Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 16 Oct 2019, 07:44

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 24 Avr 2019, 11:37 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Fév 2016, 20:06
Messages: 3719
Localisation: - L Y O N -
Manuel Lopez Vidal est un homme politique influent à l'avenir prometteur. Mais son implication dans une affaire de corruption vient remettre en cause sa réputation. Prêt tout à tout pour conserver sa place montante au sein de son parti, il va très vite plonger dans une spirale infernale.

Par le réalisateur de Que Dios nos perdone, avec le toujours impeccable Antonio de la Torre.

Au début, on a du mal à tout comprendre, il y a une volonté de flou et de confusion, une sorte de volonté de créer l’urgence qui laisse un peu sur le côté (trop de personnages, trop de références). Le film démarre réellement quand l’antihéros décide de ne pas se laisser faire et de se rebeller contre le monde qui l’a fait et veut l’utiliser comme fusible.

On retrouve alors la nervosité dans la réalisation, très efficace et avec quelques morceaux de bravoures (la course poursuite basique mais bien tendue) mais au final le film ne réussit pas à joindre ses deux aspects, le polar tendu et la critique politique.

Tout d’abord, les révélations (fictives) sont trop générales et pas assez approfondies pour avoir une portée plus forte, et ensuite le film gâche un peu tout le potentiel esquissé dans la galerie de tous ces seconds couteaux pourtant charismatiques et permettant de décrire les différentes facettes et rouages de la corruption, pour se centrer uniquement sur la quête pleine de tension du personnage principal.
La toute fin permet un angle original, renvoyant le politicien et le journaliste à leurs contradictions respectives, mais d’une c’est platement mis en scène (champ / contre-champ basique), et de deux cela arrive trop tard pour donner de l’ampleur au propos et offrir une réelle perspective construite.

C’est dommage, c’est pas encore un film ultra abouti, c’est même moins bien que son précédent mais j’espère que le réal continuera à travailler cette veine du polar sec et tendu avec une toile de fond sociétale, il a clairement un truc.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Avr 2019, 09:55 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 10192
Pas vu son premier et j'ai trouvé celui-ci remarquable.

Comme noté par Jeronimo, il y a dans la première demi-heure une volonté de flou et de confusion, une volonté de créer l'urgence, de plonger le spectateur dans le tourbillon d'évènements, dans la nasse de merde dans laquelle se retrouve le principal protagoniste. Le film est carrément traité comme un survival et colle aux basques de son antihéros pendant 2H15. Le film réussit l'exploit de rendre presque sympathique ce politicien corrompu qui va plonger mais qui essaie de sauver partiellement sa peau en n'étant pas le seul à trinquer.

Le film est formidablement rythmé par sa mise en scène abrupte, ce découpage et cette musique electro qui instaure l'état d'urgence pendant 2H15. On ne s'embête jamais et on voit filer les 2H15 comme une traite. L'acteur principal est génial et le parti pris du réalisateur de traiter son sujet comme un véritable thriller, un pur film de genre avec son sous-texte politique est payant. Impressionné par le dernier tiers qui débouche sur des gros morceaux de cinoche qui nous crispent au fauteuil. Incarné, constamment tendu, le film culmine dans un cambriolage surréaliste et couillu et une magnifique scène de poursuite en voiture quand les phares s'éteignent et qu'on est poursuivi par de mystérieux tueurs en voitures.

Alors oui le film n'est pas exempt de défauts, finalement le côté thriller prend trop le dessus sur le fond sociétal et l'émotion mais le cinéaste a clairement un truc, un talent rare et accouche d'un film accrocheur avec des moments d'anthologie qui resteront parmi les plus belles scènes d'action vu cette année au cinéma. Vu sa maestria dans l'action, on ne devrait pas tarder à entendre parler de Sorogoyen outre atlantique.

