Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 19 Jan 2018, 04:23

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
MessagePosté: 28 Déc 2017, 00:35 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Déc 2015, 16:00
Messages: 1012
Image

Une nuit, des travailleurs surprennent la direction en train de vider leur usine de ses machines. Ils comprennent qu'elle est en cours de démantèlement et qu'ils vont bientôt être licenciés. Pour empêcher la délocalisation de la production, ils décident d'occuper les lieux. À leur grande surprise, la direction se volatilise laissant au collectif toute la place pour imaginer de nouvelles façons de travailler dans un système où la crise est devenue le modèle de gouvernement dominant.

Miguel Gomes débutait Les Mille et une nuit par ce long travelling sur les quais d'un port tout en nous parlant de la crise économique qui dévastait le Portugal. Plus tard il n'était d'ailleurs pas tendre avec la Troïka, lors d'un déjeuner mémorable. Par bien des aspects L'Usine de rien de Pedro Pinho repart de là où Gomes nous avait laissé. La crise s'est poursuivi, les patrons déménagent les machines mais les ouvriers ne sont pas prêts à se faire spolier si aisément. L'occupation de l'usine s'organise, sa récupération en ligne de mire. De cette situation de départ malheureusement banale, Pinho va progressivement développer son film dans de multiples directions pour aboutir à une œuvre d'une ambition rare (ce en quoi elle rejoint également Les Milles et une nuit). Le film traite en effet à la fois du processus d'occupation/récupération de l'entreprise (des négociations initiales avec les ressources humaines sur les primes de licenciement aux problèmes soulevés par la gestion d'une usine par des ouvriers qui n'y connaissent absolument rien), des problèmes familiaux que ce genre de situation engendrent (ponctués d'un concert de punk très 80's), mais aussi de théorie économique pure (séquence digne d'un film du groupe Medvekine, spécialistes économiques à l’appui, je n'en ai reconnu aucun mais leur discours est suffisamment solide pour qu'on soit sûr d'être face à des pointures) et de la difficulté de la représentation cinématographique sans dénaturer ni récupérer le sujet (le personnage du réalisateur argentin, avec son coté fellinien lorsqu'il se lance dans la mise en scène d'une comédie musicale). Probablement du fait de sa richesse et malgré ses presque 3 heures L'Usine de rien ne semble en durer que la moitié, et apporte une nouvelle preuve de la vitalité exceptionnelle du cinéma portugais (en Europe, peut être le plus vivace avec le cinéma roumain).

4.5/6


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Rêve d'usine (Luc Decaster - 2001)

Zad

0

235

15 Fév 2006, 14:28

Zad Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Volver (Pedro Almodovar - 2006)

Blissfully

13

1222

14 Mai 2009, 02:23

Baptiste Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Influencia (Pedro Aguilera - 2007)

Blissfully

0

182

27 Mai 2007, 22:05

Blissfully Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Loi du désir (Pedro Almodovar - 1986)

Blissfully

0

470

08 Mai 2009, 23:33

Blissfully Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Julieta (Pedro Almodovar - 2016)

DPSR

12

779

11 Juin 2016, 11:09

Rajdevaincre Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Odete (Joao Pedro Rodrigues - 2005)

Blissfully

13

1426

28 Aoû 2013, 22:38

Tom Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Ne change rien (Pedro Costa - 2009)

[ Aller à la pageAller à la page: 1 ... 4, 5, 6 ]

Zad

85

4449

17 Fév 2010, 08:37

the black addiction Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les Etreintes brisées (Pedro Almodovar - 2009)

Blissfully

7

857

28 Mai 2009, 16:20

Arnotte Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. La Peau que j'habite (Pedro Almodovar - 2011)

[ Aller à la pageAller à la page: 1, 2, 3 ]

Karloff

30

2001

13 Juin 2016, 13:31

Lohmann Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Les amants passagers (Pedro Almodovar - 2013)

DPSR

4

585

02 Mai 2013, 10:03

Slacker Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Yahoo [Bot] et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web