Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 25 Juin 2017, 18:24

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 43 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Mon Festival de Venise
MessagePosté: 14 Juin 2015, 21:46 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20343
Ivre, et en attendant un hypothétique passage à la prochaine Mostra de Venise, je me lance dans un nouveau auto-festival en compilant vingt films des six dernières Mostra que je n'ai pas vus... Avec toujours la volonté de voir des films d'un max de pays et de me forcer un peu...

Bon, vous pouvez participer au jury, hein, je fixe la barre à disons quinze films vus.

Tout peut être vu légalement.

Etats-Unis
Pasolini d'Abel Ferrara 5/6
Belle surprise. Je n'avais pas aimé les précédents Ferrara, si bien que j'en espérais rien. Là, dès la première interview, j'étais à bloc. Je trouve Dafoe extraordinaire, le propos fort et quelques scènes saisissantes. Je regrette juste quelques fautes de goût - le début du film dans le film -, mais c'est un essai passionnant.

Killer Joe de William Friedkin 4/6
Je ne suis pas un grand fan de Friedkin mais la première heure est vraiment réjouissante, série B bien crade, avec des personnages tous plus minables que les autres et une réal impeccable. Le dernier acte est plus forcé: on ressent qu'il s'agit de l'adaptation d'une pièce de théâtre avec un resserrement sur le huis clos et des trucs WTF sur le plan psychologique jusqu'à la phrase finale (et tu devines presque le rideau qui tombe).

Dark Horse de Todd Solondz 4/6
Habituellement je déteste le regard cynique de Todd Solondz mais je trouve qu'ici, il me paraît in fine plus attendri que vraiment méchant avec son gros personnage principal. Il réussit même quelques très belles séquences - le baiser, les deux fins. Pas du tout fan de la musique qui appuie tout et le rythme reste neurasthénique.

France
Réalité de Quentin Dupieux 4/6
La bonne surprise. J'avais moyennement aimé Steak et pas aimé du tout les autres. Là je trouve que ça fonctionne bien, le scénario est de plus en plus intrigant au fil du film, et je trouve la fin hyper anxiogène, comme un cauchemar lynchien - la zik fait le job aussi...

Vénus noire d'Abdelattif Kéchiche 5/6
Gros morceau que ce Vénus noire, qui semble répondre à la polémique sur La Vie d'Adèle alors qu'il a été réalisé avant, entre autres choses plus politiques - c'est sans doute le film le plus enragé de son auteur. Il est évident que Kechiche se retrouve clairement dans le discours des "artistes" du film, l'Afrikaner et le dessinateur, fascinés par la femme au point de la mettre en spectacle malgré elle. J'avais d'ailleurs parlé avec lui de l'aspect "sculpture" de son cinéma, que l'on retrouve clairement ici. Toute la première partie en Angleterre est absolument fascinante, d'une incroyable puissance dans la mise en scène - il a une faculté assez insensée d'étirer les séquences sans provoquer l'ennui. La photo est très belle, très "surprenante", loin du cliché de son cinéma. Je trouve la partie française moins réussie, plus attendue dans la trajectoire doloriste. La fin glace bien le sang et en dit long sur la déshumanisation scientifique qui va mener aux expérimentations nazies et japonaises. Grand film, donc, auquel il manque peut-être l'émotion d'Adèle.

Eastern Boys de Robin Campillo 4/6
Beau film. J'avoue qu'au début j'étais un peu déçu, mais Arnotte avait beaucoup fait monter mon attente. Je trouvais ça extrêmement cliché et j'étais agacé par la passivité du héros. Mais le développement de l'histoire, la tendresse qui se dégage m'a progressivement conquis. La fin est un peu "forcée", à la fois cohérente avec le conte de fée sentimental et un peu trop on tente une approche documentaire avec des Deus ex Machina un peu gros. La zik est super.

Un Ete brûlant de Philippe Garrel 3/6
La première demi-heure est effrayante: un sketch des Inconnus qui caricature le cinéma français avec les discours bobos sur la politique, les acteurs qui marmonnent le texte, l'amateurisme de certaines scènes - on se croirait dans les Mystères de l'amour. Mais bon, le charme opère sur la distance. Je trouve la dernière heure plus forte, grâce à la zik de Cale, peut-être, et surtout son ton plus sombre. La fin est très belle.

