Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 21 Sep 2018, 12:40

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 23 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Okja (Bong Joon-ho, 2017)
MessagePosté: 04 Aoû 2017, 23:30 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72168
Localisation: Fortress of Writing
Le film ne me tentait pas particulièrement mais je ne m'attendais pas à trouver ça aussi mauvais.

Dès la première séquence, qui annonce la couleur du GROS PINCEAU BAVEUX avec lequel le cinéaste va badigeonner sa satire, je suis resté complètement hors du film tel un pauvre petit super porc derrière une clôture électrifiée. Quand on enchaîne avec les gags à base de pets et de caca, j'ai su qu'absolument tous les humours du film allaient m'irriter.

Et comme c'est dans cette séquence, trop brève, que l'on est censé s'attacher à Okja, autant vous dire que le film ne m'a pas convaincu de devenir végétarien.

Le traitement est tellement grossier tout le long qu'il en vient à desservir son propos mais j'avoue ne même pas être vraiment sûr de ce que Bong cherche à raconter tant le récit me paraît simpliste et simplet et simple. J'apprécie que tout le monde en prenne pour son garde, des vendeurs de viande aux activistes, mais à part quelques blagues des plus convenues sur chaque camp, ça pisse pas loin.

Quand ça s'est terminé, aussi rapidement, je me suis vraiment dit, encore une fois, "tout ça pour ça?". On peut parler de fable ou de ce qu'on veut mais faudra m'expliquer à quoi sert la sous(-sous-sous-sous)-intrigue sur la soeur du personnage de Tilda Swinton...

Pas grand chose à se mettre sous la dent du coup... Au départ, j'ai trouvé amusant le surjeu de Gyllenhaal mais son hystérie devient vite symptomatique de ce qui handicape le film. Bong est toujours aussi doué dans l'action, et le jazz manouche qui l'accompagne est plutôt original, mais l'habile jonglage de tons propres au cinéma coréen est absent de ce film lourdingue.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Okja (Bong Joon-ho, 2017)
MessagePosté: 05 Aoû 2017, 08:18 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Oct 2005, 10:23
Messages: 8094
Pas très convaincu non plus, même si j'aime bien la première partie d'exposition quasi muette et sans enjeu pour ma part. Le seul propos du film s'il y en a un, ce serait que ce petit eden autiste, enfantin et surstylisé est à peu près la seule chose vivable, tout ce qui relève de la société par la suite tient de la pure parade bouffonne. La séquence d'Okja laché dans Séoul est tout de même impressionnante, et le final aux abattoirs va assez loin dans la représentation. J'avais peur de Tilda Swinton, mais Gyllenhaal est dans un bad trip violent tellement autre qu'elle en est presque sobre au final.
Bong foire souvent l'espèce de poésie burlesque, voir "je fais mon hommage à Demy" qu'il essaye de mettre en place avec les activistes bras cassés, mis en parallèle aux freaks à fêlure pas si méchant qui seraient à la tête de grands groupes et des émissions médiatiques... Ne rien choisir politiquement sur le sujet a ses limites, et le film finit par n'avoir plus aucune force si ce n'est rechercher une certaine cruauté existentielle, mais même là il échoue avec cette focalisation constante sur l'enfance, qui écrase tout. La narration est assez foireuse, il se succède de manière assez lâche 5-6 grandes séquences, c'est tout, c'est assez télévisuel d'ailleurs je trouve, on pourrait glisser des coupures pubs et des fondus.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Okja (Bong Joon-ho, 2017)
MessagePosté: 05 Aoû 2017, 09:15 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Mar 2012, 13:20
Messages: 4742
Je ne serai pas aussi sévère que FilmFreak mais le film, que j'attendais beaucoup, contrairement à lui, m'a déçu aussi.

J'apprécie souvent dans les films coréens le mélange des genres qu'ils sont les seuls à réussir. Ici, l'osmose des différents genres a du mal à prendre.

Je salue la photo très belle, la course poursuite dans Séoul très réussie et le final glaçant et jusqu'au boutiste dans l'usine. La jeune actrice coréenne est très bonne. Le surjeu énorme de Gyllenhaal ne m'a géné et est une des parties burlesques réussies. J'aime aussi tout ce qui concerne le front de libération des animaux. Dès qu'ils sont à l'écran, je m'éclate. Certes, le message n'est pas subtil mais ils forment une équipe de pieds nickelés particulièrement savoureuse.

Cependant, il y a des parties qui me sortent régulièrement du film. Tout d'abord, tout ce qui concernent les personnages joués par Tilda Swinton. C'est ultra faible, ultra caricatural. Cela pourrait passer avec un aspect burlesque affirmé mais dans ce rôle, Tilda Swinton joue sérieusement comme un pieds. Elle se rêve en Cruella d'Enfer et Mme Medusa de Disney. J'ai l'impression de voir une artiste exploser en vol comme Depardieu dans les 101 dalmatiens. Être allé chercher Giancarlo Esposito ( superbe méchant de Breaking bad) et lui proposer un non rôle...................

