Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 06 Juil 2022, 13:33

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 265 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 18  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Polisse (Maïwenn - 2011)
MessagePosté: 04 Juin 2011, 14:42 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8712
Image

Le quotidien des policiers de la BPM (Brigade de Protection des Mineurs) ce sont les gardes à vue de pédophiles, les arrestations de pickpockets mineurs mais aussi la pause déjeuner où l’on se raconte ses problèmes de couple ; ce sont les auditions de parents maltraitants, les dépositions des enfants, les dérives de la sexualité chez les adolescents, mais aussi la solidarité entre collègues et les fous rires incontrôlables dans les moments les plus impensables ; c’est savoir que le pire existe, et tenter de faire avec…

Des premières oeuvres de Maïween émergeaient un art de la direction d acteurs et une originalité bravache qui se heurtaient toutefois aux répétitions de film concept. Rien ne laissait présager un tel saut qualitatif, une mise en scène attrape-tout bouleversante ancrée à son époque, qui évite le syndrôme Depardon with the stars, dumpée par un montage nerveux et une science de l émotion que je n avais pas ressenti depuis Festen autant dans le rire que dans les larmes, où tous les comédiens se surpassent. Je lui prédis un succès public immense, voire le Cesar.
6/6

C'est dingue l'acharnement des critiques branchouilles contre le film au fur et à mesure des triomphes des projections, se focalisant sur le personnage certes très accessoire de la photographe jouée par la réalisatrice elle-même.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Polisse (Maïwenn - 2011)
MessagePosté: 04 Juin 2011, 15:01 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 22299
On n'est pas obligé d'être un critique branchouille pour dénoncer les grosses faiblesses du scénario, les scènes hyper signifiantes et ce rôle à la con.

3/6


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Polisse (Maïwenn - 2011)
MessagePosté: 04 Juin 2011, 15:18 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8712
Karloff a écrit:
On n'est pas obligé d'être un critique branchouille pour dénoncer les grosses faiblesses du scénario, les scènes hyper signifiantes et ce rôle à la con.


Si si, monsieur je contemple la lune cannoise depuis mon balcon tel Kirsten Dunst dans Melancholia.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Polisse (Maïwenn - 2011)
MessagePosté: 04 Juin 2011, 22:00 
Hors ligne
Expert

Inscription: 04 Juin 2010, 12:55
Messages: 4352
DPSR a écrit:
C'est dingue l'acharnement des critiques branchouilles contre le film au fur et à mesure des triomphes des projections, se focalisant sur le personnage certes très accessoire de la photographe jouée par la réalisatrice elle-même.

Mais c'est toi qui cherche à être le plus branchouille de nous tous ! :)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Polisse (Maïwenn - 2011)
MessagePosté: 05 Oct 2011, 14:45 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 21004
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
J'ai trouvé que c'était génial. J'adore ce genre de plongée dans un milieu méconnu, rendu ultra réel par le talent de comédiens tous géniaux (Maïwenn a vraiment réussi à leur tirer ce qu'ils sont de meilleur)... OK c'est un peu déstructuré et je comprends ceux qui pinaillent sur le perso de Maïwenn (moi ça ne me gène pas: son personnage est un peu le double du spectateur), mais ce mix entre maîtrise et liberté un peu folle fonctionne diablement bien... On se croirait parfois dans une (excellente) série, car après deux heures on en veut encore, on ne veut pas les quitter, et toute piste narrative proposée est accueillie les bras ouverts... Le rollercoaster émotionnel (on explose de rire, on a la gorge nouée, on a des frissons dans le dos, on est choqué, touché, pris aux tripes...) est sensationnel.

Donc voilà, j'ai trouvé ça formidable. 5,5/6

Maïwenn, Karin Viard, Marina Foïs et Alain Attal étaient là et ils sont très sympa... Maïwenn était crevée mais a dit des choses intelligentes. Viard et Foïs pétaient la forme, drôles, sympa... Bon délire quand mon boss lui a appris ce qu'est une MILF (ce qu'elle est...).

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Polisse (Maïwenn - 2011)
MessagePosté: 05 Oct 2011, 16:05 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 21004
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Léo a écrit:
Arnotte a écrit:
Bon délire quand mon boss lui a appris ce qu'est une MILF (ce qu'elle est...).

Qui ? Karin Viard ?

Oui.

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Polisse (Maïwenn - 2011)
MessagePosté: 05 Oct 2011, 17:07 
Hors ligne
Il vous dira quoi
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 14:39
Messages: 12070
Localisation: No soup for you!
L'autre qui est à Namur et qui me dit même pas"on va manger un bout ensemble ce midi?"

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Polisse (Maïwenn - 2011)
MessagePosté: 05 Oct 2011, 17:25 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 21004
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Léo a écrit:
Tout ce monde là se déplace à Namur ?! Wow, grosse sortie en perspective.

