Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 18 Nov 2019, 14:50

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 55 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 27 Oct 2011, 13:27 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8712
Image
A la suite d’un accident de parapente, Philippe, riche aristocrate, engage comme aide à domicile Driss, un jeune de banlieue tout juste sorti de prison. Bref la personne la moins adaptée pour le job. Ensemble ils vont faire cohabiter Vivaldi et Earth Wind and Fire, le verbe et la vanne, les costumes et les bas de survêtement… Deux univers vont se télescoper, s’apprivoiser, pour donner naissance à une amitié aussi dingue, drôle et forte qu’inattendue, une relation unique qui fera des étincelles et qui les rendra… Intouchables.

Alors que ces derniers temps les comédies françaises donnaient plutôt envie de canarder Bensalah de canettes de Fanta ou de voir Louise Bourgoin manger son foetus, le duo Toledano/ Nakache revient aux affaires avec cet Intouchables que les Weinstein ont déjà acheté en vue d'un remake, et qui devrait probablement être le grand sleeper de cet automne tant ces deux-là ont une sorte de génie du dialogue. En se dépatouillant avec légèreté d'un sujet hyper casse-gueule porte ouverte à tous les clichés, à chaque fois effleurés avec tendresse plutôt de s'y vautrer, ils signent un feel good movie imparable, écrin de choix pour un Cluzet qui se régale à composer en fauteuil et un Omar Sy phénoménal, jamais aussi bon que quand il joue avec eux.
4/6


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Nov 2011, 17:13 
En ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 20184
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
270 000 entrées hier pour son premier jour c'est absolument énorme !

Quelques spoilers :
Sinon le film est sympa. L'équilibre est parfaitement trouvé entre comédie et drame grâce à des dialogues vraiment bon et un scénario hyper carré. Après je regrette un peu que le film reste sur la même note du début à la fin. Que l'antagonisme de base ne soit jamais vraiment dépassé, que l'on reste finalement dans le récit d'un jeune de cité face à un grand bourgeois handicapé et il y a une certaine redondance dans les scènes un peu lassante entre Omar qui rigole devant une peinture, Omar qui rigole à l'opéra, Omar qui s'emmerde pendant un concert de musique classique etc... Ils n'arrivent jamais vraiment à dépasser ce constat là et quand ils le font c'est soudain totalement artificiel (Omar qui se met à citer Dali pour bien montrer qu'il a été "éduqué").

Mais bon c'est un film avec lequel on n'a pas envie d'être méchant tellement l'histoire est belle et que l'humanité qu'elle véhicule n'est jamais forcé ou pathos. Cluzet et surtout Omar méritent tout les éloges, ils sont phénoménaux, la musique est bien, le film est très bien photographié (même si l'aspect gris/pourri des cités était pas forcément nécessaire) et la mise-en-scène fait un effort. Et il faut dire que la toute fin est très réussie. Elle est hyper touchante (même si prévisible) et le visage de Cluzet, gêné, anxieux mais avec un pétillement enfantin dans les yeux est bouleversant.

4/6

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Nov 2011, 17:45 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 18692
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
OK, j'irai!

Bon, d'abord We Need To Talk About Kevin, The Ides of March, sans oublier de revoir Drive et The Artist...

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Nov 2011, 18:43 
En ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 73729
Localisation: Fortress of Writing
Comme le dit Art Core, y a des facilités et des redondances dans ce prototype de feel good movie rondement mené par le duo qui nous a habitué à ces comédies à vignettes imparfaites mais touchantes parce qu'humaines et sincères, et parce que régulièrement une réplique fait mouche ou une idée détonne un chouille.
Alors c'est jamais surprenant mais c'est marrant tout le long, notamment grâce aux acteurs tout simplement remarquables. L'alchimie fonctionne à merveille (j'aime d'ailleurs comme la complicité s'installe tout de suite alors qu'une structure plus classique aurait crée une progression un peu académique) et Omar - qui était déjà fort prometteur dans leur précédente collaboration - y est pour beaucoup dans le capital sympathie du film. Nomination au César du Meilleur Espoir Masculin garanti.

Je préfère qu'on reste amis : 3,5/6
Nos jours heureux : 4/6
Tellement proches : 3,5/6
Intouchables : 4/6

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Nov 2011, 11:55 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 18692
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Hey:

Image

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Nov 2011, 13:21 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 18692
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Léo a écrit:
Quand on voit les images des mecs dans le générique de fin, je me suis dit: ah, ça fait trois fois qu'on voit ça cette année.

