Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 17 Oct 2021, 06:50

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 12 Oct 2005, 23:23 
Hors ligne
Matou miteux
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Juil 2005, 13:48
Messages: 12933
Localisation: From a little shell, at the bottom of the sea
Parky Parky, présent dans mes tops annuels avec ses deux derniers films, Parky l'ami des tendons tranchés qui cette fois se la joue héroïne de sang, le tout il faut le dire, vu dans un fauteuil très confortable.

Image

C'est extrêmement décevant. Son court métrage totalement ridicule de l'anthologie 3 extrêmes avait éveillé quelques doutes, et malheureusement ce Lady Vengeance (le distributeur français a, comme une prémonition, viré le "Sympathy") suit un peu ses funestes traces (même si c'est pas aussi nul).

On voit le réalisateur tout le temps - mais dans le mauvais sens du terme. La mise en scène est étouffante, envahissante, souvent pour rien. Je n'étais pas d'accord pour parler d'esbrouffe sur Sympathy for Mr Vengeance, qui reste pour moi son meilleur, ou sur Old Boy, dont le look collait parfaitement au sujet et au ton. Ici, c'est souvent de l'esbrouffe. L'histoire passe souvent au second plan, elle est souvent racontée de façon asthmatique (ce montage...), les personnages sont faibles. Là où ceux de Song Kang-Ho ou Choi Min-sik étaient si denses! Du coup, à la façon de dominos qui se cassent la gueule les uns sur les autres, tout paraît artificiel. Ce qui peut faire mal dans Mr Vengeance (l'histoire de la gamine est dure à voir je trouve), ne fait absolument rien ici, alors que c'est décuplé. Détachement total.

A cela il faut ajouter quelques scènes au bord du ridicule (les parents australiens, la gueule dans le tofu), des trucs très mal insérés (la gamine...). Et une fin qui tire l'émotion par le bras là où celle enneigée de Old Boy était vraiment belle.

Bon je suis super déçu parce que je pensais que c'était du super pour moi. Finalement c'est du super désappointement. Ca reste impressionnant visuellement (même si au final il n'y a pas de scène qui tue comme celle de la baston avec travelling latéral dans Old Boy), l'actrice est bonne, mais bon...maintenant sa trilogie est finie, c'est pas si mal vu comme ce film sent le manque d'inspiration, là où les deux autres, qu'on aime ou pas, étaient deux morceaux en effervescence. Et parler de vendus c'est souvent le niveau zéro de l'argumentation mais mettre celui-ci au même niveau...je comprends pas.

2+/6

_________________
Doll, it's a heartbreaking affair


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 13 Oct 2005, 17:43 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Aoû 2005, 21:23
Messages: 3199
Houla ben je crois que ça sera sans moi alors !
Vu comme je me suis fait chier pendant OLDBOY et comme j'ai été déçu par ma 2e vision de MR. VENGEANCE, je crois que je vais arrêter les frais ! :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 13 Oct 2005, 20:14 
Hors ligne
Kinky Kelly
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:43
Messages: 2030
Mister Zob a écrit:
Houla ben je crois que ça sera sans moi alors !
Vu comme je me suis fait chier pendant OLDBOY et comme j'ai été déçu par ma 2e vision de MR. VENGEANCE, je crois que je vais arrêter les frais ! :mrgreen:

Ben moi j'aime beaucoup beaucoup les 2 précédents, donc je me dis ouhla aussi.

Alors comme ça tu t'es fait chier à Oldboy ?

_________________
"Dans une France fictive, une nouvelle loi autorise un spectateur en état de détresse morale à attaquer un spectateur qui fait "Eeeeeeehng"..."
Qui-Gon Jinn, 16.10.2014


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 13 Oct 2005, 20:28 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Aoû 2005, 21:23
Messages: 3199
Pandi a écrit:
Alors comme ça tu t'es fait chier à Oldboy ?

