Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 12 Aoû 2022, 21:32

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 14 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Elephant (Gus Van Sant - 2003)
MessagePosté: 16 Avr 2016, 18:32 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 5837
Image

En ce jour d'automne, les lycéens, comme à leur habitude, partagent leur temps entre cours, football, photographie, potins, etc. Pour chacun des élèves, le lycée représente une expérience différente, enrichissante ou amicale pour les uns, traumatisante, solitaire ou difficile pour les autres. Cette journée semble ordinaire, et pourtant le drame couve...

Après avoir dûment vérifié, il ne me semble pas qu'il y ait de topic ouvert pour ce film (ce qui m'étonne), je me lance donc.

Je ne connais pour ainsi dire pas Gus Van Sant, hormis le sympathique Prête à tout vu lors de sa sortie et le convenu Will hunting.
J'ai donc profité de la rétrospective qui lui ait consacré à la cinémathèque pour rattraper mon retard (coup de gueule en passant sur la qualité de la copie utilisée, indigne d'une telle institution). Est-ce la peine de dire qu'Elephant m'a donnée envie d'en voir beaucoup d'autres!

Parti sur les bases d'une conduite chaotique, la caméra s'arrête de longues minutes sur quelques lycéens jouant au football américain, avant que l'un l'entre eux décide de quitter la partie pour aller retrouver sa petite amie... et c'est là que l'irréductible mouvement en avant débute (magnifiquement surlignée par la sonate de Beethoven, languide à souhait), et ne se terminera que dans la barbarie planifiée par deux adolescents dont on ne connaitra jamais les véritables raisons.

Visuellement c'est une perfection. Je ne savais pas (avant de le lire sur Critikat) que Van Sant avait repris le formalisme d'un téléfilm sur le même sujet, mais en substituant aux deux tueurs le parcours des témoins/victimes de cette tuerie. Il n'empêche, cette caméra qui déambule dans les couloirs de ce Lycée pour suivre le parcours de ces adolescents est virtuose; on connait déjà le dénouement, et la mise en scène renforce le sentiment qu'un événement inéluctable doit se passer. On avance, on bifurque, on prend des raccourcis, on revient sur ses pas, on perd tout repère géographique. La chronologie est quant à elle erratique, comme pourrait l'être un témoignage juste après un tel évènement.

Le point de vue est par ailleurs extrêmement juste, car on ne saurait expliquer l'inexplicable. Tout au plus Van Sant donne-t-il des pistes (les brimades, le jeu vidéo, la frustration sexuelle). Pis, ces deux barbares nous sont plutôt sympathiques, eux-mêmes (pas plus que nous finalement) ne prenant la mesure de la dimension horrible de leur acte. Plutôt qu'eux, Van Sant s'attache donc à décrire le quotidien de ces lycéens, certaines victimes, d'autres simples témoins, de manière à nous faire ressentir au plus profond le drame qu'ils vivront.

Définitivement un chef d’œuvre.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Avr 2016, 18:53 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Aoû 2012, 12:19
Messages: 1559
Lohmann a écrit:
Tout au plus Van Sant donne-t-il des pistes (les brimades, le jeu vidéo, la frustration sexuelle).

On ne va pas refaire le débat sur les jeux vidéo et la violence mais j'étais vraiment surpris qu'il nous les montre jouer à un shoot them up, dans cette séquence "Voici quelques pistes à explorer".
Surtout que la réalisation utilise cette idée plus intelligemment.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Avr 2016, 19:16 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Déc 2008, 01:24
Messages: 3305
Lohmann a écrit:
Je ne savais pas (avant de le lire sur Critikat) que Van Sant avait repris le formalisme d'un téléfilm sur le même sujet, mais en substituant aux deux tueurs le parcours des témoins/victimes de cette tuerie.

Il en reprend même le titre. Cela dit le Elephant d'Alan Clarke n'est pas sur Columbine, ce sont des meurtres inexpliqués. Van Sant reprend le dispositif de suivi (le téléfilm n'en est qu'une succession qui se terminent toujours par le meurtre) en le complexifiant par d'autres influences et notamment le Satantango de Béla Tarr- aussi riche de plans de suivi et profitant du même système de répétition et de changement de point de vue. Sans compter le jeu sur le souvenir cinéphilique des couloirs de Shining.

_________________
VADE RETRO - Une histoire du cinéma d'horreur


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Avr 2016, 19:20 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Déc 2008, 01:24
Messages: 3305
flatclem a écrit:
Lohmann a écrit:
Tout au plus Van Sant donne-t-il des pistes (les brimades, le jeu vidéo, la frustration sexuelle).

