Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 19 Oct 2018, 23:18

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 39 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 25 Oct 2016, 22:06 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72383
Localisation: Fortress of Writing
Lol.

#pourceuxquisavent

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 25 Oct 2016, 22:32 
Hors ligne
Petit joueur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Oct 2016, 16:55
Messages: 13
Localisation: Salon de provence
je lui poserai la question...^^

_________________
http://www.mickamongin.com/
"J'adore sucer les os des ribs" Mickaël Mongin.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Oct 2016, 00:00 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72383
Localisation: Fortress of Writing
triskell a écrit:
J'ai remarqué qu'il y avait deux catégories d'avis sur ce film, ceux qui adorent (souvent les jeunes parents c'est marrant) et ceux qui détestent par rapport à tous ces côtés brutaux du film que tu as cité.

Si je ne m'abuse, quand Art Core dit "C'est brutal", il parle du fait que "le film arrête littéralement de raconter quoi que ce soit après 10 minutes", pas de la brutalité du personnage ou du récit.

Citation:
Après 10 min le film raconte tout simplement la descente aux enfers d'un mec qui a pété un câble.

Le souci, c'est que tu ne montres qu'une succession de mises à mort sans inventivité dans la mise en scène ou l'écriture.

En fait, je dois avouer ne pas avoir saisi l'intérêt de l'entreprise.
Ça ressemble non pas à un court métrage mais à un long métrage ramassé sur 24 minutes et où on aurait laissé l'intro en entier. Par conséquent, on a 10 minutes au début qui s'avèrent en fin de compte assez inutile...ou du moins, j'ai eu cette impression car je pensais que, une fois la situation posée, on allait passer au véritable intérêt du film, à savoir l'action et que tout ceci n'était qu'un préambule prétexte à un exercice de style.

Mais il n'en est rien. Comme dit plus haut, une fois qu'il entame sa mission de vengeance (un peu rapidement, sans vraiment que le film nous montre le personnage digérer l'info et deviser son plan), tu te contentes d'un montage où il tue chaque mec de la liste (de la même manière) et tu ne montres pas une "descente aux enfers" vu que tu ne traites pas les effets de ces meurtres sur le personnage. Cela ne lui pose aucun problème, que ce soit moral ou physique. Y a même pas un obstacle quoi, un mec qui lui oppose une quelconque résistance, qui présente une quelconque difficulté. Il fait tout très vite, très facilement, sans que cela ne le ronge, ne bouffe son âme, rien.

C'est pour ça qu'Art Core dit que le film arrête de raconter quoi que ce soit passé 10 minutes.

Il aurait fallu commencer direct par la gamine qui vient de mourir puis le père qui découvre et remonte le réseau (plutôt que tout ce début pas crédible, que ce soit la "coïncidence" abusive dans le manque de bol de l'accident suivi de la découverte que sa fille avait été violée ou bien évidemment le coup du coupable qui invite le mec chez lui où y a la cave où il filme les trucs et laisse traîner son album photo avec les tarifs) et montrer ensuite vraiment la descente aux enfers et non ellipser ce que le mec vit, ce qu'il ressent entre chaque meurtre.

Formellement, c'est soigné (même s'il y a un peu trop de plans "on a un drone" et que la photo est très plate au début même si c'est pour marquer la césure avec le reste) mais, à part l'accident au début, je dois admettre que c'est très carré mais que ça ne m'a pas accroché la rétine. Comme le récit est limité, la mise en scène s'en retrouve affectée.

Ah et par contre, le carton final super sérieux pour un film en mode Un justicier dans la ville, ça jure franchement. D'un coup, ça se prend bien trop au sérieux et ça passe pas, au même titre que les dialogues (assez faibles par ailleurs dans leur marchalisme, surtout que les acteurs sont assez clairement amateurs) qui nient le fait que ce soit une maladie ainsi que la libération du gars en post-générique qui rendent le propos du film plutôt bête.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Oct 2016, 09:50 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18703
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Film Freak a écrit:
Si je ne m'abuse, quand Art Core dit "C'est brutal", il parle du fait que "le film arrête littéralement de raconter quoi que ce soit après 10 minutes", pas de la brutalité du personnage ou du récit.

Oui voilà, parce que finalement le film n'est même pas vraiment brutal dans sa violence basique à base de tirs dans la tête (même si pas sûr que ça ait amélioré quoi que ce soit).

