Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 23 Jan 2022, 07:21

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 33 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 11 Juil 2009, 10:32 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007, 12:27
Messages: 12731
Localisation: Actresses
Blissfully a écrit:
si vous avez des conseils de films plus Déesse que Musique, je suis preneur.



J'ai oublié hier, je te conseillerai Le Lâche, je pense que ça peut te plaire, court (70 minutes si mes souvenirs sont bons) et puissant, comme la déesse.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Juil 2009, 10:34 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007, 12:27
Messages: 12731
Localisation: Actresses
Gerry a écrit:
the black addiction a écrit:
C'est ses trucs les plus connus mais j'ai vu ça qu'une fois, j'ai plus trop de souvenirs.


Et pourtant c'est génial. Surtout le premier, certes.


Oui j'en doute pas une seconde, faudra que je me refasse ça.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Juil 2009, 10:41 
Hors ligne
Matou miteux
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Juil 2005, 13:48
Messages: 12933
Localisation: From a little shell, at the bottom of the sea
the black addiction a écrit:
J'ai oublié hier, je te conseillerai Le Lâche, je pense que ça peut te plaire, court (70 minutes si mes souvenirs sont bons) et puissant, comme la déesse.


Cool merci!

_________________
Doll, it's a heartbreaking affair


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Juil 2009, 10:47 
Hors ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 24607
Localisation: Arkham Asylum
Blissfully a écrit:
Antichrist, c'est surtout un film sur le masochisme, la culpabilité, entrainés par le deuil, la dépression.


Pas d'accord. Pour moi, ça, ce sont plus les points d'articulation du scénario que les véritables thèmes du film...

_________________
N'écoutez pas Film Freak


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Juil 2009, 10:49 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007, 12:27
Messages: 12731
Localisation: Actresses
Le truc c'est que je trouve que c'est vraiment un film de scénario, c'est ce que j'ai détesté dans le film, du coup je suis pas forcément en désaccord avec bliss... Bon après je dis pas que le Lars il met des cierges devant des images de femmes tous les soirs, mais bon...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Juil 2009, 09:46 
Hors ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 24607
Localisation: Arkham Asylum
Alors, je vois pas trop en quoi :
1) Un film de scénario serait détestable en soit
2) En quoi Antichrist serait un film de scénario
3) En quoi les thèmes d'un film de scénario seraient nécessairement ses points d'articulation.

Donc soit tu expliques, soit tu me suces.

_________________
N'écoutez pas Film Freak


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Juil 2009, 09:49 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 22146
Moi ce qui m'échappe, c'est pourquoi tu vas voir Antichrist pour mettre ton zéro de suiveur. Tu crois que les Cahiers du cinéma ou Chronicart recrutent ici ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Juil 2009, 10:07 
Hors ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 24607
Localisation: Arkham Asylum
Bonjour je suis Karloff, je fais des vannes trop drôles à base de grosses généralités moisies sur les critiques !

S'intéresser au cinéma c'est aussi s'intéresser aux films qu'on n'aime pas, et à pourquoi on aime pas ces films tandis que d'autres les aiment, voire les adulent. Je ne vais pas nécessairement au cinéma pour voir des films que j'aime, mais pour comprendre un peu plus le monde dans lequel je vis. Et même cette saloperie d'Antichrist m'y aide, mais malgrè lui. C'est d'ailleurs bien son seul mérite. De plus, j'étais tout de même curieux de le voir, pour son ambiance, son discours, ses scènes chocs... Je me demandais si von Trier, avec un dispositif moins racolleur que sur ses précédents films, pouvait un peu plus me convaincre. La réponse est non. Et la seule personne à qui j'en ai parlé ici, c'est TBA. Par MP.

Alors -et j'espère sincèrement que c'est la dernière fois que j'ai à le dire- l'argument à deux balles qui consiste à me reprocher d'aller voir des films dont je sais d'avance que je ne les aimerai pas (ce qui n'est même pas sûr), vous pouvez vous le foutre bien profond.

_________________
N'écoutez pas Film Freak


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Juil 2009, 10:46 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007, 12:27
Messages: 12731
Localisation: Actresses
Tetsuo a écrit:
Alors, je vois pas trop en quoi :
1) Un film de scénario serait détestable en soit
2) En quoi Antichrist serait un film de scénario
3) En quoi les thèmes d'un film de scénario seraient nécessairement ses points d'articulation.


Parce que c'est comme ça...

Tetsuoisation maximum !!!

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Juil 2009, 11:04 
Hors ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 24607
Localisation: Arkham Asylum
Albataaaaar !!! :D

_________________
N'écoutez pas Film Freak


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Juil 2009, 14:24 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 22146
Tetsuo a écrit:
Bonjour je suis Karloff, je fais des vannes trop drôles à base de grosses généralités moisies sur les critiques !

