Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 21 Sep 2018, 13:21

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 39 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Le Bureau des Légendes
MessagePosté: 28 Avr 2015, 20:26 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72168
Localisation: Fortress of Writing
Et ben c'est pas mal du tout.

C'est la première série française que je tente donc je ne m'y connais pas très bien en la matière mais, après avoir vu les deux premiers épisodes, je dirai que c'est non seulement bien pour une série française mais que c'est même bien pour une série tout court.

Je me suis retrouvé à penser à Homeland et The Americans mais jamais au détriment de la série créée par Eric Rochant, plus proche du bluffant Les Patriotes que du raté Moebius.

Formellement, ça pèche un peu, dans cette photo qui peine à cacher une image numérique parfois pas jojo, mais la mise en scène ne démérite pas. L'ambiance est là et elle sert très bien l'écriture, qui parvient dès le pilote à instaurer un univers attrayant. Je ne sais pas si les termes employés (légende, clandestin), les surnoms des agents (Malotru, Cyclone) et certains détails de direction artistique (les silhouettes sur les portes des casiers) existent réellement à la DGSE ou si Rochant & Co ont crée leur propre mythologie mais quoiqu'il en soit, c'est original et accrocheur.

Les deux trames principales sont plutôt prometteuses, celle, générale, sur la disparition d'un agent, et celle, plus personnelle, sur les tourments du protagoniste interprété - très bien, comme d'habitude - par Kassovitz, et les personnages sont très vite cernés et engageants, même dans les personnages secondaires comme ceux des référants (Zaccaï et Loiret-Caille) ou mineurs (Pépé et Mémé, presque un choeur antique commentateur).

Et j'ai pas l'impression que la série va étirer ses mystères, le double-cliffhanger du deuxième épisode en est la preuve.

En tout cas, je suis chaud.

PS : j'adore ce titre, il est vraiment classe.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Bureau des Légendes
MessagePosté: 28 Avr 2015, 20:58 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Nov 2013, 23:05
Messages: 3462
J'ai regardé le premier, c'est sympa ouais. Ca prend plutôt son temps ce qui n'est pas pour me déplaire. Par contre je serais curieux de voir les audiences la semaine prochaine, je sens que ca peut se planter severe, c'est un poil trop lent et opaque pour une grosse audience à la braquo.

_________________
ImageImageImage

Bomcast, le Podcast Bimensuel


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Bureau des Légendes
MessagePosté: 28 Avr 2015, 21:05 
Hors ligne
Expert

Inscription: 25 Sep 2012, 15:31
Messages: 2130
Tellement ringard ce truc. J'ai pas compris, ils se foutent de la gueule de la série à la fin du petit journal, et sur des choses ridicules en effet, comme la propension qu'ont les personnages à fermer des portières tout au long de la série; ça n'en fait pas quelque chose de bressonien pour autant.
L'histoire d'amour avec la belle plante syrienne (? - j'ai pas trop suivi), c'est une blague?
La couverture de Kassovitz, c'est qu'il est écrivain, et son éditeur vient le déranger chez sa copine en plein milieu de la nuit après l'amour?
Bon sa copine, c'est elle-même une espionne.
La fille qui se dit toute nue sans tablette ni téléphone portable? Ils ne peuvent pas trouver mieux comme dialogue. Au moins, des petites informations sont égrenées pour le spectateur curieux. Ainsi apprend-on que des personnes pourraient faire un usage malintentionné de ces objets électroniques. Sans blague.
C'est pas sérieux ce truc franchement, c'est pour les abrutis.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Bureau des Légendes
MessagePosté: 28 Avr 2015, 21:09 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72168
Localisation: Fortress of Writing
Voilà donc c'est très bien.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Bureau des Légendes
MessagePosté: 28 Avr 2015, 21:17 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Nov 2013, 23:05
Messages: 3462
:mrgreen:

_________________
ImageImageImage

Bomcast, le Podcast Bimensuel


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Bureau des Légendes
MessagePosté: 28 Avr 2015, 22:13 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 4773
Avec du Hélier Cisterne dedans.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Bureau des Légendes
MessagePosté: 29 Avr 2015, 07:05 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Fév 2012, 04:37
Messages: 311
Ah tiens, j'ai vu la b-a l'autre jour et le titre m'a justement fait tiqué. Ambitieux mais pas accrocheur à cause de ce qui était présenté, qui avait l'air de bien trop se prendre au sérieux.

