Forum de FilmDeCulte
http://forum.plan-sequence.com/

Antigang (Benjamin Rocher, 2015)
http://forum.plan-sequence.com/antigang-benjamin-rocher-2015-t19783.html
Page 1 sur 2

Auteur:  Film Freak [ 18 Aoû 2015, 11:07 ]
Sujet du message:  Antigang (Benjamin Rocher, 2015)

Derrière (ou plutôt sous) les taglines-citations de Skyrock et je ne sais quelle autre source peu fiable, il y a cette collection de trognes, et notamment celle d'Alban Lenoir, avec cette gueule cassée souriante qui invite au délire.

Et le film c'est ça.
J'aurai pas choisi l'adjectif "fun" pour parler de L'Arme fatale, quand même assez sombre, mais c'est sans aucun doute celui qui qualifie le mieux le film. Une réplique énonce clairement la démarche de l'équipe, quand le nouveau boss de la division, inévitablement un connard aux yeux des héros, déclare "On est pas aux États-Unis ici, on est France", dénonçant les méthodes peu orthodoxes de la brigade qui réfute donc par ses actes cette affirmation. On n'est pas dans un polar français à papa ici.

Quand avaient débarqué les premières productions Europa, je saluais l'effort de Besson qui tentait un cinéma d'action français, avec punchlines et badasseries et je regrettais que chaque film soit aussi putassier. Antigang, c'est un peu comme une production Europa, sans le côté putassier, avec le savoir-faire en plus. Et vraiment drôle.

Plans tournés à l'hélico au-dessus de la ville qui reviennent régulièrement, flares bien sentis, flics qui se balancent des règles et des dommages collatéraux vs. gang de braqueurs, en effet, on est pas loin du Bad Boys cité sur l'affiche. Mais si le scénario tient ici aussi sur un timbre-poste, l'intérêt est ailleurs. Oui, on est ouvertement devant une tentative de faire "comme les américains". C'est pourquoi les scénaristes ont rajouté une bonne dose d'humour dans ce remake d'un film anglais (sorti DTV en France) adapté d'une série TV méconnue chez nous et le résultat rappelle donc les buddy movies et autres comédies policières US des années 80, où ça blague pendant les heures de planque, où ça vanne juste avant un coup de poing, ça se charrie entre co-équipiers, etc.

La camaraderie du groupe y est pour beaucoup dans le quota sympathie du film, sans aucune prétention, et doit beaucoup à Alban Lenoir, décidément la révélation de cette année. En deux films, Un français et Antigang, le mec montre l'étendue de son jeu. J'ai passé la séance à me dire "putain faut que j'écrive un film pour ce mec". C'est ce genre d'acteur là. Que le film marche ou pas, j'espère qu'on va le rappeler et qu'il va pas nous faire une Le Bihan.

Réno, qui ne comprenait apparemment pas quel film il faisait lors du tournage, demeure bien exploité par Rocher, conscient de sa masse, de sa gueule, de sa voix. D'ailleurs, il y a une certaine expertise dans le découpage, dans la mise en scène. Quand insérer un double take, quand couper le son pour rendre l'impact plus fort, quand laisser durer le plan pour un petit gag pas trop appuyé... Et même quelques idées, qu'elles soient kinétiques (les panos durant la fusillade) ou amusantes (guettez les phares durant le fight dans le garage). Et pour une fois qu'un film d'action français essaie d'exploiter le décor de la ville (cf. le set-piece central autour de la BNF), c'est plutôt grisant.
En trois films (La Horde, Goal of the Dead et ça), Rocher continue de revisiter les genres à sa sauce fun et stylisée (il y a beau y avoir du bleu dans la photo, on est pas dans un polar français pépère à la Marchal).

Enfin bref, c'est tout petit mais c'est très sympa.

Auteur:  Abyssin [ 18 Aoû 2015, 11:24 ]
Sujet du message:  Re: Antigang (Benjamin Rocher, 2015)

J'aime bien les DTV mais là je ne vais pas te suivre ;)
Blague à part, l'affiche du film est horrible, en la voyant on se dit encore un film français qui veut se la jouer à l'américaine et va bien se foirer

Auteur:  Prout Man [ 18 Aoû 2015, 11:52 ]
Sujet du message:  Re: Antigang (Benjamin Rocher, 2015)

Envie de voir ce film rien que pour Alban Lenoir.

