Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 23 Sep 2018, 13:06

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 164 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 6, 7, 8, 9, 10, 11  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Westworld
MessagePosté: 06 Déc 2016, 10:02 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18575
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Season finale à l'image de la série, chiant, sans aucune surprise et sans cesse décevant.

Vraiment j'étais sur le cul par la pauvreté des "révélations" et des conclusions des différents arcs.
Tout est quand même super pauvre que ce soit le centre du labyrinthe, que ce soit la voix intérieure de Dolorès, que ce soit évidemment MIB=William... Pas une idée SF un peu cool, une extension de l'univers, un sentiment de folie, des idées funs. Rien du tout. Et émotionnellement parlant c'est le niveau zéro d'implication tant trop occupés à jouer avec leur petits concepts temporels, les scénaristes ont oubié de construire de vrais personnages. Bref je comprends pas comment ils ont pu prendre dix épisodes pour pondre un truc aussi "basique" (et j'ai vraiment du mal à voir ce que ça pourrait avoir de "vertigineux"). Le meilleur truc de la saison intervient dans ses dernières secondes (l'attaque des hôtes). Pas hyper original mais au moins ça annonce un vrai conflit.
Ce qui est hallucinant je trouve est que tout est là dans le pilote. Dès le pilote on pouvait quasiment prédire tout ce qui allait se passer.

Et puis tout ce qui est planté pour la saison 2 donne pas du tout envie.
On pensait que Maeve allait voir le "vrai" monde (que l'on pouvait imaginer très différent du notre d'où le besoin d'un parc comme ça). Que dalle elle fait demi-tour au dernier moment dans une pulsion maternelle qui n'a aucun sens. On parlait de chaque saison/un univers différent, ben que dalle puisque visiblement on va rester là (quoique les samouraïs m'ont mis un doute).


Bref je suis allé au bout en me disant qu'ils en gardaient sous la semelle pour le final mais même pas en fait. Ils avaient juste strictement rien à raconter. Le pétard mouillé de l'année.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Westworld
MessagePosté: 06 Déc 2016, 10:41 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72184
Localisation: Fortress of Writing
Art Core a écrit:
Tout est quand même super pauvre que ce soit le centre du labyrinthe, que ce soit la voix intérieure de Dolorès

C'est là que tu passes à côté de la série, je pense, et de son propos, de ce que ça cherche à raconter, à savoir la question de la mémoire et de la souffrance comme nécessaire au développement de la conscience, du soi, etc.
C'est pourquoi la décision finale de Maeve n'a pas "aucun sens", c'est le choix conscient qu'elle fait enfin seule alors que tout le reste (même sa rébellion et évasion) étaient programmés, parce qu'elle aussi a atteint "le centre du labyrinthe", à savoir sa conscience et réalise, comme lui a dit Bernard, que la mémoire (de la souffrance) est la seule chose qui nous permet de ne pas refaire les mêmes erreurs. La souffrance est la seule manière de ressentir quelque chose, pour soi mais aussi pour autrui. Ceux qui ressentent sont humains (tandis que les humains semblent ne plus rien ressentir, l'Homme en Noir étant le meilleur représentant de ça, pensant que pour gagner le jeu, il faut être insensible).

Citation:
Pas une idée SF un peu cool, une extension de l'univers, un sentiment de folie, des idées funs.

Est-ce qu'on attend de Blade Runner que ce soit "fun"? C'est pas le but de la série du tout.
Et même en l'état, je trouve qu'il y a plein d'idées...pour n'en citer qu'une, qui a en plus une cohérence avec l'une des thématiques de la série, j'adore Maeve qui acquiert des pouvoirs divins en dictant aux autres hôtes quoi faire par le biais de phrases qui ressemblent à des didascalies,

Citation:
Le meilleur truc de la saison intervient dans ses dernières secondes (l'attaque des hôtes).

Oui donc tu t'es trompé de série...quand tu dis (sur Twitter) que la série s'arrête là où elle devrait commencer, je me dis que tu n'as pas saisi l'intérêt de la série, qui n'est pas de montrer une révolte (vue mille fois) mais l'accès à la conscience, comme cela vient à un être synthétique, à une intelligence artificielle...en ça, la série les a justement construit, ses personnages, plutôt que de juste faire du vulgaire humains vs. robots.

