Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 19 Sep 2021, 20:15

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 20 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Jazzed in my pants
MessagePosté: 03 Juin 2021, 21:40 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Déc 2018, 23:08
Messages: 3148
+ le retournement final, que tout critique musical ou journaliste culturel devrait méditer.

Les autres nouvelles sont aussi très bonnes. Les Fils de la Vierge ont moins de liens avec Blow up que les Armes Secrètes n'en a avec Paris nous Appartient et bien des films de Rivette.
Je découvre Julio Cortázar un peu tard , mais c'est extrêmement riche, beaucoup de ressemblances entre son univers et son ton et ceux de George Perec . Même sur un plan plus politique les deux écrivains ont des positions assez proches (les Choses influencées par la poétique de György Lukàcs, mais retournée contre elle-même et redirigée contre le réalisme).

_________________
Mais elle ne pouvait pourtant effacer ce que Crampas lui avait dit, et tout en prodiguant ses tendresses et en faisant mine de l'écouter avec intérêt, elle entendait sans cesse résonner ces mots : Un fantôme par calcul, un fantôme pour te maintenir dans la norme


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Jazzed in my pants
MessagePosté: 04 Juin 2021, 10:00 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Déc 2018, 23:08
Messages: 3148
Merde j'ai effacé le magnique "the Cage" de Ives que Cortazàr mentionne (en l'appelant le Léopard) comme proto jazz dans sa nouvelle construite autour de Charlie Parker, je le remets

_________________
Mais elle ne pouvait pourtant effacer ce que Crampas lui avait dit, et tout en prodiguant ses tendresses et en faisant mine de l'écouter avec intérêt, elle entendait sans cesse résonner ces mots : Un fantôme par calcul, un fantôme pour te maintenir dans la norme


Dernière édition par Vieux-Gontrand le 04 Juil 2021, 16:02, édité 3 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Jazzed in my pants
MessagePosté: 15 Juin 2021, 12:20 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Déc 2018, 23:08
Messages: 3148
On ne le trouve pas sur YouTube, mais alors que le jazz rock est souvent terne, la partie Rawalpindi Blues d'Escalator over The Hill de Carla Bley c'est :shock:


John McLaughlin ne me touche pas trop dans la Mahavishnu Orcehstra mais quans il joue là ou pour Mines Davis c'est très bon

_________________
Mais elle ne pouvait pourtant effacer ce que Crampas lui avait dit, et tout en prodiguant ses tendresses et en faisant mine de l'écouter avec intérêt, elle entendait sans cesse résonner ces mots : Un fantôme par calcul, un fantôme pour te maintenir dans la norme


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Jazzed in my pants
MessagePosté: 04 Juil 2021, 15:59 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Déc 2018, 23:08
Messages: 3148





"Découvert" récemment (et aimé) ce disque d'une musicienne (saxophoniste) de jazz contemporaine, publiée sur le label Constellation (plus connu pour ses productions post-rock), Matana Roberts. C'est free, avec une forte présence de Mingus et du minimalisme américain (les cordes rappellent Morton Feldman), il ya aussi une sorte de mille feuille sonores mélant voix et musique qui rapelle Berio, ainsi qu'iun travail sur les guitares électriques dans la continuation de Fred Frith. Pour autant sa musique ne paraît pas uniquement portée par une "nostalgie de la modernité" ou de l'avant garde, Elle représente une forme de pas en avant formel et politique tout en assumant que les formes esthétiques et les discours évoluent à présent moins vite que dans les années 50-70. L'album s'inscrit dans un cycle d' albums appelés "Coin coin", dont le 4ème est sorti en 2019, qui explorent l'identité et la mémoire afro-américaine ainsi que celle de l'esclavage (ce disque superpose récits en anglais en français).

Pour la petite histoire, Marie Davidson, la "reine" de l'electro-pop un peu branchouille (mais que j'aime bien en fait) serait une des violonistes sur cet album de 2011 (c'est possible car produit à Montréal) . C'est en remontant le fil de sa discographie que j'ai connu Matana Roberts, dont on trouve aussi les disques pour pas chers sur Bandcamp. ou Qobuz.

_________________
Mais elle ne pouvait pourtant effacer ce que Crampas lui avait dit, et tout en prodiguant ses tendresses et en faisant mine de l'écouter avec intérêt, elle entendait sans cesse résonner ces mots : Un fantôme par calcul, un fantôme pour te maintenir dans la norme


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Jazzed in my pants
MessagePosté: 23 Aoû 2021, 11:19 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Déc 2018, 23:08
Messages: 3148


Du premier LP solo de John McLaughlin, de l'époque d'In a Silent Way avec Miles Davis, beaucoup plus post-bop voire par moment free que ce qu'il a fait ensuite avec le Mahavishnu orchestra (et c'est très bon).

_________________
Mais elle ne pouvait pourtant effacer ce que Crampas lui avait dit, et tout en prodiguant ses tendresses et en faisant mine de l'écouter avec intérêt, elle entendait sans cesse résonner ces mots : Un fantôme par calcul, un fantôme pour te maintenir dans la norme


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 20 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web