Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 13 Avr 2024, 01:39

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 02 Avr 2024, 12:40 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Oct 2007, 11:11
Messages: 7750
Mariée à Ivano, Delia, mère de trois enfants, vit à Rome dans la seconde moitié des années 40. La ville est alors partagée entre l’espoir né de la Libération et les difficultés matérielles engendrées par la guerre qui vient à peine de s’achever. Face à son mari autoritaire et violent, Delia ne trouve du réconfort qu’auprès de son amie Marisa avec qui elle partage des moments de légèreté et des confidences intimes. Leur routine morose prend fin au printemps, lorsque toute la famille en émoi s’apprête à célébrer les fiançailles imminentes de leur fille aînée, Marcella. Mais l’arrivée d’une lettre mystérieuse va tout bouleverser et pousser Delia à trouver le courage d’imaginer un avenir meilleur, et pas seulement pour elle-même.

Image

J'aime bien comme ce film, et surtout tout ce qu'il y'a autour du film remet fondamentalement en question de comment on doit juger un film: est-ce qu'on peut vraiment dire qu'un tel film est raté à partir du moment où il a touché autant de monde dans son pays et qu'il a soutenu autant de discussions en faveur d'un sujet aussi essentiel que l'intégrité des femmes et leur protection contre les violences liées au genre ?

En réalité oui, on peut dire que le film est raté si on en a envie, ceci dit on ne pourra pas lui enlever son impact sociétal et c'est déjà une belle victoire à son actif.

Par contre il y'a un débat peut être un peu plus compliqué à avoir qui est que la violence est parfois édulcorée dans le film (remplacée par des scènes de danses fantasmées) : est-ce qu'il était préférable alors d'avoir un film plus radical qui n'a pas peur de montrer cette violence de pleins fouets, ou fallait il rendre le film plus accessible pour toucher un public le plus large possible ? Franchement je sais pas, mais c'est quand même réjouissant d'avoir un succès populaire aussi fort pour un tel film, ça a plus de gueule que Bienvenue chez les Ch'tis quoi.

Personnellement j'ai bien aimé, principalement parce que c'est superbement incarné. Le père a vraiment une présence physique qui fait peur, on sent la menace toujours présente dans la maison alors qu'à l'inverse chaque scène en dehors est une bouffée d'air frais. J'étais à fond derrière Délia. Et autant les hommes dans la famille de Délia sont tous atroces, mais j'aime que le film nous propose une galerie de personnages en dehors de ce cercle familial qui offre plus de nuances, mais que malgré ces nuances le constat reste le même qui est que la femme a une place misérable dans la société et surtout qu'elle est réduite au silence.

A côté de ça y'a quelques trucs dont je suis pas ultra fan, notamment des artifices formels qui jurent un peu avec le film je trouve (genre le face à face ralenti avec du chocolat sur les dents, ou du Outkast lancé à fond qui sort un peu de nulle part) - le film n'avait pas besoin de ça, c'est un peu dommage. Par ailleurs, j'ai pas été super convaincu par la manière dont le film se conclue
alors que je trouvais très forte la scène où la fille de Délia apparait pour lui tendre ses documents, l'échange de regards est magnifique, j'aurais adoré que le film se termine là dessus. Finalement l'histoire s'achève sur le vote, qui est un geste évidemment super fort, mais qui pour moi était plus un sujet en toile de fond qui était de redonner une voix à toutes ces femmes à qui l'on demande de se taire, mais qui ne résout pas un autre problème qui est pour le coup central dans l'histoire propre à Délia qui est que même avec le droit de vote les femmes et Délia en tête vont continuer de se faire battre par leur mari. Je sais que c'est une des marches à gravir pour peu à peu tenter d'éradiquer ce phénomène ou plus largement les formes d'abus et de contrôle des hommes envers les femmes mais combien y'a-t-il d'endroits dans le monde encore aujourd'hui où les femmes ont le droit de vote mais continuent d'être maltraitées et mises à l'écart ? J'ai trouvé la fin un peu trop triomphante perso.


3-4/6


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Avr 2024, 16:56 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 22334
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Tu résumes bien l'affaire. Le succès de ce film en Italie est complètement dingo (plus de 5 M d'entrées soit plus que Barbie et plus que Oppenheimer), c'est devenu carrément un phénomène de société, comme on dit. Et rien que ça c'est une victoire. Le film est tombé à point nommé.
Et, comme tu le dis Mickey, c'est film en NOIR ET BLANC sur la violence conjugale quoi! :shock:

Mais plus objectivement je ne trouve ça pas ça super réussi et je partage tes réserves, principalement sur la forme dont les saillies YOLO font un peu tache et "nuisent" à la rigueur ou plutot à la cohérence du prijet, mais aussi sur le fond car je trouve que cette fin SPOILER
"twist", entretenue par un vrai suspense, colle bizarrement à tout ce qui précède. Comme tu l'expliques bien c'est évidemment compréhensible mais ça crée un décalage bizarre, un décrochage étrange comme ci le droit de vote était la solution aux violences conjugales. C'est un premier pas, on a bien compris, mais j'ai pas pu m'empêcher de me dire il dit qu'il voit pas le rapport.


Il y a certes de belles choses, et le film raconte plein de choses importantes, mais dans l'ensemble c'est un peu trop bancal ou maladroit.
N'empêche, pour un premier long, je dis respect, et c'est difficile d'être sévère avec un film qui a su faire bouger les lignes dans une société qui en avait apparemment bien besoin.

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Avr 2024, 17:11 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 85237
Localisation: Fortress of Précarité
La bande-annonce est horrible en tout cas.

_________________
UBERLINKS toujours dispo sur OCS et MyCanal!
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Avr 2024, 17:14 
Hors ligne
Expert

Inscription: 30 Sep 2016, 19:39
Messages: 5297
Le passéisme + le scénario à la Elena Ferrante = carton on dirait.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web