Forum de FilmDeCulte
http://forum.plan-sequence.com/

FLOP 2010
http://forum.plan-sequence.com/flop-2010-t13740.html
Page 1 sur 2

Auteur:  Noony [ 21 Déc 2010, 14:06 ]
Sujet du message:  FLOP 2010

10. Amelia

Image

Académisme, je veux bien. Pêche à l'oscar, à la limite. Mais le film redéfinit la platitude.

9. La Vie au ranch / Belle épine

Image

Image

J'ai probablement tort de rapprocher les deux films mais c'est ce qui m'a le plus horripilé cette année dans le film d'auteur français.

8. Les Amours imaginaires

Image

Les séquences musicales m'ont terrassé.

7. Le Dernier exorcisme

Image

Film qui aurait pu être absolument génial mais complètement gâché par ses choix de mise en scène lâches.

6. Robin des bois

Image

L'armée française qui débarque à Douvre. La charge des poneys. Les personnages en mousse. Faut que Ridley nous fasse quelque chose de bien, vite fait bien fait !

5. In the air

Image

Le bon film de crise, bien faux cul !

4. Kick ass

Image

10 premières minutes extra.

3. Machete

Image

Pour faire des films "blague", il faut avoir du talent. Le tâcheron qui a mis en scène ce machin n'en a pas une once !

2. Le Mac

Image

On m'en avait dit du bien. On avait tort.

1. Thérapie de couple

Image

Le nanard, le vrai !

Auteur:  Tom [ 21 Déc 2010, 14:33 ]
Sujet du message:  Re: FLOP 2010

Le topic pour se faire des amis ! 6 films, y en a peut-être plus mais c'est ce dont je me souviens pour l'instant...


Image

6 - Enter the Void de Gaspar Noé
Parce qu'avant tout déception abyssale, colère de voire un concept aussi fort, une maîtrise aussi puissante, se noyer dans les méandres dégueu d'un film provoc, laid et puéril. Du gachis puissance 10 000, même si je suis certain que le film aura une influence fertile.


Image

5 - Simon Werner a disparu de Fabrice Gobert
Là encore du beau et grand gachis, entre la banlieue et son bois, la France et le slasher US, l'approche était prometteuse. Le metteur en scène n'a pas une seconde les épaules, malheureusement, et repompe à tout va sur un scénario qui rame sévère.


Image

4 - Alice au pays des merveilles de Tim Burton
Comme toujours deux/trois choses vraiment bien à sauver, mais ca suffit plus à relever le film et sa grossierté. Burton tout au fond du trou, dans la panne d'inspiration la plus spectaculaire des 20 dernières années.


Image

3 - Ajami de Scandar Copti
Gros vieux soufflé moisi de festival qui a encore le culot, après 120 films clones, d'étaler fièrement son récit éclaté pour rien façon "j'ai inventé l'eau tiède"... Je trouve ca dingue que ca arrive à faire un buzz. Naturalisme chiant, sans imagination, petit film appliqué.


Image

2 - Les aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec de Besson
La vulgarité à son maximum. Le potentiel inexploité. L'Amélie-poulainisme feignasse. Les blagues sur le Jura. Merci Luc.


Image

1 - Cyrus de Jay Duplass
Typiquement le genre de film qui te fait te demander comment/pourquoi le mec derrière la caméra a envie de faire du cinéma, tellement ca semble se faire souffrir à chaque seconde pour être plat et chiant, pour fuir le moindre début d'idée. L'exploitation de l'étiquette "indé" achève de faire de ce truc une escroquerie honteuse.



Aaaaaaah ça fait du bien en fait....

Auteur:  Billy Budd [ 21 Déc 2010, 15:15 ]
Sujet du message:  Re: FLOP 2010

Homme de bain - Christophe Honoré :fantasmer sur Sagat ne suffit pas pour faire un film ne serait-ce que potable. De très loin mon flop 2010.

Dans une moindre mesure, Potiche et Kaboom ou comment deux réalisateurs que j'apprécie, pour lesquels j'ai même un faible, me déçoivent par leur paresse.

Auteur:  Arnotte [ 21 Déc 2010, 15:20 ]
Sujet du message:  Re: FLOP 2010

10. Les Aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec
Image
Pfffffff.

9. Kick-Ass
Image
Vilaine déception. On y croit 20 minutes, puis c'est du vent, du bruit et de l'ennui.

8. Crime d'amour
Image
C'est intéressant 20 minutes, puis on se rend compte que le scénario est à chier. Et puis il y a un effroyable miscast (Sagnier)... Reste Scott-Thomas, et encore.. Triste sortie pour Corneau!

7. Alice au pays des merveilles
Image
Le pire Burton, sans inspiration, plat, auto-complaisant. Et c'est hideux. Vraiment triste.