Auteur:  Caribou [ 18 Aoû 2015, 13:44 ]
Sujet du message:  Re: Antigang (Benjamin Rocher, 2015)

Banlieue 13 exploitait bien le décor de la ville.

Auteur:  Billy Hayes [ 21 Aoû 2015, 23:33 ]
Sujet du message:  Re: Antigang (Benjamin Rocher, 2015)

C'est quoi le film et la série dont c'est tiré?

Auteur:  Film Freak [ 21 Aoû 2015, 23:38 ]
Sujet du message:  Re: Antigang (Benjamin Rocher, 2015)

The Sweeney.

Auteur:  Billy Hayes [ 21 Aoû 2015, 23:48 ]
Sujet du message:  Re: Antigang (Benjamin Rocher, 2015)

Merci

Auteur:  Massinfect [ 22 Aoû 2015, 10:48 ]
Sujet du message:  Re: Antigang (Benjamin Rocher, 2015)

Abyssin a écrit:
Blague à part, l'affiche du film est horrible, en la voyant on se dit encore un film français qui veut se la jouer à l'américaine et va bien se foirer

Moi je trouve pas. Ca vend un film bien décomplexé qui ne pue pas le polar-sinistrose.

Auteur:  Abyssin [ 22 Aoû 2015, 19:50 ]
Sujet du message:  Re: Antigang (Benjamin Rocher, 2015)

Ouais mais je trouve que ça ressemble trop à l'affiche d'Expendables.

Auteur:  Caribou [ 23 Aoû 2015, 21:25 ]
Sujet du message:  Re: Antigang (Benjamin Rocher, 2015)

Film Freak a écrit:
The Sweeney.


Ah, marrant, je ne savais pas.
A comparer avec l'adaptation récente (qui date d'il y a trois ans) avec Ray Winstone.

Auteur:  Art Core [ 30 Aoû 2015, 12:05 ]
Sujet du message:  Re: Antigang (Benjamin Rocher, 2015)

Trouvé ça tout faible.
Le début fait un peu illusion par son côté rentre-dedans avec de l'humour (où excelle en effet Alban Lenoir, acteur vraiment sympa à côté d'un Jean Reno qui a l'air de pas avoir d'être dans le film tant il fait zéro effort) mais très très rapidement on voit les limites du projet. Scénario sans intérêt aucun (enquête moisie du cul), humour qui se raréfie (et le film qui ne sait plus trop dans quel ton se situer) et surtout mensonge sur la marchandise. Les scènes d'action sont nazes, sans style, mal montées et malheureusement victimes d'un évident manque de moyen. Je salue l'effort de tenter de faire (limite singer) le gunfight de Heat en pleine BNF mais le résultat est tellement peu enthousiasmant, c'est mollasson, sans idées de mise en scène, on sent en permanence le manque de moyens. Pareil pour ce climax totalement décevant dans un tunnel où ça se fighte deux minutes puis c'est fini.

Bref, je vois les intentions sympas qui parfois font mouche (les Poetic Lovers) mais ça reste tellement superficiel et puéril. Très peu d'idées, aucun panache, le film m'a parfois fait penser à Dobermann qui au moins y allait plus franco dans la violence (totalement aseptisé ici, un des très gros problèmes du film) et dans le côté sale gosse qui veut choquer. Contrairement à FF, troisième film de Rocher que je vois et confirmation d'un geek appliqué et qui a envie de secouer un peu le cinéma de genre français mais qui n'a malheureusement pas beaucoup de talent.

2/6

Auteur:  Le Cow-boy [ 03 Sep 2015, 15:08 ]
Sujet du message:  Re: Antigang (Benjamin Rocher, 2015)

J'ai trouvé ça très sympa pour ma part, sans prétention, jamais ennuyeux, plutôt bien fichu même si le film laisse une impression de "c'est tout ?" au final (scénar timbre-poste comme le dit FF).
Mais franchement, pour 1h30, c'est cool. J'ai beaucoup aimé la zique et, évidemment, Lenoir qui enfonce tout le monde.

