Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 21 Aoû 2018, 05:27

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 72 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 19 Déc 2014, 19:14 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Mai 2014, 10:12
Messages: 1630
Débuté la guitare classique l'année dernière. Rien fait dans l'enfance because parents sans sous.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Déc 2014, 19:17 
Hors ligne
Teacher

Inscription: 13 Mai 2010, 11:50
Messages: 11830
Cantal a écrit:
Rien fait dans l'enfance because parents sans sous.

Griffin qui pète l'ambiance.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Déc 2014, 19:49 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2008, 00:06
Messages: 4966
MrHobbes a écrit:
avec un son MIDI magnifique

Attention, le MIDI est juste une norme de transmission de données :D .
10 ans de trompette pour ma part.

_________________
Max on Vimeo


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Déc 2014, 21:46 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Fév 2010, 02:40
Messages: 1848
Localisation: Avignon mdr
oncletom a écrit:
MrHobbes a écrit:
avec un son MIDI magnifique

Attention, le MIDI est juste une norme de transmission de données :D .


Ouais c'est un abus de langage de ma part, j'ai toujours appelé ce type de son comme ça :oops:

_________________
"PACIFIC RIM" Massinfect


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 20 Déc 2014, 11:52 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18491
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Flûte à bec niveau collège 8) .

J'ai voulu apprendre la guitare tout seul avec une guitare achetée 30€ dans un cash converter et des tutos youtube. J'ai abandonné très rapidement absolument incapable d'aboutir à quoi que ce soit. Je crois avoir une incapacité évidente à apprendre et jouer de la musique (pourtant j'adorerais, une de mes grandes frustrations).

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 20 Déc 2014, 15:02 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Mai 2014, 10:12
Messages: 1630
Art Core a écrit:
Flûte à bec niveau collège 8) .

J'ai voulu apprendre la guitare tout seul avec une guitare achetée 30€ dans un cash converter et des tutos youtube. J'ai abandonné très rapidement absolument incapable d'aboutir à quoi que ce soit. Je crois avoir une incapacité évidente à apprendre et jouer de la musique (pourtant j'adorerais, une de mes grandes frustrations).


Avoir un prof aide énormément


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 20 Déc 2014, 15:56 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18491
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Non mais j'ai vraiment pas l'oreille quoi. En fait j'avais été influencé par un mec que j'avais rencontré et qui m'avait dit avoir appris la guitare tout seul pendant un été, principalement à l'oreille. Le mec jouait des trucs simples mais était capable de s'amuser etc... Je pensais être capable de la même chose mais ça s'est avéré désastreux, j'arrivais déjà même pas à accorder la guitare correctement, une vraie cata. Et pas la patience ou la motivation pour me lancer de de vrais cours particuliers.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Jan 2015, 17:14 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 19:55
Messages: 5526
Castorp a écrit:
En anglais, peut-être, à défaut ?


La plus connue et utilisée est la Burkholder/Grout, que je ne connais pas :
http://www.amazon.com/History-Western-M ... y+of+music

Je reviens sur ce sujet, car je lis actuellement le quatrième volume, consacré à la première moitié du XXème siècle, de l'histoire de la musique du controversé (mais surtout parce qu'il a tendance à qualifier tout un tas de gens de nazis, ce qui le rend tout de suite sympathique) Richard Taruskin. C'est, à 3856 pages, probablement la plus longue disponible aujourd'hui.

http://www.amazon.com/dp/0195386302/ref ... _dp_review

Le livre a été là encore controversé en raison de sa volonté affichée de casser quelques mythes et de replacer les évolutions musicales face aux évolutions sociales et politiques qui les expliquent souvent, mais dans les faits cela ne mérite pas de cris d'orfraie. Les mythes en question ont été cassés il y a longtemps, au moins chez les personnes sensées, et la "contextualisation" si redoutée est toute relative et sert surtout à expliquer des points précis qui resteraient obscurs sans elle (un bon exemple est l'explication de l'émergence du ballet comme genre musical majeur dans les années 1900-20 alors qu'il était complètement ringard 30 ans plus tôt).
Globalement, Taruskin ne sort pas d'une histoire somme toute classique des grands compositeurs, un peu mise au goût du jour, qui a le mérite de présenter une évolution des faits musicaux expliqués au travers d'analyses techniques précises qui retracent une histoire interne et technique de la musique, tout en l'articulant, assez timidement, aux évolutions biographiques, sociales ou simplement des goûts, selon les cas.

On retombe dans ce que je reprochais à ces histoires de la musique : même sur un volume de 800 pages, et même si Taruskin s'accroche assez bien à sa ligne de conduite pour rendre compte d'une histoire cohérente tout en assumant son aspect en partie partial, on arrive à beaucoup de schématisme, qui fait l'impasse sur de nombreux faits et reste timide sur d'autres.
Néanmoins, le gros du travail, et c'est au final ce qu'il y a de plus intéressant (en dehors de quelques mise en reliefs de faits historico-sociaux bien pensés), tient dans l'analyses des exemples, relativement classiques mais la plupart du temps pertinents.
Par conséquent, il faut un certain background musical pour suivre et avoir envie de lire plusieurs pages sur, par exemple, l'évolution du système harmonique dans les oeuvres de Scriabine à partir des potentialités de l'accord de sixte augmentée française.