En effet. On y croit! :wink:

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Polisse (Maïwenn - 2011)
MessagePosté: 05 Oct 2011, 17:26 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 21004
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
karateced a écrit:
L'autre qui est à Namur et qui me dit même pas"on va manger un bout ensemble ce midi?"

Et je ne t'ai pas invité non plus au Gala de la FWB pour boire et cuver à l’œil jusqu'à 1h30 du mat.

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Polisse (Maïwenn - 2011)
MessagePosté: 19 Oct 2011, 16:39 
Hors ligne
Teacher

Inscription: 13 Mai 2010, 11:50
Messages: 11665
Bon, il est clair que son cinéma a monté d'un palier par rapport au Bal des actrices : c'est beaucoup plus solide, moins bordélique, moins de trucs interdits.

La qualité du film, qui rappelle en ce sens un peu La guerre est déclarée (à la différence ici que ça passe quasi-uniquement par la gestion des acteurs), c'est cette capacité impressionnante à créer de gros morceaux d'énergie brute, physiques, dans ce mélange décidément en vogue de noirceur et de rire. Le truc, c'est qu'on se rend rapidement compte que Maïwenn ne sait faire que ça, n'a du talent que pour ça. Dès le moindre petit à côté (je sais pas, un truc comme Joeystarr dans sa voiture qui rentre chez lui, maussade, avec une nappe de cordes et un piano ; ou les confessions merdiques sur le métier), on dirait soudain un petit film d'étudiant maladroit et hyper artificiel... Dès qu'il y a plus rien pour nous impressionner, la superficialité et le côté putassier des situations, l'idéologie parfois concon, refont surface et minent le film. Et ça pose vraiment problème concernant le personnage de Maïwenn qui, s'il ne parasite pas les scènes où elle n'est pas centrale, est tellement lisse (dans le rôle, le jeu) et inintéressant que le contraste entre son histoire et le travail de l'équipe est fatal. On se retrouve avec bien 20 minutes à jeter.

C'est quand même souvent mal noué, mal foutu, à l'image de cette fin beaucoup trop légèrement menée (vraiment, deux petits effets à la va vite, et pour le sens le spectateur se débrouillera). Impression d'une réal qui pense pouvoir faire n'importe quoi tant que ça a l'air de tenir. Il y a aussi une incapacité assez usante à ne jamais sortir les séquence du "morceau capté qui claque". Je pense par exemple à la boîte de nuit, où on attend qu'une scène se crée, que quelque chose naisse, et où l'on ne voit finalement qu'un alignement de petits bouts...

J'ai l'air de beaucoup cracher sur le film, mais dès que c'est dans les locaux du commissariat, c'est vraiment le pied. Voir dans une même pièce, en totale liberté, une quinzaine des meilleurs jeunes acteurs français actuels, dans des situations si fortes et si énergiques, c'est un pied énorme, comme devant un grand repas où l'on a envie de tout bouffer. On attend la prochaine scène d'interrogatoire comme on attendrait sa prochaine dose, c'est addictif. Les acteurs sont aussi plus fins que la façon dont le scénar semble vouloir les faire agir, et je pense que s'il n'y avait eu qu'eux (leurs scènes au travail, apposées, sans à côté), le film se serait retrouvé très haut dans le top de l'année.

Sinon, même si elle a un mini-rôle, j'ai trouvé Sandrine Kiberlain hyper impressionante. J'ai trop envie de la revoir dans un grand rôle, elle m'a foutu sur le cul.


EDIT : je viens de voir la BA, ne la regardez pas, elle montre la moitié du film...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Polisse (Maïwenn - 2011)
MessagePosté: 19 Oct 2011, 16:55 
Hors ligne
Teacher

Inscription: 13 Mai 2010, 11:50
Messages: 11665
J'ai pas vu le premier, mais le potentiel de toute façon il est clairement là dans le précédent aussi. Mais une qualité (cette façon de diriger les acteurs, et surtout de savoir créer des scènes quasi-uniquement à partir de leur énergie) ne suffit pas à combler les lacunes béantes - qui sont juste un peu moins violentes cette fois-ci, le palier franchi est là. Mais si elle ne solidifie pas franchement son cinéma, j'ai peur qu'elle reste à ce niveau, à faire du surplace.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Polisse (Maïwenn - 2011)
MessagePosté: 19 Oct 2011, 17:11 
Hors ligne
Teacher

Inscription: 13 Mai 2010, 11:50
Messages: 11665
Léo a écrit:
Merde, voilà que je parle de cinéma... Maïwenn, c'est plus fort que toi.

Lol...

Je voulais dire par là que ce sont des scènes construites dans l'unique but de faire naître cette énergie, que c'est leur fin. Les meilleures scènes de Polisse (celle du portable, par exemple), je ne leur vois pas d'autre but objectif que celle d'atteindre ce graal là, et d'en jouir (je dis ça sans condescendance). Alors je dis pas qu'il y a pas de travail préparatoire, mais ça me semble être le début et la fin de toute scène du film (et j'ai aucun problème avec ça, si c'était constamment réussi, les passages interdits passeraient peut-être ; je pense quand même que ce sera dur sans s'attaquer aux problèmes de structure et de mise en scène).


