Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 13 Aoû 2022, 03:47

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 36 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Auteur Message
MessagePosté: 04 Nov 2013, 17:33 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 22317
C'est vraiment un film étrange. Je n'ai pas adoré mais j'avoue avoir été constamment surpris, par la construction du récit, la noirceur du propos, la mise en scène...

Vraiment singulier
4/6


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Nov 2013, 18:27 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Nov 2013, 23:05
Messages: 3533
Stoker est un film qui partait avec tous les handicaps du monde, premier essaie américain d’un réalisateur asiatique, scénario écris par un acteur de série télé has been, un sujet qui semble être vu et revu mais malgré tout ca Park Chan Wook accouche d’une petite merveille.
Récit initiatique sur le passage à l’âge adulte Stoker se sert très intelligemment de son bagage hitchcockien, en effet ici pas de suspense sur la nature de l’oncle qui est assez vite éventé, non ce qui intéresse ici Wook c’est la contamination du mal tel un film de vampire dont l’esthétique n’est pas sans rappeler son précédent film, Thirst.
Ce qui est plus que plaisant dans le script c’est la nature des trois personnages dépeint, dans n’importe quel autre film il y a toujours « le point d’entrée », le personnage à sauver, le personnage qui va prendre conscience du mal et l’arrêter, non ici point de bataille entre le bien et le mal, les trois personnages sont clairement déjà corrompu à divers niveaux mais Wook ne les juge jamais ou ne les rend jamais antipathiques.

Image

C'est bien claire le script évite tous les défauts dans lequel pourrait tomber le film, à un moment j'ai bien cru qu'on allait avoir le personnage extérieur salvateur avec l'entrée au lycée mais non le film va vers autre chose et c'est jouissif de voir un film aller dans toutes les directions sur lesquels inconsciemment on veut qu'il aille (la fin déchire d'ailleurs on se dit "non tout ça pour ça" et en fait non c'est tout à fait autre chose et bien plus intelligent).
Wook je suis pas fan de son travail (on peut même dire que je l'aime pas à part JSA) mais il fait un travail de fou, chaque plan est pensé et un y a un côté très DePalmien par moment avec ses jeux de miroir et de voyeurisme tout en donnant un petit côté conte intemporel (il faut vraiment arriver dans le lycée pour être sur de l'époque ou se déroule le film). Le montage est juste fantastique, le petit côté retour en arrière sur certaines scènes est jamais un truc de petit malin et ça donne un ton vraiment dramatique à certaines scènes (le montage entre deux temporalité avec les frères c'est juste le meilleur truc que je verrais au ciné cette année je pense).

Matthew Goode c'est bien clair il vampirise l'écran, son rôle est fantastique, sorte de somme de tous les personnages hitchockien en un (il est à la foi Norman Bates, Oncle Charlie de l'ombre d'un doute, le don Juan mystérieux...). Nicole Kidman est très bien même si j'aurais pas craché sur quelques scènes en plus avec elle, des fois elle disparait de l'écran pendant 15 minutes, je commence à mieux l'apprécier depuis qu'elle joue ce genre de rôle et Mia Wasikoska est fantastique, rôle un peu casse gueule à la base au vu de son image et elle s'en sort trés bien. Y en a ils vont en Amérique pour faire leur plus mauvais film, Park Chan Wook il va au US pour faire son meilleur lui.

5,5/6


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Avr 2014, 20:59 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Oct 2007, 11:11
Messages: 7190
J'ai d'abord été frappé par la qualité du montage, dès le début l'enchainement des scènes se fait avec une fluidité impressionante qui empêche tout temps mort (que ce soit via des cuts classiques très dynamiques ou bien des effets plus stylisés à la manière de la chevelure de la mère se transformant en herbe), entrainant, la qualité des acteurs aidant, à engouffrer le film dans un mystère qui interroge au début, pour finalement rapidement s'endormir dans un schéma classique où chaque apparition de Charlie et chaque réaction d'India nous renvoient grossiérement ce mystère à la face, et finissent par l'étouffer de lui-même.

Très vite on comprend la charactérisation des personnages, et j'ai trouvé le film de plus en plus bête à mesure qu'il avançait, pour finir par dégringoler totalement à partir de la fameuse scène de la douche. Alors, Park Chan-Wook, plutot que de se raccrocher à de jolies scènes comme le duo fantasmé au piano, joue la carte de la bizarrerie et choisit de se vautrer dans la vulgarité pour nous montrer deux personnages complétement tordus et maccabres qui achèvent le film totalement en roue libre dans le dernier acte, en concluant tout ça d'un tour de passe-passe sans intérêt
(le renvoie à la première scène que j'ai trouvé simplement inutile)
.

Au final, ça donne vraiment l'impression que le film n'a pas grand chose à raconter et décide de foncer la tête la première dans l'irrationnel pour faire illusion d'une quelconque histoire, et dans le malsain pour se créer articifiellement une ambiance noire totalement toc, sans trop réellement savoir ce qu'il cherche à figurer à l'écran.