Et la seule personne à qui j'en ai parlé ici, c'est TBA. Par MP.


Et qui parle le premier d'Antichrist sur ce topic ?


Toi. Et je traquerais sans relâche les brebis égarées du troupeau des moutons cinéphiles.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Juil 2009, 15:50 
Hors ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 24607
Localisation: Arkham Asylum
Karloff a écrit:
Et qui parle le premier d'Antichrist sur ce topic ?

Toi. Et je traquerais sans relâche les brebis égarées du troupeau des moutons cinéphiles.


Ooooooooh lui, une petite vannounette de rien du tout, clin d'oeil destiné à TBA qui plus est...

_________________
N'écoutez pas Film Freak


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Juil 2009, 16:16 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 22146
J'ai une alerte Antichrist spéciale Tetsuo ! Je crois que je vais changer de pseudo.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Juil 2009, 16:25 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 16:48
Messages: 11649
Localisation: in the forest of the Iroquois
Avatar mythique.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Juil 2011, 21:37 
Hors ligne
Teacher

Inscription: 13 Mai 2010, 11:50
Messages: 11665
Image

J'ai eu un peu peur au début du peu d'impact que ce film avait sur moi. C'est un cinéma d'une fluidité presque trop poussée : mélodieux par tous ses aspects. Les bruits ambigus (superbe montage son, encore une fois) répondent aux musiques, les omniprésents et discrets travellings répondent à la douceur de la gestuelle, le montage coulant aux correspondances multiples répond à une narration où chaque situation est vécue via l'affect d'un personnage... La seule distance occasionnelle que s'autorisera parfois le film se tempère même de jeux de lumières ou de voiles. Comme une machine sur-huilée, boule de perfection à laquelle on ne peut objectivement rien reprocher, ce film de Ray m'a donc d'abord un peu laissé sur le bas-côté, endormi (littéralement, je me suis quasiment assoupi - même si crevé, mais bon...) par l'impression que, dans cet amas d'aisance irréprochable, rien ne pourrait me surprendre, qu'il n'y aurait pas là matière à sidération.

A l'instar du seul autre Ray que j'ai vu, La complainte du sentier, l'arrivée de la brutalité dans un tel programme a un effet salvateur. Dès le premier enfant malade (scène terrifiante), et plus généralement lorsque le film commence à s'accoler au point de vue du mari paniqué par ce qu'il découvre, le film se met à frapper très fort, extrayant de ce tableau sur rails un réel sentiment de catastrophe (sociale, générationnelle), l'impression très nette d'un crash en cours. Dans cette noirceur ambiante, l'attachement général aux personnages et la maestra de douceur, cette empathie diffuse et inquiète, prennent alors une dimension inespérée - jusqu'à un final sublime, d'une puissance à la lisière du cinéma d'horreur (incroyable dernière scène).

Bref, Ray continue à jouer au yoyo avec moi, entre l'impression de films déjà joués favorisant l'assoupissement, et des réveils d'autant plus violents.



Sinon, pour ceux qui l'ont vu, j'ai lu un truc zarb dans un résumé du film trouvé sur le net, concernant la fin :

Citation:
En larmes, la déesse disparaît dans le brouillard. Umaprasad la retrouve allongée sur la grève. Elle meurt.

Perso j'ai juste un plan d'elle disparaissant dans la brume. C'est normal ? Sur le DVD Films sans frontières (le seul qui existe en France, je crois)...


Dernière édition par Tom le 13 Juil 2011, 00:04, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 33 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Monde d'Apu (Satyajit Ray, 1959)

Vieux-Gontrand

0

285

06 Mai 2021, 11:51

Vieux-Gontrand Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Salon de musique (Satyajit Ray - 1958)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Blissfully

15

2123

16 Avr 2015, 17:23

Gontrand Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Lâche / Kapurush (Satyajit Ray, 1965)

Gontrand

0

1080

30 Oct 2016, 14:53

Gontrand Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Des jours et des nuits dans la forêt (Satyajit Ray - 1970)

Castorp

0

1505

14 Jan 2017, 09:53

Castorp Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Fin d'automne (Yasujiro Ozu - 1960)

Blissfully

4

1476

09 Déc 2013, 10:43

Mr Chow Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Servante (Kim Ki-young - 1960)

Tom

4

1172

31 Aoû 2012, 16:41

romain Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Garçonnière (Billy Wilder - 1960)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

SwingKid

24

2718

27 Aoû 2017, 15:50

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Trou (Jacques Becker, 1960)

Mister Zob

6

1719

16 Oct 2011, 14:06

Gerry Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Capitan (André Hunebelle - 1960)

Blissfully

3

1211

05 Aoû 2007, 23:03

Janet Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'Œil du diable (Ingmar Bergman - 1960)

Blissfully

1

1156

08 Aoû 2007, 22:49

Jericho Cane Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web