Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 19 Nov 2018, 16:27

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: 1984 (Michael Radford, 1984)
MessagePosté: 09 Juin 2007, 23:13 
Hors ligne
Vaut mieux l'avoir en journal
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:21
Messages: 17984
Localisation: Paris
[Info modo : post en réponse à un premier message effacé]


T'as fait un film, d'abord, toi, pour juger ?!!! Ah ça, pour mettre des 2/6, il est fort, hein, derrière son ordinateur... Mais on attend toujours que tu fasses ton propre film et que tu nous donnes ta vision de l'humanité !




0:16
Il est tard

_________________
La Vie brève de Jan Palach
(192 pages, 16.50€)
Le Dilettante | Fnac | Amazon


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 10 Juin 2007, 09:45 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Oct 2005, 10:23
Messages: 8095
cuite et nouveau running gag?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 19 Mai 2008, 11:21 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Fév 2008, 23:10
Messages: 3966
Localisation: bah un cimetière, tiens...
Je ne serais pas aussi sévère. La mise en scène est simple, mais assez efficace, dans la mesure où elle parvient à atteindre ses objectifs et à faire ressentir ce qu'elle veut. L'ambiance reste plutôt oppressante (bien plus que dans Brazil, par exemple), par un champ très etroit et le rythme lent retranscrit bien le fonctionnement système politique. Après, ça reste, très commun mais tout fonctionne, globalement.

Mon autre réserve serait sur le scénario et sur la théorie politique elle-même. Ca ne m'avait pas marqué dans le livre à l'époque, mais je jeu des oppositions me semble plutôt simpliste, mal fait, alors qu'il y avait tous les éléments pour faire quelque chose de complet et d'assez solide. Un exemple avec l'Oppsition Individu et collectif, qui est traité séparemment d'une autre opposition parti/masse. traiter les deux oppositions de manière reliée aurait été beaucoup plus fin, la masse possédant ici la même portée révolutionnaire que l'individu...



Donc au final un film plutôt honnête, mais assez simpliste. Pet-être un manque global d'ambition...


4/6

_________________
Image

"Tirer la chasse, c'est comme le ping-pong. Plus on y pense, moins on ressemble à sa mère".

Espace branleurs


Dernière édition par Bub le 19 Mai 2008, 16:06, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 19 Mai 2008, 14:23 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Aoû 2007, 19:25
Messages: 2039
bof bof...
a mille lieues du roman.

_________________
L'ennui est le mal suprême, le péché originel, l'avant-goût du néant déja sur les lèvres et dans les tripes.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 11 Déc 2008, 07:17 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 6452
Localisation: Ile-de-France
Il serait facile d'accabler le film en comparaison du livre, comme d'habitude. C'est pour ca que que j'essaierai de baser ma critique sur le film en lui-meme, meme si on peut rapidement dire, malgre tout, que le film a la qualite de contenir la potentialite de la richesse du livre, fournit des traces superficielles de l'immensite de ce dernier et finalementdonne envie de s'y plonger.

Le film a les defauts de ses qualites. Il restitue admirablement cette atmosphere d'humanite triste mais dressee, d'une societe malheureuse mais qui fonctionne, qui est un enseignement du livre (la societe se base sur le mensonge et la malleabilite de l'esprit humain pour pouvoir exister). Pour ce faire, le rythme du film est tres lent, voire statique. Il y a dans ce film une sorte de sobriete qui touche a la lethargie. Le monde presente est totalement denue de poesie et mon sentiment de spectateur est defini en consequence: ennui et morosite. C'est donc par une sorte de sacrifice de lui-meme que le film fait passer son message, il le fait en ennuyant le spectateur. Et c'est surement une des raisons qui fait que ce film est une deception pour beaucoup de gens parce qu'ils voudraient voir un truc grandiose et puissant.

Le film fonctionne donc dans ce constant temps mort, qui rend par contraste tres bien les temps vivants, qui sont les moments de liesse envers Big Brother lors des rassemblements de la foule autour des ecrans de propagande. Du meme coup, l'histoire avance par ellipses assez saisissantes, et par sous entendus assez difficiles voire impossible a comprendre pour un spectateur n'ayant pas lu le roman. A vouloir imprimer la marque du morbide a l'ecran, Radford a peut etre un peu exagere et n'est pas assez pedagogue avec le spectateur sur les actions de personnages, ce qui laisse le sentiment d'un film qui caresse l'histoire plus qu'il ne l'embrasse.

Mais si le scenario concret est moyennement bien mene et prete a confusion, le film reussit a montrer l'essentiel: la malleabilite de l'esprit est la misere de l"homme, le pouvoir s'en empare et detruit toute spiritualite, seule capable de relier et de reveler. Le pouvoir donne l'apparence d'unir mais il divise pour mieux regner, il donne l'apparence de dire la verite mais il la cache. Message assez simple au final, que le livre densifie, mais ca a le merite d'etre clair comme l'eau de roche a la vision du film.

4/6


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Top secret! (ZAZ - 1984)

Noony

8

898

29 Déc 2007, 23:36

The Xcapist Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. This Is Spinal Tap (Rob Reiner - 1984)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

sponge

28

2132

18 Nov 2013, 10:36

Baptiste Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Repo Man (Alex Cox, 1984)

Mister Zob

2

565

28 Mai 2008, 09:23

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Next of Kin (Atom Egoyan - 1984)

Blissfully

2

591

26 Sep 2008, 11:12

Jericho Cane Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. C.H.U.D. (Douglas Cheek, 1984)

Cosmo

0

366

03 Mai 2009, 17:41

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Gremlins (Joe Dante - 1984)

Castorp

11

745

17 Fév 2014, 19:32

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Maison et le Monde (S. Ray 1984)

Gontrand

0

376

25 Mai 2016, 03:01

Gontrand Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Paris, Texas (Wim Wenders - 1984)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Zad

15

1672

03 Nov 2005, 15:49

Mr Chow Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les Griffes de la Nuit (Wes Craven - 1984)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

F-des-Bois

44

3727

01 Sep 2015, 14:52

F-des-Bois Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Videodrome (David Cronenberg - 1984)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Blissfully

22

1981

22 Déc 2016, 21:41

Baptiste Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web