Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 21 Fév 2018, 08:18

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 73 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Carnets de lecture
MessagePosté: 28 Jan 2015, 22:13 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 9608
Je crée ce topic pour qu'on y poste sur nos lectures en cours, ce qu'elles nous inspirent ; des citations, des bibliographies, des petist topos sur des auteurs qu'on aime, des poèmes, des conseils de lectures, etc. Bref, un coin pour poster tout ce qui nous émoustille (poking Ilou) dans ce qu'on lit (et pourquoi).

Allez, pour lancer le sujet (en espérant que ça ne fasse pas un four) :

Quels livres lisez-vous actuellement ?
Qu'avez-vous prévu de lire pour 2015 ?

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Carnets de lecture
MessagePosté: 28 Jan 2015, 22:25 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 9608
Et je me lance.

Citation:
Quels livres lisez-vous actuellement ?


- Le docteur Faustus, de Thomas Mann (pas loin de la fin, bouquin qui alterne entre l'absolument magnifique et le verbiage érudit un peu vain. Sur certains chapitres, je suis aux anges, sur d'autres, moins. Mais c'est un bouquin admirable quand même.)
- L'homme qui regardait passer les trains, de Georges Simenon (je ne lirai pas les 192 romans de Simenon, mais pour le moment, c'est du niveau des meilleurs bouquins de genre américain, je trouve ça délicieux et très intelligent)
- Vanity Fair, de William Makepeace Thackeray (900 pages de vannes britanniques sur leur société de classe. Un régal, et je soupçonne un grand bouquin tout court)
- L'homme devant la mort, de Philippe Ariès (je lis quelques pages par semaine, il y a beaucoup à digérer, et l'édition en pattes de mouches du Seuil est honteuse. Mais c'est un excellent bouquin d'histoire, d'une grande érudition.)

Citation:
Qu'avez-vous prévu de lire pour 2015 ?


Du Le Guin, relire LotR et les pièces de Beckett, un Faulkner ou deux, du Crane, du Bernanos, Malloy, Trotsky (son histoire de la révolution russe), du Ray Bradbury, du Dick, du Marcel Granet, et du Parkman.

Evidemment, je ne m'y tiendrai pas et je remplacerai sans doute certains noms, mais on verra.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Carnets de lecture
MessagePosté: 28 Jan 2015, 22:29 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mai 2008, 10:03
Messages: 4122
Localisation: Poitiers
En cours :
Trois oboles pour Charon de Franck Ferric ; une variation sur le mythe de Sisyphe où le personnage se voit refuser la traversée du Styx et se réincarne d'époque en d'époque au milieu d'une bataille. Ecriture fluide et agréable pour une thématique un peu dépressive.

A venir :
Aucune idée, je ne planifie pas mes lectures. j'essaie juste d'alterner entre romans faciles et oeuvres un peu plus "ardues".

My two cents à la décliniste team

_________________
You are a ghost driving a meat covered skeleton made from stardust riding a rock floating through space.
FEAR NOTHING


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Carnets de lecture
MessagePosté: 28 Jan 2015, 22:52 
Hors ligne
Teacher

Inscription: 13 Mai 2010, 11:50
Messages: 11830
Ah tu lis plusieurs trucs en même temps ?

Là je suis sur Les Enfants Tanner depuis un bail (et c'est excellent, mais difficile, donc je sors le bouquin quand je suis pas crevé, c'est à dire pas souvent en ce moment). Après je sais pas.

En gros c'est un topic de teasing à "Vos dernières lectures" ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Carnets de lecture
MessagePosté: 28 Jan 2015, 22:57 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 9608
Tom a écrit:
Ah tu lis plusieurs trucs en même temps ?


Yep, toujours.

Tom a écrit:
Là je suis sur Les Enfants Tanner depuis un bail (et c'est excellent, mais difficile, donc je sors le bouquin quand je suis pas crevé, c'est à dire pas souvent en ce moment).


Pas lu celui-ci, mais Walser, c'est très chouette.

Tom a écrit:
En gros c'est un topic de teasing à "Vos dernières lectures" ?


Non, là c'est juste pour lancer le sujet, mais à terme, ce sera un sujet pour parler de tout en littérature, sauf de critique à proprement parler.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Carnets de lecture
MessagePosté: 28 Jan 2015, 23:29 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 19:55
Messages: 5526
Je ne répondrai pas à ce topic car je ne veux pas qu'Ilouchechka sache ce qu'il lira en 2018.

