Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 23 Nov 2017, 10:23

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Ava (Léa Mysius, 2017)
MessagePosté: 23 Juin 2017, 14:32 
En ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 17626
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Image

Ava, 13 ans, est en vacances au bord de l'océan quand elle apprend qu'elle va perdre la vue plus vite que prévu. Sa mère décide de faire comme si de rien n’était pour passer le plus bel été de leur vie. Ava affronte le problème à sa manière. Elle vole un grand chien noir qui appartient à un jeune homme en fuite…

Premier film très encourageant mais paradoxalement blindé de défauts. La première partie fait très peur, le film s'éparpille dans tous les sens, tente à gogo symboles, imagerie cauchemardesque, narration protéiforme (voix off, récit face caméra), digressions etc... C'est vraiment un cas d'école du premier film qui veut trop en mettre et le fait un peu n'importe comment en semblant ne rien maîtriser pour un résultat forcément très inégal. Alors que le récit est d'une simplicité désarmante, un film de coming of age estival et vacancier avec un personnage principal qui perd la vue, on a le sentiment de passer totalement à côté. Notamment cette histoire de cécité progressive que je pensais vraiment centrale et qui au final est reléguée assez loin derrière la surface narrative du film. On cède aux symboles lourds (le chien noir), à une espèce de dilemme moral facile (le mec blond sympa et le brun ténébreux bad boy), le contrepoint de la mère (incarnée par Laure Calamy cette actrice sympa mais quand même limitée qui joue toujours de la même manière) et surtout les espèces d'images cauchemardesques franchement gratos (le gros plan de la
teucha de la reum
on était pas forcément obligés).

Cependant peu à peu, la réalisatrice semble trouver son rythme, sa ligne de fuite et finit par s'y tenir. Dès lors le film devient solaire, lumineux et souvent passionnant. Tout cela dès que Ava rejoint Juan et que leur fuite devient le sujet principal. La scène de braquage de l'affiche est géniale par exemple. J'aime beaucoup comment le film va progressivement vers une espèce de simplicité narrative qui lui est vraiment salutaire. A l'image de ce dernier acte presque de thriller romantique dans ce mariage de gitans. J'aime beaucoup l'idée aussi très simple qu
ils parviennent à s'échapper grâce à ses "pouvoirs" d'aveugle auxquels elle s'était entraînée au début.
Le dernier plan, tout simple, presque naïf est aussi plutôt émouvant
ce sourire que l'on voit pour la première fois, cette échappée romantique qui continue.


Incarné par une géniale jeune actrice Noé Abbita, le film est aussi assez troublant. Le personnage, supposé avoir 13 ans, est à plusieurs reprises totalement nu (dont une scène assez longue où elle va se baigner à poil) et s'avère très sexualisé
un autre plan nous la montre toucher le sexe de son amant.
Je sais pas si je vieillis ou quoi mais ça m'a un peu dérangé, troublé (sans doute dû au fait que j'ai deux nièces de 13 ans et que je les imagine pas une seconde déjà aussi sexuellement avancées). L'actrice n'a évidemment pas 13 ans, elle est juste majeure, mais je trouve que le film joue d'une espèce d'érotisme pré-adolescent un peu étrange et forcément dérangeant. Assez étonné que la presse ne s'en émeuve pas.

Bref, un chouette premier film. Je suis assez curieux de voir vers quoi va se diriger la réal. J'espère aussi revoir la jeune actrice également qui a quelque-chose d'Adèle Exarchopoulos dans le visage, dans l'espèce de fronde romantique totale et sensuelle.

4/6

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Ava (Léa Mysius, 2017)
MessagePosté: 23 Juin 2017, 22:17 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20562
Bien aimé aussi. Surtout le deuxième acte (la fin avec les gitans, j'ai l'impression de revoir Les Ogres en moins bien). J'ai justement beaucoup apprécié la sur-sensualité du film, que je trouve sacrément gonflé (et belle).

