Forum de FilmDeCulte

Le forum cinéma le plus méchant du net...
Nous sommes le 24 Oct 2018, 03:42

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 165 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 11  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: The Story of Hip-Hop
MessagePosté: 19 Mar 2013, 18:01 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Fév 2012, 18:19
Messages: 406
En ce moment je suis en train de me mettre au Hip-Hop, genre qui me pendait aux oreilles depuis pas mal de temps finalement, comme j'aimais déjà certaines choses s'y approchant nettement: le trip-hop de Massive Attack et de Tricky, la BO de Ghost Dog, les Beastie Boys, cLOUDDEAD, Shabazz Palace ou quelques tubes d'Outkast... Mais là je tombe sur des tueries d'après les conseils d'amis connaisseurs et je dois dire que c'est du bon, beaucoup de sons provenant de la première moitié des 90's, période considérée un peu comme l'âge d'or du Hip-Hop et pour l'instant je ne saurais contredire cette idée.

Actuellement j'écoute l'album Livin Proof de Group Home:

Image


Avec des tueries comme celle-ci:




J'ouvre donc ce topic pour découvrir de nouveaux morceaux/groupes/sous-genres hip-hop, pour que l'on puisse échanger etc.

Voilà. :)

_________________
The Necks : Body


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Story of Hip-Hop
MessagePosté: 19 Mar 2013, 18:18 
Hors ligne
Meilleur Foruméen
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Nov 2005, 00:46
Messages: 72403
Localisation: Fortress of Writing
Dans les groupes réputés mais pas forcément connus de tous, je te conseille - si tu ne connais pas déjà - The Pharcyde.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Story of Hip-Hop
MessagePosté: 19 Mar 2013, 18:31 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Fév 2012, 18:19
Messages: 406
Merci c'est noté! Je viens de tomber sur leur morceau Drop et en effet c'est excellent, en plein dans ce que recherche actuellement. D'ailleurs je connaissais déjà le clip de Spike Jonze en fait mais je n'avais pas encore retenu le son à l'époque.

_________________
The Necks : Body


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Story of Hip-Hop
MessagePosté: 19 Mar 2013, 19:34 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Juil 2009, 19:29
Messages: 1083
J'aimais beaucoup Bahamadia (dans le genre Hip-Hop féminin); j'avais entendu une de ses chansons dans un documentaire sur le Hip-Hop US et ça m'avait franchement plu, plus que Queen Latifah ou Missy Elliot qui sont plus connues, je crois.

_________________
"Le cinéma, c'est le sang, les larmes, la violence, la haine, la mort et l'amour"
Douglas Sirk


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Story of Hip-Hop
MessagePosté: 20 Mar 2013, 04:18 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Fév 2012, 04:37
Messages: 311
Group Home et Pharcyde, c'est du très lourd pour commencer ce topic !
Clair que c'était un âge doré mais on est clairement en train d'en vivre un autre depuis quelques années car il y a de la qualité dans tous les états, dans des styles différents et pour des publics divers. Comme au milieu des années 90 avec la consécration du west-coast aux côtés de l'est et avec l'émergence au niveau des charts du rap du sud. Depuis 2000 on peut dire qu'ils se passaient la main mais en ce moment, ça explose de partout.
Après, c'est un peu du blabla journalistique tout ça car au final, des pépites y en a chaque année depuis 25 ans.

Perso j'aime bcp le rap us des 90's mais depuis que je me suis remis aux actualités (grâce à la découverte d'Asap Rocky ici-même d'ailleurs, par un message de Marlo dans mes souvenirs), les sorties actuelles me comblent presque entièrement. Ceci dit, voilà les albums références que je connais du genre et qui datent d'avant 2000. Ca tourne encore régulièrement chez moi, à côté des artistes que vous avez déja cités :

A l'est, version jazzy, esprit Pharcyde :

De la Soul - 3 feet high & rising en 89 puis De la Soul is Dead en 91.
A tribe called quest : The low end theory, 91 et Midnight marauders, 93.
Pete Rock & Cl Smooth : Un monument de NY dont 2 albums énormes en 92 et 94 : Mecca And The Soul Brother et The Main Ingredient
Digable Planets, un groupe référence pour 2 albums seulement, sortis en 93 et 94 car avec un son peace hors du commun à l'époque. Ma préférence à leur premier : Reachin' (A New Refutation of Time and Space).