Ben oui. J'en étais le 1er surpris. Je lui ai donc donné une nouvelle chance quelques mois après... Même verdict. :(
Par contre j'adore JSA. Va comprendre, Charles...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 13 Oct 2005, 21:05 
Hors ligne
Kinky Kelly
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 15:43
Messages: 2030
Mister Zob a écrit:
Ben oui. J'en étais le 1er surpris. Je lui ai donc donné une nouvelle chance quelques mois après... Même verdict. :(
Par contre j'adore JSA. Va comprendre, Charles...

Bon, ça ira pour cette fois. Et de toutes façons, je ne suis pas un intégriste du cinéma *je supporte même qu'on chie sur 2001 devant moi, tu 'ois ?*

_________________
"Dans une France fictive, une nouvelle loi autorise un spectateur en état de détresse morale à attaquer un spectateur qui fait "Eeeeeeehng"..."
Qui-Gon Jinn, 16.10.2014


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 16 Oct 2005, 11:24 
Bon, après l'avis très "freeeeeze" de Bliss, j'irai voir le film sans me faire trop d'illusions, on verra. :?


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 10 Nov 2005, 15:35 
Hors ligne
Matou miteux
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Juil 2005, 13:48
Messages: 12933
Localisation: From a little shell, at the bottom of the sea
Méfiez vous des contrefaçons

http://www.filmdeculte.com/film/film.php?id=1323

Image

I NEED SOME FINE WINE AND YOU, YOU NEED TO BE NICER

Amère déception que cette Lady Vengeance. Alors que JSA, Sympathy for Mr Vengeance ou Old Boy avaient construit le tremplin ambré d’un esthète explosif, casse-cou lyrique et plaisantin torturé, son nouveau film ne suit que les vilaines traces de son court métrage ridicule de l’anthologie 3 extrêmes. Totale esbroufe et panne d’inspiration. Lady Vengeance rabâche ses figures, dans une narration asphyxiée par la mise en scène surchargée du Coréen. Le réalisateur est ainsi présent à chaque plan – mais dans le mauvais sens. La star, c’est lui, pas cette histoire qui passe au second plan et dont le montage s’avère souvent confus. Là où la minutie formelle de Sympathy… illustrait l’absurdité tragique du propos social, là où le clinquant de Old Boy nourrissait la cinégénie d’un manga jeté rageusement à l’écran, Lady Vengeance s’agite pour rien. Pire, là où la perte d’un enfant était physiquement douloureuse, où les épilogues de neige faisaient tinter les cloches d’une sombre mélancolie, Lady Vengeance s’avère castré de toute émotion. La faute à des personnages faibles, malgré la conviction de l’actrice principale (là où ceux de Song Kang-ho et Choi Min-sik étaient si intenses!), une narration maladroite, et surtout un réalisateur trop gourmand. Mais qu’on espère revoir requinqué, débarrassé d’une trilogie qui s’achève sur un vrai couac.

2/6

_________________
Doll, it's a heartbreaking affair


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 16 Nov 2005, 23:29 
Assez d'accord avec Bliss... Ce film avait pourtant tout pour être une réussite : synthèse des thèmes personnels, esthétique lechée, actrice sublime, mais c'est tellement décousu, confus, et en même temps étouffant de maîtrise qu'on est jamais impliqué dans cette histoire de vengeance, qui recèle pourtant quelques belles idées formelles. Très frustrant.

2/6


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 16 Nov 2005, 23:53 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 14:47
Messages: 3547
Les avis presse sont très divisée.

La BA me plait beaucoup et le choix d'un personnage principal féminin encore plus...J'irai, même si je ne suis pas fan des autres films du cinéastes que j'ai vu.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 20 Nov 2005, 23:16 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Oct 2005, 10:23
Messages: 8089
Bon et bien je n'avais vu que "JSA" et manqué "Mr vengeance" (qui traîne ceci dit chez moi en VHS) et "Old Boy"... Peut-être est-ce ça qui fait que je suis sortis de cette projection très emballée. Je trouve que c'est le plus bel avtar récent de tout ce cinéma d'exploitation nippon sixties et seventies qu'étaient "Le Couvent de la bête sacré" ou la série des "Sasori" de Meiko Kaji auquel on ne peut que penser, dans le look de l'héroïne, l'ambiguitée, l'idée du féminisme, le rapport aux co-détenues... Mais le personnage principal de "Lady vengeance" possède un autre niveau d'intensité humaine, qui démythifie littéralement cette figure et tout ce qui se trouve être autour dans le domaine du code. a ce titre la thématique de la vengeance passe par toute ses représentations, de "Monte-Cristo" au "Crime de l'Orient Express", si ce n'est que Park-Chan Wook insiste bien sur les diverses impasses et la duretée d'actes qui dans d'autres oeuvres serviraient au juste divertissement, voir à de simple pirouettes qui laissent souvent de côté tout sentiment de douleur. En vérité, j'ai véritablement eu l'impression d'un film qui portait non pas sur la vengeance, mais la notion sensitive de douleur, tellement communicante qu'elle prend pas vraiment au coeur et au cerveau mais directement aux tripes.