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Oct 2016, 20:06 
Hors ligne
Petit joueur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Oct 2016, 16:55
Messages: 13
Localisation: Salon de provence
Bonsoir et merci pour le deuxième avis ;)

Film Freak a écrit:
Ça ressemble non pas à un court métrage mais à un long métrage ramassé sur 24 minutes

On me fait souvent cette réflexion, que l'on dirait plus une intro à un long métrage qu'à un court-métrage .

Film Freak a écrit:
on a 10 minutes au début qui s'avèrent en fin de compte assez inutile...ou du moins, j'ai eu cette impression car je pensais que, une fois la situation posée, on allait passer au véritable intérêt du film, à savoir l'action et que tout ceci n'était qu'un préambule prétexte à un exercice de style.

les 10 à 13 première minutes pose les bases du personnage , le mec il est anéanti deux fois, une fois par les remords de l'accident et la perte de son enfant et la 2ème fois c'est quand il découvre la cave et la cassette., c'est ce que je voluais à la base, des paliers comme ça où le héros sombre de plus en plus, à partir de là le perso pars tel un robo défoncer tout le monde, avec facilitée oui (c'est un flic du raid, voir photo quand il prend son flingue) .

Film Freak a écrit:
vu que tu ne traites pas les effets de ces meurtres sur le personnage. Cela ne lui pose aucun problème, que ce soit moral ou physique.

Ce coté là du film me gène un peu aussi, en réfléchissant j'aurai du accentuer ce coté là du perso, là c'est une question d’écriture, il y a un truc qui manque entre le moment où il tue son pote David et le moment où il commence à buter les mecs de la liste.

Film Freak a écrit:
Y a même pas un obstacle quoi, un mec qui lui oppose une quelconque résistance, qui présente une quelconque difficulté. Il fait tout très vite, très facilement, sans que cela ne le ronge, ne bouffe son âme, rien.

j'ai coupé pas mal de passage dans le film, le film au 1er montage duré 35 minutes ce qui était trop long. à la base il galère un peu plus pour les meurtres etc.. mais j'ai coupé pas mal de chose que je trouvais pas en phase avec le reste, voici un exemple de scène coupé : https://youtu.be/2CtWnoA1dlk

Film Freak a écrit:
C'est pour ça qu'Art Core dit que le film arrête de raconter quoi que ce soit passé 10 minutes.

Ok je comprends.

Film Freak a écrit:
Il aurait fallu commencer direct par la gamine qui vient de mourir puis le père qui découvre et remonte le réseau (plutôt que tout ce début pas crédible, que ce soit la "coïncidence" abusive dans le manque de bol de l'accident suivi de la découverte que sa fille avait été violée ou bien évidemment le coup du coupable qui invite le mec chez lui où y a la cave où il filme les trucs et laisse traîner son album photo avec les tarifs) et montrer ensuite vraiment la descente aux enfers et non ellipser ce que le mec vit, ce qu'il ressent entre chaque meurtre.

Dans le film, quand je regarde la scène de l'album photo je grince des dents, et ce coté "coïncidence" aussi.. au début je voulais créé un effet de surprise qui est plutôt raté.. :s, je m'en suis rendu compte au montage et c’était trop tard. Imaginer que le père découvre de suite après l'accident que sa fille avait été violée aurait était plus fort et après j'aurai eu , là le temps, de développer sa vengeance. C'est des choix que j'ai fait au niveau du scénario que je regrette maintenant. Mais il faut quand même que je défende mon film ^^

Film Freak a écrit:
Formellement, c'est soigné (même s'il y a un peu trop de plans "on a un drone"

ça va il y a 5 ou plan à tout cassé^^, c’était nécessaire d'après moi pour situer l'action (petit village provençal et non Marseille) et pour aérer un peu je trouve.

Film Freak a écrit:
à part l'accident au début, je dois admettre que c'est très carré mais que ça ne m'a pas accroché la rétine. Comme le récit est limité, la mise en scène s'en retrouve affectée.