Toujours à l'est, mais avec un univers plus sombre, plus Group home :

Cocoa Brovaz, The Rude Awakening de 98 qui a bien prolongé l'âge d'or.
Company Flow - Funcrusher Plus, énorme bombe de 96
Bone Thugs & Harmony : groupe de Cleveland qui a sortit 2 classiques Creepin' on ah come up sorti en 93 et 1995- e. 1999 eternal.
Mobb Deep : 2 gros classiques sans comparaison en 95 et 96 avec The Infamous puis Hell on earth
Wu-Tang Clan : Encore plus évident que le précédent mais il y a tellement d'artistes dans ce groupe et parmi leurs affiliés qu'il est facile de passer à côté de certaines perles. En fait, leur discographie est si grande (je la connais très partiellement) que le Wu-Tang est quasiment un sous-genre du hip hop.
En dehors des 2 premiers albums du groupe et des premiers solos -tous classiques ou presque- de ses membres, Ol' Dirty Bastard, RZA, Red et MethodMan, Raekwon, GZA... , les affiliés que je connais ont sortis ces références de NY :
- Killarmy Silent Weapons For Quiet Wars (97)
- Gravediggaz - 6 feet deep (94) et The Pick, The Sickle And The Shovel (97)
- Killah Priest - Heavy mental (98) et il a sortit un très bon double cette année

Du côté des artistes solo...avec les 2 premiers de Nas, il y a Jeru the damaja dont le The Sun Rises in the East en 94 est aussi culte que ceux de Nas mais c'est plus dissonant.
Au même niveau, je met aussi Lifestylez Ov Da Poor & Dangerous de Big L.
Plus tard, en 99 sort aussi le premier classique (Operation Doomsday) de MF Doom

Des sons classiques de l'époque : The East Flatbush Project Ft. DeS - Tried By 12, Unorthodox - Just A Little Flava, Stezo - Bop Ya Headz, Das Efx - Microphone Master, Artifacts - Ingredients to time travel, Citizen Kane - Raisin Kane, Dead prez - Hip Hop, Down to erf - Learn to earn


A l'ouest, entre gangsta rap, g-funk et bay-area :

NWA - Straight outta compton, 1988, Dr Dre, Ice Cube, Eazy E...
Above the law : groupe phare en Californie à l'époque grâce à Uncle Sam's Curse en 94.
Soul of mischiefs : référence pour 1 seul album : 93 'Til Infinity
DJ Quick - Safe + Sound en 95.
Dogg Pound - Dogg food, 95 aussi, ou les premiers rookies sortis par Snoop.
People under the stairs - The next step (98) : un premier album très bon comme les 2/3 qui suivront.
Cypress Hill : ...
Blackalicious - Nia (99) : Le hh du nord de la Californie a mis plus de temps a émergé mais il a clairement son identité
DJ Serg - Golden State Of Mind (97) : Cette compilation en donnait déjà un bel aperçu.
Dj Shadow - Endtroducing - 1996. Que de l'instrumental mais gros classique du hip hop.

Et Rappin 4 tay - Players club, Westside Connection - Gangsters Make The World Go Round, Little Indian - One little Indian, Loon E Toon - Inglewood Finast, Lootpack - Questions


Au sud, et ses sons aussi particuliers que variés, à l'image d'Outkast (j'ai peur que par leur tubes Romain tu ne sois pas allez plus loin que Skantonia mais leurs trois albums des 90's sont très respectés, mon préféré étant Atliens et y a rien à jeter dessus). Sinon :

UGK, le son du Texas : Un rap unique dès leur premier album Too hard too swallow en 92. Deux autres albums plus pro et tout aussi cultes sortiront en 94, Supertight puis 96 avec Ridin Dirty.
Scarface - My homies (94), une fondation de Houston.
Three 6 Mafia - Mystic Stylez (95), la bande de Memphis dont l'impact est encore immense aujourd'hui dans le rapgame, par un son sombre plus actuel que celui de NY peut-être. Discographie assez lourde mais comme souvent au sud, les albums qui suivront, plus commerciaux, sont assez hétérogènes mais contiennent chacun leur lot de bombes.
Juvenile - 400 degreez (98), le son particulier de la Nouvelle Orléans commence à se montrer...Lil Wayne est déjà là.
Devin the dude, The Dude (98), dur de faire plus cool.

Aussi : B.G - Cash money niggaz, B.G - Hard Times


Dans le HH plus expérimental, proche de Shabazz Palaces, il y a eu le Tragic Epilogue d'Antipop consortium qui a pas mal marqué l'année 2000. Une des influences de ces artistes, c'est l'album Dr Octagonecologyst de Dr Octagon/Kool Keith, sortit en 96.