_________________
Nothing and no one can save you! Abandon hope now! Here's what you can do :
1. Admit you are a semi-evolved ape-thing mercifully ignorant of the sanity-blasting truths of the greater cosmos.
2. Die.
3. Rot.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Carnets de lecture
MessagePosté: 29 Jan 2015, 00:01 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 17958
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Je lis Oblomov depuis hier et j'aime déjà beaucoup, c'est très drôle.

Prévision: Les terres du couchant de Gracq a court terme (parce-que j'ai acheté le bouquin récemment) et ensuite environ 5000 autres choses. C'est le problème de la lecture d'ailleurs. Tant d'envies mais des choix à faire.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Carnets de lecture
MessagePosté: 29 Jan 2015, 01:21 
Hors ligne
Putain, sérieux mec
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Juin 2009, 12:09
Messages: 5032
(Pour chaque bouquin, je vais prendre en photo la cover et la première page que je mettrai en "hide")

En ce moment, je lis A Rage In Harlem de Chester Himes (traduit sous le titre "La Reine des Pommes" en français).

Image

Image


C'est vraiment cool et ça se dévore comme rien. Je l'ai commencé y a deux jours et j'en vois déjà la fin alors que j'ai fait pas mal de trucs entre deux sessions de lecture.

J'aime bien comme on a un peu tout ce qu'on a de Harlem dans ces années là dans notre inconscient collectif, et en même temps, comme l'auteur réussit à ne pas se vautrer comme dans la facilité du cliché en présentant des personnages complexes en proie à une violence d'une rare absurdité envers la figure de l'homme Noir dans ce temps là dans ce lieu là. Inutile de préciser qu'on n'est pas dans le New York qu'on connait, et qu'on n'est même pas dans le New York que les gens de l'époque connaissaient tant Harlem était un îlot complètement coupé du reste. Enorme classe et énorme joie de combler cette lacune.

D'ailleurs, je me suis choppé d'autres romans du type et je pense m'en faire un entre deux bouquins autres, ça me permettra de souffler.

Sinon, en plus de mes nombreuses BD et les nombreux bouquins que je lirai de manière aléatoire cett année, je me suis fait un petit tas de bouquins à lire dans un futur très proche:

Hothouse de Brian Aldiss

Image

Image


J'aime vraiment bien cet auteur dont j'ai lu la saga de Helliconia, trilogie fantastique qui présente un univers très fouillé et détaillé sur une planète qui est ici le véritable héros des bouquins. Bref, en lisant le résumé de Hothouse, ça m'a tenté, et ces enculés de Penguin font quand même de très belles éditions pour leurs nouveaux trucs!

Death of a Salesman de Arthur Miller

Image

Image


Je ne connais absolument rien de la pièce de théâtre. Je ne savais même pas que c'était une pièce. Le titre est cool, je savais que c'est un "classique", je l'ai pris en me disant que j'ai envie de découvrir. D'ailleurs, si vous pouvez m'en parler pour attiser encore plus mon envie, n'hésitez pas!

Carnets du Sous-Sol de Dostoïevski

Image

Image


Bon, ça, ça fait 1000 ans que ça traine chez moi et j'aurais dû le lire y a bien longtemps. Surtout que j'ai pas lu de Dostoïevski depuis au moins 10 ans, la teuhon.

The Wind in the Willows de Kenneth Grahame

Image

Image


Un gros classique de la littérature jeunesse que j'ai eu envie de me faire récemment. Ce sera cool en attendant le Printemps!

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Carnets de lecture
MessagePosté: 29 Jan 2015, 01:41 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Déc 2008, 01:24
Messages: 2428
En ce moment:

Malone Meurt.

Après, je sais pas. Le déluge?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Carnets de lecture
MessagePosté: 29 Jan 2015, 07:50 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Mai 2014, 10:12
Messages: 1517
Castorp a écrit:
Quels livres lisez-vous actuellement ?
Qu'avez-vous prévu de lire pour 2015 ?


Actuellement juste La mort en arabie
Des bouts des milles et une nuits qui m'ont aussi un peu accompagné l'année dernière (je parle de l'édition libretto)
Prochainement
les Snopes de Faulkner
Miette de Pierre Bergounioux
Peut être aussi une approche du coran


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Carnets de lecture
MessagePosté: 29 Jan 2015, 10:28 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 9608
Puck a écrit:
Je ne connais absolument rien de la pièce de théâtre. Je ne savais même pas que c'était une pièce. Le titre est cool, je savais que c'est un "classique", je l'ai pris en me disant que j'ai envie de découvrir. D'ailleurs, si vous pouvez m'en parler pour attiser encore plus mon envie, n'hésitez pas!