"Lady Vengeance" n'est pas un film qui cherche à être agréable à tout prix, il s'attarde plutôt de façon cruelle sur le prix des choses. Il prive son spectateur de tout climax et le réinvite dans de nouveaux cauchemar. Quand ce dernier croit avoir respiré une bouffée d'air par une scène onirique ou humoritique, aussitôt il est replongé dans l'absurde. Alors certe, Park-Chan Wook a sans doute voulu brasser un peu trop, mais c'est une revisitation de tout un pan de cinéma très proche de celui dont Tarantino s'inspirait dans ses "deux" derniers films, et dont la démarche différente a au moins le mérite d'être plus constructif que sanctificateur. A ce tritre bob, c'est étonnant que tu parles de film léché, car j'ai souvent trouvé ça assez granuleux, avec des couleurs parfois sales, bref on est dans le glauque, l'instable.

Je trouve ce film réellement fascinant derrière son aspect vraiment difficile, et il est sans doute emmené à grandir. Une expérience à tenter.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 21 Nov 2005, 00:22 
Mr Chow a écrit:
A ce titre bob, c'est étonnant que tu parles de film léché, car j'ai souvent trouvé ça assez granuleux, avec des couleurs parfois sales, bref on est dans le glauque, l'instable.

Je voulais juste dire, que comme Bliss, j'ai trop ressenti la maîtrise de la mise en scène, qui ne fait pas assez vivre le récit et qui s'embrouille dans une confusion narrative. Même quand on est dans le glauque, les plans sont quand même très chiadés, trop savamment composés. C'était déjà le cas dans ses précédents films bien sûr, mais ici, ça devient limite étouffant. Peut-être que je n'ai pas su être assez réceptif sur le moment, je ne sais pas.

Et puis, le thème de la vengeance devient ici un pensum un peu lourdaud alors que dans La Femme Scorpion et sa fameuse suite, j'y trouve la force primitive du cinéma d'exploitation dans tous ses excès, une vraie brutalité amorale et jouissive. Ici, Park Chan-Wook a voulu faire un film-somme pour boucler sa trilogie et s'est pris un peu trop au sérieux.


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 21 Nov 2005, 10:22 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Oct 2005, 10:23
Messages: 8089
Bob Harris a écrit:
Et puis, le thème de la vengeance devient ici un pensum un peu lourdaud alors que dans La Femme Scorpion et sa fameuse suite, j'y trouve la force primitive du cinéma d'exploitation dans tous ses excès, une vraie brutalité amorale et jouissive. Ici, Park Chan-Wook a voulu faire un film-somme pour boucler sa trilogie et s'est pris un peu trop au sérieux.