Dernière édition par Tom le 19 Oct 2011, 17:15, édité 4 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Polisse (Maïwenn - 2011)
MessagePosté: 19 Oct 2011, 17:11 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 21004
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Tom a écrit:
Sinon, même si elle a un mini-rôle, j'ai trouvé Sandrine Kiberlain hyper impressionante. J'ai trop envie de la revoir dans un grand rôle, elle m'a foutu sur le cul.

Exactly. Elle déchire.

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Polisse (Maïwenn - 2011)
MessagePosté: 19 Oct 2011, 21:18 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 79825
Localisation: Fortress of Writing
Le buzz montant depuis le Festival de Cannes, je commençais à être vraiment curieux de ce film, moi qui n'ai jamais eu ne serait-ce qu'une once d'envie de voir l'un des deux premiers films de Maïwenn, sans doute parce que j'aime beaucoup les films de flics réalistes, comme Police et surtout L. 627.

Et j'ai pas été déçu par cette chronique qui m'a rappelé le meilleur de Délits flagrants, dans cette manière d'approcher le sujet et l'univers sans jamais vraiment porter de jugement, restant dans la triste vérité, avec ce que ça peut avoir d'horrible (, de drôle (le mec qui chipote sur "polygame"), et de drôle dans l'horreur (le portable), où tu en viens presque à nier le truc, trop absurde (la déposition d'Audrey Lamy, j'en venais à me demander si le perso blaguait) tout en sachant s'extirper de son aspect documentaire en offrant des tranches de vies humaines derrière.

J'ai eu peur d'ailleurs au début face à la relative lourdeur de la caractérisation (presque aucun des principaux protagonistes n'a de vie sentimentale "normale", la photographe aisée qui fuit son milieu riche tout fake pour l'authenticité du flicard du monde réel et un appart à Château d'eau, le "débat" Sarko au début), mais ça part généralement d'un bon fond (le rôle que Maïwenn se donne est sursignifiant mais je comprends cette volonté de dire "je me pose en simple spectatrice de cette réalité que j'essaie de capturer"), et la maladresse et l'artificalité potentielle de ces quelques rares séquences sont largement compensées par la sincérité et la véracité du reste.

Je pense au perso de Foïs, de Viard, mais surtout à celui de Joeystarr, dont on voit qu'il est écrit et filmé avec amour par la réalisatrice, qui a totalement su exploiter la bête dans ce rôle à contre-emploi, à casser le gros dur, à le forcer à exprimer sa dignité et sa pudeur. Ca c'est vraiment beau.

La direction d'acteur, exemplaire, m'épate davantage que la mise en scène, fonctionnelle dans sa sobriété mais efficace dans les moments où ça s'énerve (la fliquette arabe, le clash Viard/Foïs), et qui aboutit à cet effet final, surligné au stabilo là aussi, et plutôt dispensable.
Le suicide de Foïs au ralenti en pleine réunion, c'est un peu poussif. Son anorexie et sa stérilité suffisaient à évoquer les conséquences sur l'âme d'un tel métier.


Non, vraiment, j'ai trouvé ça dense dans son portrait de cette profession, de cette brigade, de ces histoires, plein d'humains, plein de cas, plein de tonalités différentes, tour à tour déchirant et attachant. Fort.

5/6

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Polisse (Maïwenn - 2011)
MessagePosté: 19 Oct 2011, 22:53 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 79825
Localisation: Fortress of Writing
Au fait, Louis-Do de Lencquesaing, il a parié que son agent était pas cap de le foutre dans tous les films français de cette année ou quoi?

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 265 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 18  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Mon roi (Maïwenn, 2015)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4, 5 ]

Baldanders

69

5764

25 Juil 2016, 16:49

Caribou Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. ADN (Maïwenn, 2020)

Abyssin

13

665

22 Mai 2021, 17:02

Abyssin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Pardonnez-moi (Maïwenn - 2006)

Zad

2

1444

09 Déc 2011, 14:19

Z Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Bal des actrices (Maïwenn - 2009)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Blissfully

25

3146

05 Déc 2011, 12:04

Z Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. W.E. (Madonna - 2011)

DPSR

2

1586

02 Sep 2011, 10:09

DPSR Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Pina (Wim Wenders, 2011)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

Arnotte

56

5724

22 Avr 2011, 10:45

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Ha Ha Ha (Hong Sang-Soo, 2011)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Baptiste

20

2935

10 Mai 2014, 12:45

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Scream 4 (Wes Craven 2011)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4 ]

Film Freak

54

5733

11 Juil 2012, 21:24

deudtens Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Insidious (James Wan - 2011)

DPSR

12

2331

28 Déc 2013, 09:26

rotary [Bot] Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Rio (Carlos Saldanha - 2011)

Tom

9

1498

06 Aoû 2011, 01:07

Film Freak Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 9 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web