Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 24 Juil 2024, 04:52

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1668 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 108, 109, 110, 111, 112  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: News
MessagePosté: 03 Juin 2024, 08:56 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Aoû 2013, 20:10
Messages: 1651
Petite bijou espagnol sur Netflix, Machos Alpha, 2 saisons avec des épisodes court (32 min) mais suffisant.

On suit les aventures de 4 potes stéréotypés mais qui entament un stage de déconstruction du machisme. Les changements que cela va apporter dans leurs vies sont assez savoureux à suivre. La réalisation est très efficace et les acteurs sont au plus juste dans leur jeu de macho repenti ou non.

Je vous laisse découvrir.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: News
MessagePosté: 03 Juin 2024, 09:22 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Sep 2007, 09:31
Messages: 4710
Ca dépend, y'a du cul ou pas ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: News
MessagePosté: 03 Juin 2024, 15:32 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Aoû 2013, 20:10
Messages: 1651
Nope, et ça fait plaisir! Je suis pas mal saoûlé des séries avec scènes de cul gratuites qui ne sont là que pour attirer l'oeil du spectateur.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: News
MessagePosté: 17 Juin 2024, 16:44 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Aoû 2021, 19:41
Messages: 2012
The Consultant

J’ai lu le roman de Bentley Little en vitesse, toujours forgé dans cette formule bien rodée qui consiste à faire s’immiscer dans un quotidien d’image d’Epinal (ici le mode de l’entreprise) une figure elle aussi familière (un consultant) dont le comportement étrange et menaçant va faire péter les coutures petit à petit. Bonne lecture, bonne monstruosité rampante, du sale, de la paranoïa, de la torture psychologique et un regard acéré, et très américain, sur ce que la culture d’entreprise peut avoir de plus coercitif et déshumanisant. Comme indiqué dans le topic « dernières lectures », c’est ni plus, ni moins que du R.L. Stine « pour adultes » même si cette dénomination mérite amplement débat (et n’a pas vocation à minimiser le travail de Stine qui est excellent pour les enfants), en tout cas plus méchant, plus tordu et scabreux, mais très carré. Paré pour une adaptation, donc.

La série adapte au final plus l’idée que le déroulé du livre, n’en reprenant que quelques éléments cosmétiques. Si le roman, pourtant pas très vieux, dépeint les déboires d’un univers surtout masculin, ici on est sur le modèle de la start-up californienne qui a percé avec plus de diversité dans le personnel, notamment niveau persos principaux. De fait, on passe du flirt entre premier degré et grotesque inquiétant du romancier et son jeu communicatif avec la suspension d’incrédulité, au sarcasme passif-agressif des fictions récentes qui accompagne toujours ce souci de représentation. Autrement dit un mode de communication creux, uniforme, pas sérieux, l’exact inverse de la confrontation et de son intérêt principal à savoir, et c’est là toute l’ironie, la diversité des réactions que ladite confrontation ne manque jamais de susciter. Christoph Waltz, lui, produit et se donne le rôle-titre, continuant d’assumer le typecasting avec force cabotinage et truculence.

Son consultant est plus ambivalent que celui de Little. Cette ambivalence est d’une part délibérée, s’inscrit dans un propos d’ensemble sur les carrières dans les milieux compétitifs qui ne florissent pas seulement par le mérite, mais aussi par les coups-bas… qui sont un moyen d’avancer légitime s'ils sont assénés à des salauds, nous dit-on (rien sur le prix à payer pour son propre rabaissement à s’y adonner pour venir densifier la dramaturgie). Mais ça vient aussi d’un manque de précision et de cohérence dans le point de vue et le cheminement des personnages (tantôt enquêteurs performants, tantôt rageux passifs sans que ça ne soit organique) ainsi que des digressions parfois prometteuses mais qui n’aboutissent pas. Quelques impasses dans certains mystères aussi. La « morale » de cette petite histoire apparaît comme bien convenue, et à revoir.

Le portrait dressé du milieu de l’entreprise est donc timoré : on a tous acté plus ou moins consciemment qu’une bonne partie de notre travail en milieu pro consiste à doper nos qualités de 9h à 17h et minimiser au max nos défauts, d’où le fameux lieu commun qui veut qu’au boulot on joue un rôle. Dans mon expérience, les pires collègues sont d’ailleurs ceux qui arrivent « comme ils sont » au mépris d’une convention qui a aussi pour but de faciliter d’un commun accord la vie de chacun au cœur de la contrainte salariale, mais c’est un autre débat. Bref, le potentiel était là pour donner libre cours au déraillement de cette micro-société basée sur du semblant, aux conséquences individuelles comme collectives de ce déraillement. D’autant plus que le roman fait le taf, et bien. Il délivre de ouf, même. La série, en revanche, tortille du cul.