6. La Guerrier silencieux
Image
LOL

5. Lovely Bones
Image
Déception cosmique et terrible constat: c'est un ratage énorme. Seul Tucci sort son épingle du jeu. Jackson excelle lors d'une seule scène (qui met tout le monde d'accord). Mais pour le reste, il s'égare dans ce qui ressemble à un navet sirupeux et interminable. Mais je crois que c'était juste inadaptable.

4. L'Amour c'est mieux à deux
Image
Comédie romantique moche, pas drôle et vulgaire, avec Cornillac en gros miscast qui tâche. Assez pitoyable.

3. Le Choc des titans
Image
Le nanar hollywoodien de l'année, c'est celui-ci.

2. Sans queue ni tête
Image
C'est moche, froid, plat, chiant comme la pluie, inintéressant et parfois ridicule. Vraiment, j'ai pas compris.

1. L'Age de raison
Image
Je n'ai rien vu de plus atroce et horripilant cette année. Insupportable!

Auteur:  Tonton [ 21 Déc 2010, 16:04 ]
Sujet du message:  Re: FLOP 2010

NANAR les gars, NANAR !

Auteur:  Arnotte [ 21 Déc 2010, 16:06 ]
Sujet du message:  Re: FLOP 2010

OK!

Auteur:  Film Freak [ 21 Déc 2010, 16:20 ]
Sujet du message:  Re: FLOP 2010

Le vrai Flop vérace de la vérité véridique.

Chaque film est accompagné d'un petit commentaire et d'un extrait de mon texte de l'épque (parce que faut pas déconner, j'ai quand même oublié pas mal de ces merdes).

10. Image
Même sans être un inconditionnel de Burton, même en étant prévenu de la catastrophe, c'est quelque chose. Le joli design fait illusion trois secondes mais Tim "Plat-Man" Burton transforme Lewis Caroll en Narnia. "Le film n'a rien à raconter et limite l'imaginaire de Carroll à un simple bestiaire, quand il n'embrasse pas une fange nanardesque : le Chapelier qui nous sort le moonwalk des merveilles avec la même musique que quand Leeloo se bat dans Le 5e élément, c'est la goutte d'eau".

9. Image
A l'instar de Machete (qui est tout de même moins raté), l'ambition de faire décomplexé, ça fait pas un film, et si tu te rates, bah ça donne un DTV. "Il y a peu de choses qui séparent le film d'un vulgaire Steven Seagal. Ca commence avec une intro (sans doute volontairement) cartoonesque qui annonce la couleur (et cette couleur est "rouge numérique super faux") et ancre vite fait le film dans du délire de gaminou ("des membres qui sont coupés et volent dans tous les sens avec du sang, waouh trop violent! trop fun! trop ninja!") comme savent parfois le faire les Wachowski (en bien quand c'est de l'expérimentation vroum vroum, en mal quand c'est des explosions de foufoune matricielles) qui produisent cette série Z".

8. Image
Quelques infimes efforts autour du background du personnage sont les seules choses que je sauve de ce remake complètement inutile mais surtout totalement dénué d'imagination. Même les pires suites étaient plus inspirées. "Dès le départ, j'avais l'impression d'être devant une parodie. On leur reconnaîtra l'ambition de rendre le bonhomme plus flippant et moins gimmick qu'il ne l'était devenu sous Englund. Sa gueule de grand brûlé est plus réaliste mais Bayer ne sait pas comment le filmer et sans dire que ça paraît ridicule par moments, bah des fois ça fait juste pas flipper. Ca fait juste mec handicapé. Mais c'est aussi ce qu'ils font de lui qui n'est pas très flippant. Il semble se limiter à faire des zolies nétincelles sur les murs avec ses griffes. Super."

7. Image
Ca vous étonne Richard Berry qui fait un film de merde? "Berry signe un film qui voudrait viser haut mais se retrouve au final au fond des poubelles du polar français, côtoyant des titres comme La Mentale, Truands ou encore MR 73. A l'instar de ses tristes exemples, L'Immortel se vautre systématiquement dans une vulgarité de tous les instants. La mise en scène regorge d'effets de style qui n'ont pour seul conséquence que d'aggraver l'hystérie générale instaurée par un montage semblablement aléatoire par moments. Parfois, l'on parie sur un acteur comique pour interpréter un rôle à contre-emploi et on fait mouche (cf. Le Cousin d'Alain Corneau, un vrai polar français réussi). Parfois, l'on caste Kad Merad en mafieux du sud hypocondriaque qui bégaie et on se tire une balle dans le pied. "

6. Image
Pitch ultra-geek pour cette série B au casting sympa mais c'est du gros caca pillant allègrement Terminator avec 3-4 plans classes. "Si la bande-annonce laissait entrevoir un délire décomplexé mais casse-gueule, le film se prend bien trop au sérieux (y a pourtant un héros baptisé Jeep!). Ca fait que de blablater des trucs inintéressants tout le long... Pourquoi? Parce qu'il y a pas de thunes. Résultat? Film tout cheap. Je me demande s'il y a déjà un superviseur des SFX qui soit passé à la mise en scène avec un bon film."