Quasi-sûr que Léa Mysius est une future très grande.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Ava (Léa Mysius, 2017)
MessagePosté: 24 Juin 2017, 17:36 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 24045
Localisation: Paris
Karloff a écrit:
la fin avec les gitans

Cow-Boy, on y va demain 14h ? Ca te dit ? Je suis sûr que tu vas kiffer.

_________________
Ma série télé sur la rivalité Jacques Chirac/Edouard Balladur !
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Ava (Léa Mysius, 2017)
MessagePosté: 24 Juin 2017, 18:17 
Hors ligne
Garçon-veau
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Juil 2005, 15:48
Messages: 15858
Localisation: FrontierLand
Ouais j'y pensais justement !

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Ava (Léa Mysius, 2017)
MessagePosté: 25 Juin 2017, 14:59 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 24045
Localisation: Paris
Le Cow-boy a écrit:
Ouais j'y pensais justement !

Je suis devant le Planet Sushi à côté du ciné.

_________________
Ma série télé sur la rivalité Jacques Chirac/Edouard Balladur !
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Ava (Léa Mysius, 2017)
MessagePosté: 26 Juin 2017, 10:07 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 950
Je rejoins dans les grandes lignes l'avis d'Art Core, mais pour moi ça vaut 2/6, le bilan de ses défauts est assez largement supérieur à celui de ses qualités (que l'on pourrait quasi exclusivement circonscrire à une actrice principale excellente).

Art Core a écrit:
Notamment cette histoire de cécité progressive que je pensais vraiment centrale et qui au final est reléguée assez loin derrière la surface narrative du film
Ce que je trouve assez criminel, j'ai du mal à saisir que Mysius ouvre une telle porte sur un sujet qui pourrait être aussi fort pour finalement ne l'utiliser que comme un quelconque ressort narratif. Idem pour le rapport au corps avec l'omniprésence du corps nu, de cette adolescente à sa mère en passant par la multitude de nudistes que l'on braque jusqu'à la bite de Juan; je m'attendais à un traitement plus profond du passage de l'adolescence à l'âge adulte, mais on ne dépasse guère finalement la note d'intention.

Art Core a écrit:
Le personnage, supposé avoir 13 ans, est à plusieurs reprises totalement nu (dont une scène assez longue où elle va se baigner à poil) et s'avère très sexualisé. Je sais pas si je vieillis ou quoi mais ça m'a un peu dérangé, troublé. Je trouve que le film joue d'une espèce d'érotisme pré-adolescent un peu étrange et forcément dérangeant.
Je me suis posé la question lors de la première séquence (lorsqu'elle va vers la mer, nue, les yeux bandées). Mais finalement ça reste bien plus sage que ce que Larry Clark a pu nous montrer dans Ken Park ou Kids, il n'y a pas de quoi être troublé outre mesure.

Karloff a écrit:
Quasi-sûr que Léa Mysius est une future très grande.
Mouais, manier avec une telle facilité le grossier/grotesque pour un premier film ne me semble pas spécialement engageant pour l'avenir. On est en tout cas à des années lumières de ce que Ducournau nous promet.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Ava (Léa Mysius, 2017)
MessagePosté: 26 Juin 2017, 10:19 
En ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Oct 2005, 10:23
Messages: 8037
Je suis d'accord que c'est prometteur, rien que l'excellente scène d'intro avec le chien montre que la réalisatrice a quand même un oeuil potentiellement singulier, et la capacité à proposer des choses qui sortent de l’ordinaire... La première partie est vraiment très chouette dans la manière dont l'héroïne expérimente sa dégénérescence visuelle en même temps qu'elle passe par l'initiatique adolescent, le film aurait gagné à jouer tout du long la chronique et le journal intime plus que la grosse intrigue qui déboule un peu n'importe comment...
dès que ça vire cavale, Bonnie and Clyde et road movie
, avec séquences de montages un peu pop parfois ratées, c'est beaucoup plus convenu... et ça se termine également un peu n'importe comment malgré quelques fulgurances fantastiques.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Ava (Léa Mysius, 2017)
MessagePosté: 28 Juin 2017, 14:37 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 24045
Localisation: Paris
C'est marrant, pour une fois mon avis est presque opposé à celui d'Art Core.