Il y a aussi toute la naïveté confondante de la première partie. Bong Joon-Ho voudrait en faire l'équivalent d'un Totoro ( scène hommage de la sieste évidente) mais la poésie que réussissait à mettre Miyazaki dans son film est totalement absente. Je n'ai rien contre l'humour scato ( j'aime bien Ace Ventura) quand il réussit mais une scène de pets et de caca pas drôle, cela fait déjà beaucoup. Mais alors deux.........

Surtout là ou Bong Joon-Ho rate son film , c'est que jamais je ne me suis attaché à ce super cochon. je vois une petite fille courir partout à sa recherche, prendre énormément de risque pour le sauver mais jamais en tant que spectateur je n'ai ressenti la moindre émotion pour ce goret. D'ailleurs, le moment d'émotion du film ne concerne pas ce super cochon..........

De même, si ce film devait me faire réfléchir à ma consommation de viande, c'est aussi foiré. J'ai eu envie d'un steack après le film.

Bref, sans avoir trouvé le temps long, ni trouvé le film mauvais, c'est quand même le film de Bong Joon-Ho le plus faible à mes yeux. Et de loin.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Okja (Bong Joon-ho, 2017)
MessagePosté: 06 Aoû 2017, 21:30 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20752
J'ai beaucoup aimé pendant Cannes, mais faut admettre que je n'ai pas éprouvé le besoin de le revoir via Netflix. J'adore le début, contrairement à vous je m'attache beaucoup à la relation entre Okja et la petite fille. J'aime bien la course-poursuite folle.

Mais c'est la suite, la partie satire du capitalisme à New York, c'est hyper relou. J'aime beaucoup la fin par contre, qui m'a rappelé Toy Story 3.

4-5 sur 6 tout de même

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Okja (Bong Joon-ho, 2017)
MessagePosté: 27 Aoû 2017, 22:12 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 10362
Il y a des images saisissantes, des passages de toute beauté (le début, la fin), et l'action est réjouissante.

Mais faut que Bong arrête de tourner en anglais : l'écriture est calamiteuse, les acteurs anglophones effroyables, et l'humour à des années lumières de ce que Bong proposait avec The Host.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Okja (Bong Joon-ho, 2017)
MessagePosté: 28 Aoû 2017, 08:17 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 1181
Castorp a écrit:
Il y a des images saisissantes, des passages de toute beauté (le début, la fin), et l'action est réjouissante.

Mais faut que Bong arrête de tourner en anglais : l'écriture est calamiteuse, les acteurs anglophones effroyables, et l'humour à des années lumières de ce que Bong proposait avec The Host.
Dans The Host le père nous explique qu'il reconnait son fils au bruit de son pet. Je trouve au contraire une certaine continuité dans l'humour chez Bong.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Okja (Bong Joon-ho, 2017)
MessagePosté: 28 Aoû 2017, 09:05 
En ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18574
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Beaucoup aimé sur le moment mais je reconnais que le film s'est un peu évaporé de mon esprit. Je le trouve quand même assez handicapé par cette partie centrale à New York désastreuse et qui tombe dans un grotesque un peu ridicule que le film avait su éviter jusque là (envie de flinguer le perso de Swinton et cette histoire de sœur). Il faut dire aussi que le perso de Gyllenhall (et son interprétation) est abominable, il donne envie de zapper ces scènes (la scène où il est bourré putain mais c'est nul). Après reste un premier acte et un dernier acte assez monstreux (#lol) dont l'extrême éloignement (d'un conte sylvestre à la Ghibli à un camp d'extermination) est magnifique. La partie à Séoul est excellente aussi, la poursuite géniale.
Et globalement le film a un ton extrêmement singulier, assez indéfinissable qui le rend forcément précieux (tout le truc autour de la traduction, des langues très inattendu).

4.5/6

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Okja (Bong Joon-ho, 2017)
MessagePosté: 28 Aoû 2017, 10:05 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 10362
Lohmann a écrit:
Dans The Host le père nous explique qu'il reconnait son fils au bruit de son pet. Je trouve au contraire une certaine continuité dans l'humour chez Bong.


Oui, sauf qu'en coréen, dans un contexte coréen, où les blagues scatos font partie de la vie de tous les jours, ça passe 1000 fois mieux qu'en anglais, dans un contexte américain, où ça fait juste bébé. Et l'humour est loin de se limiter à ça, ce que Bong aime le plus, c'est le grotesque, mais quand retranscrit à Swinton et Gyllenhaal, c'est catastrophique.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Okja (Bong Joon-ho, 2017)
MessagePosté: 28 Aoû 2017, 12:05 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72168
Localisation: Fortress of Writing
Castorp a écrit:
Lohmann a écrit:
Dans The Host le père nous explique qu'il reconnait son fils au bruit de son pet. Je trouve au contraire une certaine continuité dans l'humour chez Bong.


Oui, sauf qu'en coréen, dans un contexte coréen, où les blagues scatos font partie de la vie de tous les jours, ça passe 1000 fois mieux qu'en anglais, dans un contexte américain, où ça fait juste bébé.

