Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 14 Déc 2018, 05:54

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 18 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 28 Sep 2017, 13:43 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8810
Image

La fille d’un sénateur disparaît. Joe, un vétéran brutal et torturé, se lance à sa recherche. Confronté à un déferlement de vengeance et de corruption, il est entraîné malgré lui dans une spirale de violence...

Je serai curieux de savoir si ceux qui criaient au génie à Cannes trouvent toujours le film autant brillant maintenant qu'il dure quinze à vingt minutes de plus car, dans le cas de Ramsay, qui pratique un cinéma de tonitruants effets de montage à coup de travellings et de panoramiques, la durée joue clairement en sa défaveur. Avec un no-scénario en forme de grifouillage sur nappe à papier en fin de banquet (un homme de main suicidaire avec son marteau accepte de récupérer une fillette aryenne et quasi muette, sauf pour prononcer le dialogue le plus sursignifiant et lourdingue du film qui est accessoirement le nouveau titre français choisi par le distributeur), You were never really here n'est plus qu'une accumulation de violence gratuite sans âme ni suspense et de contemplation de cadavres sanguinolents façon buffet froid de charcutaille, avec zéro caractérisation des personnages et zéro enjeu. Une coquille vide et creuse qui ne laisse transparaître ni la brutalité ni le désespoir escomptés, que n'arrive pas à sauver ni la performance d'un Joaquin Phoenix empâté ni la bande son de Jonny Greenwood.
2/6


Dernière édition par DPSR le 07 Oct 2017, 08:56, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Sep 2017, 14:54 
Hors ligne
tape dans ses mains sur La Compagnie créole
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005, 10:08
Messages: 18603
Localisation: 26, Rue du Labrador, Bruxelles
Je hais déjà l'affiche française, horrible en tout point.

_________________
Ed Wood:"What do you know? Haven't you heard of suspension of disbelief?"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Sep 2017, 14:55 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 4945
DPSR a écrit:
Je serai curieux de savoir si ceux qui criaient au génie à Cannes trouvent toujours le film autant brillant maintenant qu'il dure quinze à vingt minutes de plus

:?:

Il dure 1h25.

IMDB a écrit:
Was submitted to the Cannes Film Festival in an unfinished state, and was completed only a few days before the first public screening. Lynne Ramsay subsequently clarified that the version shown in Cannes was indeed the final cut, minus the end credits.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Sep 2017, 15:32 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8810
Je l ai vu à San Sebastian qui l annonce à 1h29 (ce qui fait plutôt dix minutes de plus vu que les cannois parlaient d une durée d une heure vingt) et quand Ramsay a présenté le film en début de séance elle a dit que c était la première réelle car le film n était pas fini à Cannes.

Et je trouve pas le film si déconstruit que ça, je m attendais à quelque chose plus dans la veine du premier tiers de We need to talk about Kevin (avant que ça ne devienne lourdaud)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Sep 2017, 08:50 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20810
Moi le film me hante toujours.
6/6

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Sep 2017, 09:33 
Hors ligne
Successful superfucker
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2006, 21:20
Messages: 8810
Karloff a écrit:
Moi le film me hante toujours.
6/6


J'ai même pas eu droit à mon MEURS!!!!!!, toi aussi tu t'empâtes.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Sep 2017, 11:58 
Hors ligne
Antichrist
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Juil 2005, 21:36
Messages: 20810
J'étais empâté jeune, je suis empâté vieux

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 09 Nov 2017, 18:32 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72679
Localisation: Fortress of Writing
Formellement, j'ai trouvé ça très fort, des premiers gros plans à tous ces flashbacks insérés comme des coups douloureux en passant par des visions quasi-oniriques de-ci de-là mais le récit par trop épuré et elliptique a fini par me laisser sur le bas-côté avec une sensation de "what's the point?" face à une intrigue délibérément squelettique et pas suffisamment de consistance dans le fond pour me toucher davantage.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 10 Nov 2017, 12:05 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18964
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Film que j'ai beaucoup beaucoup aimé à Cannes mais qui bizarrement s'est un peu évaporé de mon esprit et dont je n'en retiens que des morceaux. Mais quels morceaux. Déjà je crois que Lynne Ramsay est la réalisatrice la plus sombre qui soit, tous ses films sont traversés de violence et de misère humaine, obsédés par la mort. Et celui-ci n'échappe pas à la règle, étant une espèce de plongée vertigineuse vers l'annihilation du personnage qui en sauvant des enfants de griffes de prédateurs se perd de plus en plus lui-même jusqu'au point de non-retour dans ce qui ressemble à un cauchemar sans fin. C'est là que le montage et la mise en scène de Ramsay tout en rupture et en fragmentation fait merveille. Je repense
à Phoenix qui craque, je repense à la tentative de suicide dans le lac visuellement splendide, je repense aux derniers plans génialissimes (la balle dans la tête puis le réveil et la dernière phrase, idiotement spoilés par le titre fr et la bande-annonce)
. Phoenix est immense dans une animalité très physique qui respire le danger, le mec parvient à faire passer une espèce de folie borderline dans son corps, dans ses mouvements. Très envie de le revoir.

