Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 23 Juil 2018, 12:42

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Raoul Walsh
MessagePosté: 29 Jan 2017, 15:06 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 1164
Image

Filmographie énorme, les copies perdues sont en gris. Pour l'anecdote, Walsh a également été acteur à ses débuts, avec en particulier le rôle de John Wilkes Booth (l'assassin de Lincoln) dans Naissance d'une nation de Griffith.

MUETS

The Life of General Villa (1914)
The Bowery (1914)
Siren of Hell (1915)
The Buried Hand (1915)
Regeneration (1915)
Carmen (1915)
The Serpent (1916)
Blue Blood and Red (1916)
Pillars of Society (1916)
This Is the Life (1917)
The Honor System (1917)
The Silent Lie (1917)
The Innocent Sinner (1917)
Betrayed (1917)
The Conqueror (1917)
The Pride of New York (1917)
The Woman and the Law (1918)
On the Jump (1918)
The Prussian Cur (1918)
Every Mother's Son (1918)
I'll Say So (1918)
Evangeline (1919)
Should a Husband Forgive? (1919)
The Strongest (1920)
The Deep Purple (1920)
From Now On (1920)
The Oath (1921)
Sérénade (1921)
Kindred of the Dust (1922)
Lost and Found on a South Sea Island (1922)
Rosita (non crédité, coréalisateur avec Ernst Lubitsch) (1923)
Le Voleur de Bagdad (The Thief of Bagdad) (1923)
East of Suez (1925)
The Spaniard (1925)
Le Fils prodigue (The Wanderer) (1925)
The Lucky Lady (1926)
The Lady of the Harem (1926)
Au service de la gloire (What Price Glory) (1926)
The Monkey Talks (1927)
The Loves of Carmen (1927)
Faiblesse humaine (Sadie Thompson) (1928)
The Red Dance (1928)
Me, Gangster (1928)

PARLANTS

The Cock-Eyed World (1929)
Hot for Paris (1929)
La Piste des géants (The Big Trail) (1930)
Hors du gouffre (The Man Who Came Back) (1931)
Women of All Nations (1931)
Le Passeport jaune (The Yellow Ticket) (1931)
Wild Girl (1932)
Me and My Gal (1932)
Sailor's Luck (1933)
Hello, Sister! (1933)
Les Faubourgs de New York (The Bowery) (1933)
Au pays du rêve (Going Hollywood) (1933)
Rivaux (Under Pressure) (1935)
Baby Face Harrington (1935)
Every Night at Eight (1935)
Annie du Klondike (Klondike Annie) (1936)
Empreintes digitales (Big Brown Eyes) (1936)
Spendthrift (1936)
Au service de Sa Majesté (O.H.M.S.) (1937)
Les Deux Aventuriers (Jump for Glory) (1937)
Artistes et Modèles (Artists & Models) (1937)
La Femme en cage (Hitting a New High) (1937)
College Swing (1938)
St. Louis Blues (1939)
Les Fantastiques années 20 (The Roaring Twenties) (1939)
L'Escadron noir (Dark Command) (1940)
Une femme dangereuse (They Drive by Night) (1940)
La Grande Évasion (High Sierra) (1941)
The Strawberry Blonde (1941)
L'Entraîneuse fatale (Manpower) (1941)
La Charge fantastique (They Died with Their Boots On) (1941)
Sabotage à Berlin (Desperate journey) (1942)
Gentleman Jim (1942)
Convoi vers la Russie (Action in the North Atlantic) (1943)
Intrigues en Orient (Background to Danger) (1943)
Du sang sur la neige (Northern Pursuit) (1943)
Saboteur sans gloire (Uncertain Glory) (1944)
Aventures en Birmanie (Objective, Burma!) (1945)
The Horn Blows at Midnight (1945)
Sa dernière course (Salty O'Rourke) (1945)
San Antonio (1945)
The Man I Love (1947)
La Vallée de la peur (Pursued) (1947)
Stallion Road (1947)
Wyoming Kid (Cheyenne) (1947)
La Rivière d'argent (Silver River) (1948)
Les Géants du ciel (Fighter Squadron) (1948)
One Sunday Afternoon (1948)
La Fille du désert (Colorado Territory) (1949)
L'enfer est à lui (White Heat) (1949)
La Femme à abattre (The Enforcer) (non crédité, a repris la réalisation après Bretaigne Windust)(1951)
Capitaine sans peur (Captain Horatio Hornblower R.N.) (1951)
Une corde pour te pendre ou Le Désert de la peur (Along the Great Divide) (1951)
Les Aventures du capitaine Wyatt (Distant Drums) (1951)
La Ruelle du péché (Glory Alley) (1952)
Le monde lui appartient (The World in His Arms) (1952)
Barbe-Noire, le pirate (Blackbeard, the Pirate) (1952)
Victime du destin (The Lawless Breed) (1953)
La Belle Espionne (Sea Devils) (1953)
Un lion dans les rues (A Lion Is in the Streets) (1953)
Bataille sans merci (Gun Fury) (1953)
La Brigade héroïque (Saskatchewan) (1954)
Le Cri de la victoire (Battle Cry) (1955)
Les Implacables (The Tall Men) (1955)
Bungalow pour femmes (The Revolt of Mamie Stover) (1956)
Le Roi et Quatre Reines (The King and Four Queens) (1956)
L'Esclave libre (Band of Angels) (1957)
La Blonde et le Shérif (The Sheriff of Fractured Jaw) (1958)
Les Nus et les Morts (The Naked and the Dead) (1958)
Les Déchaînés (A Private's Affair) (1959)
Esther et le Roi (Esther and the King) (1960)
Marines, Let's Go (1961)
La Charge de la huitième brigade (A Distant Trumpet) (1964)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Raoul Walsh
MessagePosté: 29 Jan 2017, 18:13 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 1164
Les Fantastiques années 20 (The Roaring Twenties) (1939)
Solide film de gangster, où Walsh rencontre (de mon point de vue) le même problème que dans tous les films qui vont suivre où l'action se déroule sur une période suffisamment longue, une vraie faiblesse dans l'évolution de ces personnages et dans la continuité de l'intrigue. Ici Cagney qui part de soldat revenu du front (la guerre de 14) à chef de la mafia puis sa chute pour redevenir taxi, de manière beaucoup trop abrupte. Bogart se fait par ailleurs totalement bouffer à l'écran par Cagney.
4/6