On ne va pas refaire le débat sur les jeux vidéo et la violence mais j'étais vraiment surpris qu'il nous les montre jouer à un shoot them up, dans cette séquence "Voici quelques pistes à explorer"

FPS steuplait, on déconne pas avec les jeux vidéo ici !
Je pense surtout que le but des "quelques pistes à explorer" (néo-nazisme discret, violence dans les jeux vidéo, brimades à l'école), est de montrer à quel point elles sont dérisoires pour expliquer l'acte en lui même, le rendant du coup inexplicable et monstrueux.

D'autant que c'est aussi une référence à Gerry, et ça donne une piste d'interprétation aux branleurs intellectuels pour le dispositif de point de vue et les plans de suivi (à qui appartient cet oeil qui suit les personnages?).

_________________
VADE RETRO - Une histoire du cinéma d'horreur


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Avr 2016, 21:00 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Mai 2014, 10:12
Messages: 3484
Mr.Orange a écrit:
Lohmann a écrit:
Je ne savais pas (avant de le lire sur Critikat) que Van Sant avait repris le formalisme d'un téléfilm sur le même sujet, mais en substituant aux deux tueurs le parcours des témoins/victimes de cette tuerie.

Il en reprend même le titre.


LE truc que j'ai appris cette semaine c'est que le parcours des personnages dans le film (qui est donc celui de la caméra) trace un dessin représentant un éléphant

http://www.cinematheque.fr/objet/751.html


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Avr 2016, 22:03 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Aoû 2012, 12:19
Messages: 1559
Mr.Orange a écrit:
flatclem a écrit:
Lohmann a écrit:
Tout au plus Van Sant donne-t-il des pistes (les brimades, le jeu vidéo, la frustration sexuelle).

On ne va pas refaire le débat sur les jeux vidéo et la violence mais j'étais vraiment surpris qu'il nous les montre jouer à un shoot them up, dans cette séquence "Voici quelques pistes à explorer"

FPS steuplait, on déconne pas avec les jeux vidéo ici !
Je pense surtout que le but des "quelques pistes à explorer" (néo-nazisme discret, violence dans les jeux vidéo, brimades à l'école), est de montrer à quel point elles sont dérisoires pour expliquer l'acte en lui même, le rendant du coup inexplicable et monstrueux.

D'autant que c'est aussi une référence à Gerry, et ça donne une piste d'interprétation aux branleurs intellectuels pour le dispositif de point de vue et les plans de suivi (à qui appartient cet oeil qui suit les personnages?).


C'est surtout que je ne me rappelle plus exactement du type de jeu, et je n'ai pas vu Gerry (c'est sencé être Damon et Affleck les personnages du jeu?).
Disons que je trouvais que ce plan venait un peu affaiblir maladroitement le processus de mise en scène (cette manière de filmer en dit beaucoup plus sur cette génération que ce pauvre plan).
Mais c'est pas grave, le film est effectivement un chef d'oeuvre.
Vais me matter Gerry tiens.

Cantal a écrit:
Mr.Orange a écrit:
Lohmann a écrit:
Je ne savais pas (avant de le lire sur Critikat) que Van Sant avait repris le formalisme d'un téléfilm sur le même sujet, mais en substituant aux deux tueurs le parcours des témoins/victimes de cette tuerie.

Il en reprend même le titre.


LE truc que j'ai appris cette semaine c'est que le parcours des personnages dans le film (qui est donc celui de la caméra) trace un dessin représentant un éléphant

http://www.cinematheque.fr/objet/751.html

Zzzz.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Avr 2016, 22:20 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 5837
Cantal a écrit:
LE truc que j'ai appris cette semaine c'est que le parcours des personnages dans le film (qui est donc celui de la caméra) trace un dessin représentant un éléphant

http://www.cinematheque.fr/objet/751.html

J'arrive pas à déterminer où est la tête de la queue :lol:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Avr 2016, 22:24 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 5837
Mr.Orange a écrit:
flatclem a écrit:
Lohmann a écrit:
Tout au plus Van Sant donne-t-il des pistes (les brimades, le jeu vidéo, la frustration sexuelle).

On ne va pas refaire le débat sur les jeux vidéo et la violence mais j'étais vraiment surpris qu'il nous les montre jouer à un shoot them up, dans cette séquence "Voici quelques pistes à explorer"

FPS steuplait, on déconne pas avec les jeux vidéo ici !
Je pense surtout que le but des "quelques pistes à explorer" (néo-nazisme discret, violence dans les jeux vidéo, brimades à l'école), est de montrer à quel point elles sont dérisoires pour expliquer l'acte en lui même, le rendant du coup inexplicable et monstrueux.