Europe
Les âmes noires de Francesco Munzi 2/6
Je dois avoir du mal avec le cinéma italien... J'ai trouvé ça totalement lambda, vu mille fois, un sous-Gomorra à la lumière terne. Beau plan sur le cul d'une pute histoire de...

Hungry Hearts de Saverio Costanzo 2/6
Début en mode comédie romantique qui intrigue, deux jeunes acteurs plutôt attachants... et puis arrive le surplace psychologique et les crises... La mise en scène à gros effets n'arrange pas grand chose, au bout d'une 1h10 j'en pouvais déjà plus...

The Cut de Fatih Akin 4/6
Surpris par les mauvaises critiques... Bien sûr le film est par certains aspects très classique - surtout dans sa première partie - et l'on pouvait couper quelques séquences au milieu du film - Minneapolis -, mais j'ai trouvé que ça avait une certaine force et une vraie originalité. Tahar Rahim est très émouvant, le film prend une ampleur universelle sur la fin, très belle, sur le "juif" errant.

Sacro Gra de Francesco Rosi 3/6
Le fameux documentaire qui a eu les faveurs de Michael Mann face à Tsai Ming Liang et Paul Thomas Anderson. Bon, ce n’est pas sur le plan formel qu’il a réussi son coup malgré quels beaux plans de périphérique sous la neige… Plutôt pour sa galerie d’Italiens ignorés, ambulanciers, putes, scientifique obsessionnel (le plus beau perso) qui vivent autour du Sacro Gra. Pas déshonorant, mais un Lion d’or pour ce film ?

Les Nuits blanches du facteur d'Andreï Kontchalovski 3/6
Le prix de la mise en scène du dernier festival de Venise. Bon, c'est objectivement bien filmé - Kontchalovski est l'ancien assistant de Tarkovski - et le film atteint par moment une certaine ampleur panthéiste. Le problème c'est qu'il veut aussi raconter quelque chose - la Grande et la Petite Russie - et que l'acteur principal joue pas très bien - ce sont des amateurs.

Goodnight Mommy de Veronika Franz, Severin Fiala 4/6
Même si le Twist se grille très vite, le film parvient à t'accrocher par son atmosphère et sa mise en scène clinique. La dernière demi-heure est scotchante (haha) et les gamins sont formidables (ça c'est de la critique).

Le Dernier Voyage de Tanya d'Alekseï Fedortchenko 5/6
Beau film qui épouse le rythme du fleuve Volga pour nous raconter un conte païen où l'on invente un peuple sans Dieu qui aime le sexe et les saveurs de l'été. La photo du chef op Mikhaïl Kritchman (Leviathan) est sublime.

Asie
Outrage Beyond de Takeshi Kitano 3/6
Commandé à Kitano après le succès japonais du premier volet, Outrage Beyond ressemble beaucoup aux films de Kinji Fukasaku avec ces Yakusas qui s'exécutent les uns après les autres, les uns pour la morale, les autres par jeu de pouvoir. Le complot général est ici organisé par un flic "véreux", qui sort Otomo de prison pour le jeter au milieu des quilles. Certains persos sont très forts - Kimura, Otomo, même Kato -, mais on ressent vraiment le côté pilotage automatique du scénario - en clair, 1 tue 2 sur ordre de 3, 3 tue 1 avec l'aide de 4... etc etc. Pas dément, mais pas déshonorant.

Hill of Freedom de Hong Sang-soo 5/6
La petite musique mélancolique de Hong Sang-soo en format resserré, centrée sur les rêveries sentimentales d'un chômeur japonais en Corée du Sud. On retrouve bien sûr sa patte, ses circulations narratives, son jeu sur le réel et le fantasmé. Parfois drôle, parfois triste. Petit mais précieux.