L'accident t'a dérangé? le fait que je défonce les 180? Pour la petite histoire ça été une vrai galère à tourner, le cascadeur me dit qu'il va crasher à 70kmh.. je place les cameras en fonction. Au final il à percuter à 110Kmh... et le plan de fin n’était plus cadré correctement vu que les voitures ont trop déviées avec la vitesse. Et c’était un one shot bien évidemment^^

Film Freak a écrit:
surtout que les acteurs sont assez clairement amateurs

Sympa pour eux, avec le recul je ne pense pas que Damien Leconte fasse une presta d'amateur.. surtout en comparant le niveau des acteurs en France...Il s'est quand même pas mal investit .

Film Freak a écrit:
au même titre que les dialogues qui nient le fait que ce soit une maladie ainsi que la libération du gars en post-générique qui rendent le propos du film plutôt bête.

Je ne voulait pas rentrer trop dans ce débat, pour moi ce sont des gens qui n'ont pas d’Âme c'est tout, pas besoin d'argumenter, ça aurai plomber encore plus le film par rapport au sujet déjà délicat à montrer. je survol ce coté " c'est une maladie" dans le dialogue à la fin dans la carrière où le héros dit tout haut ce que pense pas mal de gens tout bas.

voilà merci encore pour votre temps et pour les retours ;)

_________________
http://www.mickamongin.com/
"J'adore sucer les os des ribs" Mickaël Mongin.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Oct 2016, 14:41 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72383
Localisation: Fortress of Writing
triskell a écrit:
les 10 à 13 première minutes pose les bases du personnage , le mec il est anéanti deux fois, une fois par les remords de l'accident et la perte de son enfant et la 2ème fois c'est quand il découvre la cave et la cassette., c'est ce que je voluais à la base, des paliers comme ça où le héros sombre de plus en plus, à partir de là le perso pars tel un robo défoncer tout le monde, avec facilitée oui (c'est un flic du raid, voir photo quand il prend son flingue) .

Merci, j'avais compris.
Mais c'est pas très intéressant à regarder.

Citation:
Film Freak a écrit:
à part l'accident au début, je dois admettre que c'est très carré mais que ça ne m'a pas accroché la rétine. Comme le récit est limité, la mise en scène s'en retrouve affectée.

L'accident t'a dérangé?

Non, je me suis mal exprimé. Je voulais dire qu'à part l'accident, rien ne m'a accroché la rétine.

Citation:
Film Freak a écrit:
surtout que les acteurs sont assez clairement amateurs

Sympa pour eux

Bah écoute, c'est la vie hein.

Citation:
avec le recul je ne pense pas que Damien Leconte fasse une presta d'amateur.. surtout en comparant le niveau des acteurs en France...

Hein? On parle d'acteurs pro ou d'acteurs amateurs là?

Citation:
Je ne voulait pas rentrer trop dans ce débat, pour moi ce sont des gens qui n'ont pas d’Âme c'est tout, pas besoin d'argumenter

Le monde est bien plus complexe que ça.


Mais sinon, c'est cool que tu sois lucide sur les défauts du scénario. Bonne continuation!

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: STELLA - 23minutes.
MessagePosté: 27 Oct 2016, 18:28 
Hors ligne
Petit joueur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Oct 2016, 16:55
Messages: 13
Localisation: Salon de provence
Bonsoir Film Freak ;)

Film Freak a écrit:
Non, je me suis mal exprimé. Je voulais dire qu'à part l'accident, rien ne m'a accroché la rétine.

ok ;)

Film Freak a écrit:
avec le recul je ne pense pas que Damien Leconte fasse une presta d'amateur.. surtout en comparant le niveau des acteurs en France...

Hein? On parle d'acteurs pro ou d'acteurs amateurs là?

j'ai envie de dire d'acteurs pro, soyons fou^^ car sincèrement il n y' en a pas beaucoup en France qui sortent du lot. Juste par curiosité, tu verrais qui dans un rôle de ce genre comme acteur Français? perso je verrais bien Thierry Neuvic, qui d'ailleurs à bien aimé le film.

triskell a écrit:
Je ne voulait pas rentrer trop dans ce débat, pour moi ce sont des gens qui n'ont pas d’Âme c'est tout, pas besoin d'argumenter

Le monde est bien plus complexe que ça.


je te l'accorde, mais quand on parle de ce sujet, je deviens assez radical...

Film Freak a écrit:
Mais sinon, c'est cool que tu sois lucide sur les défauts du scénario. Bonne continuation!