Citation:
(et j'ai vraiment du mal à voir ce que ça pourrait avoir de "vertigineux")

Tout le trip méta sur la narration et le fait que le labyrinthe est également structurel et donc destiné autant aux hôtes qu'aux spectateurs et donc les différentes révélations sur les différentes temporalités ou les réelles identités de Bernard puis de la conscience des robots...qui n'est autre qu'eux-mêmes (l'idée de "l'esprit bicaméral"). Ce sont toutes ces strates narratives et thématiques que je trouve vertigineuses.

Citation:
Ils avaient juste strictement rien à raconter.

Faut quand même être aveugle là...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Westworld
MessagePosté: 06 Déc 2016, 11:10 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18575
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Film Freak a écrit:
C'est là que tu passes à côté de la série, je pense, et de son propos, de ce que ça cherche à raconter, à savoir la question de la mémoire et de la souffrance comme nécessaire au développement de la conscience, du soi, etc.
C'est pourquoi la décision finale de Maeve n'a pas "aucun sens", c'est le choix conscient qu'elle fait enfin seule alors que tout le reste (même sa rébellion et évasion) étaient programmés, parce qu'elle aussi a atteint "le centre du labyrinthe", à savoir sa conscience et réalise, comme lui a dit Bernard, que la mémoire (de la souffrance) est la seule chose qui nous permet de ne pas refaire les mêmes erreurs. La souffrance est la seule manière de ressentir quelque chose, pour soi mais aussi pour autrui. Ceux qui ressentent sont humains (tandis que les humains semblent ne plus rien ressentir, l'Homme en Noir étant le meilleur représentant de ça, pensant que pour gagner le jeu, il faut être insensible).


Ça d'accord mais fallait-il dix épisodes laborieux pour arriver à ça ?

Citation:
Est-ce qu'on attend de Blade Runner que ce soit "fun"? C'est pas le but de la série du tout.
Et même en l'état, je trouve qu'il y a plein d'idées...pour n'en citer qu'une, qui a en plus une cohérence avec l'une des thématiques de la série, j'adore Maeve qui acquiert des pouvoirs divins en dictant aux autres hôtes quoi faire par le biais de phrases qui ressemblent à des didascalies,


Là d'accord, c'était pas le but de la série. Mais je sais pas je la trouve "pauvre", répétitive, manquant d'idées fortes que ce soit dans son univers ou même dans sa narration.

Citation:
Oui donc tu t'es trompé de série...quand tu dis (sur Twitter) que la série s'arrête là où elle devrait commencer, je me dis que tu n'as pas saisi l'intérêt de la série, qui n'est pas de montrer une révolte (vue mille fois) mais l'accès à la conscience, comme cela vient à un être synthétique, à une intelligence artificielle...en ça, la série les a justement construit, ses personnages, plutôt que de juste faire du vulgaire humains vs. robots.


Oui mais on retombe sur la même problématique. A mon sens, l'accés à la conscience des robots (vs la perte de la conscience des humains) est juste une thématique. La série en a fait son sujet principal. Pour moi c'est trop ténu, ça manque de chair et d'incarnation. Voir dix épisodes là dessus en fait ça ne m’intéresse pas.

Citation:
Tout le trip méta sur la narration et le fait que le labyrinthe est également structurel et donc destiné autant aux hôtes qu'aux spectateurs et donc les différentes révélations sur les différentes temporalités ou les réelles identités de Bernard puis de la conscience des robots...qui n'est autre qu'eux-mêmes (l'idée de "l'esprit bicaméral"). Ce sont toutes ces strates narratives et thématiques que je trouve vertigineuses.


Oui je doute pas que c'est très documenté et fouillé. Mais le résultat me semble globalement décevant.

Citation:
Faut quand même être aveugle là...


Je persiste, je trouve que les mecs avaient des thématiques fortes (même si pas originales) mais qu'au final ils ont jamais réussi à les intégrer dans un récit puissant, à nous faire aimer des personnages, à nous faire vibrer.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Westworld
MessagePosté: 06 Déc 2016, 11:13 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72184
Localisation: Fortress of Writing
Art Core a écrit:
Ça d'accord mais fallait-il dix épisodes laborieux pour arriver à ça ?

Ça, je le remets moi-même en question.

Citation:
Là d'accord, c'était pas le but de la série. Mais je sais pas je la trouve "pauvre", répétitive, manquant d'idées fortes que ce soit dans son univers ou même dans sa narration.

Ça manque d'idées dans la narration? Avec ses 3 temporalités là? Come on...

Citation:
Je persiste, je trouve que les mecs avaient des thématiques fortes (même si pas originales) mais qu'au final ils ont jamais réussi à les intégrer dans un récit puissant, à nous faire aimer des personnages, à nous faire vibrer.

