Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 20 Jan 2020, 13:23

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 55 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4
Auteur Message
MessagePosté: 16 Nov 2010, 18:42 
En ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 20502
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Bonne surprise que ce teen movie bien dark où aucun personnage ne s'épanouit véritablement et où l'adolescence est montré comme une recherche de sensation irraisonnée et destructrice. Comme le dit Marlo il y a une petite ambiance à la Crash (toutes proportions gardées bien sûr) qui n'est pas pour me déplaire d'autant que la BO est vraiment excellente (connaissais pas le compositeur mais il est doué !). Dommage que le film se plante totalement dans son dernier tiers et ne sait comment finir (rien compris la scène avec la mère à la fin) même si le dernier plan est très beau. Léa Seydoux impose une espèce de présence mystérieuse presque flippante entre fragilité d'enfant et maturité sexuelle.

4/6

Par contre Nicolas Maury c'est juste non. Insupportable cet acteur (son espèce de monologue tombe d'ailleurs totalement à plat).

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Nov 2010, 00:37 
Hors ligne
Serial Modo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 17:02
Messages: 16751
Localisation: en cours...
Nullissime film de scénario sans scénario, où jamais rien ne se décide à advenir sous les gros plans tremblés.
La fin est consternante de ridicule.
À sauver, des nichons et du Nicolas Maury.
Aucun intérêt, vivement demain que je l'oublie.

_________________

*


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Nov 2010, 00:52 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juil 2009, 21:22
Messages: 7320
Bon ben, si t'apprécie la perf de Nicolas Maury (comme Art Core je le trouve très agaçant) dans le film c'est qu'on ne pouvait pas être d'accord sur le reste.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Nov 2010, 00:54 
Hors ligne
Expert

Inscription: 04 Juin 2010, 12:55
Messages: 4352
Il est génial dans "Les Beaux Gosses".


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Nov 2010, 00:54 
Hors ligne
Serial Modo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 17:02
Messages: 16751
Localisation: en cours...
Ah j'oubliais le rapport complètement froid, triste et sans chair au sexe, aux corps, film triste, gris, neurasthénique.

Maury est toujours génial! Chez Garrel il est incroyable.

_________________

*


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Nov 2010, 00:59 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juil 2009, 21:22
Messages: 7320
Prout Man a écrit:
Il est génial dans "Les Beaux Gosses".


Je suis pas totalement opposé à lui hein, je l'avais bien aimé dans "La question humaine" aussi. Mais là il m'a énervé.

Zad a écrit:
Ah j'oubliais le rapport complètement froid, triste et sans chair au sexe, aux corps, film triste, gris, neurasthénique.


J'ai trouvé le film assez bouillant personnellement (même si les rapports en eux-mêmes sont froids et dénués d'amour)
Le sexe est finalement plus incarné dans les scènes où il n'est pas directement présent (je pense aux scènes avec les motards surtout)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Nov 2010, 01:49 
Hors ligne
Serial Modo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 17:02
Messages: 16751
Localisation: en cours...
Tom a écrit:
si y a un bien un truc dont ce cinéma est incapable, c'est de rêver le monde au-delà de ce qu'il a sous le nez, dans un aller-retour constant entre un univers bourgeois qui le dégoûte et un étalage prolo qui le fascine... Le naturalisme, quoi.


je le trouve très peu prolétaire, moi, leur naturalisme, justement.
c'est un peu ça, la nouveauté, une tendance à un naturalisme CSP+.
c'est p-ê ça, l'utopie, pour les Cahiers.

_________________

*


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Nov 2010, 10:46 
Hors ligne
Teacher

Inscription: 13 Mai 2010, 11:50
Messages: 11669
Zad a écrit:
je le trouve très peu prolétaire, moi, leur naturalisme, justement.
c'est un peu ça, la nouveauté, une tendance à un naturalisme CSP+.

Par prolo je pense pas ouvrier hein ; Je pense au côté "libre", sale, je vais forcément voler un truc et j'ai une vie de merde... Bref.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Nov 2010, 16:36 
Hors ligne
Serial Modo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 17:02
Messages: 16751
Localisation: en cours...
:wink:

_________________

*


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Juil 2011, 15:39 
Hors ligne
L'impertinent pertinent
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2005, 01:55
Messages: 10298
Localisation: Previously on Premiere
Chouette découverte.

Le fond du film m'indiffère totalement (les premiers émois, le deuil de la mère, l'adolescence en roue libre), d'autant que l'on a déjà traité ces thèmes en long et en large, avec un retour de flammes assez inégal ces dernières années (et encore, je suis loin d'avoir tout vu). Dans le genre, ce que j'ai vu de mieux reste encore l'extraordinaire téléfilm d'Ursula Meier, Des épaules solides, qui date de 2003 avec un Gouix débutant.

Ici, à défaut d'être très originale, Zlotowsky est sincère, et préfère tenir son récit à la tentation de se filmer le nombril... grand bien lui fasse, d'autant que la grande force du film, c'est de mêler toutes ces thématiques à l'âcre de La Fureur de vivre et de ses circuits sauvages de Rungis. Autre qualité : le film sait avant tout construire une ambiance métal prenante, presque onirique, aux accents parfois carpenteriens, toujours noire et désespérée, et surtout peuplée de comédiens tous plus justes les uns que les autres (y en a facile 6 ou 7 qui déchirent). Ça fleure bon la filmo de Pialat et les odeurs piquées à l'indé américain des 70's, empruntant au passage une tonalité fémisarde qui s'estompera peut-être avec le temps (avec ce côté zzzzZZZZzz inhérent), le tout relevé par le très beau score de Rob (qui vient astucieusement combler pas mal de longueurs sans dialogues). Vraiment, la BO est excellente.

C'est très court mais les longueurs ressortent, c'est sec mais l'ambiance se déploie, c'est plutôt sans complaisance mais toujours mis en scène avec une certaine délicatesse. Il y a de très beaux plans, dont la plupart tournent autour des motards ou de Léa Seydoux. Manque sûrement quelque chose pour décoller vraiment (un enjeu quelconque ? un brin d'optimisme dans ce désespoir glauque ?).

3,5/6

_________________
I think we're gonna need a helmet.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 55 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Planetarium (Rebecca Zlotowski - 2016)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

DPSR

21

5635

07 Juil 2017, 22:42

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Grand Central (Rebecca Zlotowski, 2013)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Art Core

30

2103

14 Sep 2013, 10:44

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Une fille facile (Rebecca Zlotowski - 2019)

Qui-Gon Jinn

12

529

16 Sep 2019, 14:46

Art Core Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Rebecca H [Return to the dogs] (Lodge Kerrigan - 2010)

DPSR

0

611

30 Mai 2010, 23:55

DPSR Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La belle endormie (Catherine Breillat - 2010)

DPSR

4

921

04 Sep 2010, 11:52

DPSR Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Belle et la Belle (Sophie Fillières - 2018)

Lohmann

4

720

14 Aoû 2018, 08:15

bmntmp Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'épine dans le coeur (Michel Gondry - 2009)

DPSR

7

1060

25 Avr 2010, 12:05

sponge Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Rebecca (Alfred Hitchcock - 1940)

Blissfully

12

1703

01 Sep 2013, 22:18

Tom Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Ballad of Jack and Rose (Rebecca Miller - 2005)

Jericho Cane

3

920

28 Avr 2008, 23:05

Le Pingouin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les vies privees de Pippa Lee (Rebecca Miller - 2009)

DPSR

2

641

14 Déc 2009, 11:57

Le Pingouin Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: boultan et 9 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web