Une belle découverte pour ma part et une de mes séances les plus mémorables de 2019. Pour une fois, je comprends l'emballement de la presse française.
5/6


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Avr 2019, 10:04 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 20009
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
J'ai beaucoup aimé aussi. J'adore cette écriture d'une sécheresse totale qui ne fait aucun compromis et qui te laisse te démerder dans le feu de l'action sans jamais s'appesantir sur les détails. Tout cela bien soutenu par une mise en scène toute en tension sourde faisant lentement monter une pression assez dingue comme cette scène pour récupérer des documents dans la maison vers la fin. Sur le papier c'est quasiment rien mais à l'image tu es agrippé ton fauteuil.

J'ai trouvé ça vraiment remarquable de bout en bout, rempli de petits moments de bravoure quasi invisible mais assez impressionnant (la confession du collègue sur le balcon par exemple). Tu imagines le même film en France avec Laurent Lafitte où ils auraient rajouté une histoire d'amour bidon avec la journaliste et où tout aurait été stabiloté atrocement. Ici rien de tout ça, c'est sec jusqu'à l'os, jusqu'à cette scène finale incroyablement osée qui pose les bonnes questions sans prétendre y répondre. Dans cette période de grande défiance envers et les médias et la politique j'ai trouvé ça d'une actualité brûlante. Un spectateur a applaudi à la fin et pour une fois je me suis dit que c'était justifié.

5/6

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Avr 2019, 10:08 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 10192
La dernière heure c'est vraiment le sans faute et une démonstration dès la scène du balcon que tu as cité. Franchement, j'ai rarement été aussi impressionné cette année au cinéma. La sensation de voir naitre un gros cinéaste, il faut absolument que je rattrape son premier. Et tu fais de bien citer les pièges qu'il évite (peur aussi de l'amourette avec la journaliste qui n'a finalement pas lieu).


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Avr 2019, 10:22 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Fév 2016, 20:06
Messages: 3719
Localisation: - L Y O N -
Art Core a écrit:
Un spectateur a applaudi à la fin et pour une fois je me suis dit que c'était justifié.


Il y a eu des applaudissement à l'apparition du générique lors de ma séance aussi. Je trouve ça un poil excessif, mais oui le film arrive à capter un problématique actuelle de manière assez précise, mais je trouve que ça manque de concret dans le scandale (en gros on peut le résumer par "tous pourris") pour nous éclabousser.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Avr 2019, 10:28 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 10192
Jerónimo a écrit:
mais oui le film arrive à capter un problématique actuelle de manière assez précise, mais je trouve que ça manque de concret dans le scandale (en gros on peut le résumer par "tous pourris") pour nous éclabousser.
Ah ça peut être clairement une des frustrations du film, après comme dirait Freak sur certains topics c'est peut être clairement pas le projet du film qui veut simplement illustrer une descente aux enfers et la lutte du héros pour sauver une partie de sa peau. Et Sorogoyen n'avait peut-être pas non plus grand chose de révolutionnaire à dire sur la corruption d'où le choix de privilégier ce côté pur action. Après je comprends que ça te dérange que finalement le thème politique fasse un peu accessoire.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Avr 2019, 10:31 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 20009
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Je trouve que c'est cohérent avec le projet du film. Rester abstrait, la corruption comme un système organisé et la politique comme un panier de crabes. Tout dans l'efficacité.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Avr 2019, 10:40 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Fév 2016, 20:06
Messages: 3719
Localisation: - L Y O N -
Art Core a écrit:
. Tout dans l'efficacité.


Là-dessus on est d'accord, la dernière heure passe toute seule et j'étais scotché à mon siège pour qu'il choppe ses putains de DVD/ carnets / clés USB / on sait pas ce qu'il cherche mais on s'en fout.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Avr 2019, 10:45 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 10192
Art Core a écrit:
Jrempli de petits moments de bravoure quasi invisible mais assez impressionnant (la confession du collègue sur le balcon par exemple).