5. Image
Besson, le mec qui arrivait à transformer même ses rares fans en détracteurs. Sa dernière partie de carrière est sans aucun doute la pire. Entre Angel-A et Arthur, Adèle. A comme Arrête. "Mais le pire, c'est sans aucun doute la disparition pure et simple du talent de Besson à la réa...quand tu regardes même un film comme Le 5e élément, qui est quand même une grosse farce SF ado second degré, y a plus de gravitas, de poids, dans le moindre plan (l'arrivée du vaisseau au début, les courses-poursuites dans la ville futuriste) que dans tout Adèle, qui semble avoir été filmé par Jean-Paul Salomé."

4. Image
Les nouvelles (et dernières, j'espère) aventures de Carrie la pleurnicharde paumée qui mérite des baffes. "L'intégralité du film pourrait presque être une parodie tant c'est vulgos (le mariage gay au début annonce la couleur) avec son Abu Dhabi de conte de fées en pleine Crise qui se finit en sorte de Bienvenue chez les ch'tis version Ménopausées bling-bling chez les voilées, c'en est indécent. Le climax "capotes dans la rue/on se déguise en arabes", j'en parle même pas."

3. Image
Je sais pas si je peux parler de déception vu que je savais dès l'annonce du projet que ce serait faible, mais c'est pour moi la plus grosse chute de talent de l'année (plus encore que pour Burton, Jackson ou Shyamalan). J'adore ce mec et j'ai l'impression de voir le film qu'il ferait à 98 ans, quand il pourrait plus faire quoi que ce soit d'autre. "Smith a pourtant l'habitude de laisser une dynamique de duo habiter ses films mais ici, entre un Tracy Morgan dont je comprendrais JAMAIS le succès (retourne aux champs de coton) et un Bruce Willis qui cachetonne comme JAMAIS un acteur a cachetonné dans sa carrière, il n'y a AUCUNE alchimie. Mec, t'as John McClane entre les mains, t'en fais Navarro."

2. Image
Soudain le vide. Ecrit par les scénaristes d'Astérix aux Jeux Olympiques, Babel de Pulliccino, et Plus belle la vie. Réalisé par un mec de Un gars, une fille. Tout est dit. "Et ouais parce qu'il faut s'y mettre à 4 pour nous ressortir un pitch et un scénario qui semblent tout droit sortis d'un Terrence Hill/Bud Spencer, pas leurs westerns marrants, mais leurs comédies à gangsters caricaturaux à base de jumeaux et autres quiproquos de haute tenue genre "dans cette scène, le faux Mac doit récupérer de l'argent dans un resto jap, MAIS IL SE TROMPE DE RESTO ET VA DANS UN CHINOIS OU IL CASSE TOUT WAHLALA" ou genre "dans cette scène, le faux Mac doit tuer un indic qui est gros MAIS IL SE TROMPE DE GROS ET MANQUE DE TUER LA MAUVAISE PERSONNE FOUYOUYOU"."