Moi c'est le début que je trouve excellent. Cette image argentique contrastée, presque charbonneuse, ces plans troublants et mystiques de chien noir de jais qui est comme un trou dans la pellicule et qui traverse la plage... c'est sublime, c'est troublant, ça évoque quelque chose sans être lourdingue. Et ce côté "municipalité FN" traité sous l'angle décalé, poétique, un peu planant... Cool.

Mais comme d'hab dans ce genre de film d'auteur, il faut toujours qu'un mec vienne à l'oreille d'Ava sussurrer une réplique sur-écrite ou sur-signifiante, le genre de truc qu'on met dans un scénar pour passer les commissions et qui franchement tue notre cinéma. Peu à peu, le film devient alors trop poseur, s'embrouillant dans ses symboles, glissant un poil trop du côté de l'image troublante plutôt que du sens ou du rythme.

Il y a plein de bonnes choses, même dans les décrochages absurdes à la Kitano, mais globalement, comme souvent avec ce genre de film, on aimerait juste avoir 10% d'enjeu en plus et 10% de pose en moins. C'est bien, c'est un "bon film", mais on a de la marge pour être un peu plus clair, un peu moins poseur, un peu plus généreux. En matant le film je pensais à un producteur que je connais, qui n'est pourtant pas le dernier à avoir des aides du CNC, qui décrétait qu'en France, on fait un cinéma "qui n'intéresse plus les gens". Et je peux comprendre...

_________________
Ma série télé sur la rivalité Jacques Chirac/Edouard Balladur !
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Ava (Léa Mysius, 2017)
MessagePosté: 28 Juin 2017, 17:57 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Mar 2009, 19:27
Messages: 401
Qui-Gon Jinn a écrit:
Il y a plein de bonnes choses, même dans les décrochages absurdes à la Kitano, mais globalement, comme souvent avec ce genre de film, on aimerait juste avoir 10% d'enjeu en plus et 10% de pose en moins. C'est bien, c'est un "bon film", mais on a de la marge pour être un peu plus clair, un peu moins poseur, un peu plus généreux. En matant le film je pensais à un producteur que je connais, qui n'est pourtant pas le dernier à avoir des aides du CNC, qui décrétait qu'en France, on fait un cinéma "qui n'intéresse plus les gens". Et je peux comprendre...

Peut-être, mais ça serait quoi aujourd'hui un cinéma qui intéresserait les gens ? J'ai peur de savoir ...

Sinon j'ai bien aimé aussi. Plus la première partie que la seconde. Je trouve par exemple la première scène avec le chien très réussie ou encore le développement du personnage d'Ava. Ensuite c'est un poil plus faible quand l'intrigue démarre vraiment. Mention spéciale à la bande son, que j'ai trouvée excellente.

_________________
Castorp a écrit:
Nan mais je suis d'accord avec Antigone, là.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Ava (Léa Mysius, 2017)
MessagePosté: 03 Juil 2017, 20:41 
Hors ligne
Robot in Disguise
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juil 2005, 09:00
Messages: 24045
Localisation: Paris
Donut78 a écrit:
Peut-être, mais ça serait quoi aujourd'hui un cinéma qui intéresserait les gens ? J'ai peur de savoir ...
Je ne sais pas, mais dans des genres similaires (premier film de meuf, portrait poétique de jeune(s) fille(s)), MUSTANG me semble beaucoup plus accessible, c'est un film que j'imagine des gens vouloir revoir, vouloir acheter en DVD (#old). Qui aura envie de revoir AVA ? Qui aura envie de le recommander à un ami ?

