Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 05 Déc 2019, 17:50

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 28 Déc 2006, 00:17 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 17891
Localisation: Paris
[Info modo : post en réponse à un premier message effacé]


Absolument indispensable (la vision salle est traumatisante). 6/6

_________________
La Vie brève de Jan Palach
(192 pages, 16.50€)
Le Dilettante | Place des librairies | Fnac | Amazon


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Déc 2006, 10:10 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 17891
Localisation: Paris
Non, je l'ai vu au cinéma lors de sa "sortie" en France. Il me semble que c'était en 1993 (25 ans après sa réalisation, donc). J'ai acheté l'édition Cinemalta, mais je ne l'ai pas encore regardée.

_________________
La Vie brève de Jan Palach
(192 pages, 16.50€)
Le Dilettante | Place des librairies | Fnac | Amazon


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Déc 2006, 14:26 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 17891
Localisation: Paris
Il a eu en fait une sortie "officielle", mais principalement dans un petit réseau type cinémas Action de la rue des écoles. J'étais allé le voir à St-Michel, mais je ne me souviens plus dans quel cinéma. J'étais tout excité d'aller voir "le grand classique interdit depuis vingt-cinq ans" !

_________________
La Vie brève de Jan Palach
(192 pages, 16.50€)
Le Dilettante | Place des librairies | Fnac | Amazon


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 29 Sep 2019, 12:38 
Hors ligne
Expert

Inscription: 30 Sep 2016, 19:39
Messages: 1465
Un peu déçu par le film. J'aime bien la mise en scène moderniste et baroque, le portrait d'un psychopathe, valant comme une allégorie du nazisme, est frappant et supérieur à bien des films qui se sont donnés le même objectif depuis. Mais le côté solipsiste du film-cerveau pèse assez rapidement (un peu comme dans Repulsion, dont je ne suis pas un grand fan) : pendant tout le film l'incinérateur discourt sans s'arrêter sur la mort, interrompu de loin en loin. L'aspect démonstratif finit par l'emporter sur le reste : le délire mégalomane où le film culmine tient encore du morceau de bravoure un peu fatigant.

ça ressort en novembre dans une version restaurée.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 20 Nov 2019, 14:17 
Hors ligne
Expert

Inscription: 30 Sep 2016, 19:39
Messages: 1465
Au reflet Médicis donc.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 20 Nov 2019, 14:19 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 17891
Localisation: Paris
Avec une soirée débat/cocktail aujourd'hui.

_________________
La Vie brève de Jan Palach
(192 pages, 16.50€)
Le Dilettante | Place des librairies | Fnac | Amazon


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 25 Nov 2019, 10:20 
En ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 20254
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
bmntmp a écrit:
Un peu déçu par le film. J'aime bien la mise en scène moderniste et baroque, le portrait d'un psychopathe, valant comme une allégorie du nazisme, est frappant et supérieur à bien des films qui se sont donnés le même objectif depuis. Mais le côté solipsiste du film-cerveau pèse assez rapidement (un peu comme dans Repulsion, dont je ne suis pas un grand fan) : pendant tout le film l'incinérateur discourt sans s'arrêter sur la mort, interrompu de loin en loin. L'aspect démonstratif finit par l'emporter sur le reste : le délire mégalomane où le film culmine tient encore du morceau de bravoure un peu fatigant.


Vu au Reflet dans une superbe copie restaurée. Assez d'accord pour le côté rébarbatif, il faut quand même comprendre qu'on est face à un quasi monologue d'1h30 et du coup le film paraît long, surtout que le montage (assez génial) fusionne souvent les scènes ensemble et en une coupe on passe d'une scène à une autre sans que le discours ou le dialogue n'en soit perturbé comme un fil qui n'est jamais coupé, une pensée malade qui s'étale sans fin.
Ceci étant dit c'est vraiment une expérience dingue, un film assez unique, une folie qui contamine tout avec un côté ahuri total et sans cesse halluciné. Avec un étrange ton entre humour noir (ce couple qu'on revoie sans cesse avec la femme qui fait un esclandre à chaque fois) et cauchemar anxiogène. L'acteur est absolument parfait, il est répugnant en tout point avec son côté porcin, ses cheveux gras plaqué, ses manies de bourgeois. Il m'a fait penser à Peter Lorre.
Les dernières minutes sont hallucinantes, le film parvient quand même je trouve à investir un champ onirique presque nauséeux avec ces grands angles cauchemardesques et cette sensation de mal absolu.

Bref un grand film à redécouvrir, une vraie curiosité, même s'il ne sera pas pour tout le monde. Ca m'a donné envie de voir des autres films du réal, qui a eu une carrière faste, notamment son Belle et la Bête qui a l'air splendide.

5/6

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 25 Nov 2019, 14:58 
Hors ligne
Expert

Inscription: 30 Sep 2016, 19:39
Messages: 1465
Oui vaut mieux le voir en salle, je pense, et ça m'a donné envie de télécharger la Belle et la Bête.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Amours Aveugles (Juraj Lehotský, 2009)

Art Core

2

440

26 Fév 2009, 20:34

the black addiction Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Récupérateur de cadavres (Robert Wise - 1945)

Blissfully

0

725

16 Déc 2006, 16:06

Blissfully Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Laissez bronzer les cadavres ! (Hélène Cattet et Bruno Forzani - 2017)

Jerónimo

6

919

26 Oct 2017, 12:11

Beust Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les Producteurs (Mel Brooks - 1968)

Blissfully

7

926

08 Mar 2009, 22:46

Baptiste Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Greetings (Brian De Palma, 1968)

Film Freak

1

368

02 Juil 2018, 10:48

Cantal Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Honte (Ingmar Bergman - 1968)

Blissfully

2

953

21 Sep 2006, 00:00

Jack Griffin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Candy (Christian Marquand - 1968)

Zad

6

985

21 Aoû 2007, 17:29

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Faces (John Cassavetes, 1968)

Le Pingouin

9

884

08 Jan 2009, 23:56

BuzzMeeks Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Chamade (Alain Cavalier, 1968)

Mr Chow

0

720

12 Mar 2013, 12:52

Mr Chow Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Targets (Peter Bogdanovich - 1968)

Castorp

0

649

21 Fév 2014, 22:41

Castorp Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 14 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web