Forum de FilmDeCulte
http://forum.plan-sequence.com/

Les uniques Top 10 de tous les temps BD/Littérature
http://forum.plan-sequence.com/les-uniques-top-tous-les-temps-litterature-t10502-165.html
Page 12 sur 13

Auteur:  Jerzy Pericolosospore [ 18 Jan 2014, 16:01 ]
Sujet du message:  Re: Les uniques Top 10 de tous les temps BD/Littérature

Image Image
Image Image

Auteur:  Arnotte [ 18 Jan 2014, 16:39 ]
Sujet du message:  Re: Les uniques Top 10 de tous les temps BD/Littérature

:lol: Je suis fan.... Je les veux tous!!

Et c'est encore plus savoureux en VO évidemment (comme Calvin & Hobbes - pour citer un autre exemple qui me fait rire bruyamment).

Auteur:  Jerzy Pericolosospore [ 18 Jan 2014, 18:40 ]
Sujet du message:  Re: Les uniques Top 10 de tous les temps BD/Littérature

.

Auteur:  The Scythe-Meister [ 18 Jan 2014, 19:04 ]
Sujet du message:  Re: Les uniques Top 10 de tous les temps BD/Littérature

Jerzy Pericolosospore a écrit:
J'en déduis que si c'est vraiment pas un de ses meilleurs, c'est néanmoins un de ceux que tu préfères. :wink:


En écrivant le message, je me demandais si quelqu'un avait me faire chier avec ça :D. C'est un des meilleurs, mais pas de ceux que je citerais comme le meilleur s'il ne fallait qu'en choisir un.

Jerzy Pericolosospore a écrit:
- Bartleby, Moby-dick (quoique jamais terminé...) (Melville)

C'est vrai que c'est un peu chiant aux 2/3, mais la fin est classe.

- Tous les recueils de nouvelles de Carver
Jerzy Pericolosospore a écrit:
- Une anthologie de nouvelles de Hawthorne nommée Contes et récits.

C'est un des textes de la littérature "moderne" que j'ai trouvé le plus difficilement accessible, par l'omniprésence de la symbolique puritaine et l'ancrage très spécifique dans l'histoire de la Nouvelle-Angleterre. Je le reprendrais quand je m'y connaîtrais un peu plus...

Jerzy Pericolosospore a écrit:
- Le volume des œuvres poétiques de Pessoa dans la Pléiade. Que je trouve bien meilleures que son Livre de l'intranquillité (assez pontifiant à mes yeux).

C'est vrai que le Livre de l'intranquilité est un peu pontifiant, mais la forme - rassemblement de fragments écrits sur vingt ans - y est sans doute pour quelque chose. Contrairement à ce que le titre indique, ce n'est pas un "livre". Il y a néanmoins des passages sublimes, mais je crois que je préfère sa poésie tout comme toi. Pessoa est presque toujours passionnant de toute façon.

Etant donné ton écriture, je m'attendais à trouver des choses un peu plus extrêmes, mais pourquoi pas.

Auteur:  Jerzy Pericolosospore [ 18 Jan 2014, 19:08 ]
Sujet du message:  Re: Les uniques Top 10 de tous les temps BD/Littérature

.

Auteur:  Mr.Orange [ 18 Jan 2014, 19:49 ]
Sujet du message:  Re: Les uniques Top 10 de tous les temps BD/Littérature

Jerzy Pericolosospore a écrit:
C'est pourquoi, à ma grande honte, je dois avouer que je n'ai toujours pas lu à ce jour: Faulkner, Dostoïevski, Nabokov

Pas d'inquiétude à avoir, même moi qui suis encore un gros crétin inculte je trouve ça magnifique.

Auteur:  noisette 7 [ 18 Jan 2014, 20:45 ]
Sujet du message:  Re: Les uniques Top 10 de tous les temps BD/Littérature

Ca m'a toujours gavé, cette dictature du "passage obligé" et je ne vois pas pourquoi on devrait éprouver de la honte parce qu'on a pas lu tel auteur incontournable.

Auteur:  Jerzy Pericolosospore [ 18 Jan 2014, 21:29 ]
Sujet du message:  Re: Les uniques Top 10 de tous les temps BD/Littérature

.

Auteur:  noisette 7 [ 18 Jan 2014, 21:55 ]
Sujet du message:  Re: Les uniques Top 10 de tous les temps BD/Littérature

Très juste, la définition de Mark Twain !

Et puis, chacun a son propre rapport à la lecture et aux auteurs
Sois donc honteux, Jerzy ! :wink:

Auteur:  Karloff [ 18 Jan 2014, 22:20 ]
Sujet du message:  Re: Les uniques Top 10 de tous les temps BD/Littérature

Jerzy Pericolosospore a écrit:
Sans oublier Yann Moix. Terrifiant.


http://www.parismatch.com/People/Musiqu ... oix-532319

Auteur:  Jerzy Pericolosospore [ 18 Jan 2014, 22:57 ]
Sujet du message:  Re: Les uniques Top 10 de tous les temps BD/Littérature

.

Auteur:  The Scythe-Meister [ 19 Jan 2014, 02:51 ]
Sujet du message:  Re: Les uniques Top 10 de tous les temps BD/Littérature

Jerzy Pericolosospore a écrit:
Salut Scythe.
(Et bonne année!)

Bonne année.

Jerzy Pericolosospore a écrit:
J'ai toujours été très intimidé par certains Grands classiques de la littérature. Une sorte de complexe permanent ("c'est trop fort/difficile pour moi, je comprendrai pas", etc). C'est pourquoi, à ma grande honte, je dois avouer que je n'ai toujours pas lu à ce jour: Proust, Faulkner, Dostoïevski, Mann, Musil, Nabokov etc etc. C'est une peur aussi absurde que ridicule...