A l'étranger aussi, au Canada, il y a le premier album vers 98 de Buck 65, Vertex qui était déjà très fort. Il y avait aussi ce rappeur, Saukrates.
En Suède, il y avait ce très bon groupe, Looptroop Rockers, surtout les albums Modern Day City Symphony et The Struggle Continues.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Story of Hip-Hop
MessagePosté: 20 Mar 2013, 13:38 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2008, 00:06
Messages: 4966
crevardinho a écrit:
Une des influences de ces artistes, c'est l'album Dr Octagonecologyst de Dr Octagon/Kool Keith, sortit en 96.

Ouias à écouter d'urgence ça.

_________________
Max on Vimeo


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Story of Hip-Hop
MessagePosté: 20 Mar 2013, 17:44 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Fév 2012, 18:19
Messages: 406
Merci à tous pour vos conseils! Je procède dans l'ordre avec le très bon choix de Film Freak: The Pharcyde et l'album Labcabincalifornia qui est vraiment énorme, avec la fameuse


_________________
The Necks : Body


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Story of Hip-Hop
MessagePosté: 23 Mar 2013, 22:47 
Hors ligne
Putain, sérieux mec
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Juin 2009, 12:09
Messages: 5184
Pour The Pharcyde, écoute surtout tout l'album Bizarre Ride II en fait.

Sinon, ouais, Kool Keith et tous ses alters égos, y a à boire et à manger et c'est ultra bien produit, bien, bien, bien classe.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Story of Hip-Hop
MessagePosté: 23 Mar 2013, 22:50 
Hors ligne
Putain, sérieux mec
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Juin 2009, 12:09
Messages: 5184
Ah, et histoire de mettre un lien aussi, jette une oreille à The Coup: https://www.youtube.com/watch?v=LsUDGxdeICw

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Story of Hip-Hop
MessagePosté: 24 Mar 2013, 09:35 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Fév 2012, 18:19
Messages: 406
C'est bon ça! Sinon en ce moment quelques albums tournent en boucle après celui de Group Home et de Pharcyde (en attendant leur Bizarre Ride II):









_________________
The Necks : Body


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Story of Hip-Hop
MessagePosté: 24 Mar 2013, 14:19 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Nov 2011, 23:38
Messages: 369
Mobb Deep avec Infamous et Hell On Earth ils ont touché le ciel ...

_________________
J'ai toujours rebondi. Quand j'ai fait Jet Set 2 qui a été un échec, je me suis posé des questions et suis revenu avec Camping

Fabien Onteniente, Mardi 12 mars 2013


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Story of Hip-Hop
MessagePosté: 24 Mar 2013, 14:23 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Oct 2007, 11:11
Messages: 5998
Et dans le hip hop old school, je ne crois pas avoir vu de Gangstarr encore !

https://www.youtube.com/watch?v=lH3hrtp1T84

Gros classique


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Story of Hip-Hop
MessagePosté: 24 Mar 2013, 14:25 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Oct 2007, 11:11
Messages: 5998
Ah et puis Public Enemy quoi, quand même.

https://www.youtube.com/watch?v=zrFOb_f7ubw


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Story of Hip-Hop
MessagePosté: 24 Mar 2013, 14:52 
Hors ligne
Putain, sérieux mec
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Juin 2009, 12:09
Messages: 5184
Sinon, en gros classique bien lourd, je suis grand, grand fan de KRS-One:



T'as Jurassic 5 aussi en récent qui est bien sympa, groovy comme il faut:


_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Story of Hip-Hop
MessagePosté: 25 Mar 2013, 13:18 
Hors ligne
Expert
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juil 2009, 21:22
Messages: 7656
Je valide tout ce qui a été dit pour le moment.

J'ajoute à toutes tes suggestions :

- Slum Village
Groupe de Detroit, essentiellement connu pour être le groupe du producteur Jay Dee / J Dilla, l'un des grands maîtres du boom-bap, disparu en 2006. L'album "Fantastic vol 2" est superbe.

Pour rester chez Jay Dee, je conseille vivement l'album hip-hop instrumental de beats "Donuts", juste avant sa mort. C'est ce que j'ai écouté de mieux niveau hip-hop instrumental.

- Count Bass D
Avec l'album "Dwight Spitz". Comme pour "Donuts", c'est essentiellement une collection de beats, bien qu'on y trouve aussi des morceaux rappés. Mes préférences en matière de rap (et de musique plus généralement) évoluent beaucoup en fonction des saisons et cet album est l'un de mes préférés au début du printemps, lorsque le soleil refait son apparition. Sans vouloir tomber dans le cliché c'est réellement un album qui respire le soleil, sans non plus puer la sueur comme un album de G-funk.