Auteur:  Marlo [ 03 Sep 2015, 15:36 ]
Sujet du message:  Re: Antigang (Benjamin Rocher, 2015)

Le Cow-boy a écrit:
le film laisse une impression de "c'est tout ?" au final (scénar timbre-poste comme le dit FF).


A ce niveau là c'est honteux. 1h30, ce n'est pas beaucoup, mais ce n'est pas 20mn non plus. Il y a plein de films qui ne durent pas plus longtemps et qui parviennent à faire exister des personnages et une intrigue. D'autres qui durent largement moins longtemps, qui sont presque intégralement constitués de scènes d'action et qui parviennent malgré tout à faire ressentir un sentiment de vrai (comme "Matriarche" :) ). C'est fou de passer autant de temps dans sa vie à préparer un film aussi creux.
La seule chose trouvée pour faire exister le personnage d'Alban Lenoir, c'est de rendre sa meuf enceinte, sérieusement ? Je ne parle même pas de la relation foireuse du personnage de Jean Reno ... C'est vu mille fois ailleurs. Comment peut-on plancher si longtemps sur un scénario et ne rien imaginer d'autre ?
Ou alors c'est parce que Rocher est en mode Michael Mann dernière période, et cherche avant tout une histoire prétexte pour filmer des scènes de baston en plein Paris ? Peut-être, mais sans être manchot non plus, il n'est pas suffisamment talentueux pour rendre intéressantes des fusillades impliquant des personnages dont on se fout.

Rocher semble n'avoir rien à dire, la seule chose qui parait l'intéresser est de mettre en scène des personnages vus ailleurs, de reproduire le ton de scènes connues de films connus. La tagline est presque appropriée : ce n'est pas un film "aussi fun que l'arme fatale", c'est un film qui voudrait être aussi fun que l'Arme fatale. Dans cette phrase, c'est la fin qui est intéressante. C'est un film qui a L'arme fatale et tous les grands films d'action de cette époque en ligne de mire, et qui ne parvient jamais à s'acheter une identité propre. Les pires Belmondo comme Le Marginal (Jacques Deray FTW) y arrivent eux ... Ce sont des films nuls, mais on sent quand même une sincérité, une envie de raconter une histoire qui dépasse la reproduction de motifs cinéphiles. "Antigang" lui repousse les vieux polars français à papa tout en restant à distance du monde des films d'action américains. A vrai dire, il s'évertue presque à cacher toute chose qui pourrait trahir son origine et révéler son identité. On a le droit de rire des polars franchouillards ringards mais derrière il faut assurer. Cette prétention lui enlève toute sympathie pour moi.
Je suis vraiment fatigué de ces films de genre faits par des cinéphiles pour des cinéphiles ...

Auteur:  Caribou [ 03 Sep 2015, 15:43 ]
Sujet du message:  Re: Antigang (Benjamin Rocher, 2015)

J'ai vu la bande-annonce. C'est une copie-conforme du film anglais. Après, c'est peut-être mieux mis en scène, mais ils se sont pas foulés.
Donc voilà son origine.

Auteur:  deudtens [ 04 Mar 2016, 23:20 ]
Sujet du message:  Re: Antigang (Benjamin Rocher, 2015)

J'ai trouvé ça très cool. Alban Lenoir excellent ouais, son perso est top, lui est top. Je connaissais pas ce gars, j'en envie de voir que des films avec lui maintenant.

Trop bon les phares dans le garage, toutes les touches d'humour gratos comme ça (les poetic lovers), ça marche à fond. Seul regret, le climax qui est bien mais trop court, alors que jusque là l'intérêt des scènes d'action allait crescendo.

J'aime bien la simplicité du film. Effectivement "tout ça pour ça", mais c'est efficace, ça va vite, ça pète pas plus haut que son cul, c'est humble.

Vraiment bien.

Page 1 sur 2 Heures au format UTC + 1 heure
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
http://www.phpbb.com/