais c'est d'une grâce et d'une beauté incroyables. Il faut vraiment que je vois d'autres films de Renoir. A part celui-ci je n'ai vu que "La règle du jeu", qui m'a laissé froid.
- Dieu seul me voit (Bruno Podalydès) : le meilleur film sur ce que pouvait être un célibataire loser dans les années 90. C'est drôle et toujours bien vu. La version longue de 7h est excellente aussi.
- Le père Noël est une ordure (Jean-Marie Poiré) : classique de la comédie franchouillarde. Et encore, ce n'est pas si franchouillard que ça. L'aspect culte du film fait oublier sa violence et sa méchanceté sans bornes.
- La jetée (Chris Marker) : classique du court-métrage et classique de la science-fiction ... Il faut que je voie d'autres films de Marker, mais pour ça il faut que je trouve la motivation.
- L'homme de Rio (Philippe de Broca) : un film d'aventures coloré et drôle qui rappelle Tintin, avec un Belmondo au top
- Le salaire de la peur (Henri-Georges Clouzot) : le prototype parfait du film de suspense carré et maîtrisé. Acteurs fabuleux.
- Garde à vue (Claude Miller) : pour les acteurs et les dialogues d'Audiard.
- Que la bête meure (Claude Chabrol) : pas vu depuis longtemps mais ça m'avait fait une forte impression.
etc.

Sinon j'attends depuis une éternité le dvd de La maman et la putain. J'ai une version téléchargée pas terrible, mais je crois que je vais m'y mettre assez prochainement, j'en ai marre d'attendre. Le peu que j'ai vu du film m'a retourné, je suis à peu près certain qu'il sera en bonne place dans cette liste.

Il faudrait aussi que j'aille fouiller dans le "cinéma populaire de qualité" de Tavernier, Sautet, Leconte, Miller, Rappeneau, etc. que beaucoup apprécient ici mais j'avoue ne pas trop en avoir la force. Le peu que j'ai vu d'eux ne me transcende pas vraiment. Dans le genre j'ai assez envie de voir plusieurs films de Louis Malle par contre, parce que même si ses films sont souvent très classiques, je trouve qu'il avait un certain talent pour choisir ses sujets. Sur le papier ça me parle assez souvent.


Dernière édition par Marlo le 11 Avr 2012, 17:13, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Avr 2012, 17:08 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Mar 2012, 13:20
Messages: 4818
J'ai un excellent souvenir de l'homme de rio de Philippe de Broca. Malheureusement j'ai du le voir qu'une ou deux fois. Il ne passe jamais à la télévision et n'est pas disponible dans une édition dvd décente.

Sinon Marlo illustre bien mon inculture : je n'ai jamais vu ni un Demy ni un Renoir ( a part la bete humaine ) ni un Bresson. De Tati, j'ai tenté les vacances de Mr Hulot mais j'avoue ne pas avoir accroché du tout et avoir abandonné avant la fin.
De Resnais, je n'ai vu que "on connait la chanson" qui est un des films cultes de ma femme( elle adore les Bacri-Jaoui)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Avr 2012, 20:05 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 6452
Localisation: Ile-de-France
Le Mépris - Godard
Le Rayon vert - Rohmer
Le Samourai - Melville
La Règle du jeu - Renoir
Le Corbeau - Clouzot
Conte de Noël - Desplechin
Les 400 coups - Truffaut
La Jetée - Marker
Le Charme discret de la bourgeoisie - Bunuel
L'Atalante - Vigo
Shoah - Lanzmann
Un condamné à mort s'est échappé - Bresson

etc. Le cinéma français a été très très grand...