Qu'on ressente rien, je peux l'entendre mais dire que ça raconte rien...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Westworld
MessagePosté: 06 Déc 2016, 12:11 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Mar 2012, 13:20
Messages: 4743
Pour moi de loin la meilleure série de l'année avec the Crown ( cette dernière maitrise mieux l'émotion avec un superbe Churchill mais à aussi des épisodes en "trop").

Pour westworld, je n'ai pas vu ce qu''il y avait de trop ( on aurait pu condenser en 9 épisodes) mais on aurait alors moins senti cette impression d'être perdu. Je trouve que toute la structure de la série nous met vraiment dans la peau des hôtes.

J'en aurais même pris plus.

Je ne vois pas ce qu'on peut reprocher à cette série qu'on ne peut faire à toutes les séries télé surtout les HBO. C'est bavard mais très bien dialogué. Cela fait la part belle aux acteurs pas à l'action. Bien que je trouve finalement que la série en est peu avare contrairement par exemple à la saison 1 de GOT.

Je n'ai jamais eu , contrairement aux 2 dernières saisons de GOT, l'impression que l'intrigue s'étalait, se perdait dans trop de personnages et que chaque épisode était saucissonné entre les différents arcs des personnages. Cela donnait une impression hachée qui passe mieux à la révision mais qui est pénible quand tu découvres les épisodes semaine après semaine.

Je trouve que westworld réussit bien mieux ce côté feuilletonnant tout en étant sur qu'elle sera encore agréable à regarder en s'enguillant les 10.

En plus, je trouve aussi qu'on peut totalement s'arrêter à cette saison 1. L'important est là.
La révolution est finalement peu intéressante. Je trouve cette idée d'éveil lié à la souffrance très intéressante et l'action de Ford qui durant 35 ans s'acharne à éveiller les androides en les confrontant à un max d'horreurs, qui met aussi avec patience les hôtes éveillés de côté, etc très forte. Le regard de William homme en noir à la fin est aussi particulièrement réussi.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Westworld
MessagePosté: 06 Déc 2016, 13:28 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 4778
Film Freak a écrit:
C'est là que tu passes à côté de la série, je pense, et de son propos, de ce que ça cherche à raconter, à savoir la question de la mémoire et de la souffrance comme nécessaire au développement de la conscience, du soi, etc.

Memento quoi.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Westworld
MessagePosté: 06 Déc 2016, 13:46 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72184
Localisation: Fortress of Writing
(Jonathan) Nolan dans la place.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Westworld
MessagePosté: 06 Déc 2016, 19:12 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Mar 2009, 19:27
Messages: 403
Art Core a écrit:
Et puis tout ce qui est planté pour la saison 2 donne pas du tout envie.
On pensait que Maeve allait voir le "vrai" monde (que l'on pouvait imaginer très différent du notre d'où le besoin d'un parc comme ça). Que dalle elle fait demi-tour au dernier moment dans une pulsion maternelle qui n'a aucun sens. On parlait de chaque saison/un univers différent, ben que dalle puisque visiblement on va rester là (quoique les samouraïs m'ont mis un doute).

Là je ne suis pas d'accord
La fuite de Maebe était programmée et justement sa pulsion maternelle montre qu'elle accède ainsi à la conscience, en prenant enfin une décision qui lui appartient. La question était de savoir quel était vraiment le but de programmer sa fuite. Qu'elle s'échappe vraiment du complexe ou qu'elle accède à la conscience, comme un chemin différent de celui du maze d'Arnold. Peut-être une coqueterie de Ford qui a voulu tester une autre voie.


Edit : à moitié grilled par FF en fait :evil:

_________________
Castorp a écrit:
Nan mais je suis d'accord avec Antigone, là.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Westworld
MessagePosté: 06 Déc 2016, 20:11 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72184
Localisation: Fortress of Writing
Donut78 a écrit:
Art Core a écrit:
Et puis tout ce qui est planté pour la saison 2 donne pas du tout envie.
On pensait que Maeve allait voir le "vrai" monde (que l'on pouvait imaginer très différent du notre d'où le besoin d'un parc comme ça). Que dalle elle fait demi-tour au dernier moment dans une pulsion maternelle qui n'a aucun sens. On parlait de chaque saison/un univers différent, ben que dalle puisque visiblement on va rester là (quoique les samouraïs m'ont mis un doute).