Comparé aux nombreuses séries d'espionnage anglaises dont la série semble clairement s'inspirer, j'ai du mal à y voir une originalité.
Mais Rochant avait assez bien remis en place Mafiosa en saison 2, je matterai donc même si ça m'étonnerait pas que l'avis de Caribou contienne le plus de vérité.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Bureau des Légendes
MessagePosté: 29 Avr 2015, 08:28 
Hors ligne
Serial Modo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 17:02
Messages: 16841
Localisation: en cours...
J'ai trouvé ça ultron-chiant, inregardable, ringard effectivement, sans âme ni personnalité, sans incarnation, d'une mollesse épuisante, horriblement écrit, joué, mis en scène, et une mention toute spéciale pour la musique calamiteuse qui envahit les creux du récit (autant dire qu'elle est là à peu près tout le temps). Je ne vois pas du tout quoi sauver.

_________________

*


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Bureau des Légendes
MessagePosté: 29 Avr 2015, 08:45 
En ligne
Oberkampf Führer
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 14:38
Messages: 15647
Zad a écrit:
J'ai trouvé ça ultron-chiant, inregardable, ringard effectivement, sans âme ni personnalité, sans incarnation, d'une mollesse épuisante, horriblement écrit, joué, mis en scène, et une mention toute spéciale pour la musique calamiteuse qui envahit les creux du récit (autant dire qu'elle est là à peu près tout le temps). Je ne vois pas du tout quoi sauver.



Film Freak a écrit:
Voilà donc c'est très bien.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Bureau des Légendes
MessagePosté: 29 Avr 2015, 08:50 
Hors ligne
Serial Modo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 17:02
Messages: 16841
Localisation: en cours...
sûrement, oui

_________________

*


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Bureau des Légendes
MessagePosté: 29 Avr 2015, 09:01 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Fév 2012, 04:37
Messages: 311
Ca devient ridicule.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Bureau des Légendes
MessagePosté: 04 Mai 2015, 00:24 
Hors ligne
Teacher

Inscription: 13 Mai 2010, 11:50
Messages: 11830
Heeey bah moi aussi je suis plutôt agréablement surpris (vu les deux premiers épisodes).

Au début on hallucine un peu en se disant "mais c'est pas vrai, ça peut pas être aussi français, ils font exprès". Tout est constamment plus mou, plus lent, plus terne, plus cheap, plus gauche que l'équivalent US : l'ordi qui va à deux à l'heure, l'info lâchée en réunion qui provoque des réactions vagues et mitigées, la banalité des missions... C'est un peu ce que résume la discussions qu'il a avec sa fille au début : comme si le personnage devait, à nous aussi, détruire nos fantasmes d'espionnage.

J'ai d'abord donc cru voir un fantasme de série d'espionnage incapable d'être revisité par les français autrement qu'à la sauce PJ. Et puis en fait, progressivement, on se rend compte que c'est autre chose. Que cette dé-romantisation a deux effets bénéfiques :

- La première c'est que la série se joue à un autre niveau de réalisme. L'anti-spectaculaire intraitable (faut voir la gueule des locaux), les tensions de bureau un peu embourbées et embarrassantes, les protocoles de sécurité présents mais pas très complexes, l'absence d'un rebondissement toutes les trois secondes... Le récit d'espionnage perd son habituelle abstraction pour se faire soudain crédible dans sa banalité, dénué du moindre mini-deus ex machina, ce qui fait que le moindre petit évènement prend soudain un poids conséquent. La série a beau faire un festival de tous les clichés et archétypes du genre (jusque dans les répliques et taglines), ceux-ci sont vécus de manière très différente à cause de ce changement de point de vue.

- Le deuxième, c'est le recentrement sur un tempo plus long (ce n'est pas un thriller), et sur des personnages moins caractérisés par leur psychologie que par leurs postes. En gros, la question n'est pas tellement de définir le caractère précis de tel ou tel personnage (la série n'a pas cette finesse là), mais de savoir comment un espion rentré au pays, une psy, et son patron peuvent interagir et fonctionner ensemble. Ce qui donne un côté très simple, franc, basique (d'ailleurs le rythme est au diapason, on est pas du tout dans le dialogue mitraillette, chaque phrase est courte, hésitée et pesée).

Alors bien sûr c'est quand même assez moche et parfois maladroit, c'est pas très bien écrit (mais le casting solide arrive bien à prend les choses en charge, notamment parce qu'ils ne sont pas, eux non plus, dans un désir de caractérisation forcé : c'est très simple et sobre). Mais je suis content de voir que ça a un goût qui lui soit propre, que ce n'est pas du photocopiage de série US, que ça marche à un autre niveau.

Je reste néanmoins suspicieux, car tout cela ne pourrait tenir qu'au fait qu'il s'agit d'épisodes d'exposition. Le moindre rebondissement un peu trop forcé, le moindre comportement improbable et un peu trop romantisé, et la série perdra de sa singularité. Il y a des choses d'ailleurs qui sont déjà un peu limites (l'inexpérience et la maladresse assez improbable de la fille qui va être envoyée sur le terrain, par exemple). Mais je suis passé en 2h d'un atterrement embarrassé à une sincère curiosité. J'espère que la suite ne décevra pas.