Dans la catégorie des films qui "n'intéressent pas les gens", je prendrai en exemple récent LES FANTÔMES D'ISMAËL. Ca marche parce que t'as des stars, que Desplechin est une marque, mais au fond, qui y prend vraiment son pied ? Un public lambda est-il vraiment ému, diverti, concerné ? Et je me suis alors rappelé que Léa Mysius avait co-écrit le Desplechin...

_________________
Ma série télé sur la rivalité Jacques Chirac/Edouard Balladur !
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Ava (Léa Mysius, 2017)
MessagePosté: 04 Juil 2017, 07:41 
En ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Oct 2005, 10:23
Messages: 8037
Qui-Gon Jinn a écrit:
Donut78 a écrit:
Peut-être, mais ça serait quoi aujourd'hui un cinéma qui intéresserait les gens ? J'ai peur de savoir ...
Je ne sais pas, mais dans des genres similaires (premier film de meuf, portrait poétique de jeune(s) fille(s)), MUSTANG me semble beaucoup plus accessible, c'est un film que j'imagine des gens vouloir revoir, vouloir acheter en DVD (#old). Qui aura envie de revoir AVA ? Qui aura envie de le recommander à un ami ?



Très bonnes réactions dans ma salle, et les gens peu cinéphiles que je connais ont bien aimé.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Ava (Léa Mysius, 2017)
MessagePosté: 04 Juil 2017, 18:37 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Mar 2009, 19:27
Messages: 401
Qui-Gon Jinn a écrit:
Je ne sais pas, mais dans des genres similaires (premier film de meuf, portrait poétique de jeune(s) fille(s)), MUSTANG me semble beaucoup plus accessible, c'est un film que j'imagine des gens vouloir revoir, vouloir acheter en DVD (#old). Qui aura envie de revoir AVA ? Qui aura envie de le recommander à un ami ?

Dans la catégorie des films qui "n'intéressent pas les gens", je prendrai en exemple récent LES FANTÔMES D'ISMAËL. Ca marche parce que t'as des stars, que Desplechin est une marque, mais au fond, qui y prend vraiment son pied ? Un public lambda est-il vraiment ému, diverti, concerné ? Et je me suis alors rappelé que Léa Mysius avait co-écrit le Desplechin...

Avec ma compagne, on a recommandé Ava à nos amis, mais ils doivent aussi aimer le cinéma chiant :mrgreen:

Mustang c'est top, mais c'est presque trop maîtrisé pour un premier film (il me semble aussi). On dirait que le film applique tout un tas de recettes, et au final c'est pas naturel pour un premier. Ava c'est imparfait, mais qui n'aime pas les aspérités ? Ava n'est peut-être pas un film pour le grand public, mais il en faut aussi.

_________________
Castorp a écrit:
Nan mais je suis d'accord avec Antigone, là.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. xXx Reactivated (D.J. Caruso, 2017)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Film Freak

24

822

21 Jan 2017, 17:36

Le Cow-boy Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. You were never really here (Lynne Ramsay - 2017)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

DPSR

16

753

12 Nov 2017, 20:03

Abyssin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Ça (Andrés Muschietti, 2017)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Film Freak

21

1360

18 Oct 2017, 17:38

Abyssin Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Get Out (Jordan Peele, 2017)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 5, 6, 7 ]

Film Freak

93

3635

03 Oct 2017, 22:06

Billy Budd Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Mudbound (Dee Rees, 2017)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Art Core

17

297

21 Nov 2017, 21:09

Puck Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. K.O. (Fabrice Gobert - 2017)

Qui-Gon Jinn

8

569

27 Juin 2017, 13:31

Art Core Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Cars 3 (Brian Fee, 2017)

Film Freak

4

452

12 Sep 2017, 11:08

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Wonderstruck (Todd Haynes - 2017)

Qui-Gon Jinn

10

561

21 Nov 2017, 10:03

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Transformers : The Last Knight (Michael Bay, 2017)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Film Freak

15

785

14 Juil 2017, 00:27

Qui-Gon Jinn Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. L'atelier (Laurent Cantet, 2017)

Abyssin

2

297

19 Oct 2017, 09:38

Abyssin Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web