Comme je suis une bille en jeu vidéo, le jeu qui est représenté dans Elephant est un jeu existant où il a été développé spécialement pour le film? Je pencherai pour la seconde possibilité, le jeu à l'air tellement grotesque avec ces morts qui ont les pieds qui sortent du sol, ça ressemble plus à une infirmation de l'influence des jeux vidéos comme motivation de la tuerie que l'inverse.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Avr 2016, 22:33 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 5837
En fait je n'ai eu qu'une petite réserve pendant le film, c'est ce grand black qui arrive tout d'un coup, qui semble totalement imperméable à la panique qui règne dans le Lycée. Je suis pas bien sûr d'avoir compris ce qu'il symbolisait (à posteriori je pencherai pour un ange, qui aide la dernière personne de la réunion hétéro-homo à sortir par la fenêtre, et qui ne peut se rendre compte de la véritable nature du danger).

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Avr 2016, 22:38 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Déc 2008, 01:24
Messages: 3305
flatclem a écrit:
C'est surtout que je ne me rappelle plus exactement du type de jeu, et je n'ai pas vu Gerry (c'est sencé être Damon et Affleck les personnages du jeu?).
Disons que je trouvais que ce plan venait un peu affaiblir maladroitement le processus de mise en scène (cette manière de filmer en dit beaucoup plus sur cette génération que ce pauvre plan).


Ce sont effectivement les personnages du film:
https://www.youtube.com/watch?v=JRbrfG-cP3M

Après ça fait partie d'un ensemble de signes ou d'icônes, entre lesquels naviguent les trajectoires des personnages.
Ca souligne juste de manière explicite le rapport qu'entretient le film avec le jeu vidéo, plus esthétique que critique par ailleurs (caméra flottante qui suit et tourne autour des personnages, espace cartographié avec allers-retours et connexions entre les différents lieux -expérience ô combien vidéoludique, c'est presque un metroidvania ce film !).

_________________
VADE RETRO - Une histoire du cinéma d'horreur


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Avr 2016, 22:56 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Aoû 2012, 12:19
Messages: 1559
Dans mon souvenir c'était un jeu beaucoup plus lambda. Cette séquence me donnait l'impression d'un portrait tardif raté genre "en fait ce sont des freaks déviants" qui m'avait un peu sorti du film. C'est peut être l'enchaînement de clichés soudain qui ne m'avait pas plu. On en a pas besoin je trouve.

Là effectivement ça fait presque mise en abîme stylisée.
Pourquoi pas en fait.

Il faut que je revois le film en fait je crois.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Avr 2016, 23:12 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Déc 2008, 01:24
Messages: 3305
flatclem a écrit:
Dans mon souvenir c'était un jeu beaucoup plus lambda. Cette séquence me donnait l'impression d'un portrait tardif raté genre "en fait ce sont des freaks déviants" qui m'avait un peu sorti du film. C'est peut être l'enchaînement de clichés soudain qui ne m'avait pas plu. On en a pas besoin je trouve.

Là effectivement ça fait presque mise en abîme stylisée.

Y a un côté presque parodique en fait, comme si il épuisait toutes les pistes que pourrait donner une enquête journalistique pour montrer qu'aucune ne peut mener à un acte aussi disproportionné.

_________________
VADE RETRO - Une histoire du cinéma d'horreur


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 20 Avr 2016, 12:47 
Malgré la présence de Naomi Watts la bande annonce de the "Sea of Trees" est tout simplement effroyable. On dirait une fin de carrière à la Wenders pour GVS.


Haut
  
 
MessagePosté: 20 Avr 2016, 12:53 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 13381
Une erreur de parcours on va dire. Ces derniers films sont pas dégueulasses loin de là.
Ca remonte un peu mais j'ai un gros souvenir de Paranoid Park qui derrière ses allures mineures est pour moi son meilleur film après Elephant. Je le trouve très sous-estimé.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 14 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. An Elephant Sitting Still (Hu Bo - 2018)

Lohmann

0

958

16 Jan 2019, 17:03

Lohmann Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Elephant Man (David Lynch - 1980)

ForgetMeNot

0

1623

25 Mar 2007, 13:36

ForgetMeNot Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Elephant (Alan Clarke, 1989)

Abyssin

0

631

25 Aoû 2020, 14:37

Abyssin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Gerry (Gus Van Sant - 2002)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

karateced

41

4973

08 Mai 2016, 13:37

Slacker Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Restless (Gus Van Sant - 2011)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

DPSR

32

3395

29 Sep 2011, 09:44

Art Core Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Mala Noche (Gus Van Sant - 1985)

Blissfully

1

1269

04 Sep 2008, 21:23

Mickey Willis Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Paranoid Park (Gus Van Sant - 2007)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 6, 7, 8 ]

Blissfully

107

8144

02 Juil 2013, 15:10

Abyssin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Even Cowgirls get the blues (Gus Van Sant, 1993)

Le Pingouin

6

1336

06 Mar 2009, 12:16

Twilight Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Harvey Milk (Gus Van Sant, 2008)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 8, 9, 10 ]

Janet

140

11483

04 Jan 2010, 13:39

the black addiction Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Drugstore Cowboy (Gus Van Sant - 1989)

Blissfully

4

1011

19 Fév 2009, 22:12

Mickey Willis Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 15 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web