Dernière édition par Tom le 06 Mai 2015, 01:26, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Bureau des Légendes
MessagePosté: 05 Mai 2015, 17:37 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Nov 2013, 23:05
Messages: 3462
Tous les épisodes sont dispo, je capte pas la mais tant mieux ^^

_________________
ImageImageImage

Bomcast, le Podcast Bimensuel


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Bureau des Légendes
MessagePosté: 06 Mai 2015, 01:07 
Hors ligne
Teacher

Inscription: 13 Mai 2010, 11:50
Messages: 11830
J'ai pas compris non plus, mais c'est cool, ça m'a permis de finir la série en deux jours :mrgreen:

Légers spoilers

Jusqu'au 8è épisode, je suis conquis. La série ne lâche jamais ce qui fait la spécificité dont je parlais plus haut, et si ce réalisme lent et banal foire certaines scènes (les scènes d'interrogatoire musclées, par exemple, qui ne trouvent jamais le rythme ou le jeu qui leur permettrait d'être oppressantes), il permet de retrouver un goût de la narration à la ligne claire, sans effets d'épate mais à l'efficacité patiente : ne courant pas après la virtuosité des lignes narratives croisées, cherchant au contraire à être la plus simple et la plus limpide possible, basique même par le peu de détails de péripéties épurées à l'essentiel. De fait, les enjeux, tenants et aboutissants sont assimilés de A à Z par un spectateur toujours pleinement conscient, conférant un poids dramatique propre à chaque situation, sans avoir à en passer par une série de mini-cliffhangers. Par ailleurs, la découverte continuelle de l'univers de l'espionnage français, parce que l'anti-spectaculaire se porte caution de sa vraisemblance, est captivant du début à la fin.

Sur les deux derniers épisodes, néanmoins, quelque chose mute dans la série. La décentralisation soudaine de l'action, l'éclatement des enjeux, mènent à une accélération de la narration, et pas conséquent à une schématisation des situations, qui rend la série plus "normale", plus lambda. Je pense par exemple...
à la trahison involontaire du second aigri très théoriquement pliée en trois scènes, ou encore à toutes les scènes dans le désert, avec leur taupe dessinée en trop peu de traits et leurs situations-raccourcis un peu abstraites (je m'isole du feu pour aller mater mon GPS, et c'est bon... l'univers décrit n'existe pas). Se cantonner au hors-champ du point rouge sur la carte et à la vidéoconférence finale aurait été à mille fois plus efficient, et aurait permis de rester dans les rails de l'identité de la série. Je pense aussi au passage, joli mais qui fait vraiment "scène abstraite" et casse le ton, où tout le monde rejoint petit à petit Kasso dans la salle.

Ce n'est pourtant que rejoindre le fonctionnement de nombreuses séries US réussies, mais en changeant soudain de ring, la série de Rochant montre alors ses failles très françaises à fonctionner sur ce terrain-là, ne ressortant pas grandie du comparatif. Il faut alors enchaîner les rebondissements et flash-back/foward pour garder l'attention du spectateur, concluant de manière médiocre un fil rouge qui avait jusque là été tenu avec une patience et une rigueur remarquables sur toute la série.


Malgré ces réserves sur le final, je reste assez épaté par l'ensemble, par le chemin particulier et pas évident que Rochant réussit à s'inventer pour répondre aux attentes portées sur n'importe quelle tentative ambitieuse de série française. C'est vraiment très bien.



Sinon,
Déjà-vu a écrit:
Avec du Hélier Cisterne dedans.

Pourquoi lui en particulier ?


Dernière édition par Tom le 06 Mai 2015, 11:53, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Bureau des Légendes
MessagePosté: 06 Mai 2015, 04:50 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 4773
Tom a écrit:
Sinon,
Déjà-vu a écrit:
Avec du Hélier Cisterne dedans.

Pourquoi lui en particulier ?
C'est un nom que j'ai retenu parce que Film Freak avait dit "Hélier c'est pas possible" et Léo que c'était le mec de Katell Quillévéré. C'est le genre de célébrité relative que Qui-Gon pourrait reconnaître dans la rue. Il s'était fait remarquer avec Vandal et je l'ai repéré dans le générique de la série noyé parmi d'autres, du coup je me demande dans quelle mesure c'est une promotion pour lui, puisqu'en réalisant un ou deux épisodes, il devient un exécutant sans jouer la carte "auteur" qui prévaut dans le cinéma français.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 39 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web