- Kool G Rap
Et l'album "Live and let die". Très violent mais très musical aussi, il a inspiré énormément de rappeurs.

- Notorious BI
Evidemment.

- Jay-Z
Evidemment bis. Surtout pour l'album "The blueprint" et ses instrus soul superbes.

Et puis je finirai cette liste par un peu de rap français, avec MC Solaar surtout, pour ses deux premiers albums, notamment "Prose combat" qui n'a rien à envier aux grands albums de boom-bap de la même époque. Contrairement aux autres acteurs du rap français qui avaient et ont souvent deux ans (voire plus ...) de retard sur le rap américain, Mc Solaar lui était à la pointe à ce moment-là. Puisque tu aimes les albums à base de samples je te conseille aussi "La fin de l'espèce", le dernier et excellent album du "Klub des loosers". Vraiment jubilatoire.

Sinon une fois que tu auras digéré tout ça, n'hésite pas à franchir comme te le dit crevardinho le cap des années 2000 ! Ca demande un peu de volonté mais tu ne le regretteras pas. Pour moi le rap actuel est même bien plus riche que celui de 1994.

Comme beaucoup d'auditeurs de rap, j'ai d'abord été répugné par le rap avant d'entrer dedans peu à peu par la grande porte, par le beau rap officiel (le fameux vrai hip-hop descendant du jazz et de la soul, aux valeurs positives, blablabla).
J'ai mis du temps avant d'apprécier le rap plus sale, plus bourrin, moins aimable, le rap des fameux "machos consuméristes égoïstes individualistes bling-bling etc." qui est pourtant le seul rap qui survit aux modes depuis 40 ans. Et finalement aujourd'hui c'est dans ce rap là que je me sens le plus chez moi aujourd'hui. Le rap old-school me lasse, et même si j'aime toujours écouter un petit A tribe called quest de temps en temps, je préfère aujourd'hui me noyer dans l'outrance "GTAesque" d'un Rick Ross ou d'un Future.

En 2012, il y a eu le rap pointu mais intemporel de Kendrick Lamar ("Good kid maad city" devrait beaucoup te plaire), le rap perché, entre "cloud-rap" et soul, d'Ab-Soul ou Schoolboy Q, le rap dadaïste de Lil B, le "trap rap" ultra-violent de Chief Keef, le rap vulgosse et gorgé à l'auto-tune de Future (il faut absolument écouter la splendide "Turn on the lights" sur l'album "Pluto", l'une des plus belles utilisations de l'autotune, avec une instru sublime de Mike Will), le rap "cocaïne maybach music" du boss de Miami Rick Ross (Stay Schemiiiiiiin), le rap excentrique de Kanye West (album collectif Cruel Summer décevant mais Mercy est la track de l'année), le rap à samples de Big KRIT ou Curren$y (ça devrait te plaire), le rap de cuisinier albanais obèse roux barbu d'Action Bronson, le rap mongolo-bourrin de 2Chainz et Waka Flocka Flame, le rap d'ado attardé de Big Sean, le rap intello et inquiétant de Killer Mike (sur des prods superbes d'El-P), le rap fashion (c'est pas péjoratif) d'Asap Rocky, le rap de white trash de Yelawolf, ... Et tout ça ne concerne que 2012. Plein de sorties de qualité en 2011 aussi ... 2013 devrait être du même tonneau également.

Le rap fait sa mue, il va vers d'autres sonorités et se réapproprie l'indie ou la pop (cf Beach House samplé sur le dernier album de Kendrick Lamar), se divise en des dizaines de sous-genres ... C'est pour ça que je me marre en entendant parler d'un supposé "vrai hip-hop". Je pense que ça n'a jamais existé, rien qu'en 1991 il devait exister 5 ou 6 sous-genres différents.

Aujourd'hui, le rappeur en qui j'ai le plus de confiance pour l'avenir est Danny Brown, un rappeur de Detroit difficile à définir. Charisme fou, flow incomparable, aussi à l'aise sur des beats aux tendances indus (cf l'album de 2011 "XXX", inouï) ou old-school ("Grown up", single sorti courant 2012, avec son génial clip de sale gosse). Son prochain album, "Old", est prévu pour bientôt.

Bref, à boire et à manger il y a.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 165 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 11  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO
Hébergement mutualisé : Avenue Du Web