1/6

Je me rends compte que j'ai mis la même note à Thirst dont je n'ai plus le moindre souvenir... J'ai peur que si je revois les films de PCW qui me plaisaient bien au lycée, ça risque de me faire un peu mal.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Avr 2014, 23:31 
Hors ligne
Petit joueur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Avr 2014, 20:24
Messages: 35
Je vois que le film est loin de faire l'unanimité ici. Je ne suis pas toujours fan du réal mais, pour le coup, j'ai vraiment accroché.

J'ai écrit une petite bafouille, il y a de ça quelques semaines, à ma découverte du film :

Acting démentiel et scénar bien dérangeant pour une putain de tuerie de mise en scène, où chaque plan, chaque mouvement de caméra, en plus d'être d'une élégance folle, véhicule du sens. C'est là qu'on voit à quel point une mise en scène qui pense son sujet peut littéralement transcender un matériau de base à première vu assez limité dans sa porté. Car sur le papier c'est du thriller Hitchockien, certes bien machiavélique mais tout de même relativement classique, du genre qui peut facilement déboucher sur un banal exercice de style.
Mais Park Chan-wook a fait très très fort, loin du maniérisme purement démonstratif dans lequel il s'enferme parfois, il opte pour une approche purement sensitive, créant une immersion qu'aucun film 3D ne m'a jusqu'à présent fait ressentir ( bon je n'ai pas vu Gravity... ) et nous livre son meilleur travail.
Putain le mec devrait réaliser un giallo, son style associé au genre défoncerait tout ! 8)

Une petite claque ! 5/6


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Avr 2014, 23:58 
Hors ligne
Schtroumpf sodomite
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2006, 22:43
Messages: 24607
Localisation: Arkham Asylum
Fluck a écrit:
Acting démentiel et scénar bien dérangeant pour une putain de tuerie de mise en scène, où chaque plan, chaque mouvement de caméra, en plus d'être d'une élégance folle, véhicule du sens. C'est là qu'on voit à quel point une mise en scène qui pense son sujet peut littéralement transcender un matériau de base à première vu assez limité dans sa porté.


On dirait du Yannick Dahan.

_________________
N'écoutez pas Film Freak


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Avr 2014, 00:15 
Hors ligne
Petit joueur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Avr 2014, 20:24
Messages: 35
Euh, bah non, c'est de moi. C'est écrit sur le coup et en total accord avec mon ressenti.

J'aime bien Dahan, mais à petites doses...

Mais, maintenant que tu le dis, c'est vrai que l'expression "mise en scène qui pense son sujet", c'est typiquement le genre de phrase qu'il peut sortir. Je n'y avais pas prêté attention avant que tu me fasses la remarque. Mais maintenant j'ai envi de reformuler ma phrase... :mrgreen:

Mais, à la vision du film, c'est un ressenti qui vient naturellement. L'essentiel passe par la mise en scène. Celle-ci fait évoluer l'intrigue et nous fait vivre les émotions ( et sensations ) au moins autant que les dialogues...
Contrairement à d'autre œuvres du réal, ici cette mise en scène "voyante" ne m'a pas semblée gratuite, mais vraiment en total adéquation avec son sujet.

M'enfin bref, je suis d'accord avec toi : c'est vrai qu'on dirait du Dahan... :?


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 36 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. 3 Extrêmes (Park Chan-wook, Takashi Miike, Fruit Chan, 2004)

Blissfully

0

1380

17 Mar 2008, 01:23

Blissfully Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Old Boy (Park Chan-wook - 2003)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

The Scythe-Meister

21

2434

12 Avr 2008, 22:50

Bub Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Mademoiselle (Park Chan-Wook - 2016)

DPSR

13

1818

23 Nov 2016, 11:15

Jerónimo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Lady Vengeance (Park Chan-wook - 2005)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Blissfully

20

2957

13 Juin 2021, 18:05

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Moon is What the Sun Dreams of (Park Chan-wook - 1992)

Blissfully

1

988

12 Juil 2006, 16:13

jiko Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Je suis un cyborg (Park Chan-wook - 2007)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Blissfully

19

1856

17 Avr 2021, 10:57

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Sympathy for Mr Vengeance (Park Chan-wook, 2002)

Film Freak

12

1227

24 Mai 2016, 16:04

crevardinho Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Decision to Leave (Park Chan-wook, 2022)

JulienLepers

12

793

24 Juil 2022, 20:23

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. JSA - Joint Security Area (Park Chan-Wook - 2000)

Zaphod

4

1301

23 Avr 2021, 23:17

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Thirst, Ceci est mon sang (Park Chan Wook - 2009)

Karloff

11

1621

16 Oct 2010, 09:40

Zaphod Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 15 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web