Compte pas sur moi. Arthur Miller, je trouve ça complètement nul, du théâtre social sans rien dans le pantalon pour upper middle class . Quitte à lire du théâtre américain, je te conseille mille fois plus Eugene O'Neill (c'est magnifique, d'ailleurs ça me donne envie d'en lire plus). Voire Tennesse Williams, dont le discours social absolument pas subtil a au moins le mérite de la sincérité (et puis sa prose est agréable).

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Carnets de lecture
MessagePosté: 29 Jan 2015, 11:37 
Hors ligne
Putain, sérieux mec
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Juin 2009, 12:09
Messages: 5032
Tennessee Williams, j'aime énormément et j'ai lu plusieurs pièces de lui. Je note pour O'Neill, merci!

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Carnets de lecture
MessagePosté: 29 Jan 2015, 12:06 
Hors ligne
Expert

Inscription: 28 Mar 2014, 10:03
Messages: 283
The Scythe-Meister a écrit:
Je ne répondrai pas à ce topic car je ne veux pas qu'Ilouchechka sache ce qu'il lira en 2018.


Faudrait déjà que tu fasses ton top découvertes 2014 pour que je puisse préparer ma liste 2017 :cry:

Puck a écrit:
(Pour chaque bouquin, je vais prendre en photo la cover et la première page que je mettrai en "hide")



Chouette présentation ! et les carnets, ça va faire mal !

Sinon perso, ce qui m'émoustille en ce moment:

* Les pensées de Pascal. C'est un peu mon livre de chevet, j'en lit toujours un bout ici et là, et je médite.

Citation:
La plus grande bassesse de l'homme est la recherche de la gloire. mais c'est cela même qui est la plus grande marque de son excellence; car, quelque possession qu'il ait sur terre quelques santé et commodité essentielle qu'il ait, il n'est pas satisfait s'il n'est pas dans l'estime des hommes. Il estime si grande la raison de l'homme que, quelque avantage qu'il ait sur la terre, s'il n'est placé avantageusement aussi dans la raison de l'homme, il n'est pas content. C'est la plus belle place du monde, rien ne peut le détourner de ce désir, et c'est la qualité la plus ineffaçable du coeur de l'homme.
Et ceux qui méprisent les hommes et les égalent aux bêtes, encore veulent-ils en être admirés et crus, et se contredisent à eux-même par leur propre sentiment, leur nature, qui est plus forte que tout, les convainquant de la grandeur de l'homme plus fortement que la raison ne les convainc de leur bassesse.


* Réelles présences de George Steiner.

Essai passionnant qui développe le propos de Steiner sur la modernité aujourd'hui, le temps de l'épi-logue (après-logos) où il examine la question du sens: y'a t'il quelque chose qui reste du sens dans le mot, quelque chose d'autre que le jeu de la déconstruction, la possibilité, le pari d'une transcendance ?

Citation:
Nous devons nous demander, à nous et notre culture, si un modèle séculier, positiviste, immanent par essence, de la compréhension et de l'expérience d'une forme pleine de sens (l'esthétique) peut être défendu à la lumière, ou, si vous voulez, dans les ténèbres du nihilisme. Je tiens à demander si une herméneutique et un réflexe d'évaluation - la rencontre avec le sens dans le signe verbal, le tableu, la composition musicale - ou la déterminaiton de la qualité d'un tel sens par rapport à la forme peuvent être rendus intelligibles, peuvent être rendus responsables par rapport aux faits existentiels, s'ils n'impliquent pas, s'ils ne contiennent pas, un postulat à la transcendance.
Comme je l'ai indiqué brièvement, un tel postulat est souvent caché, il n'est pas déclaré ni exploité métaphoriquement, il reste sans conséquence, dans la plus grande partie de la pratique critique et interprétative. Qu'adviendrait t'il si nous devions payer nos dettes à la théologie et à la métaphysique de la présence ? si le prêt que constitue la croyance en la transcendance, qui nous a été consenti depuis Platon et Saint Augustin en ce qui concerne la forme signifiante, devait être remboursé ? Si nous devions rendre explicite et concret le présupposé que tout art et que toute littérature de valeur, et pas seulement la musique, à laquelle Nietzsche applique ce terme sont opus metaphysicum ?
Il existe une forte possibilité pour que ces question n'admettent plus de réponse adulte, voire réconfortante. Il se peut qu'elles ne soient plus que fioritures empreintes de nostalgie et de pathos. Le paradoxe le plus cruel de la déconstruction est qu'il n'y eut jamais de "point de départ", mais qu'il existe, pour ce qui est de notre confort innocent, factice et opportuniste au sein du sens, un point où tout se termine. Ce qui semble clair, c'est qu'il est impossible de faire l'impasse sur ce défi. Le lecteur - bon ou mauvais - qui regarde par dessus notre épaule peut être soit un Roland Barthes, soit un karl Barth, le plus puissant des lecteurs du sens révélé. Pour les maîtres contemporains du vide, les enjeux sont d'ordres ludique.
C'est là que nos chemins se séparent.