Warriors of the rainbow de Te-Sheng Wei 2/6
Voilà bien un film qui n'avait aucune chance de se retrouver à Cannes: la version courte (2h35) d'un film fleuve de plus de quatre heures (et deux films), fresque nationaliste anti-japonaise à l'histoire rendue parfois incompréhensible par le montage elliptique WTF. Que retenir ? Une description ethnographique surprenante - le coup de la chasse aux têtes, je croyais que c'était au sens figuré, mais non... -, une violence hyper cash et parfois déroutante, la dernière heure totalement charal. Mais bon... la mise en scène est pas vraiment marquante malgré des moyens que l'on suppose colossaux. Et l'heure d'avant la bataille est looooooongue.

Accident de Soi Cheang 4/6
Pur exercice de style assez virtuose dans sa première partie. Dommage que la suite parano soit moyennement gérée, j'aime bien le côté désespéré de la fin.

Lebanon de Samuel Maoz 4/6
Bel exercice de mise en scène - le film est un huis clos parfaitement respecté qui donne une vraie expérience étouffante au spectateur -, Lebanon manque juste un peu de travail sur la psychologie des personnages - c'est le premier film d'un documentariste et je trouve les persos un peu trop archétypaux. Mais ça complète parfaitement Valse avec Bachir (le mec est d'ailleurs un ancien tankiste).

Australie
Tracks de John Curran 2/6
Du Weinstein pur jus, avec son histoire vraie racontée de façon éclatée, avec sa voix-off et sa zik au piano façon Desplat. Pas désagréable grâce au charme des deux acteurs Mia et Adam, mais les photos du générique final ont plus d'âme que celle du film, beaucoup trop publi-reportage.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Mon Festival de Venise
MessagePosté: 15 Juin 2015, 08:09 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8729
Moi j'ai déjà tout vu. On a qu'à faire un jury à deux comme ça je t'empêcherai de filer des gros prix à Hill of Freedom et Réalité (franchement Karloff, "cauchemar lynchien", bouuuuuh).

De toute façon, c'est facile, y a qu'un seul grand film dans ta sélection.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Mon Festival de Venise
MessagePosté: 15 Juin 2015, 10:07 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20343
Tu me fais peur

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Mon Festival de Venise
MessagePosté: 15 Juin 2015, 10:33 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 17879
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
J'en ai vu 6

Deux primables:
Vénus noire d'Abdelattif Kéchiche - 5/6
Eastern Boys de Robin Campillo - 5/6

Valent le détour:
Lebanon de Samuel Maoz - 4/6
Le Dernier Voyage de Tanya d'Alekseï Fedortchenko - 2,5/6

Deux arnaques:
Réalité de Quentin Dupieux - 1/6
Sacro Gra de Francesco Rosi - 1/6

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Mon Festival de Venise
MessagePosté: 14 Juil 2015, 09:12 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8729
Karloff a écrit:
A plus de la mi-parcours (oui DPSR, ce message t'est destiné)



Bon alors Lion Venus noire, grand prix Lebanon, interpretation Matthew Mc Connaughey et l'actrice de Venus noire, scenario Eastern Boys, mise en scène tu mets ce que tu veux sauf veto sur Dupieux et Hong SangSoo. Voilà un bel exemple de justice démocratique.

Et après on enchaîne avec un Mon festival de Locarno avec des Pedro Costa, des Eugene Green et des Raya Martin de sept heures.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Mon Festival de Venise
MessagePosté: 14 Juil 2015, 11:00 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20343
Lol... Je finis de les voir tous et en discute en MP.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Mon Festival de Venise
MessagePosté: 14 Juil 2015, 16:23 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 7298
DPSR a écrit:

scenario Eastern Boys,


Faut pas pousser non plus. J'aime beaucoup le film mais un prix de la mise en scène serait plus approprié. Par contre, tu as bon goût avec Lebanon.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Mon Festival de Venise
MessagePosté: 14 Juil 2015, 16:41 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 17879
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Le scénar de Eastern Boys est surprenant, imprévisible, audacieux. Couillu.

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Mon Festival de Venise
MessagePosté: 14 Juil 2015, 20:17 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 7298
Moi c'est surtout la mise en scène qui m'a scotché.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Mon Festival de Venise
MessagePosté: 14 Aoû 2015, 22:21 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20343
Faites entrer le jury... Donc avec DPSR, nous avons établi notre palmarès.