Globalement, j'aime bien le projet qui me semble être un pas dans la bonne direction, mais je trouve que cela ne va pas assez loin et qu'il y a beaucoup de limites.
J’enchaînerai sur le premier volume, qui est paraît-il vraiment excellent.

_________________
Nothing and no one can save you! Abandon hope now! Here's what you can do :
1. Admit you are a semi-evolved ape-thing mercifully ignorant of the sanity-blasting truths of the greater cosmos.
2. Die.
3. Rot.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Jan 2015, 20:40 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2008, 19:19
Messages: 6413
Citation:
Par conséquent, il faut un certain background musical pour suivre et avoir envie de lire plusieurs pages sur, par exemple, l'évolution du système harmonique dans les oeuvres de Scriabine à partir des potentialités de l'accord de sixte augmentée française.


Easy :o

Bon et sinon moi j'ai commencé le piano il y a trois ans, mais entre des déménagements et l'impossibilité de voir mon prof pendant un temps, ça fait peu ou prou un an que je n'avance plus et que je joue peu. En fait je suis face à un énorme mur où il faudrait que j'apprenne le solfège suffisamment bien (j'ai les bases) pour déchiffrer, sinon à vue au moins rapidement. Parce que le problème c'est que même si je m'amusais jusque-là, apprendre un morceau était pour moi beaucoup trop laborieux/long/éreintant.

Dans l'idéal il faudrait que je me tape des lectures de note deux fois par jour.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Jan 2015, 21:56 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2013, 01:02
Messages: 10223
@Scythe : Thanks.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Fév 2015, 17:47 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 19:55
Messages: 5526
Pour revenir (encore) au sujet initial, j'ai parcouru un peu le Rebatet, c'est à FUIR ABSOLUMENT.

C'est bourré de raccourcis et d'erreurs factuelles, et pire, de jugements péremptoires et à l'emporte pièce fondés sur une méconnaissance totale de ce dont Rebatet parle, qui frisent souvent le comique tellement il se permet non seulement de juger les compositeurs ou les oeuvres sur des faits erronés ou sans avoir entendu ou lu les oeuvres en question, mais de construire "son" histoire entièrement à partir de ces jugements.
Si certaines erreurs sont acceptables étant donné la date d'écriture, l'époque n'excuse en rien le mépris systématique et creux qui se dégage des pages, et surtout le bouquin est inutilisable puisque ce qui est raconté est parfois purement et simplement faux. A partir du moment où une partie du bouquin est faux, le doute est jeté sur l'ensemble, et cela ne peut constituer une histoire de la musique valable.
Au final, cette histoire n'est qu'une mise en forme du discours officiel de l'époque sur la musique (on sent bien les préjugés esthétiques qui gouvernent le récit qui est fait de l'histoire), et n'a aucun valeur en tant qu'histoire de la musique.

L'article sur la musique américaine est particulièrement gratiné, entre racisme, clichés, mépris et ignorance totale des pièces dont il parle.
Je ne suis pas fondamentalement contre le fait que l'auteur assume une certaine subjectivité, y compris sous la forme de jugements radicaux, mais cela doit être un minimum étayé. De plus, dans les articles sur les compositeurs qu'il aime que j'ai lu, Rebatet passe plus son temps à gloser sur des détails biographiques graveleux et à s'étendre en jugements laudatifs qu'à pratiquer l'analyse musicale et esthétique.

Le plus comique que j'ai pu lire est un commentaire (dans un paragraphe vaguement méprisant sur le compositeur, qui serait à la fois un compositeur incohérent esthétiquement et obsédé par la modalité (jugement assez typique du style Rebatet, qui consiste à reprocher aux compositeurs l'incohérence de sa propre "analyse")) sur la seven stars symphony, dans laquelle Koechlin toucherait au music-hall à l'américaine. C'est un peu comme dire que Boulez fait du Shakira quand il écrit "Pli selon pli".

Cela étant dit, cela m'a conforté dans une idée : la méconnaissance et la reconduction d'idées reçues sur certains compositeurs sont les principaux socles du "répertoire" et de ce qui passe encore pour l'histoire de la musique, et qu'une connaissance réelle et autant que faire se peut objective de cette histoire, qui reste encore parcellaire, conduirait à une vision toute autre vision de la musique et à une réorganisation du "panthéon des compositeurs".
Cela a d'ailleurs été déjà commencé à être fait depuis l'écriture de l'"""histoire""" de Rebatet : quand on lit les stupidités écrites par Rebatet sur Scriabin (qui a droit à un paragraphe pour dire que c'est un compositeur qui a sa place dans la modernité du début du XXème siècle mais dont le poème de l'extase n'est quand même composé que de "platitudes wagneriennes" (typique de Rebatet encore : on admet certains choses parce qu'il est difficile de dire le contraire (et qu'on y connait rien) mais on finit sur un jugement méprisant, sans aucune argumentation)), heureusement que depuis on a remis les choses à leur place.