Bof. Une blague nase ça reste une blague nase, que ce soit une spécialité culturelle ou non.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Okja (Bong Joon-ho, 2017)
MessagePosté: 28 Aoû 2017, 16:37 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 10362
Film Freak a écrit:
Castorp a écrit:
Lohmann a écrit:
Dans The Host le père nous explique qu'il reconnait son fils au bruit de son pet. Je trouve au contraire une certaine continuité dans l'humour chez Bong.


Oui, sauf qu'en coréen, dans un contexte coréen, où les blagues scatos font partie de la vie de tous les jours, ça passe 1000 fois mieux qu'en anglais, dans un contexte américain, où ça fait juste bébé.

Bof. Une blague nase ça reste une blague nase, que ce soit une spécialité culturelle ou non.


Par exemple (bon, c'est pas un exemple scato, mais bon...) : dans The Host, quand les familles se mettent à se rouler par terre en beuglant, dans un contexte coréen, où se plaindre avec théâtralité est un sport national, ça marche. Les sonorités de la langue le permettent.
Quand Gyllenhaal fait la même chose dans Okja, c'est ridicule.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Okja (Bong Joon-ho, 2017)
MessagePosté: 28 Aoû 2017, 17:13 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72168
Localisation: Fortress of Writing
Rien à voir.

Quand bien même j'accepterais ta théorie, Gyllenhaal n'est pas un perso coréen donc il est évident que la coutume coréenne ne peut s'appliquer à lui. Alors qu'une blague de pet est une blague de pet, peu importe qui la fait. Je ne veux pas excuser les tared d'un peuple quand c'est eux qui font la blague et reprocher de l'humour de merde aux autres. Surtout que le réal est coréen et se dit que son public, coréen ou autre, rira de son humour.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Okja (Bong Joon-ho, 2017)
MessagePosté: 28 Aoû 2017, 17:24 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 10362
Film Freak a écrit:
Quand bien même j'accepterais ta théorie, Gyllenhaal n'est pas un perso coréen donc il est évident que la coutume coréenne ne peut s'appliquer à lui.


C'est pas une question de coutume, c'est une question de langue et de gestuelle.

Film Freak a écrit:
Alors qu'une blague de pet est une blague de pet, peu importe qui la fait. Je ne veux pas excuser les tared d'un peuple quand c'est eux qui font la blague et reprocher de l'humour de merde aux autres.


On parle de merde en Corée comme on parle de cul ici, hein.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Okja (Bong Joon-ho, 2017)
MessagePosté: 28 Aoû 2017, 17:45 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72168
Localisation: Fortress of Writing
Peu importe le fond, ce qui importe c'est la forme. Y a plein de films dont je trouve les blagues de cul ratées hein....

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Okja (Bong Joon-ho, 2017)
MessagePosté: 29 Aoû 2017, 12:49 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 12:23
Messages: 4911
Film Freak a écrit:
Peu importe le fond, ce qui importe c'est la forme. Y a plein de films dont je trouve les blagues de cul ratées hein....


... mais qui font rire d'autres spectateurs.

Je sais bien qu'il est désormais interdit d'évoquer les différences culturelles entre les peuples, voire les différences tout court, mais il me semble pourtant qu'il y a bien des plaisanteries (ou un humour) qui fonctionne davantage dans certains pays que dans d'autres.

_________________
There is no such thing in life as normal


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Okja (Bong Joon-ho, 2017)
MessagePosté: 29 Aoû 2017, 12:59 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72168
Localisation: Fortress of Writing
Certes, mais là n'est pas la question. Castorp dit que ça passe mieux quand les blagues scato sont faites par des persos Coréens. Je réfute cet argument.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 23 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Host (Bong Joon Ho - 2006)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Blissfully

26

2177

04 Sep 2007, 15:21

the black addiction Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Mother (Bong Joon Ho -2009)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 5, 6, 7 ]

Zad

92

4363

30 Juil 2013, 23:38

Billy Budd Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Transperceneige (Bong Joon Ho, 2013)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Art Core

42

3158

26 Déc 2017, 21:40

Gontrand Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Barking Dogs Never Bite (Bong Joon Ho - 2000)

Blissfully

2

663

30 Juil 2008, 12:55

Vintage Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Tokyo ! (Gondry, Carax, Bong Joon-Ho - 2008)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Karloff

40

2660

12 Nov 2008, 12:54

Pandor Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Sell out! (Yeo Joon Han - 2008)

Twilight

8

451

12 Juil 2009, 17:24

Jericho Cane Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Benny & Joon (Jeremiah S. Chechik, 1993)

juLILO

0

826

29 Oct 2007, 02:29

juLILO Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Hwayi : A Monster Boy (Jang Joon-hwan, 2013)

Film Freak

5

513

09 Déc 2014, 11:59

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Ava (Léa Mysius, 2017)

Art Core

11

1068

04 Juil 2017, 18:37

Donut78 Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. xXx Reactivated (D.J. Caruso, 2017)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Film Freak

24

1190

21 Jan 2017, 17:36

Le Cow-boy Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web