Forum de FilmDeCulte
http://forum.plan-sequence.com/

Et tournent les chevaux de bois (Robert Montgomery, 1947)
http://forum.plan-sequence.com/tournent-les-chevaux-bois-robert-montgomery-1947-t30135.html
Page 1 sur 1

Auteur:  bmntmp [ 19 Nov 2019, 14:48 ]
Sujet du message:  Et tournent les chevaux de bois (Robert Montgomery, 1947)

Image

Beau titre français pour Ride The Pink Horse qui jouit d'une réputation de film culte parmi les films noirs de l'après-guerre. J'avais pas calculé en téléchargeant le film qu'il s'agissait de ce film dont j'entendais parler de loin en loin sous son titre français.
C'est un chef d'oeuvre du genre, qu'on qualifiera de mineur car il fait preuve de sécheresse et de sobriété. La quasi-unité de temps et de point de vue sont la recette pour faire un film si agréable à suivre. Nous ne sommes ici pas loin des Aventuriers de Moonfleet : film où les événèments se déduisent comme organiquement les uns les autres, alors qu'ils sont en fait le produit d'une narration rigoureuse, sans une once de gras, où même les scènes qui ont l'apparence de digressions font progresser l'intrigue, en présentant d'abord les personnages importants, puis en révélant quels rôles ils jouent au gré des péripéties où ils participent, déjouant ou non l'idée primitive ou archétypale qu'on s'en était fait.
Il y a trois critiques des spectateurs sur allocine, dont une qui fait un résumé exhaustif du film qui rend très bien compte de la manière dont une flopée d'événements s'enchaînent à merveille. En fait le titre du film, qui fait référence au manège qui constitue l'un des décors principaux, annonce cet aspect ride, comme on dirait, aujourd'hui du film.
A la différence de Moonfleet, qui avait pour héros un enfant innocent et naïf, Et tournent les chevaux de bois a pour protagoniste principal un vétéran de la second guerre mondial, forcément cynique et désabusé, superbement incarné par le réalisateur, avec une sorte de dédain altier. Les autres rôles sont à l'avenant, ainsi que la réalisation. C'est saupoudré de folklore mexicain (?), le film se déroulant dans un équivalent fictif de Santa Fe. La sobriété de la fin est exemplaire et il me semble que Robert Montgomery en ait joué consciemment et habilement.
Le film demeure injustement méconnu.

Page 1 sur 1 Heures au format UTC + 1 heure
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
http://www.phpbb.com/