Bien sur que les films de Meiko Kaji ont quelque chose de foncièrement jouissif, mais ils ont aussi un aspect trés théatral... Park Chan-Wook a essayé de reprendre ce créneau et ses imageries pour en faire quelque chose qui n'est absolument pas confortable. Je suis d'accord pour dire que le film est souvent étouffant, pas temps par surcharge de style ceci dis que par la manière dont justement il cherche à rendre pénible pour le spectateur ce qui tiendrait de l'arabesque dans un film de genre balisé. Il y a des scènes qui cherchent à être difficilement supportables (pour moi dans le genre celle de la reconstitution est la plus dur). Je suis d'accord pour l'idée de film somme qui cherche à embrasser beaucoup trop, mais c'est un trop que je trouve apréciable, il y a une furie créative là dedans, ce n'est pas figé... Par contre le pensum, je n'ai pas le sentiment, car le film nous laisse de façon trés réussie en suspension sur le personnage et tous les agissements dont nous avons été témoins, il nous confronte à notre propre morale des choses. Même dans un "Battle Royal" il y a de l'ironie, une distance, ici le film est foncièrement premier degrès, sans doute l'attachement du réalisateur malgré tout à la forme du mélo encore ici présente très fortement derrière tout ça, c'est un regard que j'aime.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 21 Nov 2005, 10:36 
Je suis assez d'accord avec tes propos, mais le film a le bête défaut de passer après Sympathy for Mr Vengeance et Old Boy, où on retrouve les mêmes qualités dans une forme beaucoup moins décousue.

Ca explique peut-être pourquoi Bliss et moi nous sommes aussi sévères, alors que ce dernier volet est loin d'être mauvais, quand on y repense.


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 21 Nov 2005, 10:59 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Oct 2005, 10:23
Messages: 8089
Oui ça joue peut-être, je vais esssayer de voir "Mr Vengeance" bientôt pour me faire une idée... Ceci dis on connait mes gouts en matière de films "malades" :roll: :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 22 Nov 2005, 21:34 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 14:47
Messages: 3547
Yep, après la revisite du cinéma de Kitano pour Mr Vengeance et un aspect du manga avec Oldboy, PWC se tourne vers les Meiko Kaji et complète son petit tour d'horizon de la culture Japonaise...Ici c'est beaucoup plus digeste que ces deux derniers films qui traînaient avec eux une noirceur extrême et une hystérie épuisante dans un scénar emberlificoté...Je ne sais pas si c'est le fait de prendre une figure féminine rattachée à tout un pan de ce cinéma d'exploitation ou de réduire les effets gores mais il y a dans ce Lady une approche plus légère et détachée qui fait passer de manière moins insistante tout le côté tragique, et c'est peut être cela qui peut décevoir les fans des deux autres opus ..C'est rare chez un cinéaste que ce genre d'oeuvre, plus bancale, arrive après des films très carrés comme Vengeance ou Old boy. C'est un peu comme si Cronenberg tournait demain Frissons après avoir fini History of violence.
Quelques truc m'ont gonflé (certains effets, la famille australienne) mais y'a du panache, une certaine grâce...l'actrice est magnifique aussi, je suis tombé sous le charme et j'étais prêt à la suivre alors que les crises de larmes du héros de Oldboy me laissait indifférent. ça ne se commande pas.
Super générique, superbe BO qu'il faut que je me procure.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Sympathy for Mr Vengeance (Park Chan-wook, 2002)

Film Freak

12

1074

24 Mai 2016, 16:04

crevardinho Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. 3 Extrêmes (Park Chan-wook, Takashi Miike, Fruit Chan, 2004)

Blissfully

0

1219

17 Mar 2008, 01:23

Blissfully Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Old Boy (Park Chan-wook - 2003)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

The Scythe-Meister

21

2133

12 Avr 2008, 22:50

Bub Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Stoker (Park Chan-wook, 2013)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Film Freak

35

3060

02 Avr 2014, 00:15

Fluck Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Mademoiselle (Park Chan-Wook - 2016)

DPSR

13

1651

23 Nov 2016, 11:15

Jerónimo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. The Moon is What the Sun Dreams of (Park Chan-wook - 1992)

Blissfully

1

825

12 Juil 2006, 16:13

jiko Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Je suis un cyborg (Park Chan-wook - 2007)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Blissfully

19

1596

17 Avr 2021, 10:57

Karloff Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. JSA - Joint Security Area (Park Chan-Wook - 2000)

Zaphod

4

1124

23 Avr 2021, 23:17

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Thirst, Ceci est mon sang (Park Chan Wook - 2009)

Karloff

11

1459

16 Oct 2010, 09:40

Zaphod Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Wallace & Gromit, le film (Nick Park - 2005)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Zad

29

2635

13 Déc 2006, 19:28

gould Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web