* Du côté de Guermantes - Proust.

Faut bien continuer sur cette belle lancée:

Citation:
A un point de vue plus accessoire, la façon spéciale, un peu trop minutieuse et intense, qu'il avait de prononcer certains mots, certains adjectifs qui revenaient souvent dans sa conversation et qu'il ne disait pas sans une certaine emphase, faisant ressortir toutes leurs syllabes et chanter la dernière (comme pour le mot «visage» qu'il substituait toujours au mot «figure» et à qui il ajoutait un grand nombre de v, d's, de g, qui semblaient tous exploser de sa main ouverte à ces moments) correspondait exactement à la belle place où dans sa prose il mettait ces mots aimés en lumière, précédés d'une sorte de marge et composés de telle façon dans le nombre total de la phrase, qu'on était obligé, sous peine de faire une faute de mesure, d'y faire compter toute leur «quantité». Pourtant, on ne retrouvait pas dans le langage de Bergotte certain éclairage qui dans ses livres comme dans ceux de quelques autres auteurs, modifie souvent dans la phrase écrite l'apparence des mots. C'est sans doute qu'il vient de grandes profondeurs et n'amène pas ses rayons jusqu'à nos paroles dans les heures où, ouverts aux autres par la conversation, nous sommes dans une certaine mesure fermés à nous-même. A cet égard il y avait plus d'intonations, plus d'accent, dans ses livres que dans ses propos; accent indépendant de la beauté du style, que l'auteur lui-même n'a pas perçu sans doute, car il n'est pas séparable de sa personnalité la plus intime. C'est cet accent qui aux moments où, dans ses livres, Bergotte était entièrement naturel, rythmait les mots souvent alors fort insignifiants qu'il écrivait. Cet accent n'est pas noté dans le texte, rien ne l'y indique et pourtant il s'ajoute de lui-même aux phrases, on ne peut pas les dire autrement, il est ce qu'il y avait de plus éphémère et pourtant de plus profond chez l'écrivain et c'est cela qui portera témoignage sur sa nature, qui dira si malgré toutes les duretés qu'il a exprimées il était doux, malgré toutes les sensualités, sentimental.


Quant aux livres à venir, j'attends la liste de Scythe :mrgreen: mais j'ai chestov, le maître à penser de Fondane, qui est en haut de la liste de lecture, la génération perdue (Hemingway and cie), qu'il va bien falloir se taper après Crane, et puis Richard Brautigan, trout fishin in America qui traine aussi dans le coin ~.~

_________________
ART: Ça mène à l'hôpital. A quoi ça sert, puisqu'on le remplace par la mécanique qui fait mieux et plus vite.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Carnets de lecture
MessagePosté: 29 Jan 2015, 12:44 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 9608
Yeah, Ilou. Alors, il te plaît mon topic ?

Je t'attends avec plein de citations de Joyce.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Carnets de lecture
MessagePosté: 29 Jan 2015, 12:57 
Hors ligne
Expert

Inscription: 28 Mar 2014, 10:03
Messages: 283
J'adore, je l'emplirai de petites citations de Joyce, partout, quotidiennement. (mais il faut je retrouve les bouquins dans le bordel qui me sert de tanière et je suis pas chez moi, là)

_________________
ART: Ça mène à l'hôpital. A quoi ça sert, puisqu'on le remplace par la mécanique qui fait mieux et plus vite.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 73 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Carnets de la drôle de guerre (Jean Paul Sartre)

iamtheprincessofcanada

1

541

21 Jan 2007, 23:03

Rachel K Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web