Ca reste de l'art. Il ne s'agit pas de comprendre. C'est beau pour soi ou ça ne l'est pas. Il y a plus de chances de prendre la mesure du beau avec Mann qu'avec Stephen King (ce qui n'empêche pas de trouver ses livres divertissants/excitants/intenses).
C'est pour ça qu'il n'est pas question de "passage obligé". Il y a les "classiques de la littérature" (répertoire d'habitudes absurde) et il y a les grands livres (les deux sont parfois identiques). Les grands livres sont ceux à l'aune desquels ont peut prendre la mesure d'une littérature, ou de la littérature.
C'est une tare de l'académisme, de laisser croire qu'il détient une logique des arts : il y a une logique des arts, mais ce n'est pas du tout celle de l'académisme. Alors la honte et l'intimidation... ce sont des caractères de la société, pas de l'art.

Jerzy Pericolosospore a écrit:
Ce fut pareil en philo: j'ai contourné les Grands maitres par les petits (exemple: Kojève plutôt que Kant, Hegel ou Heidegger). Ne lisant jamais les premiers dans leur intégralité... Je suis d'une paresse pathologique. :oops:

J'ai fait plus ou moins pareil, mais sans doute pas pour les mêmes raisons (enfin, je suis d'une paresse pathologique aussi). J'ai été rebuté par l'impression laissée par l'académisme qu'hors de cénacle des philosophes consacrés (et de préférence avant 1900), la pensée n'existait pas. Par réaction, je suis allé voir ailleurs. Défiance un peu puérile, mais dont j'ai du mal à me défaire, et plutôt l'inverse.
L'autre raison est que je ne comprenais pas comment on pouvait croire me faire gober qu'un auteur du XVIIIème siècle pouvait avoir des réponses essentielles sur la conduite du monde alors qu'il n'avait pas connu la Shoah.
En musique classique, j'ai fait pareil. La musique commençait en 1894. Puis je suis revenu aux classiques et romantiques. Je les connais, je ne les aime pas. Je suis plus fort en musique qu'en philosophie, et aujourd'hui je peux avoir une position cohérente sur ces questions. Je crois qu'aborder les choses par un biais est un avantage : cela permet de voir les failles quand on aborde la façade de l'académisme. Et encore une fois, pourquoi celle-ci devrait-elle imposer une honte ou une intimidation ? Je n'ai jamais rencontré une seule personne qui ait un savoir complet. La seule qualité à avoir dans l'exploration de l'art, c'est l'humilité qu'impose le fait d'avoir toujours quelque chose à apprendre.

Enfin, aujourd'hui, je ne peux plus ouvrir un livre de philosophie. Je trouve cela insupportable.

Jerzy Pericolosospore a écrit:
Pour Hawthorne, je l'avais découvert par le prisme de Julien Green. Écrivain singulier déjà par son double ancrage indécidable et ambigu (anglo-saxon/français. Il écrivit d'ailleurs ses premiers livres en anglais), qui le considérait comme son maitre. Tout comme Melville *, d'ailleurs. Et comme je découvrais à travers Green un style de littérature (à la limite du) fantastique qui me passionnait, ça a dû faciliter l'entrée dans Hawthorne (mais bien des trucs m'échappent aussi).

Je ne connais pas Green. J'ai lu Hawthorne pour Charles Ives. Mais mon projet d'aborder vraiment les transcendantalistes est toujours remis à plus tard... A la place, j'ai dû lire Kant et Descartes. La lose.

Auteur:  Karloff [ 19 Jan 2014, 09:45 ]
Sujet du message:  Re: Les uniques Top 10 de tous les temps BD/Littérature

"L'autre raison est que je ne comprenais pas comment on pouvait croire me faire gober qu'un auteur du XVIIIème siècle pouvait avoir des réponses essentielles sur la conduite du monde alors qu'il n'avait pas connu la Shoah."

J'avoue mal comprendre. Les génocides n'ont pas commencé avec celui des juifs durant la Seconde guerre mondiale.

Auteur:  Castorp [ 19 Jan 2014, 12:13 ]
Sujet du message:  Re: Les uniques Top 10 de tous les temps BD/Littérature

Citation:
J'avoue mal comprendre. Les génocides n'ont pas commencé avec celui des juifs durant la Seconde guerre mondiale.


La Shoah a industrialisé le massacre tout en se commettant par le biais d'une bureaucratie dépassionnée.
C'est quand même quelque chose d'assez unique dans l'histoire.

Cela étant dit, je trouve la vision de Scythe assez réductrice pour le coup. Il n'y a rien chez les classiques qui laisse suggérer l'impossibilité de la Shoah, donc je ne vois pas en quoi cela invalide la puissance de qu'ils avaient à dire.

Scythe a écrit:
L'autre raison est que je ne comprenais pas comment on pouvait croire me faire gober qu'un auteur du XVIIIème siècle pouvait avoir des réponses essentielles sur la conduite du monde alors qu'il n'avait pas connu la Shoah.


La philosophie moderne parle de conduite de l'homme. Elle n'entend pas grand-chose à la conduite du monde, puisqu'elle place l'homme au centre de tout.
(grand pinceau généralisateur, je sais)

Auteur:  Karloff [ 19 Jan 2014, 13:07 ]
Sujet du message:  Re: Les uniques Top 10 de tous les temps BD/Littérature

Je ne conteste pas le côté "unique" de la Shoah, mais un simple tour sur Wikipedia te montre des massacres génocidaires de belle ampleur. Et du coup, je ne vois pas ce que l'expérience de la Shoah ajoute à la philosophie.

http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9nocide

Page 12 sur 13 Heures au format UTC + 1 heure
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
http://www.phpbb.com/