Il y a quelques qualités quand-même : les épisodes sont courts, la tension est plutôt bien gérée malgré le manque de radicalité, et on retrouve par touches des petits éléments amusants concernant la mixité au travail, qui sont des eaux notoirement délicates à naviguer (rien de vraiment sexy ou stimulant, cependant). Dans l’ensemble c’est du office weird très safe qui se contente la plupart du temps du minimum syndical, qui souffre de la comparaison non seulement avec le matériau d’origine mais aussi, si j’en crois les critiques plus éclairés, avec Devs et Severance (pas vus), et qui mise surtout sur son acteur principal qui fait bien le taf. Ça se regarde. Amazon, il me semble.


Tires

Shane Gillis a un parcours incroyable : gain en popularité sur des petites scènes et sur internet, surtout suite à l’explosion des podcasts qui a permis aux comédiens de stand-up de continuer à déblatérer entre eux, il devait rejoindre la troupe du Saturday Night Live courant 2019 avant d’être cancelled dans les règles de l’art à quelques jours de sa première suite au resurfaçage par un journaliste d’extraits des-dits podcasts contenant des blagues jugées offensantes envers la communauté asiatique.

Etant tout de même talentueux et visiblement bosseur, il a continué sa route malgré cette porte fermée. Il évolue dans une veine humoristique affranchie de toute recherche de lissage sans pour autant être victimaire façon « ouin ouin la cancel culture » (son special est très, très fort). Il a finalement été invité au SNL il y a peu, rendant plus service à l’émission qu’à lui-même. Contrairement à Ricky Gervais, il ne se pose pas en résistant au « wokisme », ce qui est limite un affront encore plus cinglant à la tentative d’imposition d’une doxa dans son domaine : en refusant la surenchère, la polémique et la provocation, et surtout en étant drôle (meilleur imitateur de Trump), il se contente de faire son travail comme si cette lol police bien réelle et zélée n’existait pas.

Bref, Tires, série Netflix en 6 épisodes de 20 minutes qu’il co-écrit et co-produit et où il incarne un des membres d’une équipe de bras cassés dans un garage automobile en déroute. C’est le schéma classique de la comédie avec une catastrophe ordinaire à éviter, où ça enchaîne vannes, mauvaises idées et petites victoires acerbes, écrit et joué par des gens qui ont eux-mêmes eu ce genre de boulots foireux dans des équipes dépassées et qui sont extrêmement doués pour prendre le pouls de la société et des VDM de losers qui en sont le terreau. Vulgaire, régressif, globalement très sympa, pas du niveau des spectacles de Gillis mais quand même marrant. Très cool aussi de voir Stavros Halkias et son look incroyable (obésité, calvitie + cheveux longs) en second rôle, lui-même issu de la culture podcast et qui fracasse tout sur scène. Il s’avère bon acteur (plus que Gillis). Ca rappelle beaucoup Clerks II.

_________________
Looks like meat's back on the menu, boys!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: News
MessagePosté: 24 Juin 2024, 21:14 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mai 2008, 10:03
Messages: 5933
Localisation: Poitiers
Cyniquotron a écrit:
J'ai regardé la série Sugar, sur les deux premiers épisodes j'étais à bloc avec l'ambiance polar et montage d'extraits de vieux films noirs dans une réal soignée, et puis j'ai trouvé que le twist était grossier et diminuait la série qui rame franchement jusqu'à sa conclusion avec un twist final encore plus bateau. Tout ça pour ça.... Je ne vais rien spoiler, mais relever que le genre thriller se prête peu au mélange des genres, il tient surtout quand il fait des portraits socio-politiques, même si fantasmés. Finalement c'est une série moyenne voire quelconque...


Un peu sur la même ligne, j'étais à bloc dès le premier épisode. Et j'adore Colin Farrell.
Et puis arrive ce retournement aussi inattendu que malvenu (à mon goût) qui me sort de la série parce qu'on change violemment de registre.
Dommage.

_________________
You are a ghost driving a meat covered skeleton made from stardust riding a rock floating through space.
FEAR NOTHING


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: News
MessagePosté: 10 Juil 2024, 11:51 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 85948
Localisation: Fortress of Précarité
Fire walk with me a écrit:
Cyniquotron a écrit:
J'ai regardé la série Sugar, sur les deux premiers épisodes j'étais à bloc avec l'ambiance polar et montage d'extraits de vieux films noirs dans une réal soignée, et puis j'ai trouvé que le twist était grossier et diminuait la série qui rame franchement jusqu'à sa conclusion avec un twist final encore plus bateau. Tout ça pour ça.... Je ne vais rien spoiler, mais relever que le genre thriller se prête peu au mélange des genres, il tient surtout quand il fait des portraits socio-politiques, même si fantasmés. Finalement c'est une série moyenne voire quelconque...