Une femme dangereuse (They Drive by Night) (1940)
Dans celui-là Bogart se fait bouffer par George Raft. Film qui bifurque de "social" à criminel de manière trop artificielle, mais il n'est malgré tout pas dénué de qualité (Raft et Sheridan très bons).
4/6

La Grande Évasion (High Sierra) (1941)
Walsh en a fait un remake en 1949 (Colorado Territory) que j'ai eu le malheur de voir avant (et de ne pas aimer). Impossible de voir celui-là avec un œil totalement neutre, je revoyais toutes les lourdeurs du remake à chaque plan. Le film vaut certainement mieux que ce que j'en ai perçu, et expose en profondeur les thématiques qui lui sont chères (faux-semblants, dualité vérité/mensonge).
3/6

The Strawberry Blonde (1941)
Film à part pour un réalisateur qui s'est essentiellement circonscrit au film noir, western et film de guerre. Dommage qu'il n'en ait pas fait plus, parce que c'est clairement l'un de de mes préférés, les rôles féminins sont probablement les meilleurs de tous ses films que j'ai vu (excellente Olivia de Havilland)
4.5/6

La Charge fantastique (They Died with Their Boots On) (1941)
Pour moi de très loin son meilleur film, le seul qui assure une véritable continuité temporelle à l'évolution de Custer.
5/6

Gentleman Jim (1942)
Vu il y a longtemps, je me souviens l'avoir beaucoup apprécié à l'époque, à revoir.
4.5/6

Aventures en Birmanie (Objective, Burma!) (1945)
On sent l'influence que ce film a du avoir sur Apocalypse now, mais le film de Coppola lui est largement supérieur. La force d'Objective Burma est surtout dans la dernière partie (le retranchement au sommet de la colline), dommage que Walsh ne les y ait pas fait arriver plus vite.
4/6

La Vallée de la peur (Pursued) (1947)
Lourd western psychologique que n'arrange pas la prestation de Mitchum.
3/6

La Fille du désert (Colorado Territory) (1949)
Remake de High Sierra, ça ne devait pas être le bon jour, les thématiques de Walsh sont bien là, mais je trouve le casting très faible et la réalisation assez moche.
2/6

L'enfer est à lui (White Heat) (1949)
L'un des sommets de Walsh et de Cagney. L'impression que la partie dans la prison (en particulier dans la cantine) a été reprise dans tous les films américains des 50/60 (Le Prisonnier d'Alcatraz de Frankenheilmer par exemple)
4.5/6

La Femme à abattre (The Enforcer) (non crédité, a repris la réalisation après Bretaigne Windust)(1951)
On sent que ce n'est pas vraiment un film de Walsh, c'est néanmoins un polar efficace (et Bogart a pris de l'ampleur avec le temps).
4/6

Une corde pour te pendre ou Le Désert de la peur (Along the Great Divide) (1951)
L'impression que Mann s'est beaucoup inspiré de celui-ci pour L’Appât. Moi qui ne l'apprécie pas beaucoup je reconnais que Kirk Douglas est très bon ici, l'évolution de la relation entre les différents personnages durant leur périple vers la ville est subtilement amené, une bonne surprise.
4.5/6

Les Aventures du capitaine Wyatt (Distant Drums) (1951)
Vu il y a très longtemps et pas beaucoup de souvenir.
3/6

Barbe-Noire, le pirate (Blackbeard, the Pirate) (1952)
Déjà que je ne suis pas friand de film de pirates, mais avec un casting de 3ème zone et une image dégeulasse ça passe encore moins bien.
1/6

La Belle Espionne (Sea Devils) (1953)
Rock Hudson et Yvonne de Carlo au royaume de la cheepitude. C'est moche et c'est totalement con, il faut vraiment être un ayatollah de la politique des auteurs pour défendre celui-ci.
1/6

Les Implacables (The Tall Men) (1955)
3/6

L'Esclave libre (Band of Angels) (1957)
Gable n'est pas bon et Yvonne de Carlo est noire :| . C'est pas aussi con que Sea Devils et ça n'est pas cheep, mais ça n'est tout de même pas bien terrible. J'avais l'impression que le film datait du début des années 40...
2/6

La Charge de la huitième brigade (A Distant Trumpet) (1964)
3/6


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web