Bref, à mettre à la poubelle et à ne surtout pas lire (sauf pour se payer une bonne tranche de rigolade).

Je reviens sur le livre de Taruskin que j'ai presque terminé, et qui n'en prend que plus de valeur face à Rebatet, parce qu'il assume un vrai récit de la musique en passant par l'analyse musicale et non par le jugement. Le dernier tiers du bouquin est nettement le plus cool du livre, car il aborde une période (les années 1920-30) longtemps mal comprise et caricaturée à cause de connards comme Rebatet. Taruskin en fait bien comprendre les enjeux et les difficultés. La partie sur la France est trop courte, les analyses musicales sont moins nombreuses (justement parce que Taruskin a moins de matériau sur lequel se baser, contrairement aux années 1900 et 1910), et je suis déçu que Taruskin ne traite pas plus de la transition vers les années 1940, mais on sent qu'il y a des milliers de choses à dire sur cette période qui ne sont jamais dites, et qu'elle est fondamentale pour la compréhension du XXème siècle.
Et la partie sur la musique américaine, habituellement superficiellement traitée par les histoires de la musique européennes, excellente en soi dans sa mise en valeur de ses enjeux musicaux et politiques, apporte un éclairage fondamental sur la période 1920-30 en Europe (ce qui met d'autant plus en exergue la dépréciation systématique et aveugle entretenue par les français sur le sujet).
Et puis on y parle de musique, de manière cohérente et solide, pas du génie des compositeurs et de ce qu'ils ont bouffé à midi.

_________________
Nothing and no one can save you! Abandon hope now! Here's what you can do :
1. Admit you are a semi-evolved ape-thing mercifully ignorant of the sanity-blasting truths of the greater cosmos.
2. Die.
3. Rot.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Fév 2015, 18:15 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Mai 2014, 10:12
Messages: 1630
The Scythe-Meister a écrit:
quand on lit les stupidités écrites par Rebatet sur Scriabin (qui a droit à un paragraphe pour dire que c'est un compositeur qui a sa place dans la modernité du début du XXème siècle mais dont le poème de l'extase n'est quand même composé que de "platitudes wagneriennes"


Ah ben fallait commencer par là. Effectivement ça donne pas du tout envie.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Fév 2015, 18:48 
Hors ligne
Expert

Inscription: 25 Sep 2012, 15:31
Messages: 2130
Ce que dit Scythe plus haut est largement faux. Il y a bien plus de mauvaise foi ou de défaut analytique dans son message que dans toute son histoire de la musique, ce qui est fortiche!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Fév 2015, 19:03 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 19:55
Messages: 5526
Parce que les remarques sur Koechlin et Scriabin ne sont pas dans le bouquin de Rebatet, peut-être ?

Et je rappelle que :

Caribou a écrit:
Non mais le père de mon ex a été l'élève de Stockhausen et de Messiaen à l'époque donc j'ai pris cher à un moment.
Par ailleurs, j'ai fait du saxophone au conservatoire mais je suis une merde en musique, je n'ai pas de disposition pour.

Sérieusement, tu avoues toi-même que tu n'y connais rien, alors pourquoi tu la ramènes.

_________________
Nothing and no one can save you! Abandon hope now! Here's what you can do :
1. Admit you are a semi-evolved ape-thing mercifully ignorant of the sanity-blasting truths of the greater cosmos.
2. Die.
3. Rot.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Fév 2015, 19:50 
Hors ligne
Expert

Inscription: 25 Sep 2012, 15:31
Messages: 2130
Ouais mais en fait je me rends compte que je m'y connais mieux que toi et puis j'ai lu le bouquin de Rebatet. Qu'il passe un peu rapidement sur la musique américaine, qu'il ne connaît pas, ou des compositeurs mineurs ou secondaires, très bien, ça n'est pas très grave.
Dire qu'il insiste essentiellement sur les détails biographiques, c'est mentir, même si ceux-ci ne sont pas dépourvus d'intérêt quand ils sont présents.
Par ailleurs, si je comprends bien, outre le fait qu'elles n'ont rien à voir dans ce qu'elles se proposent de faire (et celle de Rebatet a le mérite de l'accessibilité), les histoires de la musique de Rebatet et de Taruskin n'ont pas les mêmes partis-pris, parce que, analyse ou pas, ça en revient à ça, l'histoire de la musique n'est faite que de ça. Donc j'imagine que le deuxième te correspond mieux, notamment dans la manière dont il traite d'une tradition américaine généralement passée sous silence, comme tu le dis, en Europe.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 72 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web