Quelques commentaires sur la sélection. J'avais assemblé des films non vus (et pour certains inédits), mais j'avais quand même cherché des grands noms et des films primés. Le résultat ? Quelques belles surprises (Tanya, Pasolini), des longs métrages boudés par la critique mais non dénués de qualité comme The Cut, mais aussi pas mal de films qui n'auraient jamais été en compétition à Cannes.

Mais bon, assez content de l'exercice qui me pousse à voir des films qui, a priori, ne me font pas toujours envie pour le meilleur comme pour le pire. Sans surprise, le cinéma italien m'a paru servir de prétexte... les trois vus étaient parmi les moins bons (et pourtant que des films primés).

Donc, le palmarès. Il fut établi assez vite, car les meilleurs films ont été rapidement isolés (enfin je pense). Le Lion d'or fut évident et incontestable. Eastern Boys récolte deux prix, le scénario et l'espoir mais ce dernier est assez grotesque de nature. Sans faire exprès, ma sélection comptait beaucoup de films d'homme... Du coup, on n'a guère eu le choix pour le prix féminin.

Lion d’or: Vénus noire d’Abdellatif Kechiche
Grand prix: Lebanon de Samuel Maoz
Mise en scène: Abel Ferrara (Pasolini)
Acteur: Matthew McConaughey (Killer Joe)
Actrice: Susanne Wuest (Goodnight Mommy)
Scénario: Eastern Boys de Robin Campillo
Prix spécial du jury/contribution artistique: Le Dernier voyage de Tanya d'Alekseï Fedortchenko
Prix du meilleur espoir: Kirill Emelyanov (Eastern Boys)

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Mon Festival de Venise
MessagePosté: 14 Aoû 2015, 23:06 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juil 2011, 12:46
Messages: 7298
Le film taiwanais a vraiment été sélectionné à Venise?
C'est n'importe quoi ce festival.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Mon Festival de Venise
MessagePosté: 15 Aoû 2015, 08:39 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 16991
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Karloff a écrit:
Kontchalovski est l'ancien assistant de Tarkovski.


C'est surtout le réalisateur de Tango & Cash.

_________________
Les champipi, les champignons !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Mon Festival de Venise
MessagePosté: 15 Aoû 2015, 11:44 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20343
disons que tu le sens moins dans le film, ça.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Mon Festival de Venise
MessagePosté: 15 Aoû 2015, 13:44 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 16991
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Oui je m'en doute bien, étonnante carrière en tout cas.

_________________
Les champipi, les champignons !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Mon Festival de Venise
MessagePosté: 17 Aoû 2015, 10:04 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 23550
Localisation: Paris
C'est aussi le père d'une meuf (très mignonne) que je connais.

_________________
Ma série télé sur la rivalité Jacques Chirac/Edouard Balladur !
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 43 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Festival de Venise 2011

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 8, 9, 10 ]

Prout Man

138

7083

15 Sep 2011, 10:49

Art Core Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Festival de Venise 2014

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 10, 11, 12 ]

Prout Man

171

5730

08 Sep 2014, 19:51

DPSR Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Festival de Venise 2015

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4, 5 ]

Qui-Gon Jinn

66

3125

13 Sep 2015, 09:25

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Mon Festival de Venise 2017

Karloff

5

198

15 Juin 2017, 00:39

Abyssin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Sélection du festival de Venise 2006

Noony

3

677

24 Juil 2006, 16:39

Mr Chow Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Venise 2008

Noony

8

686

29 Avr 2008, 13:49

Blissfully Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Venise 2010

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 4, 5, 6 ]

Noony

80

3097

12 Sep 2010, 11:40

DPSR Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Venise 2012

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 7, 8, 9 ]

grunt

129

5482

15 Avr 2013, 12:53

minidou Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Venise 2013

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 6, 7, 8 ]

grunt

113

5153

09 Oct 2013, 23:32

grunt Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Venise 2016

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3, 4, 5 ]

Qui-Gon Jinn

74

2778

11 Sep 2016, 23:24

Prout Man Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web