1. Image
Soudain le bide. "Je veux bien louer l'intention, l'ambition générale d'illustrer les préceptes du livre des morts par un trip filmique mais pour moi, ce film est un gigantesque constat d'échec. Pour chaque RARE idée formelle qui "marche", t'en a 135 000 qui font "plouf". Et le pire dans tout ça, c'est que ces rares trouvailles sont souvent exploitées à outrance, répétées inlassablement sur DEUX. HEURES. TRENTE jusqu'à te dégoûter, jusqu'à annihiler le peu de mérite que tu trouvais au film. C'était sans doute l'une des séances les plus pénibles de ma vie. Interminable. Interminable fiasco démonstratif à l'esthétique (faussement) chic et choc. Et dans l'écriture, c'est globalement aussi infantile que dans la mise en scène. Je passe sur le fond tantôt ridicule (la réincarnation du mec sous forme de son propre neveu, or as I like to call it "Le Périple Incroyable d'un Mec qui Voulait Sucer les Seins de sa Soeur"), tantôt douteux (Victor, pour avoir balancé Oscar aux flics, tu es condamné à sucer des bites dans des ascenseurs). Je ne doute pas de la sincérité de Noé, même quand il "ose" une scène d'avortement montrée cash (ça pour le coup, ça marche, il a le droit de le montrer et il le montre bien), mais cette sincérité s'apparente la plupart du temps à une relative naïveté (les scènes de serment entre mômes et de nounours trimballés partout, pitié). Du coup, entre la naïveté et la volonté (du moins, la conscience) de choquer par moments, on a un film assez puéril. Aux émotions faciles, bas de gamme. Et justement, ça manque d'un véritable tissu émotionnel. Le grand atout d'Irréversible, la raison pour laquelle on est impliquée, ce sont ses personnages, et leur vie, écrite, jouée et filmée avec naturel, que l'on découvre à rebours. Ici, y a pas UN personnage qui ne soit pas antipathique. Donc zéro identification. Donc zéro implication. Et il ne suffit pas de se dire "ok, maintenant tout est filmé de derrière le dos du protagoniste" pour que l'identification prenne. En fait, je suis assez déçu, je m'attendais à un film un peu plus ouf, surtout dans la forme. Et c'est pas le récit, somme toute assez banal, qui y change quoi que ce soit. L'un comme l'autre sont d'une redondance fatigante, étirant le film jusqu'à atteindre une auto-indulgence indécente, répétant les mêmes effets ad nauseam (à la fin, avec tous ces survols/passages à travers les murs qui se succèdent inlassablement, tous ces plans de caméras qui rentre dans la lumière avec à chaque fois l'effet stroboscopique, ça en devient impuissant, dénué de la force que ça pouvait avoir). Et les fautes de goût style "lueur d'énergie autour des organes génitaux" sur la fin, c'est le pompon. La bonne volonté, déjà anémique, du film est réduite à néant par une absence de maîtrise. C'est amateur."

Auteur:  Korine [ 21 Déc 2010, 16:25 ]
Sujet du message:  Re: FLOP 2010

Film Freak a écrit:
Je me demande s'il y a déjà un superviseur des SFX qui soit passé à la mise en scène avec un bon film


Gareth Edwards non ?

ok, je ----> puisque tu n'as pas aimé son film.

Auteur:  Film Freak [ 21 Déc 2010, 16:27 ]
Sujet du message:  Re: FLOP 2010

Korine a écrit:
Film Freak a écrit:
Je me demande s'il y a déjà un superviseur des SFX qui soit passé à la mise en scène avec un bon film


Gareth Edwards non ?

ok, je ----> puisque tu n'as pas aimé son film.

Oui bah voilà c'est assez représentatif de ce que je pense (même si le film n'est pas "mauvais").
Film fauché débrouillard avec jolis SFX et quelques idées mais pas très concluant.

Nan mais il y en a (des mecs d'SFX qui font de bons films) mais peu.

Auteur:  Korine [ 21 Déc 2010, 16:37 ]
Sujet du message:  Re: FLOP 2010

Film Freak a écrit:
Nan mais il y en a (des mecs d'SFX qui font de bons films) mais peu.


Là, comme ça, perso j'en ai pas. Hormis, dernièrement, Edwards pr ma part.
Tu as un (des) nom(s) ?

Auteur:  Film Freak [ 21 Déc 2010, 16:40 ]
Sujet du message:  Re: FLOP 2010

On m'avait jadis répondu :
Douglas Trumbull (Silent Running)
Stephen Norrington (à part Blade, bof)
Joe Johnston (mais il était plutôt directeur artistique)

Auteur:  Korine [ 21 Déc 2010, 16:47 ]
Sujet du message:  Re: FLOP 2010

Ok, mais rien vu* de ceux que tu cites malheureusement.

Par contre, connement, je pensais à Blomkamp qui était derrière les FX de plusieurs séries neuneus comme Dark Angel, Smallville, Mercy Point et ptêt Stargate SG-1 si je me souviens bien.

edit* : sauf Blade bien entendu.

Auteur:  Film Freak [ 21 Déc 2010, 18:11 ]
Sujet du message:  Re: FLOP 2010

Billy Budd a écrit:
Homme de bain
Potiche
Kaboom

aka "les gays, arrêtez de faire des films".

Auteur:  Billy Budd [ 21 Déc 2010, 18:17 ]
Sujet du message:  Re: FLOP 2010

Film Freak a écrit:
Billy Budd a écrit:
Homme de bain
Potiche
Kaboom

aka "les gays, arrêtez de faire des films".


J'avais failli ajouter un commentaire du même tonneau ... je l'avais d'ailleurs fait sur un autre site, mais avais évoqué la paresse des réalisateurs pédés en 2010.

Auteur:  Korine [ 21 Déc 2010, 18:17 ]
Sujet du message:  Re: FLOP 2010

Film Freak a écrit:
aka "les gays, arrêtez de faire des films".


Ne l'écoute pas Araki; ma petite culotte t'est offerte avec ma carte ugc.

Image

Page 1 sur 2 Heures au format UTC + 1 heure
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
http://www.phpbb.com/