Un peu sur la même ligne, j'étais à bloc dès le premier épisode. Et j'adore Colin Farrell.
Et puis arrive ce retournement aussi inattendu que malvenu (à mon goût) qui me sort de la série parce qu'on change violemment de registre.
Dommage.

Moi je savais qu'il y avait un twist et ce qui se passe était une de mes théories. Et autant ça vire à la série CW dans le dernier tiers, même si c'est zarma plus poétique et dark, ça permet de donner un poil de relief à une intrigue de détective privée quand même trèèèèèès classique et pépère (vous étiez à bloc sur ça, vous?). Disons que ça justifie le fétichisme cinéphile (et sa représentation en mode Dream On un peu grossière) du protagoniste qui n'en est que plus intéressant. Mais ça fait pas une série quoi.

Je ne pense pas mater la suite alros que j'adore Farrell et que j'aime bien Jason Butler Harner.

Série récente la plus surcotée.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: News
MessagePosté: 12 Juil 2024, 12:12 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 13417
Je découvre qu’il y a une mini-série Swimming with Sharks de 2022 gender-swapée avec Diane Kruger et Kiernan Shipka.

News de 2022 donc.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: News
MessagePosté: 12 Juil 2024, 13:42 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 85948
Localisation: Fortress of Précarité
J'adore le film donc j'ai pas voulu tenter.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: News
MessagePosté: 12 Juil 2024, 13:49 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 28106
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Est-ce que quelqu'un à maté la série de Lindelof Mrs Davis, incroyable comme elle est passée totalement inaperçue (que 3k votes sur LB) ?

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: News
MessagePosté: 12 Juil 2024, 13:52 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 85948
Localisation: Fortress of Précarité
Je crois avoir vu passer un ou deux messages dessus dans ce topic...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: News
MessagePosté: 12 Juil 2024, 14:28 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 28106
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Ah oui en effet, bon ça donne pas du tout envie :|

Cyniquotron a écrit:
Quant à moi j'ai vu Mrs Davis, une mini-série en 8 épisodes de Tara Hernandez et Damon Lindelof, dont voici le pitch : Une nonne s'engage dans une lutte impitoyable contre Mrs Davis, une intelligence artificielle très populaire qu'elle soupçonne de vouloir asservir l'humanité.

C'est pas nul mais assez décevant en provenance de Lindelof, comparé même à Watchmen, dans une déferlante de références pop en particulier du point de vue musical, sans que j'y ai vu beaucoup de thèmes solidement traités, ni de grandes scènes.

La presse US dit qu'il y a beaucoup d'inventions, on se demande plutôt si on a pas nourrit une vraie IA avec des bribes d'intrigues comme celles les légendes arthuriennes etc. pour ensuite structurer ce gloubi-boulga en épisodes avec une succession de révélations. Ce serait un peu l'Amélie Poulain de Damon Lindelof, une boîte à idées pleine qui sert de base à l'écriture, mais dans une grande légèreté, et une crédibilité proche de zéro des personnages et des situations, même si la structure d'ensemble (en terme d'enchainement des scènes et de renvois d'épisodes en épisodes), est solide, comme toujours chez Lindelof.

L'affrontement promis entre religion et IA ne m'a pas semblé y être traité frontalement. Vous pourrez y voir Jésus Christ en personne servant des falafels, sans trop en dire des circonstances de l'intrigue. Il y a du placement produit dans des scènes clés, truc que j'avais jamais vu, genre j'apprends l'existence des chaussures British Knights (BK) ou encore de la chaîne de restaurant Buffalo Wild Wings, qui sont pris dans l'intrigue de la série, je sais pas quoi en penser. Est-ce que Tara et Damon nourrissaient leur IA en mangeant des ailes de poulet frit surgelées?

Image


A voir probablement pour les seuls aficionados hardcore de Lindelof.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: News
MessagePosté: 12 Juil 2024, 14:55 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 13417
Betty Gilpin donc love mais pas vue


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: News
MessagePosté: 12 Juil 2024, 15:05 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 28106
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Betty Gilpin, la version moche de Jodie Comer.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: News
MessagePosté: 12 Juil 2024, 15:41 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 13417
Après QGJ qui traite Comer d’endive, y en a pas un pour rattraper l’autre.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: News
MessagePosté: 12 Juil 2024, 16:01 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 28106
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
:mrgreen:

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1668 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 108, 109, 110, 111, 112  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web