Là je ne suis pas d'accord
La fuite de Maebe était programmée et justement sa pulsion maternelle montre qu'elle accède ainsi à la conscience, en prenant enfin une décision qui lui appartient. La question était de savoir quel était vraiment le but de programmer sa fuite. Qu'elle s'échappe vraiment du complexe ou qu'elle accède à la conscience, comme un chemin différent de celui du maze d'Arnold. Peut-être une coqueterie de Ford qui a voulu tester une autre voie.


Edit : à moitié grilled par FF en fait :evil:

D'ailleurs, le papier qui dit où se trouve sa fille dit "Park 1 etc." mais ça se trouve, Park 1 n'est pas Westworld...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Westworld
MessagePosté: 06 Déc 2016, 23:06 
En ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mai 2008, 10:03
Messages: 4211
Localisation: Poitiers
Sur un détail :

J'ai raté un truc ou on sait pas ce que Ford fabriquait comme androïde dans la cave de la maison perdue dans les bois ?

_________________
You are a ghost driving a meat covered skeleton made from stardust riding a rock floating through space.
FEAR NOTHING


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Westworld
MessagePosté: 06 Déc 2016, 23:48 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Mar 2009, 19:27
Messages: 403
Film Freak a écrit:
D'ailleurs, le papier qui dit où se trouve sa fille dit "Park 1 etc." mais ça se trouve, Park 1 n'est pas Westworld...

Exact, c'est une piste que pourrait utiliser les scénaristes s'ils décident d'exploiter un autre parc comme celui des samourais :mrgreen:


Fire walk with me a écrit:
Sur un détail :

J'ai raté un truc ou on sait pas ce que Ford fabriquait comme androïde dans la cave de la maison perdue dans les bois ?

Certains disent que ça pourrait être Ford lui-même et que ça serait son host qui se fait tuer à la fin. De toute façon tout est possible :mrgreen:

_________________
Castorp a écrit:
Nan mais je suis d'accord avec Antigone, là.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Westworld
MessagePosté: 07 Déc 2016, 11:02 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Mar 2007, 08:23
Messages: 898
Je me range du côté des sceptiques aussi. En fait il faudrait que je me refasse cette saison d'un tenant pour bien tout comprendre (j'avoue, je me suis un peu perdu parfois, la faute au rythme somnolent), mais que je n'en ai aucune envie. La série a plein de qualités hein, et remue plein de choses (selon ce qu'on plaque sur les hosts : les minorités - noirs et femmes en tête -, les acteurs, les humains modernes "déshumanisés", la société du spectacle...), mais je ne me suis jamais attaché aux personnages et je crois que je suis un peu allergique à ces films et séries dont le suspense tient surtout au dévoilement de leur mécanique interne, j'ai l'impression qu'on me fait goûter un plat déstructuré/restructuré hyper chiadé mais sans beaucoup de goût.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Westworld
MessagePosté: 07 Déc 2016, 12:30 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18575
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Voilà je suis d'accord avec ça.
Très bon texte qui va dans ce sens d'ailleurs : http://www.dailymars.net/critique-westw ... on-01-hbo/

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Westworld
MessagePosté: 07 Déc 2016, 13:17 
En ligne
Ap'héros
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Juin 2007, 16:19
Messages: 14009
Localisation: Lille
Moi j'ai bien aimé, même si je trouve les révélations des twists un peu lourds vu qu'ils étaient grillés depuis plusieurs épisodes. Mais comme le dit FF c'est pas l'intérêt de la série, il faut retenir les thèmes.
Là dessus j'ai beaucoup aimé, surtout la "solution" du labyrinthe et la voix de Arnold.

Et ce que je retiens surtout ce sont les acteurs. Harris (géniale dernière scène et conclusion à son arc), Hopkins impérial. Et surtout Wright et Newton sont les deux qui dominent tout le cast, les meilleurs arcs et les meilleures performances.

Ah oui et j'ai bien aimé
l'allusion à Samouraï (Shogun ?)World. Ça ouvre pas mal l'univers. Il me semble que dans le film les deux autres parc c'était Medieval World et Roman World.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Westworld
MessagePosté: 07 Déc 2016, 14:07 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Mar 2012, 13:20
Messages: 4743
Citation:
Très bon texte qui va dans ce sens d'ailleurs


Enfin le texte compare cela avec stranger things qui dans le genre pétard mouillé...... Cela décrédibilise pas mal cet article.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 164 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 6, 7, 8, 9, 10, 11  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web