Merci ;) oui heureusement que je m'en rend compte et que je n'ai pas des œillères comme certain qui sont aveuglé par leur égo, ça serait triste; il y a pleins de défaut dans STELLA qu'il va falloir que je corrige pour le prochain. Je savais que ce forum était "dur" au niveau des retours, je n'ai pourtant pas hésité à poster le film ici quitte à prendre sur moi^^

Bonne soirée ;)

_________________
http://www.mickamongin.com/
"J'adore sucer les os des ribs" Mickaël Mongin.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: STELLA - 23minutes.
MessagePosté: 27 Oct 2016, 23:30 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72383
Localisation: Fortress of Writing
triskell a écrit:
j'ai envie de dire d'acteurs pro, soyons fou^^ car sincèrement il n y' en a pas beaucoup en France qui sortent du lot. Juste par curiosité, tu verrais qui dans un rôle de ce genre comme acteur Français? perso je verrais bien Thierry Neuvic, qui d'ailleurs à bien aimé le film.

Donc y a peu d'acteurs français qui sortent du lot...mais Neuvic en est un? Ahem.

Si on cherche un grand (enfin Damien a pas l'air très grand) brun entre 35 et 45 ans crédible en ex-flic vénère qui va tuer des gens?
Cassel, Cornillac, Kassovitz, Alban Lenoir...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: STELLA - 23minutes.
MessagePosté: 28 Oct 2016, 00:17 
Hors ligne
Petit joueur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Oct 2016, 16:55
Messages: 13
Localisation: Salon de provence
Film Freak a écrit:
mais Neuvic en est un? Ahem.

Neuvic est clairement sous exploité ...

Film Freak a écrit:
Cassel, Cornillac, Kassovitz, Alban Lenoir...

Kassovitz et Lenoir ne sont pas très grand non plus hihi^^, je retiens que Cassel bien évidemment, ...Lenoir est très très bon mais fait trop jeune encore, faut attendre quelques années , Cornillac euuuuu c'est une blague? pk pas Magimel aussi^^....

_________________
http://www.mickamongin.com/
"J'adore sucer les os des ribs" Mickaël Mongin.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: STELLA - 23minutes.
MessagePosté: 28 Oct 2016, 00:32 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72383
Localisation: Fortress of Writing
triskell a écrit:
Cornillac euuuuu c'est une blague?

La blague c'est Les Francis.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: STELLA - 23minutes.
MessagePosté: 28 Oct 2016, 00:34 
Hors ligne
Petit joueur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Oct 2016, 16:55
Messages: 13
Localisation: Salon de provence
triskell a écrit:
La blague c'est Les Francis.

là oui carrément. comme je l'ai dis il est sous exploité mdr

_________________
http://www.mickamongin.com/
"J'adore sucer les os des ribs" Mickaël Mongin.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: STELLA - 23minutes.
MessagePosté: 28 Oct 2016, 08:01 
Hors ligne
Garçon-veau
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Juil 2005, 15:48
Messages: 16496
Localisation: FrontierLand
J'ai pas regardé le film (pas le temps là), mais je voulais juste dire que présenter un court en mettant son titre ET sa durée (et surtout, de 23 MINUTES) dans le titre-même du topic, est une énorme erreur.
Regarder un court c'est déjà souvent une torture, alors quand on sait d'avance sa durée, on clique même pas...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: STELLA - 23minutes.
MessagePosté: 28 Oct 2016, 09:32 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Fév 2016, 20:06
Messages: 3041
Localisation: - L Y O N -
J'ai commencé à le regarder hier et puis mon PC a planté (au moment où il est chez son nouveau pote après le bar)... et puis j'ai fait autre chose. J'y reviendrai !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: STELLA - 23minutes.
MessagePosté: 28 Oct 2016, 13:20 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Aoû 2005, 23:40
Messages: 16614
Localisation: Lyon
Hâte de savoir ce que t'as fait d'autre !

_________________
Hashtag Chaton
Dragon Boules


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: STELLA - 23minutes.
MessagePosté: 28 Oct 2016, 16:31 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Fév 2016, 20:06
Messages: 3041
Localisation: - L Y O N -
Je suis allé chier !


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 39 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. LES VILAINS (Thibault Turcas & Nicolas Vert) - 2016

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 12, 13, 14 ]

Gabnec

200

6871

03 Oct 2017, 13:04

Qui-Gon Jinn Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web