Alors je me suis souvenu de The Fighter mais j'ai oublié le deuxième. Quelqu'un se souvient ?

Made in Dagenham (ou alors ça fait quatre).

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Nov 2011, 13:50 
En ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 73729
Localisation: Fortress of Writing
Omar m'a tuer?

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Nov 2011, 13:58 
En ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 25922
Localisation: Paris
C'est partout ça dfaçon... C'est LE poncif.

_________________
Liam Engle: réalisateur de comédie, publicité, série, cinéma !
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Nov 2011, 14:02 
En ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 73729
Localisation: Fortress of Writing
Ca me gêne pas vraiment...ça vous gêne vous?

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Nov 2011, 14:05 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 17867
Localisation: Paris
Y aussi 127 heures.

_________________
La Vie brève de Jan Palach
(192 pages, 16.50€)
Le Dilettante | Place des librairies | Fnac | Amazon


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Nov 2011, 14:13 
En ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 73729
Localisation: Fortress of Writing
Léo a écrit:
pourquoi Cluzet, en plus d'être tétra, est veuf ?

S'il a un conjoint, c'est elle qui s'occuperait de lui. Il aurait pas besoin de quelqu'un.
D'ailleurs, c'est globalement ce que la fin suggère.


Citation:
pourquoi Omar Sy sort-il de taule ?

Parce que ça le caractérise encore plus comme un voyou/mec pas fiable/pas responsable aux yeux des autres (notamment l'entourage de Cluzet).

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Nov 2011, 14:21 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 18692
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Film Freak a écrit:
Ca me gêne pas vraiment...ça vous gêne vous?

Franchement, non.

Alors oui, ce sont souvent des images d'archives un peu deg, mais bon...

Par exemple Carnets de Voyage, Salles a filmé lui-même le vieux Rodrigo, et c'est superbe.

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Nov 2011, 14:22 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20872
sinon Olivier Nakache est le frère de Géraldine Nakache, la réal de Tout ce qui brille. On peut dire qu'ils sont bankables.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Nov 2011, 14:43 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 17867
Localisation: Paris
Karloff a écrit:
sinon Olivier Nakache est le frère de Géraldine Nakache, la réal de Tout ce qui brille. On peut dire qu'ils sont bankables.


Vu leur gueule, je me demande même s'ils ne sont pas une seule et même personne.

_________________
La Vie brève de Jan Palach
(192 pages, 16.50€)
Le Dilettante | Place des librairies | Fnac | Amazon


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Nov 2011, 22:58 
En ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 25922
Localisation: Paris
Film Freak a écrit:
Ca me gêne pas vraiment...ça vous gêne vous?


C'est l'accumulation/systématisme qui me gave un peu.

_________________
Liam Engle: réalisateur de comédie, publicité, série, cinéma !
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 55 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Samba (Toledano/ Nakache - 2014)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

DPSR

15

1547

17 Oct 2014, 08:34

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Tellement proches (Toledano & Nakache - 2009)

DPSR

3

830

21 Juin 2009, 00:40

DPSR Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Je préfère qu'on reste amis (Toledano & Nakache, 2005)

F-des-Bois

5

961

10 Juil 2009, 13:28

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Nos jours heureux (Eric Toledano, Olivier Nakache - 2006)

Blissfully

4

899

24 Juil 2006, 08:03

Sim Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le sens de la fête (Olivier Nakache & Eric Toledano - 2017)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

DPSR

21

2408

08 Mar 2018, 16:59

karateced Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Hors normes (Olivier Toledano & Chais plus quoi Nakache, 2019)

Film Freak

8

364

30 Oct 2019, 13:14

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. J'irai où tu iras (Géraldine Nakache - 2019)

Qui-Gon Jinn

6

302

04 Oct 2019, 13:01

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Tout ce qui brille (Géraldine Nakache & Hervé Mimran, 2010)

Film Freak

11

1235

27 Oct 2010, 17:01

Z Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Nous York (Géraldine Nakache, Hervé Mimran - 2012)

DPSR

3

1642

03 Sep 2013, 20:51

Kost Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. W.E. (Madonna - 2011)

DPSR

2

1136

02 Sep 2011, 10:09

DPSR Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: MSN [Bot] et 15 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web