Surtout que tu te rends compte qu'il enregistrait son collègue avec le micro de son smartphone, chose dont tu ne t'attends pas du tout et qui rend la scène d'autant plus brillante


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Avr 2019, 10:48 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Fév 2016, 20:06
Messages: 3719
Localisation: - L Y O N -
Abyssin a écrit:

Surtout que tu te rends compte qu'il enregistrait son collègue avec le micro de son smartphone, chose dont tu ne t'attends pas du tout et qui rend la scène d'autant plus brillante


Hein?
Il fait le test avec son avocat juste avant, et on le voit au resto lancer le truc mais son collègue lui pose un lapin, du coup il va dans son bureau pour lui tirer les vers du nez et enregistrer ses aveux


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Avr 2019, 10:49 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 10192
Ah j'ai pas fais gaffe à ce détail. Cela n'enlève pas le mérite à la scène où il joue la comédie à la perfection.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Avr 2019, 10:52 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Fév 2016, 20:06
Messages: 3719
Localisation: - L Y O N -
Abyssin a écrit:
Ah j'ai pas fais gaffe à ce détail.


C'est pourtant très clair.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Avr 2019, 11:45 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 25743
Localisation: Paris
Pour une fois c'est pas Art Core qui a tout dit, mais Jerónimo. Je comprend les parti-pris du film, je les trouve trippant (cette absence d'explications, cette zik, ces plans-séquences) mais au final c'est trop vague pour vraiment résonner. Le fait que je me sois endormi n'a pas aidé, j'avoue. La fin, par contre, est bien.

Sinon je serais curieux de savoir pourquoi le film a lieu en 2007-2008. Pour contourner les réseaux sociaux ? Ou pour faire écho à une affaire réelle espagnole de l'époque ?

Enfin, Art Core a quand même touché juste sur:
Art Core a écrit:
Tu imagines le même film en France avec Laurent Lafitte où ils auraient rajouté une histoire d'amour bidon avec la journaliste et où tout aurait été stabiloté atrocement.

_________________
Liam Engle: réalisateur de comédie, publicité, série, cinéma !
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Avr 2019, 12:16 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Fév 2016, 20:06
Messages: 3719
Localisation: - L Y O N -
Qui-Gon Jinn a écrit:
Sinon je serais curieux de savoir pourquoi le film a lieu en 2007-2008. Pour contourner les réseaux sociaux ? Ou pour faire écho à une affaire réelle espagnole de l'époque ?


Exactement ce que je me suis dit. Il y a une référence bien appuyée au premier iPhone par exemple, j'imagine que c'est ça, l'absence des smartphones et des réseaux sociaux, mais finalement le film pourrait être situé en 2017 que ça ne changerait rien.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Avr 2019, 12:25 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 10192
Après vérification, référence à des affaires de corruption dévoilées en 2007.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Que Dios nos perdone (Rodrigo Sorogoyen – 2016)

Jerónimo

5

529

22 Aoû 2017, 16:06

boultan Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. El custodio (Rodrigo Moreno, 2006)

Zaphod

0

492

13 Mai 2007, 20:03

Zaphod Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Buried (Rodrigo Cortes - 2010)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Art Core

22

2365

08 Sep 2011, 22:30

Ihsahn Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Zona, propriété privée (Rodrigo Pla, 2008)

Jericho Cane

11

996

23 Nov 2010, 19:31

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Mother and Child (Rodrigo Garcia, 2010)

Arnotte

0

681

06 Sep 2010, 15:56

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Gemini Man (Ang Lee, 2019)

Film Freak

13

749

14 Oct 2019, 23:22

Qui-Gon Jinn Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Border (Ali Abassi, 2019)

Abyssin

9

594

25 Mar 2019, 11:44

Art Core Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Us (Jordan Peele, 2019)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Film Freak

31

1939

10 Sep 2019, 12:31

Billy Budd Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Kid Who Would Be King (Joe Cornish, 2019)

Film Freak

2

423

30 Jan 2019, 11:07

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Dumbo (Tim Burton, 2019)

Film Freak

5

623

30 Mar 2019, 11:17

Film Freak Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web