4.5-5/6

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 10 Nov 2017, 12:08 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 4945
Art Core a écrit:
Je repense
aux derniers plans génialissimes (la balle dans la tête puis le réveil et la dernière phrase, idiotement spoilés par le titre fr et la bande-annonce)

C'est plutôt une mauvaise blague, non ?


Dernière édition par Déjà-vu le 10 Nov 2017, 12:09, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 10 Nov 2017, 12:09 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18964
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Comment ça ?

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 10 Nov 2017, 12:14 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Déc 2008, 02:29
Messages: 4945
Le type passe son temps à tenter de se suicider, c'est du pathos, et le film termine sur cette note sarcastique pour appuyer le fait qu'il était never really here.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 10 Nov 2017, 12:16 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18964
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Moui peut-être, mais j'ai trouvé ça super fort perso. C'est quand même pas des images banales et justement l'ironie de cette dernière réplique va bien avec le film.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 10 Nov 2017, 12:17 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72679
Localisation: Fortress of Writing
Art Core a écrit:
Je repense
à Phoenix qui craque, je repense à la tentative de suicide dans le lac visuellement splendide, je repense aux derniers plans génialissimes (la balle dans la tête puis le réveil et la dernière phrase, idiotement spoilés par le titre fr et la bande-annonce)
.

C'est peut-être parce que la BA (que j'avais pris le soin de pas mater mais dont le dernier plan, que j'ai vu, est donc le fameux plan spoiler) m'avait spoilé mais le coup de la mort qui n'était qu'un rêve, j'ai trouvé ça assez puéril, surtout avec les gens autour qui réagissent pas.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 10 Nov 2017, 12:21 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Nov 2007, 21:02
Messages: 18964
Localisation: In the Oniric Quest of the Unknown Kadath
Je pense pas qu'il faille le prendre comme un "rêve" dans le sens du mini-twist de petit malin. En effet comme dit plus haut ça souligne juste la thèse du film du titre et du film, celle d'un mec qui n'est plus vraiment là, qui n'est plus ni vraiment vivant, ni mort.

_________________
CroqAnimement votre


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 18 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. We Need to Talk about Kevin (Lynne Ramsay - 2011)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Karloff

29

1923

09 Nov 2017, 18:36

Film Freak Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Le Dernier testament (Lynne Littman, 1983)

Mister Zob

4

503

27 Mar 2008, 08:04

Mister Zob Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Ava (Léa Mysius, 2017)

Art Core

11

1131

04 Juil 2017, 18:37

Donut78 Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. xXx Reactivated (D.J. Caruso, 2017)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Film Freak

24

1333

21 Jan 2017, 17:36

Le Cow-boy Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Ça (Andrés Muschietti, 2017)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Film Freak

22

1941

13 Jan 2018, 10:40

Qui-Gon Jinn Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Get Out (Jordan Peele, 2017)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 5, 6, 7 ]

Film Freak

95

4925

12 Déc 2017, 12:22

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Mudbound (Dee Rees, 2017)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2 ]

Art Core

29

1300

07 Fév 2018, 16:09

Cosmo Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. K.O. (Fabrice Gobert - 2017)

Qui-Gon Jinn

8

819

27 Juin 2017, 13:31

Art Core Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Cars 3 (Brian Fee, 2017)

Film Freak

4

667

12 Sep 2017, 11:08

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. 1922 (Zak Hilditch, 2017)

Abyssin

2

296

14 Jan 2018, 23:36

Abyssin Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web