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Avr 2012, 20:17 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 17984
Localisation: Paris
Quelques premiers titres et noms me viennent de suite à l'esprit :
- Pialat : Nous ne vieillirons pas ensemble, Le Garçu, A nos amours...
- Demy : Les Parapluies de Cherbourg
- Eustache : La Maman et la putain
- Godard : Le Mépris
- Tati : Playtime (mais je les aime tous)
- Desplechin : Rois et reine, La Sentinelle

+
La Ronde (Ophuls)
L627 et Ca commence aujourd'hui
Giannoli, surtout A l'origine et Quand j'étais chanteur
Assayas, surtout Fin aout début septembre
Nicolas Klotz
Etc.

J'en oublie beaucoup : Renoir, Chabrol, Rohmer, Rozier...

_________________
La Vie brève de Jan Palach
(192 pages, 16.50€)
Le Dilettante | Fnac | Amazon


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Avr 2012, 20:37 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Fév 2012, 18:19
Messages: 406
En vrac quelques films qui ont marqué mon adolescence même si pour la plupart il ne m'en reste que de vagues souvenirs:

Trouble Everyday (Denis)
Un coeur en hiver (Sautet)
Ca commence aujourd'hui / L'appât (Tavernier)
Le locataire (Polanski)
A bout de souffle (Godard)
Le roi et l'oiseau (Grimault)
Liberté-Oléron / Dieu seul me voit (Podalydès)
Les 400 coups / La femme d'à côté (Truffaut)
Mon oncle (Tati)

catégorie "culte":

La haine (Kassovitz)
Delicatessen (Jeunet)


plus récents et plus frais dans ma mémoire:

La graine et le mulet (Kechiche)
Hadewijch (Dumont)
Lady Chatterley (Ferran)
L'apollonide (Bonello)
Le tableau (Laguionie)
Les herbes folles / Coeurs (Resnais)


et si les courts comptent aussi:

La jetée (Marker)
Merde (Carax)
Nonfilm (Dupieux)

_________________
The Necks : Body


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Avr 2012, 20:44 
Hors ligne
L'impertinent pertinent
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2005, 01:55
Messages: 10588
Localisation: Previously on Premiere
ROCHANT - Les Patriotes !!

_________________
I think we're gonna need a helmet.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Avr 2012, 22:22 
En ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 23707
Localisation: Arkham Asylum
- Les Parents terribles - Cocteau
- Au Hasard Balthazar - Bresson
- Playtime - Tati
- Le Mépris - Godard
- La Poison - Guitry
- Carrosse d'Or - Renoir
- La Maman et la putain - Eustache
- Les Parapluies de Cherbourg - Demy
- A nos amours - Pialat
- La Femme du boulanger - Pagnol
- L'Anglaise et le Duc - Rohmer
- L'Amour d'une femme - Gremillon
- Les Sous-doués - Zidi

_________________
Ce que ce critique de cinéma dit de ce film va vous bouleverser...


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 62 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. les dix films preferes de Carl Th. Dreyer

skip mccoy

2

775

07 Mar 2008, 22:36

skip mccoy Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. On a eu la peau des écrivains français qui font des films

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

skip mccoy

16

1091

26 Mar 2008, 11:46

the black addiction Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Top 100 des plus beaux films français selon Les Inrocks

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

tutti quanti

40

2893

10 Mar 2014, 13:15

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les 10 meilleurs films français (selon les réalisateurs étrangers)

Film Freak

13

1076

22 Mai 2014, 16:08

Tetsuo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Vos Miscasts préférés...

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

The Xcapist

26

5686

06 Aoû 2006, 23:33

Le Pingouin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Top 5 réalisateurs français

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 5, 6, 7 ]

Film Freak

90

7043

27 Mai 2010, 13:39

Marlo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Top Films les Plus Vus

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

Puck

50

3502

16 Fév 2014, 20:50

noisette 7 Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le top des films méconnus

Karloff

9

4080

15 Aoû 2005, 11:40

vimes Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Top des films japonais

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4, 5 ]

Karloff

63

4947

23 Oct 2008, 19:23

traversay Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. le top des films misogynes

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

skip mccoy

59

3278

06 Nov 2009, 21:41

Mr.Orange Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web